Presse néerlandaise du mardi 26 août 2003

  • Trouw : Des Musulmans militants derrière l’attentat de Bombay
  • Volkskrant : Attentat à Bombay : 50 morts – Inévitable, fermeture de
    Van der Giessen
  • Algemeen Dagblad : Fermeture d’un bastion de la construction navale
  • Telegraaf : La situation économique se présente très bien
  • NRC-Handelsblad : Fermeture du chantier naval, disparition de 400 emplois

 

* * *

 

Actualité intérieure

Visite parlementaire aux Antilles

" Godett accorde 18 minutes aux Présidents de
groupes ", retient l’Algemeen Dagblad de la rencontre entre la délégation
parlementaire néerlandaise et le Premier ministre des Antilles néerlandaises, Mme Mirna
Godett.

Mme Godett, retenue par " des affaires de
famille ", est arrivée en retard hier à son rendez-vous avec les
parlementaires de La Haye, avec lesquels elle s’est finalement entretenue 18 minutes
au lieu des 45 prévues. " Mais malgré la rapidité de la rencontre,
constate le journal de Rotterdam, l’ambiance était bonne, et c’était un
progrès après les tensions de ces derniers jours ". " Cela
s’est bien passé, a commenté Mme Godett, j’espère qu’ils continueront
d’être aussi positifs après leur retour. Car il ne faut pas l’oublier, nous
avons besoin l’un de l’autre ".

Le CDA Maxime Verhaegen estime pour sa part que " sur le
fond, elle n’a rien dit ".

" Autant la rencontre avec Mirna a été positive, autant
celle avec son frère a été difficile ", poursuit l’Algemeen
Dagblad : " Godett, qui parle bien néerlandais, à refusé d’utiliser
au parlement antillais la langue de l’ancien colonisateur. Comme il n’y avait
pas d’interprète dans les parages, les parlementaires néerlandais ont essayé de
deviner de quoi il parlait. Une fois l’interprète arrivé, il reprit les propos de
M. Godett, qui avait insisté sur le fait qu’il représentait 34% des électeurs,
qu’il était l’homme politique qui avait recueilli le plus de voix, et que pour
cette raison lui-même et son parti méritaient le respect. M. Godett a fait savoir que
son parti est ‘ouvert à une relation saine avec les Pays-Bas, mais sur la base
d’un respect mutuel’. Il s’est de nouveau plaint du scanner, mais n’a
plus parlé de le supprimer. Pour finir, Godett a remercié la presse néerlandaise, qui
l’a ‘rendu célèbre. Pendant trois semaines, j’ai fait la une de tous les
journaux ". (également Volkskrant2)

 Enseignement

Le Telegraaf et l’Algemeen Dagblad annoncent que la ministre de
l’éducation, Mme Van der Hoeven, " veut s’attaquer au problème de la
pénurie d’enseignants ".

La ministre a annoncé hier, à l’occasion de l’ouverture de
la nouvelle année scolaire, qu’elle se donnait quatre ans pour remédier
sérieusement à la pénurie d’enseignants dans le primaire et le secondaire. Elle a
prévu d’investir ‘une somme importante‘ dans le soutien aux nouveaux
éducateurs. Les chiffres seront révélés lors de la présentation du budget, pour
Prinsjesdag. L’Algemeen Dagblad explique que " pour l’année scolaire
2001-2002, au niveau national, il y avait eu un besoin de 2900 enseignants, qui risque
d’atteindre 10.400 en 2007. Mme Van der Hoeven s’est fixé pour objectif un
déficit de 2200 en 2007. Les écoles vont recevoir davantage d’argent pour le
soutien aux enseignants débutants, qui quittent souvent de façon prématurée leur
métier. La ministre veut également stimuler la reconversion à l’éducation. De
nouveaux messages d’information sont prévus à la télévision, et des accords sont
passés avec les formations d’enseignants pour qu’elles préparent 1200
reconversions supplémentaires en 2003, et qu’elles fournissent 1200 assistants de
plus et 100 enseignants destinés à des fonctions de management ".

 

Economie, Finances

Situation économique néerlandaise

Le " prestigieux prix NWO/Spinoza " a été
décerné hier à quatre universitaires néerlandais, parmi lesquels Lans Bovenberg,
professeur d’économie à l’Université de Tilburg et conseiller du Premier
ministre M. Balkenende. Le Telegraaf mentionne que selon le jury du prix, M. Bovenberg est
considéré comme un successeur potentiel de Jan Tinbergen, Prix Nobel d’économie
1969.

Le Telegraaf publie à la une et en p.6 un entretien avec ce
spécialiste, qui " relativise le sentiment de récession "
généralement répandu aux Pays-Bas.

" Je ne suis pas si pessimiste, il y a quelques mois, nous
étions très sceptiques, mais les bourses ont tendance à se redresser un peu. La folie
fait aussi partie de la nature humaine. Dépression et euphorie se succèdent, et cela
suit souvent l’innovation technologique. Il y a eu la bulle Internet. Economiquement,
la dépression actuelle s’explique bien. Les gens ont ‘la gueule de bois’,
et il faut réduire le surendettement ". " Les 17 milliards
d’économie que veut réaliser le gouvernement Balkenende II ne lui semblent pas une
catastrophe. ‘Ce sont des mesures rigoureuses, mais elles correspondent bien à la
tendance actuelle. Je comprends leur logique du point de vue politique. Les finances
publiques doivent éviter un immense dérapage, faute de quoi la confiance
disparaîtra’. Il y a une mesure qui doit absolument être prise, c’est la
modération salariale, pour rendre les Pays-Bas plus concurrentiels au niveau mondial. La
position des Pays-Bas a souffert de l’augmentation trop rapide des salaires et des
prix dans les années 90. Il est également important pour l’économie
d’augmenter la participation à l’emploi : ‘il faut investir dans le
capital humain ‘. Les réformes de la WAO, du chômage et des mesures de
pré-retraite doivent être interprétées dans cette perspective. M. Bovenberg se demande
également si les mesures d’alourdissement des charges ne sont pas supportées par un
trop petit groupe. ‘Il faut faire de nécessité vertu, mettre en place un principe
de non-gratuité ; par exemple tout le monde paie une franchise plus importante pour
l’assurance maladie’ ".

 

Le Telegraaf cite le nom des trois autres lauréats du Prix
Spinoza : Cees Dekker, physique moléculaire (TU Delft), Robbert Dijkgraaf , physique
mathématique (Université d’Amsterdam) et Jan van Zanden, histoire économique
(Université d’Utrecht).

Construction navale

Toute la presse annonce la disparition de 400 emplois dans ce secteur
à cause de la fermeture partielle du chantier naval IHC Caland à Krimpen aan de Ijssel.

" IHC Caland est surtout spécialisé dans la construction de
bâtiments de dragage et de plates-formes de forage pour le gaz naturel ou le pétrole,
explique le NRC-Handelsblad. Ces deux départements vont devenir des entreprises
séparées cotées en bourse. IHC Caland se retire du secteur de la construction de
ferry-boats et de navires de croisière, où il subit trop fortement la concurrence
asiatique. Van der Giessen était le seul chantier naval aux Pays-Bas capable de
construire des grands ferry-boats ".

" ICCaland va dorénavant concentrer ses activités sur
l’offshore (gaz naturel, pétrole) ; ce secteur connaît une forte croissance et
est rentable, alors que la construction navale a été déficitaire l’an
dernier ".

 

Affaires françaises

Le Trouw évoque l’article publié par Bernard Kouchner en page
d’opinion du Monde à la suite de l’attentat contre le siège des Nations-Unies
à Bagdad

 A signaler :

Le Volkskrant annonce que M. Maarten Asscher, directeur des Affaires
culturelles au ministère OCW (Enseignement, culture et Sciences) quittera ses fonctions
le 1er mars 2004, pour prendre de la direction de la librairie Athenaeum à Amsterdam.

Dernière modification :

Haut de page