Presse néerlandaise du mardi 25 octobre 2011

Trouw (chrétien progressiste) : L’inspection exige un dossier électronique du patient avant 2013.

De Volkskrant (centre gauche) : Parmi les victimes du tremblement de terre turc.

AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : Sauvetage miraculeux [Turquie].

De Telegraaf (populaire) : Limitateur de vitesse pour les fous du volant.

Het Financieele Dagblad : Concertation européenne sur la décote bancaire.

NRC-Handelsblad : Le sauvetage de l’euro coûte de plus en plus cher.

* * *

AFFAIRES EUROPEENNES

Crise de l’euro

A la veille d’un sommet décisif pour l’euro, le Volkskrant fait l’inventaire du nombre d’obstacles à passer avant de pouvoir formuler une réponse à la crise. Le quotidien estime que les divergences d’opinions et les objections pratiques qui demeurent ne peuvent pas être qualifiées de « détails ». En page d’opinion, S.van Tuyll, ancien conseiller auprès de la Commission européenne, espère que le plaidoyer des Pays-Bas pour un commissaire européen chargé de faire régner la discipline budgétaire dans la zone euro, n’aura pas de suite. En effet, une centralisation à Bruxelles mènerait à « davantage de bureaucratie, à un manque de légitimité démocratique et au risque de rendre la politique économique trop rigide ». De plus, Van Tuyll fait remarquer que les Pays-Bas ne sont pas à l’abri de sanctions : « l’importance de la dette du secteur privée, pourrait déclencher des sanctions de la part de Bruxelles ».
En page financière, le Telegraaf consacre un article aux altercations entre les dirigeants européens : « le président français n’arrive pas à digérer que Merkel l’a mis échec et mat à propos de son projet de vider la BCE pour le bénéfice des pays faibles de la zone euro ».
Dans l’AD, l’ancien ministre des Affaires étrangères, Ben Bot, essaye de tempérer les propos de La Haye et Bruxelles. Il le voit comme faisant partie d’un jeu : « tous les politiques sont mis sous pression par leur base. D’abord, ils reculent, et ce n’est qu’en dernier ressort qu’ils se mettent d’accord pour pouvoir dire qu’ils ont dû prendre une décision impopulaire mais qu’il n’y avait pas d’autre option. » Concernant la position des partis de l’opposition, le PvdA (travailliste), le D66 (démocrate libéral) et GroenLinks (Verts), il estime qu’ « ils ne peuvent pas retirer leur soutien à la coalition. Ils savent très bien que notre économie s’écroulerait sans plan de sauvetage. Nous gagnons 70% de nos revenus à l’étranger, dont 70% en Europe. L’opposition connaît ces détails. »

ACTUALITE INTERIEURE

Députés provinciaux

Sous le titre « les députés provinciaux PVV du Limbourg s’emploient eux-mêmes », le Volkskrant relève que deux d’entre eux occupent simultanément les fonctions d’assistant du groupe parlementaire Ce phénomène a déjà été constaté en Hollande septentrionale. Le ministère des Affaires Intérieures a fait savoir que « pour des motifs d’intégrité cela n’est pas souhaitable ». La présidente du groupe limbourgeois, Mme Laurence Stassen, a déclaré : « si c’était interdit, nous ne l’aurions pas fait. Ce modèle correspond à un jeune parti en construction ». Le Volkskrant note qu’elle a éludé la question : « est-ce que les doubles rémunérations vont aussi avec un jeune parti ? ».

Nomination

Tous les journaux annoncent que M. André Rouvoet (ChristenUnie, ex-vice Premier ministre du gouvernement Balkenende IV de 2007 à 2010) est le nouveau président de Zorgverzekeraars Nederland [Branche des assureurs du secteur de la santé], où il succède au libéral Hans Wiegel, qui occupait ce poste depuis 1995.

Histoire

Le Volkskrant annonce que le programme d’information « Altijd Wat » de ce soir sera consacré au bain de sang de Rawagede en Indonésie en 1947. Le programme présente le témoignage d’un ancien combattant qui dit avoir participé à l’exécution d’au moins 120 personnes. Le quotidien précise qu’aux Pays-Bas, il a toujours été question de 20 morts, tandis que des témoins indonésiens évoquaient des centaines de morts. L’avocate Liesbeth Zegsveld exige une nouvelle enquête sur la base de ce témoignage. Le quotidien évoque la décision du tribunal de La Haye du 14 septembre 2011. Le tribunal a condamné l’Etat néerlandais à verser des dommages-intérêts aux quelques proches parents encore en vie [RdP du 16/9/2011].

Culture du chanvre

Le Volkskrant rapporte que la police néerlandaise soupçonne des bandes criminelles du Vietnam de s’infiltrer dans la culture néerlandaise du chanvre et cite, à cet effet, le chef de la police Frans Heeres. Celui-ci craint que ces agissements mènent à une recrudescence de la violence dans le milieu criminel.

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Dernière modification : 25/10/2011

Haut de page