Presse néerlandaise du mercredi 24 mai 2006

Une partie de la presse s’émeut d’un privilège dont jouiraient les princes de la Maison d’Orange à Amsterdam. Les quatre princes qui résident dans la capitale, Maurits, Bernhard, Pieter-Christiaan, Floris, et leurs épouses bénéficieraient en effet d’une carte de stationnement normalement réservée aux personnels soignants, qui leur permet de se garer partout en ville sans autre frais que leur abonnement de quartier. Plusieurs partis politiques de la ville jugent ce règlement inconvenant, compte tenu des graves problèmes de stationnement dans Amsterdam.

- NRC Handelsblad d’hier soir : "Révolution des ’black yuppies’ de Soweto" (correspondance d’Afrique du Sud", "Les Pays-Bas figurent dans le livre noir d’Amnesty", "Salomon Kalou opte pour le onze ivoirien" (football)
- de Volkskrant : "Peijs : consacrer le budget de la ligne ferroviaire [du Zuiderzee] au réseau routier", "Van der Laan veut être tête de liste du D66", "Tout le monde sait sur qui tire l’armée : sur le major Alfredo" (reportage du Timor-Est)
- Trouw  : "’Les Pays-Bas peuvent beaucoup économiser sur les médicaments’", "’Engagez des personnes âgées pour compenser le vieillissement de la population’"
- De Telegraaf  : "Des cartes bancaires sûres - Des mesures rapides contre la fraude", "Les princes peuvent se garer librement comme des ’personnels d’aide’", "Gadoue dans les campings"
- AD Haagsche Courant  : "L’accueil va devenir beaucoup plus cher - Le prix de la garderie scolaire pourra atteindre 100 euros par mois", "Gare à l’ours !" (en Bavière)

* * *

LE DOSSIER DU JOUR :Vieillissement de la population

"Il faut remettre les chômeurs âgés au travail à tout prix", écrit le Trouw à la une. "Les entrepreneurs n’ont pas d’autre choix. Avec le vieillissement de la population, qui se fait déjà sentir, et l’âge d’or économique qui s’annonce les jeunes travailleurs deviendront rapidement introuvables."
"C’est ce que disent le chef du patronat Loek Hermans (MKB Nederland) et Rens de Groot, le numéro un des Centres pour le Travail et le Revenu (CWI, les anciens offices du travail). De Groot : ’Le nombre de jeunes dans nos fichiers n’a jamais été aussi bas en dix ans. Les entreprises devront se concentrer sur les personnes âgées. Celles-ci ne manquent pas’."
"Tous deux sont favorables à la formation d’un ’Corps expéditionnaire des personnes âgées’, comparable au Corps expéditionnaire contre le chômage des jeunes qui existe déjà. Le président du patronat, Hermans, estime qu’il a pour tâche de d’éveiller chez les entrepreneurs un ’sentiment d’urgence’ face au vieillissement de la population. Il espère surtout que les personnes âgées voudront bien jouer le rôle de formateur. ’Je songe en l’occurrence au modèle ’maître, compagnon et apprenti’. Ce modèle est plus actuel que jamais’. Hermans retire ce qu’il a dit plus tôt, ’liever scholen dans Polen’ [plutôt des écoles que des Polonais]. ’Dans les années à venir, nous aurons et des Polonais, et des écoles, et des personnes âgées. Sinon nous n’y arriverons pas’."

"Ne rien faire n’est pas une option", titre le journal chrétien progressiste au-dessus d’un long développement dans le cahier de Verdieping. "Si l’Etat n’épargne pas maintenant, les enfants qui naîtront en 2020 seront dans l’indigence. Un grand groupe de personnes âgées accaparera alors les deniers publics. Pour éviter cette situation, les gens doivent travailler désormais jusqu’à un âge plus avancé et le coût des structures de soin doit immédiatement baisser."
"Il y a actuellement plus de 10 millions de Néerlandais âgés de 20 à 64 ans, c’est ce qu’on peut appeler la catégorie d’âge productive. D’un autre côté il y a 2,3 millions de retraités. Lorsque le vieillissement de la population atteindra son point culminant, en 2040, la proportion entre actifs et inactifs aura changé de façon dramatique. Il y aura presque 4 millions de retraités contre tout juste 9 millions de Néerlandais ’productifs’." "Actuellement, il y a un peu plus de quatre ’actifs’ qui supportent ensemble le coût d’une personne âgée. Bientôt, il y aura deux actifs pour un retraité." "S’il ne se passe rien, l’Etat, vers 2040, devra dépenser presque 40 pour cent de ses recettes pour les soins et l’AOW [retraite de base], contre 26 pour cent en 2000" (également de Volkskrant p.9).

ACTUALITE INTERIEURE

D66

L’ensemble de la presse annonce la candidature de Lousewies van der Laan à la direction de la liste électorale D66 aux législatives de 2007.
"Elle veut faire du D66 un parti ’ouvert, sincère et non haguenois’ qui aura pour principaux thèmes l’enseignement, l’autodétermination [de l’individu ?] et l’environnement", rapporte le Volkskrant à la une. "’Un parti qui ne flatte pas les gens, mais les fait réfléchir’, a dit Van der Laan mardi soir, au café Wildschut, à Amsterdam."
"Durant l’élection de la tête de liste, les prochaines semaines, elle devra en tout cas se mesurer à son collègue de parti Alexander Pechtold, le ministre de la Rénovation administrative, qui a posé sa candidature plus tôt ce mois. Il y a également un certain nombre de concurrents moins connus. Le vainqueur sera connu le 24 juin."
"Van der Laan ne s’est pas montrée impressionnée par le soutien exprimé à Pechtold par un certain nombre d’éminents membres du parti, parmi lesquels le fondateur du D66 Van Mierlo. ’Ma campagne ne se concentrera pas sur l’obtention du soutien du plus grand nombre possible de personnalités du parti, d’autres font cela mieux que moi. Mon premier objectif est de convaincre justement les membres du D66 qui pensent qu’il faut faire autrement et mieux.’ Elle a souligné à cet égard qu’elle est relativement nouvelle dans la politique nationale : elle n’est active au sein du parti que depuis 1998 et députée depuis 2003. Pechtold a beaucoup plus d’ancienneté. Il a été président du parti avant de devenir ministre, l’an dernier."
"Van der Laan, dans son discours devant la section amstellodamoise du parti, s’est affichée expressément comme la candidate des membres qui estiment que les anciens joyaux de la couronne de la rénovation démocratique ne sont plus tellement importants. Elle n’a pas parlé du maire élu, ni du référendum, dans son discours."
"Pechtold et Van der Laan veulent mener une campagne positive, sans se diminuer mutuellement. Ils estiment que le VVD, à cet égard, donne le mauvais exemple" (également De Telegraaf pp.3 et 5, Trouw p.4, AD Haagsche Courant p.9).

Informatisation

"Pour 17 pour cent des Néerlandais, l’ordinateur est tout aussi important que le manger et le boire", note le Trouw (p.12) en rubrique économique. "Une personne sur cinq dans ce groupe a plus de cinquante ans."
"Les Pays-Bas comptent beaucoup de fanas de la technologie, de gens qui ont le dernier modèle de téléphone portable, une caméra numérique et qui font un usage intensif de l’ordinateur. Actuellement plus d’un Néerlandais sur six emploie intensivement les technologies numériques. C’est ce qui ressort d’une enquête que Trendbox a effectuée auprès de 1 300 Néerlandais de douze ans et plus."
"Chaque maison compte désormais presque douze appareils numériques. Les trois quarts des personnes interrogées gèrent leurs affaires bancaires en ligne et un tiers travaille sur son propre PC, en réseau avec l’école ou l’employeur. L’âge joue un grand rôle en l’occurrence. Le ’réfractaire’ moyen à l’informatisation a 57 ans, alors que les ’accros’ ont au moins vingt ans de moins. Mais même dans ce dernier groupe 19 pour cent ont plus de cinquante ans."
"Ce qui frappe, c’est que les accros des technologies numériques ont une vision très positive de la vie. Du point de vue politique, ils manifestent une forte préférence pour la gauche. Les autres groupes sont plus diversifiés."
"L’enquête a été effectuée pour le compte de Microsoft, qui veut employer les résultats pour informer les commerces de détail sur la meilleure façon d’approcher leurs clients."

ECONOMIE, FINANCES

Infrastructures

"La ministre des Transports et Voies d’Eau Peijs veut employer le budget réservé à la ligne du Zuiderzee pour s’attaquer aux bouchons entre Almere et Amsterdam", relève le Volkskrant dans son grand article à la une. "Elle entre ainsi en confrontation avec la Deuxième Chambre, qui réclame une nouvelle étude sur la liaison ferroviaire avec le Nord."
"Peijs a déclaré durant le dîner annuel des Transports, à Putten, qu’il veut employer les fonds pour les transports publics comme pour les routes. Elle a fait comprendre qu’elle n’était plus favorable à la ligne du Zuiderzee. S’agissant du lobbying des trois provinces du Nord, elle a dit : ’Si le Nord veut la construire, qu’il le fasse. Je verrai bien. Mais je ne la paierai pas et je ne l’exploiterai pas. L’installation sera coûteuse et la ligne ne sera pas rentable.’ Selon elle, un ’scénario ligne de Betuwe’ menace."
"Des centaines de manifestants du Nord se sont au Plein, à La Haye mardi. Ils ont manifesté bruyamment leur mécontentement concernant l’abandon du mégaprojet. Selon eux, la décision est contraire aux promesses faites antérieurement."
"Le président du groupe parlementaire CDA Verhagen a dit mardi qu’en ce qui le concernait, le Nord pouvait escompter une liaison rapide. ’Ce qui est dit est dit.’ Bos veut aussi une nouvelle étude de faisabilité de la liaison. Le VVD, GroenLinks, le SP et la ChristenUnie se rallient à ce point de vue."
2,8 milliards d’euros ont été réservés pour la ligne du Zuiderzee, rappelle le Volkskrant. Une ligne à sustentation magnétique déboucherait sur une perte de 8,5 milliards d’euros, selon le Centraal Planbureau, et les variantes TGV envisagées feraient perdre environ cinq milliards aux Pays-Bas.
"Ces chiffres n’empêchent pas les députés de replacer le TGV sur l’agenda" (également Trouw p.3, De Telegraaf p.3).

AFFAIRES FRANÇAISES

Le Trouw (p.8) note que l’ancien champion de tennis Yannick Noah a pris position contre la nouvelle loi sur l’immigration.

Dans son cahier dewoensdagGids, le journal chrétien progressiste évoque le dernier film de Patrick Chéreau, "Gabrielle"

Dernière modification : 24/05/2006

Haut de page