Presse néerlandaise du mardi 26 septembre 2006

La princesse héritière Amalia et la princesse Alexia auront bientôt un petit frère ou une petite sœur, annonce la presse à grand tirage à la une. Le prince héritier Willem-Alexander et son épouse Máxima attendent un troisième enfant, prévu pour avril 2007.
Selon Jan Latten du Centraal Bureau voor de Statistiek, il y a de grandes chances que Máxima, l’an prochain, donne naissance à un garçon. Il est en effet plus fréquent qu’après deux filles, le troisième enfant soit un garçon plutôt qu’une troisième fille.

NRC Handelsblad d’hier soir : "TPG perd son référé sur son monopole - Sandd ne contourne pas la loi" (distribution du courrier jusqu’à 50 grammes), "’L’Irak a accru la menace terroriste’" (The New York Times)
De Telegraaf : "’Les revenus moyens seront les dupes du projet PvdA’ - Le CDA : ils paieront des centaines d’euros de plus pour les soins", "Máxima est enceinte - Il y a de grandes chances que ce soit un petit frère"
AD Haagsche Courant  : "Approche dure contre ceux qui plaisantent avec le terrorisme - Le coordonnateur de la lutte contre le terrorisme Joustra : L’auteur d’une fausse alerte à la bombe doit payer les frais engagés", "Un petit prince ou une petite princesse ?"
de Volkskrant  : "L’Etat paiera le désamiantage du navire - Le montant sera réclamé au propriétaire turc plus tard" (démantèlement de l’Otapan), "Steenhuis va améliorer l’image de la Bulgarie"
Trouw  : "Un meilleur statut pour les soins de proximité - L’aide aux malades pourrait déboucher sur un emploi rémunéré", "’Les sources dans la question arménienne sont ’polluées’" (génocide arménien)

* * *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Pays-Bas - Bulgarie

"Dato Steenhuis, un haut fonctionnaire du Ministère public qui vient de prendre sa retraite, a été approché par le gouvernement bulgare pour l’aider à lutter contre la corruption et le crime organisé", relève le Volkskrant à la une. "Steenhuis, en tant que ’conseiller spécial’, devrait faire en sorte que la Bulgarie - qui apprendra aujourd’hui si elle peut adhérer à l’Union européenne en 2007 - atteigne le standard juridique européen."
"Steenhuis a récemment été en contact avec l’ambassadeur des Pays-Bas à Sofia et un haut fonctionnaire bulgare, Boris Velchev, pour débattre d’une telle fonction. Début octobre, il se rendra en Bulgarie pour concertation"
"Velchev a laissé entendre dans le Financial Times d’hier que le gouvernement bulgare avait déjà engagé définitivement Steenhuis. Il a déclaré que Steenhuis jouerait un rôle important dans la lutte contre la criminalité et pour améliorer l’image de la Bulgarie. ’M. Steenhuis passera probablement beaucoup de temps ici’, a dit Velchev."
"Selon Steenhuis, la déclaration de Velchev est un ’peu prématurée’, mais il s’intéresse effectivement à la fonction de conseiller et ’la Bulgarie mérite d’être soutenue’. ’Mais je ne suis évidemment pas le sauveur de ce pays’, dit Steenhuis."
"Il y a dix ans, Steenhuis avait déjà été en Bulgarie en tant que président d’une commission du Conseil de l’Europe. Et il a fait une vive impression lors de conférences internationales contre la corruption. Aux Pays-Bas, il a une réputation de magistrat sabreur."

"Le groupe parlementaire CDA n’est toujours pas ravi de l’adhésion de la Roumanie et de la Bulgarie à l’UE", note le Trouw (p.8) dans ce contexte. "Le groupe pose diverses exigences. C’est ainsi que, jusqu’à nouvel ordre, il ne veut pas de libre circulation de personnes des deux pays dans le reste de l’UE. Le CDA craint que l’UE ne soit ’submergée’ de Roumains et de Bulgares, comme cela été le cas avec les ressortissants des dix nouveaux Etats membres, il y a quelques années."
"Le député CDA Jan Jacob van Dijk aurait préféré un report de quelques années, voire pas d’adhésion du tout. ’Les deux pays ont fait des progrès, mais la situation n’est toujours pas bonne en ce qui concerne la corruption et la réforme de l’appareil judiciaire."
"La Deuxième Chambre a approuvé l’adhésion au printemps, à l’exception du CDA", rappelle le journal chrétien progressiste.

Europol et Eurojust

"La construction du nouveau bâtiment d’Europol a été reportée à novembre 2007", annonce l’AD Haagsche Courant à la une de son cahier haguenois. "Le nouveau complexe dans le Statenkwartier sera prêt fin 2009 au plus tôt. Le Service national des bâtiments veut d’abord étudier la possibilité d’héberger une autre grande organisation internationale sur le site de la Statenhal démolie entre-temps. Il s’agit d’Eurojust, fondée par l’Union européenne pour lutter contre la grande criminalité. Eurojust contribuera aussi à la lutte contre le terrorisme."
"Europol et Eurojust coopèrent étroitement et veulent occuper ensemble le nouveau bâtiment. Le rapport annuel d’Eurojust sur 2005 le dit expressément."

Trafigura

"Beaucoup de règles ont été transgressées", remarque le commentateur du NRC Handelsblad d’hier soir à propos de l’affaire Trafigura. "Le principal coupable est l’entreprise ivoirienne qui a déversé les produits toxiques, mais il y a aussi une importante part néerlandaise. Il convient de vérifier comment Trafigura, dont le siège principal est à Amstelveen, est entré en possession de cette cargaison mortelle."
"Les entreprises qui déchargent ou font retraiter des déchets sans prendre de précautions doivent être poursuivies sans ménagement. Il est trop facile actuellement de décharger des déchets chez des tiers, parce que beaucoup de gouvernements sont impliqués et que la mer est libre." "Il faut coordonner la lutte contre le dumping illégal à l’échelle internationale. Lorsque les autorités découvrent des cas graves, elles doivent intervenir énergiquement, surtout s’il y a des victimes. L’endroit où cela s’est passé n’a pas d’importance."

"On ne sait pas qui a fait quoi de cette cargaison dans le port d’Amsterdam et qui en est responsable", rappelle l’éditorialiste du Telegraaf ce matin. "L’entreprise [Trafigura] savait-elle que la cargaison ne consistait pas en eaux usées inoffensives, mais en produits hautement toxiques ? Le navire pouvait-il quitter notre pays sans problème ou aurait-il dû faire l’objet d’une autorisation en raison de sa cargaison ? Et pourquoi cela n’a-t-il pas été le cas ? Ce sont des questions auxquelles il faut absolument répondre afin que les responsables puissent faire l’objet de poursuites pénales et de droit civil. Les Pays-Bas se ridiculiseront aux yeux du monde s’ils essaient de répondre par des pirouettes."
"C’est à juste titre qu’on s’est ému des défaillances lors de l’incendie de Schiphol. Il convient de s’émouvoir tout autant des défaillances de diverses collectivités dans cette affaire."

ACTUALITE INTERIEURE

Génocide arménien

"Des crimes atroces ont été commis contre les Arméniens en 1915", écrit le Trouw à la une. "Le CDA est aux prises avec un problème de crédibilité plus grave que celui du PvdA. C’est ce que dit Nebahat Albayrak, le numéro deux de la liste PvdA, à propos de l’émoi suscité par les candidats CDA et PvdA qui nient le génocide perpétré par les Turcs contre les Arméniens. Sur la liste CDA, il s’agit d’Ayhan Tonca et Osman Elmaci, alors que qu’au PvdA Erdinc Sacan occupe la 53e place."
’S’agissant du génocide, Albayrak est claire. Elle est proche de la position du professeur E.J. Zürcher, qui estime dans un ouvrage sur l’histoire de la Turquie que sept cent mille Arméniens sont morts en 1915. Albayrak : ’Ce nombre n’est pas ce qu’il y a de plus important. Qu’il y ait eu cinq cent mille morts ou un million et demi, n’est-ce pas également grave ?’ "
"Albayrak, qui est d’origine turque mais a vécu aux Pays-Bas depuis l’âge de deux ans, dit : ’Je dois reconnaître que je n’en savais pas grand-chose. Mais lorsque je m’y suis intéressée de plus près, je me suis heurtée à un problème. Toutes les sources s’avèrent ’polluées’. Tout ce que les Arméniens disent, les Turcs le réfutent et vice-versa. Les stores sont baissés, il n’y a pas de dialogue possible’."
"La députée veut qu’on mette fin à ces tiraillements après cent ans, elle veut entamer la discussion. Elle estime qu’il faut contraindre la Turquie et l’Arménie à discuter et à ouvrir leurs archives."

Les partis politiques doivent sélectionner leurs candidats plus scrupuleusement, de l’avis du commentateur du Volkskrant. "Aujourd’hui, c’est le génocide arménien qu’on nie, demain ce sera peut-être le tour de l’holocauste."

SGP

Le petit parti protestant SGP, dans son programme électoral, propose de dégager 700 millions d’euros pour l’enseignement et la politique de la jeunesse. Il veut par ailleurs consacrer 3,5 milliards à la famille et à la société civile.
Le SGP, qui a présenté son programme hier au centre de presse du Binnenhof, Nieuwspoort, espère "ardemment" obtenir trois sièges aux élections législatives. Bas van der Vlies dirige la liste, le député Kees van der Staaij reste le numéro deux et l’ancien président des jeunes du SGP Elbert Dijkgraaf occupe la troisième place, suivi par Henk Leertouw, conseiller municipal à Krimpen aan den IJssel (Hollande du Sud).
Le maire de Soest, Arie Noordergraaf, qui figurait en cinquième position, a été retiré de la liste pour avoir affirmé à plusieurs reprises que les femmes devaient pouvoir devenir maires ou échevins. Le SGP est d’avis que les femmes ne doivent pas exercer de fonctions politiques (de Volkskrant p.2, De Telegraaf p.3, Trouw p.5).

ECONOMIE, FINANCES

Consommation

Selon les derniers chiffres du Centraal Bureau voor de Statistiek (CBS), les consommateurs néerlandais empruntent moins, mais entrent de plus en plus "dans le rouge" sur leur compte en banque. Durant le premier semestre 2006, 2,8 millions de titulaires de compte avaient un solde négatif global de 7,4 milliards d’euros, contre 7 milliards durant les six premiers mois de l’année dernière.
Le solde négatif moyen est passé de 2 500 à 2 650 euros. Le nombre total de soldes négatifs a également augmenté légèrement durant la même période.
Selon l’économiste Michiel Vergeer, cette croissance est due au fait que les banques se montrent plus souples concernant les soldes négatifs.
Simultanément, les consommateurs empruntent moins : ils ont contracté des crédits à la consommation d’une valeur globale de 4,7 milliards d’euros, contre plus de 5 milliards durant le premier semestre 2005. Selon Vergeer, les consommateurs contractent des emprunts immobiliers de plus en plus élevés pour couvrir leurs dépenses (De Telegraaf p.9, Trouw p.12).

AFFAIRES FRANÇAISES

Le Trouw (p.10) suit l’affaire des gardes mobiles molestés à Corbeil-Essonnes et note dans ce contexte que l’approche "répressive" du premier ministre Nicolas Sarkozy bénéficie d’un large soutien parmi la population.

Le Volkskrant note que "Chirac défend la cause des vétérans africains" (p.5) et consacre presque une page de son cahier Voorkant à l’intérêt que les Français portent aux "phénomènes paranormaux". "Il ressort d’un sondage que 42 pour cent des Français croient aux miracles et 37 pour cent à l’astrologie."

Dernière modification : 26/09/2006

Haut de page