Presse néerlandaise du mardi 4 janvier 2011

LES GRANDS TITRES

- Trouw (chrétien progressiste) : Les coptes craignent un attentat
- De Volkskrant (centre gauche) : Alerte à la dioxine en Allemagne
- AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : Puce électronique pour les personnes âgées
- De Telegraaf (populaire) : Le terrorisme des feux d’artifice bricolés
- NRC-Handelsblad : La ministre VVD veut réduire l’influence du marché dans le secteur des soins

* * *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Terrorisme

« Al Qaida menace des églises aux Pays-Bas », titre le Telegraaf. « Trois églises coptes, situées à Eindhoven, Utrecht et Amsterdam, figurent sur la liste de cibles potentielles d’attentat à la bombe du site internet Shumuk al-Islam. La date du 7 janvier est recommandée comme étant celle où il y a le plus de monde ».

L’AD, sous le titre « stopper l’aide au développement lorsque les chrétiens sont persécutés », rend compte des réactions politiques aux Pays-Bas. « Le ministre des Affaires étrangères, M. Rosenthal, a sévèrement condamné l’attentat à la bombe en Egypte. Il a écrit à son homologue égyptien une lettre où il exprime son horreur face à un attentat qui a coûté la vie à 21 chrétiens et où 80 ont été blessés. Le député ChristenUnie Joël Voordewind note que ‘lorsqu’une mosquée fait l’objet d’un attentat, c’est l’indignation générale. On menace immédiatement de boycotter les entreprises néerlandaises. Il ne nous viendrait pas à l’idée de ne pas protéger nos mosquées. Mais lorsque des chrétiens sont assassinés quelque part dans le monde, l’Occident estime que certes, l’affaire est grave, mais qu’elle concerne avant tout le pays en question’. Le député chrétien-démocrate Henk Jan Ormel parle de ‘tendance inquiétante au Moyen-Orient à perpétrer des attentats contre des chrétiens’ (en Egypte, en Irak et en Iran). Tendance qui, pour le chef de file du petit parti chrétien SGP, Cees van der Staay, ‘ne retient pas suffisamment l’attention. Les Pays-Bas sont chefs de file pour défendre les homosexuels ou les doits de l’homme dans d’autres pays, mais lorsque les partis chrétiens font remarquer que des chrétiens sont persécutés, ils sont accusés de ne défendre que leurs coreligionnaires. Et le sujet passe aux oubliettes’. Le PVV de Geert Wilders exige que le ministre des Affaires étrangères convoque l’ambassadeur d’Egypte. Si tous les partis partagent la même indignation, ils ne sont pas tous du même avis sur les mesures que pourrait prendre le gouvernement. Le SP est favorable à une approche européenne. La ChristenUnie et le SGP estiment que les Pays-Bas ne doivent plus accorder d’aide au développement aux pays qui ne garantissent pas les droits des chrétiens. Rappelant que le gouvernement veut faire des économies sur la coopération, la ChristenUnie indique qu’il serait ‘logique de regarder quels pays protègent leurs minorités chrétiennes. En Egypte, les chrétiens obtiennent rarement l’autorisation de construire une église. Il était connu que l’église en question était visée et rien n’a été fait pour la protéger. Nous donnons de l’argent aux pouvoirs publics de ce pays’. Le SGP partage ce point de vue et cite le cas de l’Erythrée, ‘où les persécutions sont encouragées par l’Etat. 2000 chrétiens sont détenus dans des conteneurs. Nous donnons de l’argent à ce pays, nous ne pouvons tout de même pas détourner le regard’. Le CDA met pour sa part en garde contre le risque de radicalisation et souligne que ‘les Egyptiens eux-mêmes sont choqués par cet événement. Les terroristes tirent avantage des haines religieuses, ils espèrent faire tomber le régime en provoquant des désordres. Si nous arrêtons l’aide au développement, nous ferons leur jeu’ ».

* * *

ACTUALITE INTERIEURE

Police

Tous les journaux rendent compte des discours de Nouvel An des chefs de la police de Rotterdam et d’Amsterdam.

Le Volkskrant note qu’à Rotterdam, en 2010, le nombre d’actes de violence à baissé de plus de 10%. « L’explication réside en grande partie dans la réaction de Rotterdam aux désordres de 2009 sur la plage de Hoek van Holland. Depuis cette catastrophe, le maire Ahmed Aboutaleb et les chefs de la police ne lésinent pas à prévoir des mesures de sécurité importantes pour les grands événements organisés dans cette ville. Selon le chef de la police Frank Paauw, cela a permis d’éviter des dizaines d’incidents violents. M. Paauw a en outre annoncé que depuis le début de l’année une équipe de 50 personnes a été spécialement affectée à la lutte contre les braquages. Ceux-ci sont passés de 417 à 379 en 2010, mais ‘cela représente encore une moyenne de plus d’un par jour’. La lutte contre cette forme de criminalité, qui marque fortement les victimes et comporte un fort risque de conséquences mortelles, est devenue prioritaire. Dans la région Rijnmond, le nombre de déclarations de vols dans la rue est passé de 3778 en 2002 à 1304 en 2010. Le nombre de voitures volées est descendu de 14.390 à 12.293, grâce à la mise en place de mesures préventives telles que l’utilisation de voitures-appât. En revanche, le nombre de cambriolages a augmenté en 2010, passant de 6107 à 6409 ».
A Amsterdam, le chef de la police, M. Welten, « s’est indigné que 50.000 personnes devant encore purger une peine de prison circulent toujours librement », souligne le Telegraaf. « Ces suspects ont été arrêtés, interrogées, condamnés. Il est étonnant qu’après des procédures qui ont demandé beaucoup de travail - et ont coûté pas mal d’argent – on ne veille pas à ce que la peine soit appliquée. M. Welten trouve incompréhensible que ces personnes puissent obtenir sans difficulté un nouveau passeport ou une subvention au logement alors qu’elles devraient être en prison ». En 2010, une « équipe d’enquête régionale spéciale a arrêté 153 personnes dans ce cas et 313 sur deux ans, qui devaient purger un total de 210 ans de prison, ajoute le Volkskrant. Le chef du corps de police d’Amsterdam a évoqué une très forte charge de travail dans la capitale, indiquant que le maximum a été atteint. Amsterdam a enregistré en 2010 une baisse de 10% des braquages (456 contre 561), une augmentation de 9% des cambriolages (qui sont passés à 6820).Le nombre de déclarations à la police a augmenté de près de 4% (92.373), principalement parce que les gens recourent de plus en plus aux possibilités offertes par Internet ».

Défense

La question d’une mission de formation de policiers en Afghanistan est évoquée par le Volkskrant, qui publie en p.5 un article sous forme de questions-réponses. L’article précise que le gouvernement veut présenter au Parlement une proposition concrète vers la mi-janvier. Si cette mission devait être approuvée par les parlementaires, elle débuterait, selon ce quotidien, vers mai ou juin, en tenant compte des préparatifs nécessaires aux Pays-Bas et en Afghanistan. « Les militaires néerlandais qui rapatrient en ce moment du matériel d’Uruzgan tiennent déjà compte d’une nouvelle mission en laissant à Kandahar des véhicules blindés et des voitures tous terrains. Mais une mission dans le nord, plus calme, semble plus probable ».
Le même journal publie en rubrique d’opinion une tribune d’un militaire néerlandais qui a pris part à des missions en Afghanistan. M. Arie van Ingen recommande d’organiser les missions d’entrainement de policiers afghans aux Pays-Bas, plus sûrs et donnant l’occasion aux policiers en formation de voir de près une démocratie occidentale.

* * *

AFFAIRES ECONOMIQUES

Vente de voitures

Le Trouw (p.13) signale une augmentation des ventes de voitures en 2010. Trois marques arrivent en tête : Volkswagen (Polo et Golf), Toyota (Aygo) et Peugeot (107). « La reprise des ventes de voitures indique une confiance accrue des consommateurs dans l’économie. Les mesures prises par les pouvoirs publics pour stimuler l’achat de petites voitures économiques, telles que la suppression de la vignette et de la taxe d’achat BPM, ont été efficaces. Pour 2011, une stabilisation est attendue ».

* * *

LA FRANCE DANS LA PRESSE NEERLANDAISE

Le Volkskrant évoque l’exposition consacrée à Jean-Léon Gérôme au Musée d’Orsay et son correspondant, Arie Jan Korteweg, se fait l’écho du sondage BVA révélant « le pessimisme des Français ».
Le Telegraaf consacre un article au 30ème anniversaire de la Commanderie de Bordeaux aux Pays-Bas, auquel a été convié l’ambassadeur de France.

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Dernière modification : 04/01/2011

Haut de page