Presse néerlandaise du mardi 22 février 2011

LES GRANDS TITRES

- Trouw (chrétien progressiste) : Combats sanglants à Tripoli
- De Volkskrant (centre gauche) : Les leaders mondiaux appellent Kadhafi à mettre fin au bain de sang
- AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : L’armée tire sur les manifestants
- De Telegraaf (populaire) : Kadhafi assassine son peuple
- NRC-Handelsblad : Les manifestations en Libye atteignent Tripoli

* * *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Libye

Les violences en Libye dominent les unes et les pages intérieures des journaux. Le ministre des Affaires étrangères, M. Rosenthal, souhaite que tous les Néerlandais sur place rentrent aussi vite que possible. Il prévoit d’envoyer aujourd’hui un avion de transport militaire vers Tripoli pour les évacuer. Il s’agirait d’une centaine de personnes qui, pour la majeure partie, y travaillent, puisque la Libye n’est pas une destination touristique comme son voisin l’Egypte. Il n’est pas sûr que l’avion ramènera également les quelques dizaines d’expatriés qui travaillent en Libye pour Shell. La compagnie avait fait part de son intention de rapatrier ses employés, de même que BAM, la plus grande entreprise de bâtiment néerlandaise, qui a également fait savoir qu’elle rapatrierait ses 260 salariés (Volkskrant p3). Lors d’un conseil hier à Bruxelles, les ministres européens des Affaires étrangères se sont inquiétés des violences et de la possibilité d’un afflux d’immigrants clandestins d’Afrique du Nord. Le ministre néerlandais ne veut pas encore se prononcer sur d’éventuelles sanctions à l’égard de la Libye : « Le plus important, c’est de sortir les ressortissants néerlandais du pays. Tout le reste est d’un intérêt secondaire. (…) Notre première priorité est la sécurité de nos concitoyens » (Telegraaf p.11).

Ventes d’armes

LeVolkskrant fait, en page 4, l’inventaire des livraisons d’armes des Pays-Bas vers le monde arabe des années 1990 jusqu’en 2009. D’après ce journal, des photos prises pendant les manifestations en Egypte et à Bahreïn montreraient des véhicules militaires du type que les Pays-Bas vendaient à ces deux pays dans les années 90. Le ministère néerlandais des Affaires étrangères, qui doit donner son aval pour des livraisons d’armes à des pays qui ne font pas partie de l’OTAN, a fait savoir au journal que ces livraisons étaient conformes aux directives en vigueur à l’époque. Le Volkskrant, toutefois, remarque dans son article « que la livraison à l’Egypte était malgré tout assez singulière puisque, pendant la période 1999-2003, les Pays-Bas avaient refusé sept autorisations de vente d’armes à cause du non-respect des droits de l’homme dans ce pays. Les Pays-Bas sont de grands fournisseurs d’armes et figurent à la huitième place sur la liste mondiale de ventes d’armes, établie par l’institut de recherche suédois SIPRI. La plus grosse commande récente d’un pays Nord-africain vient du Maroc, pour trois frégates Sigma, qui sont construites par le chantier naval De Schelde à Vlissingen (Zélande). Le contrat a été signé il y a deux ans et se monte à un demi-milliard de dollars ».

Kunduz

« Ce n’est qu’un début, il y aura d’autres attentats », annonce le Volkskrant dans un petit article à la une. « Un porte-parole des talibans, Zabiullah Mudjadeh, a expliqué à ce journal par téléphone que l’attentat qui a coûté la vie à au moins 30 personnes lundi n’est qu’un début. Les talibans veulent ainsi chasser les occupants étrangers ». Selon le Volkskrant, les Pays-Bas vont envoyer environ 300 formateurs début juin dans cette région d’Afghanistan. Le journal publie, dans ce contexte, un reportage sur le travail effectué par des formateurs allemands à l’école de police de Kunduz (p.18-19).

* * *

ACTUALITE INTERIEURE

Asile

Le Telegraaf titre « Répondre plus rapidement oui ou non à une demande d’asile » et indique que le ministre de l’Immigration et de l’Asile, M. Leers (CDA), transmet aujourd’hui à la Deuxième Chambre son projet de réforme des procédures de demande d’asile. La première demande devra comporter un exposé des motifs la justifiant et une deuxième demande ne pourra être prise en considération que si elle comporte de nouveaux éléments. Celle-ci devra être traitée en une journée et en cas de rejet les personnes concernées seront directement adressées au service Retour et Départ (Dienst Terugkeer en Vertrek). Le ministre explique au Telegraaf : « Nous avons ici des gens qui pendant 10, 12 ou même 20 ans sont en cours de procédure. Il faut y mettre fin. (…) Nous devons rester généreux pour les véritables demandeurs d’asile et être beaucoup plus stricts vis-à-vis de ceux qui viennent tenter leur chance ». Le journal précise que M. Leers pense que cette nouvelle méthode permettra de réaliser 25 millions € d’économies. (Telegraaf p.1+5)

Elections provinciales

Le Volkskrant publie un article sur le cumul des fonctions au Sénat. « 8% des sénateurs actuels cumulent 5 fonctions de direction ou d’administration avec leur siège à la Première Chambre. Les sénateurs du CDA, du VVD et du PvdA sont en tête de peloton, fait apparaître une étude réalisée en 2009 par le SP. (…) Le libéral Loek Hermans (tête de liste pour les élections sénatoriales du 23 mai) occupe 18 fonctions annexes. Les sénateurs CDA Karel Leunissen et René van der Linden, en ont 17. (…) La fonction de Sénateur ne représente pas un emploi à plein temps. Les membres de la Première Chambre reçoivent une indemnité mensuelle d’environ 2000 € complétée par une prime de fin d’année. Le Sénat se réunit une fois par semaine, le mardi. Les fonctions annexes n’ont encore jamais été réglementées. Les sénateurs indiquent que celles-ci leur permettent d’être en phase avec la société ». Toutefois, le SP a déposé en décembre 2009 une proposition de loi visant à limiter à 5 le nombre de fonctions annexes des sénateurs. Celle-ci a été adoptée par la Deuxième Chambre mais attend depuis un an d’être mise à l’agenda de la Première Chambre, « d’où je conclue, indique le Sénateur SP Irrgang à l’origine de ce texte, que les sénateurs font traîner ».

Dans l’interview publiée ce matin par le Telegraaf (voir « Asile »), M. Leers, interrogé sur la future majorité au Sénat répond : « Il faut donner une chance à ce gouvernement. Je ne veux pas m’imaginer que nous puissions nous retrouver dans la même situation que la Belgique. Nous allons certainement rencontrer des difficultés, mais ce gouvernement explore les limites et c’est une bonne chose. Les Pays-Bas en ont grand besoin ».

* * *

LA FRANCE DANS LA PRESSE NEERLANDAISE

- Le correspondant du Volkskrant critique l’inadaptation de la diplomatie française sous le titre « La diplomatie française accumule les gaffes ».
- Le correspondant du Trouw évoque le passage de M. Strauss Kahn dimanche 20.02 au journal de France2 sous le titre « Candidat sans le dire ».

* * *

A SIGNALER

Interviews : Mme Marleen Barth, tête de liste du PvdA aux élections sénatoriales (Volkskrant p.8)
Grandes entreprises : La réorganisation de TNT (Volkskrant p.25)

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Dernière modification : 22/02/2011

Haut de page