Presse néerlandaise du mardi 24 décembre 2002

La presse est presque entièrement placée sous le signe de Noël ce
matin. Le populaire De Telegraaf évoque les heures agitées qui attendent les
commerçants et le personnel des grands magasins durant "la journée la plus
stressante de l’année, où l’on réalise traditionnellement des chiffres d’affaires
record". L’Algemeen Dagblad aborde le thème sous son aspect
économique et prévoit un nouveau "nombre record de paiements par carte
bancaire", après avoir déjà compté jusqu’à 240 transactions par seconde samedi
dernier. Le Volkskrant a inversé l’ordre habituel de ses cahiers et commence par
sept pages de reportages sur "L’Etat du Monde – Les gagnants et les
perdants" : la Roumanie, le Brésil, Silicon Valley, le Kénia et une partie de
l’Indonésie musulmane passent la revue, représentés par un trajet en bus. Un article de
réflexion sur la mondialisation signé Kader Abdolah, un écrivain allochtone décoré
cette année, complète le tableau.

Seul le quotidien chrétien Trouw titre sur une nouvelle sans
rapport direct avec les fêtes.

NRC Handelsblad d’hier soir : "Le déficit de l’AWBZ est beaucoup plus
grand que prévu" (assurance maladie exceptionnelle), "La Corée du Nord
démonte les caméras de l’ONU dans son réacteur nucléaire", "L’Arbodienst :
le nombre d’entrées en WAO décroît fortement"

De Telegraaf  : "Stress de Noël dans les magasins – La ruée du jour
le plus chargé de l’année", "Zalm veut expulser les imams de la haine"

Algemeen Dagblad  : "Tout de même des records à Noël – Les achats ne
souffrent pas du malaise économique", "Le stress chasse le sentiment
’alléluia’"

de Volkskrant  : "L’Etat du Monde – Les gagnants et les perdants",
"Les frontières s’estompent, sauf dans la tête"

Trouw  : "De Geus : Il faut augmenter l’indemnité d’assistance
sociale", "Les églises tombent sous les événements" (prévention des
incendies)

Actualité internationale

Irak

" Ce ne sera certainement plus pour cette année, mais pour
l’année prochaine les signes de guerre contre l’Irak sont extrêmement menaçants
",
remarque l’éditorialiste du Trouw . "L’Amérique et la Grande-Bretagne
maintiennent que l’Irak dispose d’armements interdits. Mais à ce jour, Blix et ses
inspecteurs, qui sont actifs depuis presque un mois, n’ont encore rien trouvé, cependant
que les deux pays ont refusé de fournir les informations qui sont manifestement
nécessaires pour trouver quelque chose. Ce n’est ni logique, ni souhaitable. Les
Américains et les Britanniques, compte tenu de leurs déclarations, ont tout intérêt à
coopérer chaleureusement avec les inspecteurs de l’ONU et ils devraient fournir à Blix
et son équipe toutes les informations dont ils ont besoin pour bien faire leur travail
.
Il ne suffit pas de clamer que le régime irakien doit prouver qu’il ne possède plus
d’armements interdits : cela n’accroît certainement pas la crédibilité de leur
prise de position dans cette crise."

Le journal chrétien progressiste concède que "Saddam, dans le
passé, a montré qu’il n’est pas fiable" et conclut qu’il faut le contraindre à
coopérer avec le Conseil de Sécurité de l’ONU. "Les inspecteurs de l’ONU peuvent
à cet égard servir de fer de lance et ils méritent tout le soutien nécessaire."

 

Actualité intérieure

Gretta Duisenberg

L’ensemble de la presse annonce que Gretta Duisenberg, l’épouse du
président de la Banque centrale européenne, ne sera pas poursuivie par le Ministère
public pour incitation à la haine ou à la discrimination des juifs
, pour avoir
déclaré à une journaliste de la radio AVRO qu’elle voulait recueillir six millions de
signatures contre l’occupation des territoires palestiniens par Israël. Le Ministère
public d’Amsterdam conclut que cette déclaration de Gretta Duisenberg était
"blessante", mais que cela ne suffit pas pour engager des poursuites contre
elle. Gretta Duisenberg ne s’est pas exprimée en termes méprisants sur les juifs et
elle n’a pas incité à la discrimination ou à la haine, selon le Ministère public
. quot ;Par
contre, elle a contribué à l’empoisonnement de l’atmosphère dans laquelle se déroule
le débat public aux Pays-Bas."

Le procureur P.C. Velleman estime que Mme Duisenberg a prononcé
exprès le nombre de l’holocauste, vu qu’elle l’a employé après un temps de réflexion,
et qu’elle était consciente de sa signification spéciale, à en juger par son petit rire
après sa réponse à la journaliste. "L’emploi de ce nombre est blessant parce que
Mme Duisenberg l’emploie dans une action dirigée contre l’Etat juif" ( Trouw
p.3, Algemeen Dagblad pp.5 et 11, de Volkskrant p.1 et 11).

Le Telegraaf (p.7) précise que "Gretta Duisenberg mettra
fin à son action si son mari le veut". Mais Wim Duisenberg n’a pas l’intention de le
lui demander, ainsi qu’il l’a déclaré hier soir à RTL Nieuws.

De Geus

" Il faut augmenter l’indemnité des gens qui sont assistés
sociaux depuis plus de cinq ans
", annonce le Trouw dans son grand article
à la une. " C’est ce que déclare le ministre démissionnaire des Affaires
sociales De Geus
dans une interview au Trouw, aujourd’hui. Selon le
ministre, il faut reconnaître au bout de cinq ans d’assistance que la personne en
question ne peut plus échapper à la pauvreté grâce à un emploi rémunéré
."

"Le ministre CDA n’est pas candidat aux élections législatives
du 22 janvier, mais souhaite, comme il l’a déjà fait savoir, reprendre le portefeuille
des Affaires sociales dans un nouveau gouvernement. Une nouvelle politique d’action contre
la pauvreté est par conséquent sa première priorité."

" De Geus estime qu’il faut remonter les indemnités de cinq
pour cent
. Les indemnisés ayant un partenaire toucheraient ainsi environ
450 euros de plus par an. De Geus pense que cette augmentation sera valable pour
environ 100 000 indemnisés, et qu’il faudra dégager quelque 40 millions d’euros à
cet effet."

"Le vieil argument contre l’augmentation des indemnités –
l’écart entre l’indemnité et un emploi rémunéré doit être maximal – n’est plus
applicable au bout d’un certain nombre d’années, selon De Geus. Selon le ministre, il
vient un moment ’où il faut accepter que tout le monde ne trouvera pas un emploi
rémunéré et où il faut augmenter l’indemnité pour permettre à l’indemnisé de vivre
dignement’."

Déchristianisation

La déchristianisation de la société néerlandaise s’est stabilisée,
selon le Centraal Bureau voor de Statistiek (CBS). En 2001, environ six habitants
des Pays-Bas sur dix âgés de dix-huit ans et plus se disaient membres d’une communauté
religieuse, le même pourcentage qu’il y a dix ans. En 2001, 3 % se disaient catholiques,
14 % membres de l’Eglise Réformée néerlandaise (hervormd) et 7 % se disaient
calvinistes (gereformeerd). 10 % de la population appartiennent à d’autres
confessions, dont l’islam ( Algemeen Dagblad p.3, de Volkskrant pp.9 et 10, Trouw
p.14).

SGP

L’ Algemeen Dagblad (p.5) relève que la direction du parti
protestant SGP en Frise a placé une femme sur sa liste pour les élections provinciales.
Sur la liste commune SGP-ChristenUnie, Sietske Leistra, membre de la ChristenUnie, occupe
la sixième place. Le SGP s’écarte ainsi en Frise de la ligne politique suivie à
l’échelle nationale, qui dispose que les femmes n’ont pas le droit de faire partie
d’organes représentatifs.

VVD – Islam

Le VVD veut que la justice réexamine les propos de certains imams .
La télévision a montré récemment que des imams d’Amsterdam et de La Haye plaident
en faveur de la soumission de la femme à l’homme et se prononcent contre le libéralisme
et le socialisme
. Le leader politique du VVD, Gerrit Zalm, veut que la justice examine
"si c’est conforme à la Constitution". Il a déclaré lors d’une réunion du
parti à Zundert, hier, qu’il fallait expulser le plus vite possible les imams non
néerlandais qui incitent à la haine ou encouragent des actes punissables, comme "de
battre les femmes" ( De Telegraaf pp.1 et 6, Algemeen Dagblad p.5).

 

Economie, Finances

Chemins de fer

Le conflit sur le prix des billets de train s’est aggravé, note la
presse. Les négociations entre le ministre De Boer (Transports et Voies d’Eau) et les NS
sur l’augmentation prévue pour 2003 sont dans l’impasse. De Boer a rejeté hier une
proposition de compromis des NS.

Le recours au tribunal semble désormais inévitable. Les spécialistes
de droit privé ont indiqué la semaine dernière que la position du ministère était en
l’occurrence beaucoup plus forte que celle des NS. Selon eux, les NS agissent
contrairement à l’esprit de leur contrat avec l’Etat en augmentant leurs tarifs de plus
de 9 % en un an ( Algemeen Dagblad p.3, De Telegraaf p.7, de
Volkskrant
p.27).

 

Affaires françaises

Le NRC Handelsblad (p.5) évoque les statistiques
"effrayantes" des accidents de la circulation à l’époque des fêtes en France,
sous le titre "Le comportement des Français au volant frise la ’barbarie’,
reconnaît même Chirac". "Aussi dramatiques que soient les chiffres, il y a de
l’espoir. Depuis 1970, le nombre annuel d’accidents a diminué de plus de la moitié. D’un
autre côté, chaque gouvernement, traditionnellement, prend des mesures sévères et la
France reste le triste détenteur du record."

Le Trouw (p.8) note que le gouvernement dégage 45 millions
d’euros pour conserver Strasbourg comme lieu de réunion du Parlement européen.

Dans l’ Algemeen Dagblad (p.8), Antoinette Reerink présente
"les Restos du cœur, un phénomène français quand il fait froid".

Rectificatif :

Dans la presse du 23 décembre, en rubriques Affaires françaises, au lieu de "la
proposition française de supprimer le vote majoritaire sur les affaires fiscales
dans l’UE", bien lire "... le vote à l’unanimité".

Dernière modification :

Haut de page