Presse néerlandaise du mercredi 26 janvier 2011

LES GRANDS TITRES

- Trouw (chrétien progressiste) : Obama, poussé par les sondages, recherche le centre
- De Volkskrant (centre gauche) : Le soutien à « Kunduz » s’effrite
- AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : Des auteurs d’abus sexuels toujours dans le secteur des soins
- De Telegraaf (populaire) : Plafonner les salaires des dirigeants dans l’enseignement
- NRC-Handelsblad : La bombe suscite l’inquiétude pour les JO (Russie)

* * *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Pays-Bas – Afghanistan

« La Deuxième Chambre commence aujourd’hui à débattre avec le gouvernement et conclut demain » sur l’envoi d’une mission de formation de police en Afghanistan, annonce le Volkskrant, qui, à l’instar de beaucoup de ses confrères, ne se montre pas très optimiste sur l’issue de la discussion et titre : « Le soutien à Kunduz s’effrite ». Le NRC estimait hier soir que « Les chances de soutien de GroenLinks diminuent », l’AD dénote un « refroidissement entre GroenLinks et le D66 », dont le Trouw n’exclut pas qu’il apporte son soutien au projet de mission du gouvernement. Citant le Président du groupe parlementaire M. Pechtold, qui rappelle que « les Pays-Bas ont déjà apporté leur contribution en Afghanistan afin d’y améliorer la situation, la question est maintenant de savoir si les Pays-Bas se sentent responsables de l’avenir de ce pays », le journal chrétien-social note qu’aux yeux des Démocrates, la proposition du gouvernement semble correspondre à plusieurs de leurs critères : « Nous ne retournons pas en Uruzgan, les Pays-Bas ne sont pas leading nation, c’est une contribution modeste de caractère clairement civil et avec un objectif de reconstruction. La mission de police de l’UE reçoit le renfort de 40 policiers néerlandais ». Le Trouw précise toutefois que « formellement, les Démocrates n’ont pas encore pris position ». « De la façon dont les choses se présentent », conclut le Telegraaf - qui souligne les « doutes » de GroenLinks et de la ChristenUnie - le parlement devrait « voter contre une nouvelle mission ».
L’importance de participer à une nouvelle mission en Afghanistan est néanmoins encore soulignée dans une tribune publiée par le commandant des opérations civiles de l’UE et responsable de la mission de police Eupol en Afghanistan, M. Klompenhouwer, qui explique dans le Volkskrant que « les missions de l’UE et de l’OTAN sont complémentaires », et par l’éditorialiste du Financieele Dagblad : « Les chances que cette mission puisse partir sont faibles. Dans les circonstances actuelles, cela vaut mieux. L’envoi de militaires doit bénéficier d’un très large soutien. (…) Ces dernières années, les gouvernements ont de plus en plus de mal à l’obtenir. Cela est lié à l’attitude des partis politiques qui écoutent ce que souhaitent leurs électeurs – lesquels sont généralement sceptiques sur les interventions militaires à l’étranger. Mais dans le cas présent, il faut y ajouter le désir de se profiler avant les élections provinciales. (…) Les élus ne doivent pas perdre de vue le rôle des Pays-Bas sur la scène internationale, entre autres grâce à nos efforts militaires. Depuis la fin de la guerre froide, l’armée néerlandaise a été sciemment transformée en armée expéditionnaire, capable d’intervenir partout dans le monde. L’objectif était de pouvoir contribuer à des opérations internationales favorables à la stabilité dans le monde. La stabilité mondiale est en soi déjà très importante pour les Pays-Bas, mais contribuer à la maintenir donne à la Haye une influence sur l’évolution de la situation géostratégique. Les considérations de politique intérieure et la volonté de donner une leçon à ce gouvernement devraient céder la place à une attitude constructive sur la scène mondiale. Mais pour les politiques, il semble que même un effort minimum en Afghanistan soit encore trop demandé. Espérons que ceci reste un incident et n’annonce pas une tendance à tourner le dos au monde ».

* * *

AFFAIRES EUROPEENNES

Contribution néerlandaise à l’UE

En complément des articles publiés hier sur la rencontre entre le Premier ministre néerlandais et son homologue britannique, qui faisaient notamment état du souhait de M. Rutte de réduire de façon durable la contribution néerlandaise à l’UE, l’AD et le Financieele Dagblad annoncent ce matin respectivement que « Rutte peut oublier la réduction sur la contribution néerlandaise » et que « Rutte n’a pas obtenu de promesses » lors d’un entretien (le 25 janvier) avec M. Barroso. « Les Etats membres ne doivent pas seulement parler de leur contribution à l’UE, mais également de ce que celle-ci leur rapporte, a expliqué le Président de la Commission européenne à l’issue de leur entretien. Barroso a déclaré comprendre la position néerlandaise et a tenu à remercier les Pays-Bas pour le soutien qu’ils ont toujours apporté à la coopération européenne. Mais il a fait remarquer que les Pays-Bas n’ont pas fait que donner à l’Europe, elle leur a également profité. Bien sûr, tous les Etats membres veulent calculer au plus juste leur contribution, j’ai moi-même été Premier ministre. Mais l’argent versé par un pays n’est pas pour Bruxelles, il profite au développement des régions en Europe ».

* * *

ACTUALITE INTERIEURE

Justice

Port du foulard islamique : La Commission pour l’égalité de traitement (CGB, Commissie Gelijke Behandeling), sollicitée par un établissement scolaire d’Utrecht (Gerrit Rietveld College) sur la question du port du voile dans son enceinte, a estimé que les écoles sont en droit de poser des exigences. Le collège Rietveld autorise le port du voile mais demande aux élèves concernées de dégager 90% de leur visage : une cinquantaine d’élèves refusaient de s’y plier. La CGB a considéré l’argument de la « communication » mis en avant par le collège comme « suffisamment important » (Volkskrant p.9).

Ethique médicale

IVG : Dans le cadre de la discussion sur la période au-delà de laquelle il ne doit plus être possible de pratiquer un avortement, le Volkskrant note que les partis chrétiens CDA et CU ainsi que le PVV souhaitent réduire cette période à 22 semaines.

* * *

LA FRANCE DANS LA PRESSE NEERLANDAISE

Le Trouw relève dans un petit article « l’achat par la Russie de quatre navires français de classe Mistral ».

* * *

A SIGNALER

Pays-Bas-Tunisie - Volkskrant p. 28 : le point sur les échanges commerciaux entre les Pays-Bas et la Tunisie : « Peu d’investissement, des importations surtout dans le domaine des textiles ».

Audiovisuel public – Volkskrant p. 3 et supplément Media p. 15 : suivi de la réflexion sur la fusion des 21 sociétés de radiotélévision actuelles pour arriver à un total de 8, conformément au souhait de la coalition gouvernementale.

Festival du Film de Rotterdam : le Trouwréserve une place importante dans son supplément de Verdieping à l’ouverture aujourd’hui de la 40è édition de cette manifestation.

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Dernière modification : 26/01/2011

Haut de page