Presse néerlandaise du mercredi 11 septembre 2013

- Trouw : Poutine tire Obama d’une position difficile … pour l’instant.
- De Volkskrant : La Syrie accepte le démantèlement.
- AD Haagsche Courant : Kroes s’attaque au secteur des télécom.
- De Telegraaf : Le plein d’essence encore plus cher.
- Het Financieele Dagblad : La taxe unilatérale sur les transactions fortement critiquée.
- NRC-Handelsblad : Syrie : une issue diplomatique se dessine.

* * *

Déplacement du ministre des Affaires étrangères au Moyen-Orient :

M. Frans Timmermans effectue actuellement une visite de trois jours en Irak, au Koweït et au Qatar. Lors d’un passage au Kurdistan hier, il a comparé la région à « une cocotte minute sur laquelle le couvercle a été vissé pendant cinquante ans : il a sauté et le contenu déborde ». Il estime que la Syrie joue un rôle important dans la montée de l’extrémisme et reproche une « extrême hypocrisie » au président Assad : « Il y a deux ans, des manifestants sont descendus dans la rue pour protester de façon pacifique. La réaction d’Assad a été de leur tirer dessus et de les tuer. Les extrémistes ne se sont manifestés que lorsqu’il a enclenché la violence et que l’opposition s’est armée. Si quelqu’un est responsable de la croissance d’Al Qaeda, c’est bien Assad ». Le chef de la diplomatie néerlandaise, explique le Trouw, « est heureux de la prudence occidentale », pour éviter de s’engager dans une aventure en Syrie : « Si on n’avait pas fabriqué des preuves il y a dix ans, on ne demanderait pas avec une telle insistance maintenant d’établir précisément les faits ». Il est très attaché à ce que l’on suive la voie des Nations Unies : « Nous progressons pas à pas : le Secrétaire général des Nations-Unies a la parole, sur la base du rapport des inspecteurs ». Il n’est toutefois pas totalement hostile à une intervention militaire, selon ce journal, et se montre relativement positif sur les résultats en Irak, où « les Kurdes sont libres et beaucoup plus prospères », mais où néanmoins « il reste beaucoup à faire ».

Réfugiés syriens :

L’AD rend compte de la visite au Liban de la Ministre de l’Aide au Développement et du Commerce extérieur, Liliane Ploumen. Elle a annoncé que les Pays-Bas ont réservé 17M€ supplémentaires pour l’aide aux réfugiés syriens se trouvant en Syrie, au Liban et en Jordanie. 2 M€ seront destinés au soutien de la population au Liban, actuellement envahi par les réfugiés. 15 M€ seront affectés dans le cadre de l’aide d’urgence. Ce montant se rajoute aux 42 M€ déjà donnés par les Néerlandais les dernières années. Mme Ploumen : « La plupart des personnes avec qui j’ai discuté ont dit qu’elles souhaitent rester près de chez elles. La meilleure solution selon le gouvernement se situe dans l’accueil directement dans la région ».

Rentrée politique :

Tous les journaux soulignent l’importance du premier débat au Sénat sur l’une des réformes prévues par la coalition. Le « Plan retraites », inscrit à l’agenda de la Première Chambre le 8 octobre, est présenté comme un premier test de la relation entre le gouvernement et le Sénat. Sous le titre « Rutte II, ça passe ou ça casse », le Telegraaf relève le décalage entre le projet gouvernemental de diminution des avantages fiscaux liés à la constitution d’une retraite, (justifiée par le relèvement de l’âge de la retraite et donc l’allongement de la durée de cotisation) et, en réaction, la demande de réduction des cotisations demandée par l’opposition. (T.p7)

Relocalisation :

Le Financieele Dagblad note qu’une lettre cosignée par le ministre des Affaires Sociales et de l’Emploi, Lodewijk Asscher, et sa secrétaire d’Etat, Jetta Klijnsma, sur les mesures à prendre pour inciter des sociétés néerlandaises à la relocalisation a été envoyée hier à la Deuxième Chambre. Les entreprises ayant délocalisé leur production dans les pays à bas salaires et souhaitant relocaliser aux Pays-Bas pourront bénéficier d’un budget de 600 millions d’euros destiné à la lutte contre le chômage. Des subventions permettront aux patrons de compenser le coût de travail supplémentaire et de créer ainsi plus d’emplois aux Pays-Bas. Le FD avait déjà constaté cet été un nombre croissant d’entrepreneurs songeant à la relocalisation pour de diverses raisons. (FD p.3)

La France dans la presse néerlandaise :

Le Volkskrant indique que « les mesures modérées de Hollande [sur les retraites] étouffent les protestations ».

--------

Cette revue de presse est réalisée à partir des quotidiens suivants : Trouw (chrétien progressiste – 105.000 ex.) ; De Volkskrant (centre gauche – 262.000 ex.) ; AD Haagsche Courant (indépendant populaire – 430.000 ex.) ; De Telegraaf populaire – 605.000) ; Het Financieele Dagblad (financier - 62.500 ex.) ; NRC-Handelsblad (centre – 199.000 ex.)

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Suivez nous sur www.twitter.com/FranceinNL

Dernière modification : 09/09/2014

Haut de page