Presse néerlandaise du mardi 7 avril 2009

Pour la première fois depuis le début de la mission militaire néerlandaise en Uruzgan, un tir de roquettes a fait un mort sur la base Kamp Holland. Un jeune soldat de 20 ans qui n’était en Afghanistan que depuis une semaine a été tué hier soir et cinq autres militaires ont été blessés, dont deux gravement.
Les vieilles roquettes que des groupes anti-occidentaux lancent régulièrement à partir des montagnes entourant Tarin Kowt atteignent rarement leur but. C’est plutôt par hasard que celles tirées hier soir vers 18 h 00, heure locale, ont fait mouche à Kamp Holland et la base afghane située à côté.

* * *

NRC Handelsblad (indépendant) d’hier soir : "A Paganica presque tous les toits se sont effondrés – Italie : Au moins cinquante morts, des dizaines de milliers de sans-abri après un tremblement de terre nocturne ; le gouvernement décrète l’état d’urgence", "La Corée du Nord divise le Conseil de Sécurité", "Des conseillers : le JSF fournira au moins 600 emplois"
Trouw (chrétien progressiste) : "Au moins 150 morts dans un séisme – Le tremblement de terre le plus grave depuis presque trente ans dans les Abruzzes", "Un mort et cinq blessés dans un tir de roquettes sur Kamp Holland"
de Volkskrant (centre gauche) : "Un mort dans une offensive à la roquette contre Kamp Holland", "Un cortège quitte L’Aquila dévastée"
De Telegraaf (populaire) : "Une roquette sur Kamp Holland – Un militaire tué, cinq blessés", "L’enfer sur terre dans une ville italienne", "La taxe kilométrique reportée à 2015"
AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : "Un militaire meurt dans une offensive contre Kamp Holland – Une roquette blesse cinq soldats", "L’Italie a ignoré l’alerte au séisme"

* * *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Pays-Bas - Union européenne

"Seul un Néerlandais sur quatre a confiance dans l’Union européenne", relève le Telegraaf (p.8). "Les institutions européennes gaspillent l’argent des contribuables et l’élargissement de l’Union est funeste aux yeux de presque une personne sur six. C’est ce qui ressort d’une enquête de TNS NIPO effectuée auprès 1427 Néerlandais de pour le compte du Center for Politics and Communication de l’Université d’Amsterdam. ’Les élections européennes qui auront lieu aux Pays-Bas le 4 juin 2009 se dérouleront dans une atmosphère beaucoup moins pro-européenne’, conclut le directeur de cet institut, Claes de Vreese. ’Ce n’est qu’après la présidence néerlandaise en 2004, le référendum de 2005 et l’évocation de thèmes comme l’adhésion de la Turquie que le débat sur l’Europe a commencé aux Pays-Bas.’ Selon De Vreese, tous les partis politiques avaient à peu près les mêmes positions en 1999 et il n’y avait guère de choix."

* * *

ACTUALITÉ INTÉRIEURE

Joint Strike Fighter

"Si les Pays-Bas achètent le Joint Strike Fighter (JSF) pour remplacer le F-16, cela créera 600 à 1 200 emplois jusqu’en 2052", écrit le Volkskrant (p.3) dans un reportage signé Douwe Douwes et Jeroen Trommelen. "Ces emplois seront à la longue créés au détriment d’autres emplois, en tout cas en partie, mais peut-être aussi en totalité. Dans ce dernier cas, le JSF ne fournira pas un seul emploi supplémentaire aux Pays-Bas."
"Les derniers mois, on aurait dit que les experts économiques se querellaient constamment, mais lundi, durant une audition à la Deuxième Chambre, il s’est avéré qu’ils sont d’accord entre eux, dans les grandes lignes, sur la signification pour l’économie néerlandaise du projet JSF. On peut discuter sur quelques centaines d’emplois de plus ou de moins, ont déclaré les économistes, mais il n’y a pas de conflit grave entre le Centraal Planbureau (CPB) et le bureau conseil PricewaterhouseCoopers (PWC)."
"Selon le CPB, le projet créera environ 600 emplois. Le bureau conseil, auquel a fait appel le ministère des Affaires économiques, pense au double ou ’environ mille’. Mais même dans ce cas, a déclaré le collaborateur de PWC et professeur d’économie Jan Willem Velthuijsen, ’l’effet sur l’économie néerlandaise sera réduit’. L’achat du JSF coûtera probablement 6,1 à 6,5 milliards d’euros à l’Etat néerlandais" (également Trouw p.5, AD p.9).

Pour l’éditorialiste du Volkskrant, il n’y a pas lieu de se précipiter. "L’audition d’hier a montré une fois de plus que les avantages économiques de la participation au développement du JSF sont extrêmement difficiles à indiquer. Il n’y a pas eu de réponse satisfaisante, hier, à la question de savoir combien d’emplois, de connaissance et de commandes les entreprises néerlandaises ont obtenu jusqu’à présent et ce que cela a coûté aux contribuables."
"Le coût du projet JSF augmente constamment, même si personne ne peut dire combien l’appareil coûtera finalement. Dans cette situation, les Pays-Bas perdront leur position de négociateur s’ils se livrent inconditionnellement à l’avionneur Lockheed Martin. Tant qu’il y aura des alternatives sérieuses – que ce soient d’autres fabricants ou un nouveau modèle du F-16 – les Pays-Bas pourront maintenir la pression."

Taxe kilométrique

"Le ministre Eurlings (Transports) reporte de nouveau l’introduction de la taxe kilométrique", annonce le Telegraaf à la une. "L’introduction de cette innovation technique comporte trop de risques pour maintenir la planification optimiste de 2011."
"Pour les voitures de tourisme, le ministère des Transports part du principe qu’il arrivera à introduire la taxe avant mars 2015. Initialement, c’était prévu dix-huit mois plus tôt. Le gouvernement renonce aussi à l’introduire en 2011 pour les camions. Cela signifie que la première ’boîte de Camiel’ ne fera son apparition sur les autoroutes néerlandaises qu’après les prochaines élections. Mars 2012 n’est plus possible que dans le scénario le plus rapide, mais mai 2014 est plus probable" (également de Volkskrant pp.1 et 3).

* * *

ECONOMIE, FINANCES

MBO

Le Conseil de la filière MBO (enseignement secondaire professionnel) s’attend à ce que les collèges en question, les ROC, voient le nombre d’élèves augmenter de 40 000 au total durant la prochaine année scolaire, par suite de la baisse de l’emploi. Les jeunes optent pour une scolarisation prolongée parce qu’ils ne trouvent pas de place de stage ou d’emploi, ou parce qu’ils veulent suivre une deuxième formation.
Le conseil a demandé des fonds supplémentaires à cet effet, dans une lettre adressée à la Deuxième Chambre. Il faudra 225 millions d’euros de plus l’an prochain. Si la récession dure plus longtemps, le montant nécessaire pour assurer cet enseignement pourra monter à 800 millions d’euros. Un élève d’un ROC – quatre jours de cours, un jour de stage par semaine – coûte 5 000 euros par an (de Volkskrant p.9).

* * *

AFFAIRES FRANÇAISES

Le Trouw (p.9) signale dans une brève la greffe simultanée du visage et des deux mains effectuée par une équipe de chirurgiens français.
L’AD (p.20) s’est entretenu avec l’écrivain Jean-Christophe Grangé, à l’occasion de la parution en néerlandais de son livre "Le serment des limbes".

Dernière modification : 22/04/2009

Haut de page