Presse néerlandaise du mardi 25 octobre 2016

Trouw : Pierre noir n’a pas encore disparu mais il est en voie d’extinction.
De Volkskrant : Jeunes informaticiens : Google ou les services secrets ?
AD Haagsche Courant : Soins gériatriques : Une question de civilité.
De Telegraaf : Brexit : Les pêcheurs sur la défensive.
Het Financieele Dagblad : Beaucoup de préoccupations sur l’absence de direction à ABN.
Het NRC Handelsblad : Les plus compétents sont les premiers à vouloir quitter la « jungle » de Calais.

* * *

Air France – KLM

« Air France-KLM veut augmenter son emprise sur KLM », note le FD ce matin. Jean-Marc Janaillac veut siéger au Conseil de surveillance de KLM où une place s’est libérée avec le départ de Pierre-François Riolacci. Par surcroît, le PDG d’Air France-KLM, qui a pris ses fonctions en juillet, voudrait aussi mettre la division de maintenance de KLM (5000 employés dont 4000 au Pays-Bas) sous contrôle du holding à Paris, ajoute le quotidien. Il rappelle que Jean-Marc Janaillac présente le 3 novembre sa nouvelle stratégie pour le groupe : « le Français veut exercer plus d’influence sur Air France et KLM qui opèrent actuellement comme deux sociétés indépendantes au sein du holding ». Le porte-parole de KLM a rappelé que le président-directeur Pieter Elbers s’est prononcé clairement contre la centralisation dans le passé. La compagnie se réfère aux engagements du prédécesseur de Janaillac, Alexandre de Juniac, qui avait promis en mars 2015 qu’il n’y aura pas de transferts d’emplois des Pays-Bas à Paris. Le ministre Jeroen Dijsselbloem, au nom de l’Etat néerlandais, actionnaire de KLM, n’a pas souhaité réagir : « il est important que ces discussions ont lieu au sein de la société » a-t-il fait savoir via son porte-parole. Le Telegraaf, de son côté, note que le député CDA Martijn van Helvert veut demander un débat d’urgence. Il demande au gouvernement de confirmer la semaine prochaine que les accords, conclus l’année dernière avec la direction d’Air France-KLM, restent valables. (FD p4 ; Tg p24)

PvdA – projet de programme électoral

Hier, le PvdA a présenté son projet de programme électoral, intitulé « Een verbonden samenleving » (Une société unie). Sous le titre « Retour aux sources », le Volkskrant observe que le parti marque avec ce programme une rupture nette sur certains points avec la politique gouvernementale et avec le VVD, son partenaire de coalition. C’est également l’impression de Trouw, qui souligne que le parti « ne veut plus seulement penser en termes de marché ». A l’instar des partis GroenLinks, SP, D66, CDA et ChristenUnie, le PvdA a fait de la lutte contre l’inégalité croissante le thème central de sa campagne, ce qui s’est traduit par une série de propositions pour lutter contre l’exclusion, que ce soit dans l’enseignement ou sur le marché de travail. Les quotidiens citent quelques points du programme : la création de 100.000 emplois dans le secteur public (ils s’agira de concierges, d’assistants scolaires ou de surveillants dans le transport commun, qui gagneront 100 à 120% du SMIC) ; l’obligation de candidatures anonymes pour des fonctions dans le service public ; le renforcement des sanctions pour des propos racistes ; la mixité sociale dans les quartiers ; la suppression de la franchise pour les soins de santé ou encore l’augmentation des taxes pour les banques. Les militants ont le droit de déposer des amendements ou des motions jusqu’au 23 novembre. Au congrès électoral des 14 et 15 janvier 2017, le programme définitif sera présenté. (Vk p11 ; Tr p5)

A signaler

-  Brexit : Les pêcheurs néerlandais redoutent les conséquences du Brexit, note le Telegraaf en Une. Actuellement, plus de la moitié de la pêche néerlandaise provient des eaux territoriales du Royaume-Uni. Dans une lettre à ses adhérents, le syndicat des pêcheurs VisNed, exprime ses craintes selon lesquelles le Royaume-Uni pourrait interdire l’accès à ces zones. (p1-3)
-  MH17 : Dans une lettre adressée à la Deuxième Chambre, le ministre de la Sécurité et de la Justice, Van der Steur, évoque la complexité et les obstacles juridiques pour juger les coupables. http://www.metronieuws.nl/nieuws/binnenland/2016/10/kabinet-berechting-daders-mh17-mogelijk-in-nl
-  L’AD relève les résultats décevants du Port de Rotterdam en matière de transbordement en septembre, en comparaison avec ceux de 2015 (-2%), alors qu’Anvers a pu présenter d’excellents résultats. (p18)

La France dans la presse néerlandaise

-  La presse néerlandaise publie des articles et des photos sur le premier jour du démantèlement du camp des réfugiés à Calais : « La jungle se vide, le premier jour s’est passé sans problèmes » (De Telegraaf ; « Une machine bien huilée » (Volkskrant) ; « Les récalcitrants n’ont pas été arrêtés » (AD) ; « Ce sont ceux qui ont le plus de chance de réussir qui sont en première ligne pour quitter la jungle de Calais » (NRC).

PDF - 88.9 ko
(PDF - 88.9 ko)
Cette revue de presse est réalisée à partir des quotidiens suivants : Trouw (chrétien progressiste – 105.000 ex.) ; De Volkskrant (centre gauche – 262.000 ex.) ; AD Haagsche Courant (indépendant populaire – 430.000 ex.) ; De Telegraaf populaire – 605.000) ; Het Financieele Dagblad(financier - 62.500 ex.) ; NRC-Handelsblad(centre – 199.000 ex.)
Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Suivez nous sur www.twitter.com/FranceinNL.

Rejoignez-nous sur Facebook https://www.facebook.com/france.paysbas/

Dernière modification : 10/11/2016

Haut de page