Presse néerlandaise du mardi 9 mai 2006

Le football domine la une du Telegraaf ce matin. Le quotidien à grand tirage rend compte de la fête, hier à Amsterdam, de la victoire de l’Ajax en finale de la Coupe des Pays-Bas. Une fois les festivités terminées, l’ambiance s’est dégradée et la police a dû intervenir pour disperser quelques centaines de supporters restés sur le Leidseplein, où des bagarres se déroulaient.
Le journal populaire annonce par ailleurs que les entreprises peuvent s’assurer cette année contre la "grippe du Mondial", la brusque hausse d’absences pour maladie prévue les jours où le onze néerlandais jouera. Au championnat européen de 2004, les absences ont brusquement augmenté de 20 pour cent lorsque l’équipe orange était sur le gazon, au Portugal.

-NRC Handelsblad d’hier soir : "Un suspect du procès Ahold : Jusqu’où ira-t-on dans l’humiliation ? Le tribunal donne la parole aux quatre ex-managers accusés de fraude", "Le CDA condamne les déclarations de la Cour de Cassation" (sur le climat pénal aux Pays-Bas)
-De Telegraaf  : "Une assurance contre la ’grippe orange’ - Des dizaines de milliers de ’malades’ prévus pour le Mondial 2006", "Koeman entraîneur au PSV", "La fête de l’Ajax s’achève par des déprédations"
-AD Haagsche Courant  : "La pénurie de chambres appartient au passé - Construction de 19 000 logements étudiants", "Les incendies de forêt s’étendent" (aux Pays-Bas)
-de Volkskrant  : "Les suspects d’Ahold ’profondément humiliés’", "Bruxelles : plus de veto sur la justice", "Vingt ans requis contre Guus K." (accusé de complicité de crimes de guerre au Liberia)
-Trouw  : "’Trop de disciplines universitaires aux Pays-Bas’ - Un scientifique compare l’offre à la carte d’un mauvais restaurant chinois", "Bot rencontre le gouverneur controversé" (Uruzgan)

* * *

NOTRE DOSSIER :Cour de Cassation

"La Cour de Cassation s’est fragilisée du fait que certains de ses membres se sont prononcés sur le durcissement du climat pénal aux Pays-Bas", relève le NRC Handelsblad d’hier soir à la une. "C’est ce qu’affirme le groupe parlementaire CDA en réaction aux déclarations faites par différents membres de la Cour de Cassation dans ce journal samedi, à propos du ’durcissement’ et de la ’droitisation’ du climat pénal’."
"’La Cour de Cassation doit rendre des arrêts indépendants et il n’est donc pas souhaitable qu’elle commente publiquement la manière dont on réalise la législation’, estime le député et porte-parole pour les affaires de justice Van Haersma Buma (CDA). ’La législation est réalisée scrupuleusement, dans les limites de la Constitution et des traités internationaux. Outre la Deuxième et la Première Chambres, le Conseil d’Etat et d’autres instances consultatives y sont impliqués. En exprimant de telles critiques, la Cour de Cassation se fragilise’."
"Le juge de la Cour de Cassation Corstens a dit dans le cahier mensuel M : ’Je trouve qu’en tant que Cour de Cassation, compte tenu de notre responsabilité vis-à-vis de l’Etat de droit, nous devons pouvoir dire : messieurs, vous allez trop loin.’ Selon lui, les Pays-Bas sont ’en pleine vague de répression, comme dans les années trente du siècle dernier’. D’autres membres de la Cour ont estimé qu’en pénalisant les préparatifs pour un délit on se rend sur une pente glissante."
"’On ne peut pas appeler le ministre Donner (Justice, CDA) à la Deuxième Chambre à propos des déclarations de membres de la Cour de Cassation’, selon Van Haersma Buma. ’Car ce n’est pas son domaine, ce sont des responsabilités distinctes. Mais les juges doivent se rendre compte qu’il ne leur appartient pas de mettre ainsi en cause des choix politiques qu’ils jugent apparemment non souhaitables’."
"Le PvdA pour sa part estime que les déclarations des membres de la Cour de Cassation sont pertinentes. ’Ce sont des opinions et des avertissements qui préoccupent manifestement la Cour de Cassation’, selon le député Wolfsen. ’Il est bon que nous aussi en prenions connaissance.’ Wolfsen prône un débat public récurrent entre la Deuxième Chambre et les membres de la Cour de Cassation."

ACTUALITE INTERNATIONALE

Union européenne

1) Constitution européenne. "Les chefs d’Etat et de gouvernement européens doivent reporter d’au moins un an leur décision sur l’avenir de la Constitution européenne", écrit le Financieele Dagblad dans son grand article à la une. "Dans l’intervalle, il s’agit de faire un usage plus efficace des traités existants. C’est ce qui ressort d’une proposition encore confidentielle que le président de la Commission européenne, José Barroso, présentera à Bruxelles demain."
"Après le ’non’ au Traité constitutionnel en France et aux Pays-Bas, les chefs d’Etat et de gouvernement européens ont décidé en juin dernier d’observer une période de réflexion d’un an", rappelle le journal d’affaires. "Cette période s’achèvera dans un mois. Jusqu’à présent il n’y a pas la moindre perspective d’accord des chefs d’Etat et de gouvernement sur ce qu’il convient de faire."
"Interrogé à ce sujet, le porte-parole du secrétaire d’Etat aux Affaires européennes Atzo Nicolaï déclare que ’les Pays-Bas jugeraient utiles de prendre beaucoup plus de temps pour décider du cap à suivre’. ’Il serait excellent que Barroso le propose’."

2) Newropeans. "L’Europe ne fait guère battre les cœurs", remarque le Trouw (p.9). "Même la Journée de l’Europe - aujourd’hui, le 9 mai - est fêtée en silence. ’Nous sommes la nouvelle génération européenne’, dit Franck Biancheri, 44 ans, qui discerne une grande tâche pour son nouveau part européen Newropeans , les prochaines années. ’Si nous échouons l’Europe aura vraiment un problème. Les extrémistes prendront alors le pouvoir.’ ’Aux élections pour le Parlement européen de 2009, nous serons de la partie dans chaque Etat membre, avec la même liste et le même programme. Ce sera le premier parti vraiment trans-européen’."
"Newropeans a été fondé l’an dernier, peu après le ’non’ à la Constitution européenne en France et aux Pays-Bas. Le parti veut faire de l’UE une démocratie (’enfin’, dit Biancheri) et espère être bien représenté au Parlement européen. ’Nous sommes le seul parti à avoir un agenda européen large et nous avons le même programme partout.’ D’autres courants politiques comme les libéraux et les socialistes sont toujours organisés selon les modèles nationaux."
’Newropeans a désormais des sections dans trente villes de treize pays (y compris à Nimègue et Amsterdam), un site Internet rédigé en huit langues et chaque mois presque deux millions de personnes lisent le magazine en ligne du mouvement."

3) Strasbourg. "Le Parlement européen appelle les citoyens de l’UE à protester massivement contre l’UE, sur Internet", rapporte le correspondant à Bruxelles du Telegraaf (p.13). "C’est à dire contre les coûteuses réunions à Strasbourg, en France."
"Aujourd’hui, quelques parlementaires libéraux et socialistes, dont l’europarlementaire PvdA Mastenbroek, lancent le site spécial oneseat.eu, avec lequel ils espèrent mettre définitivement fin au déménagement mensuel du Parlement, qui coûte 200 millions d’euros par an."
"Les initiateurs espèrent ainsi recueillir le plus rapidement possible un million de signatures, le nombre prévu par la Constitution européenne pour démarrer une initiative civile [sic], et torpiller ainsi le siège à Strasbourg."

ACTUALITE INTERIEURE

PvdA

"L’influent économiste CDA Bovenberg loue le leader de l’opposition Bos pour son projet de réforme de l’Etat-providence", relève le Trouw (p.3). "Le PvdA est proche des idées du CDA, estime Bovenberg aujourd’hui dans la rubrique Podium."
"Le ton positif de Lans Bovenberg contraste vivement avec le jugement de la tête de liste CDA, le premier ministre Balkenende. Celui-ci a attaqué Wouter Bos durant sa conférence de presse hebdomadaire." "Selon Bovenberg, Bos brode sur les réformes que le gouvernement CDA-VVD-D66 a appliquées les dernières années. De son avis, le CDA sera bien avisé d’en tenir compte, notamment pour ne pas céder au PvdA sa position centriste."
"Bovenberg apprécie le souhait de Bos d’assouplir les règles de licenciement et d’intégrer le levensloopregeling et les autres formes de salaire épargne. Il estime également que c’est à juste titre que Bos veut faire participer les personnes âgées au financement de l’AOW [retraite de base].

Sondages d’opinion

Selon un sondage d’opinion effectué par le bureau Interview-NSS pour le programme télévisé Nova, le PvdA obtiendrait actuellement 51 sièges à la Deuxième Chambre, le VVD 34 (+ 3) et le CDA 30 (+ 1) (De Telegraaf p.1, de Volkskrant p.3 du 6 mai).

Hier, le Telegraaf annonçait à la une que selon Maurice de Hond, les propositions de Wouter Bos concernant l’AOW coûteraient 4 sièges au PvdA (47). Le VVD passerait actuellement de 32 à 36 sièges, grâce à Rita Verdonk.

AFFAIRES FRANÇAISES

Dans le Volkskrant (p.26) de samedi, Fokke Obbema procédait à une reconstitution de l’affaire Clearstream, sous le titre "Un Watergate français".

Dans le Trouw de ce matin, Sylvain Ephimenco fait valoir que "la campagne hystérique que mènent des journaux comme Libération n’a plus grand-chose à voir avec les faits et la vraie portée de l’affaire". "Certes, la France est déboussolée depuis quelque temps déjà, mais" ce que font les politiques et les journalistes "est mortel pour l’image et l’humeur nationales." "Il n’y a qu’une personne qui en profitera avec fracas aux élections présidentielles de l’année prochaine : le fascistoïde Le Pen. Car si le climat ne change pas, la France connaîtra un nouveau tremblement de terre électoral, qui sera beaucoup plus ample que durant la triste année 2002."

Sur le plan culturel, on retiendra un entretien avec le sociologue Loïc Wacquant, dans le supplément mensuel M du NRC Handelsblad de samedi.

A signaler :
Une enquête de TNS Nipo sur la noblesse néerlandaise, effectuée pour le compte du Volkskrant (samedi, p.27). Alors que les nobles ne représentent que 0,07 pour cent de la population néerlandaise, ils constituent 3 pour cent de l’élite administrative.

Dernière modification : 11/05/2006

Haut de page