Presse néerlandaise du mardi 23 septembre 2003

Les quotidiens affichent à la fois leur joie et leur affliction à la
une, ce matin. Ils sont heureux d’annoncer la désignation du ministre néerlandais des
Affaires étrangères, Jaap de Hoop Scheffer, au secrétariat général de l’OTAN, où il
succèdera au Britannique Lord Robertson, et ils déplorent le décès, hier après-midi,
de Johan Stekelenburg, maire de Tilburg et sénateur PvdA.

"C’est une grande perte pour Tilburg", écrit le Telegraaf
dans un éditorial. "La ville adorait son maire. Johan Stekelenburg entrera dans les
annales comme l’un des principaux leaders syndicaux du siècle dernier. Durant les neuf
ans qu’il a dirigé la FNV, il a transformé ce syndicat désuet en une organisation
beaucoup plus moderne. Son plus grand mérite a été d’apprendre au mouvement syndical
que la concertation à long terme est plus profitable que les actions de grève."
"John Stekelenburg a apporté une grande contribution au modèle polder et donc à
notre prospérité. C’est une performance de taille."

NRC Handelsblad d’hier soir : "De Hoop Scheffer sera le chef de l’OTAN
– Des sources diplomatiques le confirment", "Suppression des subventions
aux sports et à la jeunesse", "’Les migrants ont trop longtemps été
considérés comme des étrangers’" (début des travaux d’une commission
parlementaire sur la politique d’intégration)

Trouw  : "De Hoop Scheffer dirigera l’OTAN", "Arrêt des
subventions aux structures de bien-être", "’Johan avait un style qui suscitait
beaucoup de sympathie"

de Volkskrant  : "La pénurie d’enseignants est épongée - L’enseignement
profite du malaise économique", "De Hoop Scheffer désigné pour l’OTAN",
"Johan Stekelenburg (61 ans) est décédé"

Algemeen Dagblad  : "De Hoop Scheffer nommé – Le troisième
Néerlandais à la tête de l’OTAN, après Luns et Stikker", "’Il nous manquera
énormément’" (reportage de Tilburg),

"Coupes sombres dans les sports, le bien-être et la jeunesse"

De Telegraaf  : "Joie après la nomination à l’OTAN – Eloges pour
De Hoop Scheffer
", "Coupe dans les subventions aux sports", "Le
décès de Stekelenburg est une perte pour les Pays-Bas"

* * * 

Le dossier du jour : Nomination de De Hoop
Scheffer à l’OTAN

Après des semaines de rumeurs tenaces sur sa
candidature, l’ensemble de la presse annonce et commente la désignation du chef de la
diplomatie néerlandaise, De Hoop Scheffer, à la tête de l’OTAN
.

"Jaap de Hoop Scheffer sera secrétaire général de l’OTAN",
écrit le Volkskrant à la une. " Le premier ministre Balkenende dit que sa
nomination à cette haute fonction est due à la position qu’adoptent les Pays-Bas au sein
de l’Alliance atlantique
. Nous sommes un partenaire en vue. On nous reconnaît
comme bâtisseur de ponts entre l’Europe et les Etats-Unis’
, a dit Balkenende à New
York, lundi."

" De Hoop Scheffer (55 ans) s’est exprimé dans le même sens ,
quelques heures après l’annonce de sa nomination à New York. Le ministre des Affaires
étrangères a déclaré à propos de sa nouvelle mission : Il importera beaucoup
de bien souder la vieille alliance, avec d’un côté l’Amérique et le Canada et de
l’autre les pays européens’
."

"Balkenende et De Hoop Scheffer, qui sont tous deux à New York
pour l’Assemblée générale annuelle des Nations Unies, n’ont pas caché qu’ils sont
fiers de cette nomination et de la stratégie de réserve que les Pays-Bas ont suivie.
Balkenende a parlé d’une ’formidable bonne nouvelle’ pour De Hoop Scheffer et pour les
Pays-Bas. ’C’est bon pour la réputation des Pays-Bas.’ De Hoop Scheffer a qualifié les
nouvelles fonctions qu’il prendra le 1er janvier d’’emploi fantastique’."

"L’homme politique CDA est le troisième Néerlandais à entrer en
ligne de compte pour la direction de l’OTAN. Les anciens ministres Stikker et Luns l’ont
précédé. En 1998, la candidature de l’ancien premier ministre Lubbers s’est heurtée au
’non’ des Etats-Unis."

"Il y a deux ans, De Hoop Scheffer se retrouvait à la rue, du
point de vue politique", rappelle le journal de centre-gauche. "Il avait été
mis sur la touche par son propre CDA, en tant que président du groupe parlementaire et
leader politique. Il avait décidé de ne pas quitter la politique, mais de rester
député. Balkenende lui a confié le portefeuille des Affaires étrangères. De Hoop
Scheffer a déclaré à New York qu’il n’aurait pas pu rêver de ce dénouement il y a
deux ans. Il a parlé d’un ’parcours très particulier après cette période extrêmement
désagréable’."

" La nomination de Jaap de Hoop Scheffer au secrétariat
général de l’OTAN a suscité des réactions de joie à la Deuxième Chambre
",
poursuit le Volkskrant en page 2. "CDA, VVD et D66 louent l’ancien diplomate n
tant qu’excellent constructeur de ponts entre l’Europe et les Etats-Unis. Seuls
GroenLinks et le SP expriment des critiques
. Ils craignent que De Hoop Scheffer ne
fasse le jeu des Américains
."

"Le SP s’exprime en termes très négatifs. Selon le député Van
Bommel, sa nomination peut déboucher sur des ’situations dangereuses et gênantes’. ’Il
faut craindre que l’OTAN ne devienne plus que jamais un instrument de l’agressivité
américaine. Je suis très préoccupé.’ La députée GroenLinks Karimi qualifie De Hoop
Scheffer de ’très pro-américain et docile’."

" Selon des sources gouvernementales à La Haye, l’ancien haut
diplomate européen Ben Bot a le plus de chances de succéder à De Hoop Scheffer
. Bot
a déjà indiqué qu’il ne laisserait pas passer cette occasion, mais le premier ministre
Balkenende n’a pas encore pris de décision. Selon le président du groupe parlementaire
CDA, il n’y a pas encore de négociations avec un candidat."

Le Trouw , dans un portrait du chef de la diplomatie
néerlandaise dans le cahier de Verdieping, souligne que De Hoop Scheffer faisait
encore partie du D66 lorsque le ministre CDA Van den Broek, dont il était le secrétaire
privé, l’a chaudement recommandé pour la liste de candidats chrétiens-démocrates aux
élections législatives de 1986. " De Hoop Scheffer a toujours fréquenté les
milieux qu’il fallait, mais il doit surtout sa carrière politique à sa loyauté
fondamentale
. Jamais de critique sur son milieu d’origine, ni sur le CDA, ni sur
les amis américains avec lesquels il fallait maintenir un solide lien transatlantique
."

Commentaires

" Cette nomination est honorable pour les Pays-Bas et un succès
pour le premier ministre Balkenende
", remarque l’éditorialiste du Trouw .
"C’est évidemment De Hoop Scheffer lui-même qui y gagne le plus. Il y a deux ans,
il était encore le leader déchu du groupe parlementaire CDA et c’est le portefeuille des
Affaires étrangères qui l’a fait revenir dans l’arène."

" Il est positif que la nomination de De Hoop Scheffer
montre que les Pays-Bas ont habilement cherché le juste milieu durant l’année agitée
que nous avons vécue
et que lui-même est capable d’être un
bâtisseur de ponts
. Mais on peut aussi penser qu’il doit surtout sa nomination au
fait que le secrétaire général de l’OTAN doit être européen et qu’il était le
’candidat restant’ acceptable, grâce au cap vraiment très pragmatique des Pays-Bas
vis-à-vis de l’Irak
. La question est de savoir ce que l’OTAN gagne à cette
nomination. L’Alliance, depuis la chute du communisme, recherche une nouvelle
mission."

"Une lourde tâche attend De Hoop Scheffer. Nous verrons si le
nouveau secrétaire général a suffisamment d’autorité et de vision pour la mener à
bien."

Le Volkskrant parle de " couronnement du come-back "
de De Hoop Scheffer, après son limogeage à la tête du CDA, et de " succès pour
le gouvernement néerlandais
". " Durant la préparation de la guerre
d’Irak, De Hoop Scheffer a opté pour le soutien politique aux Américains
. Il ne
s’est cependant pas aliéné pour autant le camp anti-guerre, mené par les Français et
les Allemands
. Ainsi, il a évité de placer une signature néerlandaise sous la
lettre dans laquelle huit leaders européens se ralliaient sans ambages à Bush et Blair :
il ne voulait pas accroître encore la division occidentale."

" De Hoop Scheffer doit éviter que l’Alliance perde sa
pertinence
. Ce ne sera possible qu’en apprenant aux grands pays européens à
parler d’une seule voix et en pressant les Américains d’écouter les Européens
. Il
faut espérer qu’il y arrivera, car l’OTAN est la seule alternative crédible à
l’unilatéralisme américain dans le monde
."

Compte tenu des relations de force au sein de l’OTAN, "le choix en
faveur de De Hoop Scheffer est compréhensible" pour l’ Algemeen Dagblad .
" C’est un atlantiste qui tient à entretenir d’excellents rapports avec les
Etats-Unis, mais son cœur bat aussi pour l’Europe
. Mais il est surtout plus
diplomate que politique, et plus à même d’interpréter les idées des autres que de
proposer des visions personnelles."

" Le premier ministre Balkenende impute la nomination de son
ministre au rôle de bâtisseur de ponts que le gouvernement néerlandais aurait joué la
dernière année
. Il accorde à son gouvernement des mérites pour le moins
contestés
. En apportant leur soutien politique à la guerre en Irak et en se montrant
disposés à envoyer des militaires immédiatement après, les Pays-Bas ont surtout
adopté une position qui était agréable aux Américains et aux Britanniques. Au
demeurant, rien n’indique un quelconque succès de la diplomatie néerlandaise, si ce
n’est que De Hoop Scheffer est nommé à la tête de l’OTAN
."

" Balkenende fera bien de lui chercher un successeur qui ait des
opinions personnelles, afin qu’on entende de nouveau plus souvent la voix de La Haye
."

" La nomination de De Hoop Scheffer au secrétariat général de
l’OTAN est une mission aussi honorable que lourde
", remarque le Telegraaf .
"L’Alliance, après l’effondrement du communisme, est toujours à la recherche d’un
nouveau rôle. Il pourra contribuer à lui donner forme. Il devra aussi essayer de
surmonter les divergences au sein de l’OTAN, qui sont apparues de façon embarrassante
après la question irakienne, et veiller à l’élargissement de l’OTAN aux pays d’Europe
de l’Est."

S’agissant de la succession de De Hoop Scheffer au sein du gouvernement
Balkenende II, le journal populaire estime qu’il convient de nommer un politique
expérimenté, qui devra poursuivre la ligne politique du ministre en instance de départ.

 

Actualité intérieure

Référendum sur la Constitution européenne

"Il ressort d’un sondage d’opinion effectué pour le compte de ce
journal que plus de la moitié des électeurs néerlandais sont favorables à une
Constitution européenne", rappelle l’éditorialiste du NRC Handelsblad
d’hier soir. "Beaucoup (80 %) disent pour commencer qu’ils ne savent pas
grand-chose de son contenu. En juin prochain, notre pays – ainsi que d’autres Etats
membres de l’UE – organisera un référendum sur l’introduction de cette
Constitution. Le ’oui’ ou le ’non’ numérique néerlandais aura autant d’importance que
le référendum letton sur l’Europe, le week-end dernier, ou le référendum suédois sur
l’euro
."

"On ne sait pas encore grand-chose de la nouvelle Constitution, le
texte définitif n’est pas encore établi. Mais un référendum crée de grandes
obligations. Il est possible qu’on vote ’non’ à une Constitution si l’information
reste défaillante et si le vent politique se met à tourner
. La Haye ne s’en rend
pas encore suffisamment compte
."

Extrémisme musulman

Selon le groupe VVD à la mairie du quartier amstellodamien Oud-Zuid, quot ;le
maire Cohen a été mystifié par la mosquée marocaine Ar Rahmane"
. "Il
s’est entretenu avec une direction bidon. En réalité, la mosquée est dirigée par un
groupement musulman extrémiste." Selon le président du groupe VVD, Slettenhaar,
il est établi depuis peu que le mouvement Tabligh, qui prêche une version orthodoxe de
l’islam, tient les rênes de la mosquée
. Le politique VVD rappelle que le ministre
Remkes (Intérieur), en réponse à des questions posées par ses collègues de parti
Wilders et Hirsi Ali, a fait savoir plus tôt cette année que " le Service
général de renseignement et de sécurité AIVD a constaté que parmi ceux qui recrutent
des jeunes pour le jihad, aux Pays-Bas, se trouvent des personnes qui se recommandent du
Tabligh
" ( de Volkskrant p.3).

 

Economie, Finances

Subventions aux sports et à la jeunesse

Cent trente organisations perdront leur subvention du ministère de la
Santé publique, du Bien-être et du Sport (VWS), annonce l’ensemble de la presse. Le
ministre Hoogervorst économisera ainsi 127 millions d’euros par an, sur un budget de
subventions de 470 millions. "Depuis la chute du Mur, aucun autre pays européen ne
dépense autant pour les sports que les Pays-Bas", affirme-t-il.

Hoogervorst a examiné toutes les subventions accordées par son
ministère et s’est demandé à quoi elles servaient. Il s’est avéré que la plupart
n’avaient pas grand-chose à voir avec les objectifs officiels du VWS, a expliqué le
ministre hier.

Toutes les fédérations sportives néerlandaises sont subventionnées,
des clubs de golf (390 000 euros) aux fédérations de klootschieters (24 000
euros), un sport régional consistant à lancer le long d’un parcours en campagne une
boule de bois plombée. Ces subventions datent le plus souvent de l’époque où la
députée VVD Erica Terpstra était secrétaire d’Etat aux Sports.

Les associations de kinésithérapeutes, de médecins généralistes et
de personnel paramédical touchent aussi des sommes considérables.

Le budget du VWS est d’autre part grevé par des subventions qui datent
encore de l’époque où ce ministère s’appelait encore le WVC (Bien-être, Santé
publique et Culture). Cela explique pourquoi il verse toujours une subvention de
184 000 euros au centre culturel De Balie, à Amsterdam, et au syndicat des
journalistes (60 000 euros) ( De Telegraaf pp.1, 7 et 19, de Volkskrant
pp.1 et 3, Het Financieele Dagblad p.3, Trouw pp.1 et 3, Algemeen Dagblad
p.17).

 

Affaires françaises

La presse note sans commentaire particulier que
la France n’opposera pas de veto à une résolution de l’ONU sur l’Irak ( Trouw pp.1
et 7, de Volkskrant p.5, Het Financieele Dagblad p.5).

La situation du conglomérat industriel Alstom fait aussi l’objet d’un
couverture de presse factuelle dans les rubriques économiques ( Het Financieele Dagblad
p.1, Trouw p.6, Algemeen Dagblad p.10, de Volkskrant p.15).

L’ Algemeen Dagblad (p.6) note que l’affaire Baudis
"s’évapore" à Toulouse.

Dernière modification :

Haut de page