Presse néerlandaise du mardi 25 mars 2003

Les titres

  • NRC-Handelsblad  : La coalition se heurte à une forte résistance en Irak.
  • Trouw  : Les Américains à 90 km de Bagdad - CDA et PvdA enterrent leur querelle
  • Volkskrant  : Les Etats-Unis commencent la bataille de Bagdad - CDA et PvdA poursuivent la formation
  • Algemeen Dagblad  : Bagdad en vue - CDA et PvdA ont résolu leur conflit
  • Telegraaf  : Bagdad en vue - Redémarrage de la formation

* * *

 Dossier du jour : Formation

Après une longue réunion de 7 heures hier, le PvdA et le CDA ont
décidé de poursuivre leurs négociations en vue de constituer un nouveau gouvernement,
relève l’ensemble de la presse.

Ont participé aux entretiens : pour le CDA, le Premier ministre
M. Balkenende, Jaap de Hoop Scheffer et Maxime Verhaegen ; pour le PvdA, Wouter Bos,
Bert Koenders et Frans Timmermans.

M. Balkenende a estimé à l’issue de cette concertation que
" la confiance est en grande partie rétablie "et M. Bos a déclaré
que " la confiance était suffisante pour poursuivre les
négociations ".

Les deux partis se sont accordés pour reconnaître la Résolution 1441
comme fondement " de fait " du conflit en Irak. CDA et PvdA sont
d’accord pour étudier soigneusement toute demande américaine d’assistance de
troupes ou de matériel en dehors de la zone de conflit en Irak (backfill). Les partis ont
insisté sur le fait qu’ils veulent regarder vers l’avenir et penser à la
reconstruction de l’Irak.

" CDA et PvdA estiment qu’ils ont gagné ",
ironise le Trouw. " Le CDA souscrit au raisonnement américain et
britannique selon lequel la résolution 1441 constitue une base juridique pour
l’intervention en Irak ; le PvdA reconnaît qu’elle constitue une base
" de fait ". Retour de la confiance ou non, sur le point de la
légitimité de la guerre, une querelle peut aisément resurgir entre CDA et PvdA."
Les négociateurs devront encore se prononcer sur un point auquel Wouter Bos tient
beaucoup : " le PvdA veut que d’une façon ou d’une autre
l’accord de gouvernement établisse que la politique étrangère néerlandaise
n’apporte pas son soutien à la doctrine risquée des Américains qui menacent de
guerre préventive les Etats scélérats. Le PvdA estime que sous la pression des
Etats-Unis, des pays comme la Corée du Nord et la Libye ne seront que davantage tentés
de se produire des armes de destruction massive afin de se protéger. Le CDA n’était
pas prêt hier à reprendre à son compte ces critiques contre les
Américains ".

Pour le Volkskrant , " la confiance est rétablie, mais
elle est fragile". " Il y a une raison plus profonde aux multiples
accrochages de la formation ", estime le journal de centre gauche.
" Le CDA a beaucoup de mal à accepter son nouveau rôle dans le deuxième
gouvernement Balkenende. Dans le gouvernement précédent, il représentait le visage
social, et maintenant il risque de devenir le bad guy, alors que Wouter Bos, au
parlement, peut atténuer les éléments les plus douloureux de la politique
gouvernementale et se placer dans le rôle du good guy. Le CDA préférerait
qu’en signe de confiance, Bos accepte d’entrer au
gouvernement. "[…] " Le mois à venir constituera l’épreuve
de vérité. Les économies les plus lourdes jamais réalisées attendent les
négociateurs. Les deux leaders devront se montrer convaincants pour les défendre. Si le
doute se réinstalle, cela sera peut-être le commencement de la fin. Ou pour reprendre
les termes de Balkenende hier soir : " ‘le retour de la confiance, cela ne
se proclame pas’ ".

 

Affaires internationales

Irak

Les journaux relatent le déroulement de la guerre en Irak à travers
de nombreuses dépêches d’agence et des photos et insistent sur les difficultés
rencontrées par les troupes américaines et la " laideur " d’une
guerre qui aurait du être rapide et " clinique ".

L’éditorialiste du NRC-Handelsblad parle du
" visage de la guerre tel que Bush et Blair préfèrent ne pas la montrer à la
télévision " et rappelle que " les victoires aisément remportées
sont rares dans l’histoire ". Ce quotidien cite " un certain
nombre de motifs d’inquiétude " : " la tactique qui consiste à
ne pas prendre les villes et à espérer que les unités iraquiennes se rendront
spontanément n’est que partiellement efficace. Les troupes de Saddam ne se rendent
pas facilement ; le dictateur a visiblement survécu à la première offensive et
continue de diriger son pays. De plus, la situation au nord est très confuse…La
guerre en Irak dure depuis cinq jours. On commence à avoir une idée de sa progression,
et ce ne sera pas un walk over. Les risques de fronts annexes et d’escalade
dans la région sont considérables. Les Etats-Unis devraient être capables, grâce à
leur puissance, de remporter une victoire militaire sur le terrain. Mais l’issue de
l’aventure dans laquelle Washington a plongé le monde reste incertaine ".

L’Algemeen Dagblad évoque pour sa part " la
personne de Saddam Hussein ", qui a " joué un rôle considérable
dans les préparatifs de guerre ". " Il ne fait aucun doute, estime
son éditorialiste, que c’est lui, en tant qu’architecte de la dictature
iraquienne qui aura le plus de comptes à rendre après la guerre. Mais ce serait une
erreur de penser qu’il est le seul en Irak à s’être rend coupable de crimes.
Un régime comme celui-là, qui dispose d’une importante force armée et d’un
vaste appareil d’oppression aurait chancelé depuis longtemps s’il n’avait
eu des complices. Saddam Hussein est entouré d’une clique importante qui l’a
aidé à maintenir son régime cruel pendant toutes ces années. A ses côtés, il y en a
encore beaucoup d’autres qui ont sur la conscience la dégénérescence de
l’Irak " .

 Affaires françaises

La presse continue de suivre la question du remplacement de M.
Duisenberg à la tête de la BCE.

Le Financieele Dagblad croit savoir que " par crainte de
perdre la face, Paris ne demandera pas à Duisenberg de retarder son départ ".
Le journal financier juge qu’il n’est " pas illogique que le
gouvernement français veuille attendre : Trichet est un successeur acceptable pour
tout le monde, ce qui n’est pas le cas pour les autres candidats
français ".

Le Telegraaf évoque dans un bref article la lettre adressée au Pape
par le Président de la République, soulignant l’importance d’éviter que la
guerre en Irak accentue les antagonismes entre les groupes ethniques et les religions.

Dernière modification :

Haut de page