Presse néerlandaise du mercredi 11 avril 2012

Trouw (chrétien progressiste) : Samsom ne veut pas réformer trop vite.

De Volkskrant (centre gauche) : la Syrie ignore les Nations unies, la violence continue de faire rage.

AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : La douane découvre 50.000 litres de boisson alcoolisée illégale.

De Telegraaf (populaire) : Le PvdA reste un parti dépensier.

Het Financieele Dagblad : Nouveaux doutes sur la dette espagnole.

NRC-Handelsblad  : L’Espagne réagit promptement à l’inquiétude des marchés.

* *

ACTUALITE INTERIEURE

PvdA

Le nouveau président du groupe parlementaire travailliste, Diederik Samsom, a exposé hier ses « Choix pour l’avenir des Pays-Bas ».
De manière générale, résume le Volkskrant, pour réduire le déficit budgétaire, le PvdA « privilégie les mesures qui tiennent compte des inégalités de revenus et taxe plus lourdement les revenus élevés. Le déficit budgétaire ne doit pas absolument redescendre à 3% dès 2013, comme le demande Bruxelles. Mais sur le long terme, l’objectif est de parvenir à 1% de déficit en 2015. Les projets de réformes touchent notamment les secteurs du marché du logement (calcul des loyers du secteur social en fonction du niveau de revenu et réduction en trente ans de la déduction fiscale des intérêts d’emprunt immobilier à un maximum de 30%), de la santé (calcul des cotisations et de la franchise en fonction du revenu et suppression du principe de concurrence) et du marché du travail (patronat responsable du financement des six premiers mois de chômage et efforts conjugués du salarié et de l’employeur pour retrouver un emploi). Le PvdA refuse de faire des économies dans le secteur de l’éducation. Diederik Samsom veut enfin qu’en 2050 les Pays-Bas soient totalement indépendants de l’énergie fossile ».

Le NRC souligne que « Samsom accentue l’image de gauche du parti en alourdissant les charges des plus riches. (…) Le PvdA a habilement choisi le moment de présenter son projet : la coalition gouvernementale entame sa sixième semaine de négociation au Catshuis afin de définir des mesures d’austérité supplémentaires. Il semble qu’il n’y ait toujours pas d’accord en vue cette semaine ». Pour le Volkskrant, cette présentation permet au PvdA de « proposer une alternative aux négociations du Catshuis. Samsom utilise le vocabulaire de Rutte, il parle de ‘la force des Pays-Bas’, d’optimisme et de confiance, mais il s’engage sur une voie totalement opposée. ‘Notre choix ne se limite pas à des lignes budgétaires ou à des transferts de financements. Notre mission dépasse le cadre des problèmes financiers’. Avec Samsom, la solidarité redevient le principe directeur, par opposition au ‘chacun pour soi’ attribué à Rutte ». Contrairement au Telegraaf, qui reproche au parti travailliste de « ressortir la carte de crédit », les éditorialistes du Trouw et du Volkskrant reconnaissent à Diederik Samsom le mérite d’ « oser faire des choix » et de « reprendre sa couleur idéologique. (…) Samsom espère que les négociations du Catshuis vont échouer. Il veut que le PvdA soit prêt à proposer une alternative. (…) Il suffit de regarder rapidement son projet pour savoir que la coalition fera des choix totalement différents. Le temps où il était difficile de distinguer les programmes économiques du PvdA et du VVD est révolu. Il y a maintenant à nouveau un vrai choix ».

Drogues

Le Trouw note en première page qu’un « nombre croissant de personnes gagne beaucoup d’argent avec la vente en ligne de GHB, parfois appelée ‘la drogue du violeur’. Cette drogue est très populaire parmi les jeunes, parce que les ingrédients sont faciles à obtenir. L’ingrédient principal est la gamma-butyrolactone (GBL), utilisée dans l’industrie comme solvant de peinture et vendue sur internet pour 75€ par litre. D’après l’association Consument en Veiligheid (consommateur et sécurité), 1.200 personnes ont dû être conduites aux urgences en 2011 après l’utilisation de cette drogue. Trois fois plus qu’en 2005. Selon les estimations, les Pays-Bas compteraient 22.000 utilisateurs. Le nombre de sites qui proposent la GBL est en forte augmentation » Le Trouw précise : « Un rapport récent du RIVM (Institut national pour la santé publique et l’environnement) fait apparaître que tous ces sites sont suspects puisqu’ils proposent de la GBL dont la pureté atteint 99% alors que pour son utilisation comme solvant, 80% suffiraient. (…) La GBL n’est pas interdite aux Pays-Bas. »

Marché noir

L’AD signale à la une que les douanes et le FIOD (service d’enquêtes fiscales) ont saisi à La Haye 50.000 litres de boissons alcoolisées qui étaient probablement destinées au marché noir. L’AD note qu’il s’agit de la plus grande prise jamais réalisée aux Pays-Bas.

AFFAIRES ECONOMIQUES

Port de Rotterdam

Le Volkskrant rend compte du nouveau projet « Porto Central » au Brésil du port de Rotterdam. « Celui-ci veut s’associer à la construction d’un port industriel à Presidente Kennedy, une commune de 11.000 habitants au Brésil. Le lundi de Pâques, un accord d’association à été signé avec le maire, le gouverneur de l’état d’Espirito Santo et un groupe d’entrepreneurs brésiliens. Avec ce projet, Rotterdam espère attirer dans son port des flux commerciaux en provenance de Porto Central. Pour 2015, le port se fixe comme objectif cinq accords d’association internationaux avec des marchés en expansion : l’Afrique du Sud, l’Inde, la Chine et le Brésil. Il existe déjà un accord d’association avec le port de Sohar à Oman dans lequel le Port de Rotterdam et l’Etat d’Oman disposent chacun de 50% des actions. »

LA FRANCE DANS LA PRESSE NEERLANDAISE

- Le Volkskrant évoque aujourd’hui la campagne de Marine le Pen : « Je vais faire mentir les sondages ».
- Le NRC et le Volkskrant relèvent l’arrivée de Raf Simons chez Dior, où il succède à John Galliano.

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.
Compte Twitter de l’ambassade : www.twitter.com/FranceinNL.
Site internet de l’ambassade : http://www.ambafrance-nl.org.

Dernière modification : 09/09/2014

Haut de page