Presse néerlandaise du mardi 28 juin 2011

- Trouw (chrétien progressiste) : Les critiques des artistes agacent la coalition.

- De Volkskrant (centre gauche) : Plus d’espoir pour la culture.

- AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : Des contrôles sur l’alcool délaissés.

- De Telegraaf (populaire) : Sans traces du voleur DNB

* * *

ACTUALITÉ INTERNATIONALE

Gaza

Le Volkskrant et l’AD consacrent des articles à la flottille pour Gaza. « Les bateaux devaient partir aujourd’hui, mais à la suite du sabotage d’un bateau, le départ a été reporté à demain 29 juin. Sept activistes néerlandais partiront à bord d’un bateau italien. L’adjoint au maire de Rotterdam, Nordin El Ouali (GroenLinks) en fait partie. Les participants tiennent compte de scénarios divers. Nordin El Ouali : ‘Il pourrait arriver la même chose que l’année dernière (…). Mais nous avons cette année également des eurodéputés à bord et même un député israélien. Tout le monde aspire à une action non-violente. Le ministre des Affaires étrangères, Uri Rosenthal, estime que nous gênons les discussions en faveur de la paix. Mais ces discussions durent depuis plusieurs décennies, et jusque-là ont été sans résultat.’ Il souligne que l’action n’est pas dirigée contre Israël : ‘Nous voulons simplement attirer l’attention sur le côté inhumain de l’occupation illégale de la bande de Gaza’. »


AFFAIRES EUROPÉENNES

Grèce

Toute la presse évoque le plan du Président Sarkozy sur la contribution des banques et des assureurs pour soutenir la Grèce. Sous le titre « Les banquent ressentent la pression du soutien « volontaire » à la Grèce », le Telegraaf note : « Maintenant que les banques françaises ont montré leur volonté de reconduire leurs prêts de plusieurs milliards d’euros à la Grèce, la pression sur les banques néerlandaises et allemandes augmente. » Le journal précise que « les banques ABN Amro, Rabobank et ING négocieraient avec le ministre des Finances, M. De Jager, une prolongation volontaire des dettes à la Grèce. Pour le ministre, ‘Les Français essayent toujours de jouer un rôle dirigiste. Mais reste la question bien sûr : à quel point cette contribution volontaire est-elle réellement volontaire ? Selon toute attente, le soutien à la Grèce sera abordé aujourd’hui à la Deuxième Chambre. Le ministre a réagi positivement sur l’initiative française : ‘Nous avons reçu la proposition du ministère français des Finances et l’étudions actuellement. J’ai vu les premières analyses. C’est une proposition intéressante mais aussi très compliquée’. »


ACTUALITÉ INTÉRIEURE

Culture

Toute la presse consacre des articles aux manifestations qui ont eu lieu hier contre les réductions budgétaires dans le secteur culturel à l’occasion du débat sur ce sujet à la Deuxième Chambre. Le Volkskrant note : « Malgré les contestations, la Chambre a voté hier les économies prévues. Ce journal évoque également « deux grandes annonces parues dans le New York Times et Le Monde : « Défense d’entrer aux Pays-Bas – Effondrement culturel en mouvement ». D’après les calculs du journal « l’annonce dans le NYT aurait coûté 26.172 USD. 610 fois le prix d’un ticket d’entrée pour un concert de l’Orchestre symphonique de Limbourg qui est sur le point de perdre ses subventions d’Etat. »

KNMI (Institut national de météorologie)

Le député VVD (libéral) M. Leegte appelle, dans un article à la une du Telegraaf, à supprimer l’Institut national de météorologie (KNMI) qui manquerait d’impartialité. « Selon ce député, ‘80% des scientifiques de cet institut sont intègres mais 20% ne sont pas indépendants. Chose inadmissible pour un institut qui reçoit chaque année 60M€ de l’Etat’. Pour le groupe parlementaire VVD, le KNMI fait une fixation sur le fait que le CO2 est la cause du réchauffement de la terre, tandis que le problème, selon ce député, est probablement plus complexe. Il plaide pour une sous-traitance des tâches du KNMI, telles que la recherche sur le climat. »

Abattage rituel

Le Volkskrant note que « les opposants de l’interdiction de l’abattage rituel font une ultime tentative pour influencer le vote (prévu aujourd’hui) d’une interdiction de l’abattage sans étourdissement. Cinquante membres du PvdA (parti travailliste) ont signé une pétition pour contrer le projet. Ils critiquent vivement leur groupe parlementaire qui souhaite soutenir la proposition de loi du Parti pour les Animaux (PvdD). Des dizaines de politiques d’origine musulmane de partis divers ont adressé une lettre au Secrétaire d’Etat à l’Agriculture, M. Bleker, pour arrêter l’interdiction. ». Ce journal précise que cette proposition de loi est également à l’origine de frictions au sein du PVV (le parti de Geert Wilders). Le député PVV, Dion Graus, porte-parole de son parti sur cette question, qualifie systématiquement l’abattage rituel de torture. Mais parmi les électeurs du parti de Geert Wilders, se trouvent également beaucoup de sympathisants pro-juifs. Beaucoup d’entre eux aimeraient interdire l’abattage rituel islamique mais pas le rituel juif. »


LA FRANCE DANS LA PRESSE NÉERLANDAISE

Energie nucléaire en France

Sous le titre « Sarkozy reste fidèle à l’énergie nucléaire », le Volkskrant consacre un article au fait que « le président français réserve 1 Md€ supplémentaires à la sécurité des centrales nucléaires et au développement de réacteurs de quatrième génération. » Le journal évoque le réacteur de Fessenheim, bâti en 1977 et le plus ancien en France : « Il y a seulement deux mois, le conseil municipal de Strasbourg, situé non loin du réacteur, a demandé la fermeture de la centrale. Celui-ci se trouve en bordure du Rhin. Dans le cas où le réacteur fondrait en partie, cette rivière serait contaminée jusqu’à Rotterdam. Un danger qui ne ressort pas de l’imaginaire selon les antagonistes, puisque la fondation de ce réacteur est quatre fois moins épaisse que celle de Fukushima. »

Le Volkskrant consacre trois grandes pages au Festival d’Avignon sous l’entête : « La personne qui s’y rend [au festival] risque de devenir accro. Toutes les personnes qui jouent au théâtre, qui dansent, miment ou font de la musique en France et dans les pays voisins viennent à Avignon en juillet ».

L’AD consacre un article au petit village de Bugarach qui depuis quelque temps est envahi par des adeptes qui croient que l’apocalypse aura lieu en 2012 et que ce village serait le seul endroit épargné.

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Dernière modification : 28/06/2011

Haut de page