Presse néerlandaise du mercredi 24 septembre 2003

Tandis que la presse à grand tirage s’intéresse aux questions de
police, le Trouw et le Volkskrant rendent compte sans commentaire
particulier de la première journée de la 58e Assemblée générale des Nations Unies à
New York.

Sur le plan intérieur, les quotidiens spéculent toujours sur la date
du départ du ministre des Affaires étrangères De Hoop Scheffer, nommé secrétaire
général de l’OTAN, et sur sa succession dans le gouvernement Balkenende II.

 

  • NRC Handelsblad d’hier soir : "Bush a sondé personnellement De Hoop
    Scheffer", "Johan Stekelenburg (1941-2003) – Un gestionnaire aimable et
    populaire
    ", "La rénovation du Rijksmuseum coûtera plus d’un quart de
    milliard d’euros"

  • de Volkskrant  : "Kofi Annan s’en prend vivement aux Etats-Unis – Le chef
    de l’ONU critique la guerre ’préventive’", "L’avocat du gouvernement se
    distancie du pardon pour les demandeurs d’asile", "La transformation du
    Rijksmuseum coûtera 272 millions"


    Trouw  : "Bush défend son cavalier seul à l’ONU", "Les Américains
    avaient aussi sondé Van Aartsen sur l’OTAN"


    Algemeen Dagblad  : "’La police perd son temps – Trop de hobbies, selon un
    chef de corps", "Kofi Annan éreinte la politique de Bush", "Jan
    Bonjer (46 ans) deviendra le nouveau rédacteur en chef de l’Algemeen Dagblad"


    De Telegraaf  : "Les voleurs de carburant ont le champ libre – Les
    propriétaires de stations-service en colère contre le ministre Donner
    "

 

* * *

Actualité internationale

Assemblée générale de l’ONU

" A l’inverse de la France et de l’Allemagne, les Pays-Bas se
sont ralliés dans les grandes lignes au président Bush, qui a appelé hier l’Assemblée
générale des Nations Unies à soutenir son projet de reconstruction de l’Irak
",
rapporte le Telegraaf à la une, depuis New York. "Le premier ministre
Balkenende s’est réjoui de ce que le président américain discerne un plus grand rôle
de l’ONU dans ce processus."

" Balkenende , qui a écouté le discours de Bush au quartier
général de l’ONU avec le ministre De Hoop Scheffer (Affaires étrangères), partageait
l’avis du président américain qu’il ne fallait pas rédiger trop précipitamment une
nouvelle résolution sur l’avenir de l’Irak
Je préfère une bonne résolution
à une résolution rapide.’
Balkenende a donc une divergence d’opinion avec le
président français Chirac et le chancelier fédéral allemand Schröder, qui souhaitent
un transfert d’autorité rapide en Irak. Aux yeux de Paris et Berlin, ce sont les Nations
Unies et pas les Etats-Unis qui doivent en prendre la responsabilité."

" Le premier ministre néerlandais a réagi positivement à la
proposition de Bush de confier un plus grand rôle à l’ONU en Irak, certes, mais il
aurait préféré que ce soit un rôle directeur plutôt qu’un simple rôle de soutien,
comme le veut Bush
. La politique néerlandaise n’est pas toujours identique aux
positions américaines’, a expliqué le ministre De Hoop Scheffer
. Mais je
n’entrerai pas dans la sémantique sur le degré de participation de l’ONU dans le
processus irakien’
."

"Le futur secrétaire général de l’OTAN, dont la nomination a
été applaudie hier, lors d’un petit déjeuner à l’ONU avec d’autres ministres des
Affaires étrangères, a déclaré comprendre les critiques d’autres pays sur la politique
américaine. Ce que Bush a dit aujourd’hui n’est pas une dernière offre à mes yeux’,
a estimé De Hoop Scheffer
. Les négociations sur ce point se poursuivront dans
les coulisses’
."

Le Volkskrant (p.5) publie un entretien de son correspondant à
Paris, Fokke Obbema, avec Guillaume Parmentier, de l’IFRI . Le chercheur français juge
"ridicule" la thèse selon laquelle la France souhaiterait un échec américain
en Irak
. "Il est évident que la France souhaite que les Etats-Unis réussissent
en Irak. L’impact d’un échec serait énorme, pas seulement au Moyen-Orient, mais aussi
en Afrique du Nord et peut-être même en France
. Nous n’avons vraiment pas besoin de
M. Friedman [du New York Times] pour le comprendre. Nous connaissons l’Afrique du
Nord beaucoup mieux que lui."

" Mais le gouvernement français estime, à juste titre à mon
avis, que les Américains doivent assumer la responsabilité du maintien de l’ordre public
en Irak
. Ce sont eux qui ont eu l’idée d’envahir l’Irak, il faut donc qu’ils en
tirent les conséquences
."

Les propositions du président français concernant l’Irak ont leurs
mérites, selon Parmentier, "de même qu’il ne s’était pas trompé durant le premier
débat sur la guerre, ainsi qu’il s’avère maintenant". " Les conséquences de
l’occupation de l’Irak que redoutait Chirac se manifestent maintenant quotidiennement
."

" Chirac n’a jamais dit que les Américains devaient partir
rapidement
. Cela créerait effectivement le chaos. Il comprend bien qu’on ne peut pas
former un gouvernement irakien en un tour de main. Ce qu’il a dit, c’est qu’il faut
transférer symboliquement la souveraineté à court terme
. Tout simplement pour
donner aux Irakiens l’espoir de disposer prochainement de leur propre sort. Les
Américains ne veulent pas en voir l’intérêt
. Ils sont en train de se faire
considérer comme une puissance coloniale
."

S’agissant de l’impact de l’action de Chirac sur les relations
franco-américaines, Parmentier estime qu’il n’est "pas mauvais". " Je
reviens de Washington et j’y ai rencontré beaucoup plus de compréhension pour la
position française qu’en juin
. On est loin désormais de penser que les réserves que
nous avions sur la guerre et ses conséquences étaient bêtes Je parle des réactions
des milieux politiques de Washington, des membres de groupes de réflexion et ainsi de
suite, pas des extrémistes du gouvernement américain
. Un homme comme Rumsfeld (le
ministre de la Défense, réd.) ne veut rien comprendre du tout et certainement pas les
propositions émanant de la France."

 

Actualité intérieure

De Hoop Scheffer

"Un désaccord a surgi entre les partis de coalition CDA et VVD
sur la question de savoir quand le ministre De Hoop Scheffer (Affaires étrangères)
pourra partir à l’OTAN", note le NRC Handelsblad (p.5). " Le VVD
veut que De Hoop Scheffer parte le plus vite possible au quartier général de l’OTAN, à
Bruxelles, mais le premier ministre Balkenende a déclaré lundi à New York que De Hoop
Scheffer devait rester à La Haye jusqu’en décembre
."

"Les milieux politiques haguenois s’attendent à ce qu’on fasse
savoir la semaine prochaine quel politique CDA succédera à De Hoop Scheffer au
ministère des Affaires étrangères. Le porte-parole pour les Affaires étrangères du
VVD, Wilders, juge impensable que la Chambre traite encore le budget des Affaires
étrangères avec un ministre partant."

"Néanmoins, le premier ministre Balkenende a déclaré à New
York qu’il importait selon lui que De Hoop Scheffer boucle la présidence néerlandaise de
l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe
(OSCE). La présidence
(annuelle et tournante) de l’OSCE assumée par les Pays-Bas s’achève à la fin de
l’année. De Hoop Scheffer lui-même préfère également respecter ce terme. Cela
signifierait qu’il reste à La Haye jusqu’en décembre. Le partenaire de coalition D66
n’y voit pas d’inconvénient, pas plus que le parti d’opposition PvdA
."

"Selon des initiés, la direction du CDA est encore en
pourparlers avec quelques candidats à la succession de De Hoop Scheffer aux Affaires
étrangères
. Le nom qu’on entend le plus souvent dans les milieux politiques ,
depuis quelques semaines déjà, est celui du diplomate de carrière Bernard Bot .
Sa grande expérience de l’Union européenne – Bot a représenté les Pays-Bas
auprès de l’Union européenne pendant dix ans – plaide en sa faveur. Nos sources
diplomatiques jugent improbables que, dans la perspective de la présidence néerlandaise
de l’UE durant le deuxième semestre 2004, on désigne un ministre qu’il faut encore
initier aux affaires européennes."

" Qui succédera à De Hoop Scheffer ? " s’interroge
aussi le Volkskrant (p.2) ce matin. Avec 35 nouveaux, après deux élections
successives le groupe de 44 députés CDA a besoin d’un leader expérimenté ,
souligne le journal de centre-gauche. " C’est pourquoi il a demandé hier à
Verhagen de ne pas dire ’oui’ si on le sollicite
."

"On a aussi lancé brusquement le nom d’Elco Brinkman dans les
couloirs, hier, un éminent CDA et ancien ministre qui attend sa réhabilitation depuis
longtemps. Mais de là à lui confier les Affaires étrangères !" "Le
véritable outsider dans cette course est Ben Knapen. Même les observateurs
chevronnés du Binnenhof ont été étonnés lorsque son nom a surgi. Knapen, directeur de
la maison d’édition de journaux PCM et ancien rédacteur en chef du NRC Handelsblad,
s’avère faire partie depuis longtemps de la commission des Affaires étrangères du
CDA."

"Le gouvernement pourrait aussi procéder à un échange interne
de portefeuilles", fait valoir le Trouw (p.3), "mais même au sein de
l’équipe de ministres il n’y a pas de vrai spécialiste de la politique
étrangère."

Le Telegraaf (p.7) fait mention des quot ;objections"
que certains membres du CDA nourrissent contre Ben Bot
. "Certains CDA trouvent
Bot trop vieux, à 65 ans, tandis que d’autres soulignent qu’il est certes rompu aux
affaires bruxelloises, mais qu’il s’est aussi mis à dos un certain nombre de
personnes."

 

Société

" La plupart des Néerlandais (85 %) sont satisfaits de
leur habitat
", rapporte le Volkskrant (p.3). " Mais dans beaucoup
de quartiers d’après-guerre des grandes villes et des villes moyennes, 30 % des habitants
s’en plaignent
. Cette insatisfaction est liée à la composition ethnique de ces
quartiers
. C’est ce qui ressort de l’enquête sur les besoins locatifs en 2002 que le
ministère du Logement, de l’Aménagement du Territoire et de l’Environnement (VROM) a
présentée à la Deuxième Chambre, mardi."

"Durant la précédente enquête, en 1998, 15 % de la
population des quatre grandes villes avaient porté un jugement négatif sur la ’société
multiculturelle’ de leur quartier. En 2002, ce pourcentage était passé à 18 %. Une
évolution similaire a eu lieu dans les villes plus petites."

"Les Néerlandais de souche participent plus activement (30 %) à
la vie associative que les Surinamiens (14 %), les Antillais (10 %), les Turcs
(12 %) et les Marocains (10 %). L’intérêt qu’ils manifestent pour la politique
est également plus grand que celui des allochtones non occidentaux, mais les différences
sont moins grandes dans la deuxième génération allochtone."

"Il ressort par ailleurs de l’enquête que le ’quota locatif’ (la
part du revenu que les ménages dépensent en charges d’habitation) est resté le même
qu’en 1998. Le locataire moyen consacre 33,2 % de son revenu à l’habitation, les
propriétaires 24,5 %."

"Le secteur locatif s’est réduit les dernières années à
45,8 % de toutes les habitations, mais le nombre de locataires dépendant d’une
subvention est passé de 25 % au milieu des années quatre-vingt-dix à 31 % l’an
dernier. Selon les enquêteurs, cela indique que ’la différence entre la location et la
propriété est de plus en plus synonyme de la différence entre la richesse et la
pauvreté’."

 

Rijksmuseum

La transformation du Rijksmuseum d’Amsterdam coûtera 272 millions
d’euros
, 70,5 millions de plus que prévu, annonce l’ensemble de la presse. Le musée,
à l’exception d’une aile, sera aussi fermé plus longtemps que prévu : du 8 décembre
2003 au printemps 2008.

Le directeur du principal musée néerlandais, Ronald de Leeuw, a
présenté hier le projet provisoire de rénovation. Selon lui, il n’y aura pas de
dépassement du budget : "Durant la première estimation, il nous manquait tout
simplement des données essentielles. C’est ainsi que nous n’avions pas encore
d’architecte et encore moins un projet."

Le musée et ses sponsors apporteront une contribution de 45 millions
d’euros. Le reste sera pour le compte de l’Etat ( NRC Handelsblad pp.1 et 9, de
Volkskrant
pp.1 et 10, De Telegraaf p.9, Algemeen Dagblad p.25)

 

Economie, Finances

Consommation

"Les Néerlandais achètent de plus en plus ’en ligne’", note
le Financieele Dagblad (p.11). "Le marché néerlandais des achats en ligne de
produits de consommation a atteint au premier semestre un chiffre d’affaires total de
575 millions d’euros, une augmentation de 36 % par rapport à la même période
en 2002. C’est ce qu’annonce le site Internet du périodique Adformatie depuis mardi, sur
la base d’enquêtes de Blauw Research et Thuiswinkel.org."

"En moyenne, les acheteurs en ligne ont dépensé 205 euros au
premier semestre, une hausse de 9 % par rapport à l’année précédente. Les
consommateurs ont dépensé davantage en ligne pour des voyages et certains segments comme
le prêt à porter et l’électronique de consommation ont aussi vu croître leur chiffre
d’affaires. Les assurances en ligne croissent également."

"Le directeur de l’association sectorielle Thuiswinkel.org,
Wijnand Jongen, juge remarquable que les chiffres néerlandais suivent l’évolution des
achats en ligne aux Etats-Unis."

 

Affaires françaises

Le NRC Handelsblad (pp.1, 13 et 15) d’hier soir et le Trouw
(p.6) de ce matin suivent l’opération de sauvetage d’Alstom. "Un soutien risqué à
Alstom en péril", titre le second au-dessus d’une correspondance de Pieter van den
Blink.

Le Trouw (p.6) et le Telegraaf (p.25) signalent par
ailleurs que le Parlement européen a approuvé hier la nomination de Jean-Claude Trichet
à la Banque centrale européenne.

Dernière modification :

Haut de page