Presse néerlandaise du mardi 28 mars 2017

Trouw : Trump a quand-même besoin des démocrates.
De Volkskrant : Ecart salarial.
AD Haagsche Courant : Cri d’alarme pour des passages à niveau sécurisés.
De Telegraaf : Les fusiliers marins en ont marre.
Het Financieele Dagblad : Un temps de réflexion pour les entreprises en cas d’OPA.
Het NRC Handelsblad : L’éloquent entraîneur Blind a toujours manqué d’emprise sur l’équipe nationale.

*​*​*

Formation de coalition

Les médias évoquent l’avis d’Edith Schippers à la Deuxième Chambre [RdP du 27/03]. Le Financieele Dagblad relève que, au regard des résultats des élections du 15 mars et de ses entretiens avec 13 chefs de file, Edith Schippers conseille d’étudier une coalition entre les libéraux (VVD), les chrétiens-démocrates (CDA), les libéraux-progressistes (D66) et les Verts (GroenLinks). Les partis ont demandé à ce qu’Edith Schippers mène les négociations en tant qu’informatrice. Les nouveaux députés débattent aujourd’hui du rapport, dont il ressort qu’Edith Schippers a également tenté d’impliquer le PVV dans une éventuelle coalition, du fait que le parti de Geert Wilders a gagné 5 sièges de plus aux dernières élections et qu’il est, avec 20 sièges, le deuxième plus grand parti. Geert Wilders, lui, souhaiterait former une coalition avec le VVD, le CDA, 50Plus, le SGP et Forum pour la Démocratie. Le VVD et le CDA toutefois, avaient déjà fait savoir qu’ils ne voulaient pas entrer dans une coalition avec le PVV. Une position qui, selon Edith Schippers, n’est pas seulement motivée par des points de vue différents mais aussi par leur manque de confiance en Geert Wilders suite au retrait soudain de son soutien au gouvernement minoritaire de Rutte I (VVD et CDA) en 2012. Le quotidien signale que le rapport d’Edith Schippers fait également état des lettres des chefs de file avec leurs priorités à respecter pendant les négociations. https://www.tweedekamer.nl/sites/default/files/atoms/files/verslag_verkenner_schippers.pdf

Union européenne

Dans sa réponse à une tribune d’Adriaan Schout de l’institut Clingendael (Volkskrant du 24 mars), dans laquelle Adriaan Schout met en garde contre le risque d’une nouvelle crise de l’euro due à l’instabilité économique et politique en Grèce, en Italie et au Portugal, Sebastiaan Princes, professeur de gouvernance et politique dans l’Union européenne à l’Université d’Utrecht, critique l’approche moraliste qui « fait systématiquement partie du débat public aux Pays-Bas ». Il plaide pour la prise en compte des grandes différences économiques, politiques et historiques dans ces pays, qui permettrait une « approche plus nuancée et constructive » au lieu de la « recette unidimensionnelle de restrictions budgétaires dont le résultat reste incertain ». Pour Sebastiaan Princes, « du point de vue économique, les excédents commerciaux de l’Allemagne sont tout aussi néfastes pour la stabilité de la zone euro que les déficits budgétaires en Europe du Sud ». Il estime que ce n’est pas la faiblesse politique et/ou économique de certains Etats-membres qui représente une menace pour l’avenir de l’Union européenne, mais plutôt le manque de volonté croissant de se placer dans la position des autres pays européens. http://www.volkskrant.nl/opinie/moralistische-blik-op-eurocrisis-is-misleidend-en-improductief~a4479638/

A signaler

- Jan Hommen, ancien PDG de la banque ING, plaide aujourd’hui dans le Financieele Dagblad pour le droit à une période de réflexion pour les entreprises néerlandaises en cas d’offre d’achat hostile. Ce droit devrait faire partie du "Corporate Governance code". https://www.bnr.nl/nieuws/ondernemen/10320593/geef-bedrijven-een-jaar-bedenktijd-bij-vijandig-overnamebod

- L’actuelle présidente de la Deuxième Chambre, Kadhija Arib, restera présidente pendant la prochaine législature, note nu.nl sur son site. http://www.nu.nl/politiek/4574973/khadija-arib-kan-aanblijven-als-voorzitter-tweede-kamer.html

Cette revue de presse est réalisée à partir des quotidiens suivants : Trouw (chrétien progressiste – 105.000 ex.) ; De Volkskrant (centre gauche – 262.000 ex.) ; AD Haagsche Courant (indépendant populaire – 430.000 ex.) ; De Telegraaf populaire – 605.000) ; Het Financieele Dagblad(financier - 62.500 ex.) ; NRC-Handelsblad(centre – 199.000 ex.)
Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Suivez nous sur www.twitter.com/FranceinNL.

Rejoignez-nous sur Facebook https://www.facebook.com/france.paysbas/

Dernière modification : 28/03/2017

Haut de page