Presse néerlandaise du mercredi 2 janvier 2008

Le Trouw présente aujourd’hui une première page spéciale avec une photo de mains de différentes ethnies et les seuls mots "Benoemen en Bouwen", Nommer et Construire. Tel est le titre d’un appel à la tolérance et au respect interraciaux, interculturels et interreligieux publié en page 2. Parmi les initiateurs de cet appel figurent de nombreuses personnalités connues, dont l’ancien syndicaliste Doekle Terpstra, qui s’est récemment inquiété dans ce journal de la dépravation de la société et de la politique néerlandaise.
"La culture néerlandaise a toujours été connue pour son ouverture et sa tolérance. Les derniers temps, cette culture est sous pression. Nous avions d’abord tendance à trop tolérer. Maintenant l’intolérance risque de dominer. Il est temps de retourner aux racines de la tradition néerlandaise et de trouver un nouvel équilibre entre les valeurs de jadis et les valeurs de maintenant. C’est cet idéal que nous voulons propager en 2008. Pour cela, nous avons besoin de tout le monde : allochtones et autochtones, chrétiens, musulmans, juifs et humanistes, travailleurs et employeurs, politiques et citoyens."

De Telegraaf (populaire) : "Une vague de violence - Agitation croissante à la Saint Sylvestre", "Le ministre fête 2008 auprès des troupes" (M. Van Middelkoop en Uruzgan)
de Volkskrant (centre gauche) : "Saint Sylvestre avec nos gars en Uruzgan - Le ministre de la Défense Van Middelkoop fête le Nouvel An avec les militaires néerlandais en Afghanistan", "Dans un Tabac il faut pouvoir fumer" (reportage de Paris), "Traitement de faveur pour Amsterdam dans les délits environnementaux"
Trouw (chrétien progressiste) : pages 1 et 2 : "Nommer et Construire" ; page 3 : "Les universités [techniques] refusent les Iraniens - La technologie nucléaire est taboue pour les étudiants de Twente et d’Eindhoven", "’Les cocktails Molotov sont une tradition, de même que les beignets’" (Nouvel An)
AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : "’Approche dure pour les provocateurs’ - La Chambre et la police en colère à cause des violences du Nouvel An", "Crainte d’une guerre civile au Kenya"

* * *

ACTUALITE INTERIEURE

Nouvel An

"Les Pays-Bas, durant la nuit du Nouvel An, ont été submergés par une vague de violence et de vandalisme", écrit le Telegraaf dans son grand article à la une. "La police a dû mettre toutes voiles dehors dans le pays tout entier. Non seulement pour maintenir l’ordre public, mais aussi pour se protéger elle-même. Partout dans le pays des agents, des pompiers et des ambulanciers ont été assaillis par des fêtards. Les gardes mobiles ont fait des heures supplémentaires dans les centres-villes, mais aussi dans des quartiers plus petits."
"De nombreux agents de police ont été blessés durant les premières heures de 2008. Partout durant la nuit de fête, des vitres ont été brisées, des abris-bus et des panneaux de signalisation démolis et des incendies allumés. La police a arrêté quelques centaines de personnes."
"A Woudenberg, la police a été bombardée de pétards, d’explosifs au nitrate, de bouteilles et de caisses de bière. Dans le quartier amstellodamois de Slotervaart, désormais tristement célèbre, le bureau de police sur l’August Allebéplein a été pris d’assaut. Des dizaines de jeunes ont démoli des voitures, dont une de la police, et cassé les vitres du bureau où le Marocain Bilal B. a été abattu en octobre, après avoir poignardé des agents."
"Le centre d’Amsterdam était également agité. Des ambulanciers ont été menacés et assaillis aussi bien sur le Nieuwendijk que sur le Nieuwmarkt. Les vitres d’une ambulance ont été brisées. Sur le Koningsplein la police a eu affaire à une foule menaçante après qu’un passant ait été pris d’un malaise. Les gardes mobiles ont dû intervenir."
"La police de Rotterdam a procédé à 95 arrestations. A Rozenburg les gardes mobiles ont dû être engagés à cause d’une grande bagarre. A La Haye des dizaines de voitures ont brûlé et la police a arrêté 188 personnes. Huit agents ont été blessés légèrement. Les gardes mobiles ont dû intervenir à quatre endroits. Dans le quartier à problèmes d’Utrecht Kanaaleiland, la situation a failli se dégrader lorsque des pompiers ont été pris pour cible par des lanceurs de pétards" (également de Volkskrant pp.1 et 3, AD Haagsche Courant pp.2-3, Trouw p.3).

Lutte contre le terrorisme

L’ensemble de la presse rend compte de l’arrestation à Rotterdam, lundi, de trois hommes soupçonnés de préparer une action violente. "Un porte-parole du Ministère public n’a pas pu préciser hier soir si les suspects voulaient commettre un attentat terroriste", souligne le Volkskrant (p.3). "Les trois hommes, âgés de 31, 32 et 39 ans, ont été incarcérés. Deux Marocains néerlandais résident à Rotterdam. Le troisième homme, un Soudanais, n’a pas de domicile fixe. La police a perquisitionné dans cinq logements et saisi ’du courrier et des porteurs de données’, selon le porte-parole" (également Trouw pp.3 et 4, AD Haagsche Courant p.4, De Telegraaf p.5).

Circulation routière

"Les bouchons des Pays-Bas ont de nouveau coûté une fortune l’an dernier", relève le Telegraaf (p.17). "Le préjudice s’est élevé à plus d’un milliard d’euros en 2007. Le préjudice économique subi par le secteur des transports de marchandises a atteint 700 millions."
Ce que les spécialistes néerlandais appellent "filedruk" (longueur de l’embouteillage multipliée par sa durée) a augmenté de 10,6 pour cent en 2007, par rapport à 2006. Depuis 2002, l’augmentation mesurée est de 40 pour cent.
Le principal point noir, tout comme en 2006, a été le pont du Vieux Rhin à Zoetermeer-Rijndijk, sur l’A4. Le deuxième point noir de la liste est le Coentunnel, sur le périphérique d’Amsterdam, l’A10 (également de Volkskrant pp.1 et 2, Trouw p.4).

AFFAIRES FRANÇAISES

Le Volkskrant publie à la une une correspondance d’Ariejan Korteweg sur l’interdiction de fumer dans l’hôtellerie-restauration.

Le Trouw (p.6) évoque "la carotte nucléaire pour le Moyen-Orient" : "Sarkozy échange de la technologie française contre une influence dans le monde arabe."

Dernière modification : 19/08/2008

Haut de page