Presse néerlandaise du mercredi 26 juillet 2006

La chaleur et la sécheresse persistantes mettent en danger l’approvisionnement en électricité des Pays-Bas. La pénurie d’eau de refroidissement contraint les centrales à ralentir leur production. Tennet, le gestionnaire du réseau haute tension, a décrété mardi la phase d’alarme 2 (anciennement "code rouge") et peut intervenir à partir d’aujourd’hui. En phase 2 Tennet peut exiger que des centrales non utilisées soient remises en service. Il peut aussi acheter du courant à l’étranger, mais ce n’est pas vraiment une solution, étant donné que l’Allemagne, la Belgique et la France connaissent aussi une pénurie d’eau de refroidissement. Dans le pire des cas, l’entreprise d’Etat Tennet peut décider de couper l’électricité à certaines régions ou certains clients.

NRC Handelsblad d’hier soir : "Les Katoucha frappent aussi les Arabes d’Israël", "Israël ne veut pas de trêve rapide avec le Hezbollah", "Des dentistes fraudent"
AD Haagsche Courant : "Code Rouge - Risque croissant de pannes de courant à cause de la canicule", "Invalides en vacances : le cauchemar - Holiday Care laisse un handicapé sous un soleil de plomb pendant cinq heures" (dysfonctionnements graves d’un voyagiste spécialisé)
De Telegraaf  : "Les travailleurs malades à cause de la chaleur - Absentéisme plus élevé que les étés précédents", "Des observateurs de l’ONU tués au Liban", "Les marcheurs prennent le bus" (marche de Hoek van Holland à Den Helder)
de Volkskrant  : "Israël méfiant à propos de la force de paix - Tel Aviv acceptera des troupes de l’OTAN ou de l’UE au Liban, mais certainement pas des troupes de l’ONU", "Quatre Onusiens tués dans une offensive aérienne israélienne"
Trouw  : "Scepticisme sur la force de paix - Rice veut des troupes égyptiennes et turques dans le Sud du Liban", "Pas de sommeil profond pour le moment" (canicule)

* * *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Cycle de Doha

"Les Etats-Unis ont une responsabilité particulière dans l’échec de ce cycle de négociations", estime l’éditorialiste du Trouw à propos de l’échec à Genève des négociations sur un nouvel accord commercial mondial. "Sous la pression d’un puissant lobby d’Etats agricoles du Centre-Ouest, ce pays a refusé d’abaisser ses subventions. De ce fait, les pays ouest-africains producteurs de coton n’ont guère de chances sur le marché mondial. C’est un sérieux revers, d’autant plus qu’un accord était à portée de la main."
"Au demeurant, il est illusoire de penser qu’un marché libre illimité mène automatiquement à plus de prospérité. Ce n’est pas si simple. Les subventions agricoles jouent aussi un grand rôle en Europe - et à juste titre - mais la différence est que l’UE est en train de transformer ses subventions à la production en un système de soutien financier qui ne perturbe pas le marché, alors que les Etats-Unis ne veulent pas faire de même. Du reste, le libre échange fragilise aussi les pays les plus pauvres. Il s’agit surtout de leur faire des concessions spécifiques. On n’y est pas arrivé et cela montre bien avec quelle désinvolture le monde (y compris des pays émergents comme l’Inde et le Brésil) ignore un continent tout entier."

On notera dans ce contexte l’entretien téléphonique que la secrétaire d’Etat Karien van Gennip (Affaires économiques, CDA) a eu à ce sujet avec la rédaction économique du NRC Handelsblad. Interrogée sur la cause de l’échec, elle déclare sans hésiter : "L’attitude des Etats-Unis." La responsable chrétienne-démocrate, qui porte à l’étranger le titre de ministre du Commerce et qui gère le dossier des relations commerciales depuis l’entrée en fonction de Balkenende III, s’est rendue aux Etats-Unis en mai. "J’ai passé une journée et demie à Washington et j’ai été frappée par la détermination des Américains. Ils maintiennent leur point de vue : nous avons déjà fait quelque chose, à vous de bouger maintenant."
Le NRC : "Vous êtes actuellement à la campagne en France. Vos voisins jubilent-ils maintenant que Doha a mis fin aux réformes agricoles ?" Van Gennip : "Non, je n’entends jubiler personne. Je ne pense pas que ce sera le cas. Les Français ne sont pas comme ça. Peut-être que les grandes entreprises agricoles sont un peu soulagées, mais les Français sont très conscients du coût de l’échec. Il y a beaucoup à gagner sur un marché mondial plus libre. C’est vrai aussi pour l’agriculture néerlandaise. Nous avons beaucoup d’intérêts offensifs et l’ouverture des frontières nous profite justement."

ACTUALITE INTERIEURE

Liste Pim Fortuyn

"La Liste Pim Fortuyn (LPF) a demandé à l’ancien ministre et député Hilbrand Nawijn d’être sa tête de liste aux prochaines élections", relève le Volkskrant à la une. "La LPF participera à ces élections sous un nouveau nom. Nawijn n’a pas encore décidé d’apporter sa coopération."
"Nawijn a quitté le groupe parlementaire LPF l’an dernier", rappelle le journal de centre gauche. "Ses collègues lui reprochaient d’avoir entamé des relations avec le Vlaams Belang de Filip Dewinter. Depuis, Nawijn siège à la Deuxième Chambre en tant que député indépendant. Sa Liste Hilbrand Nawijn a remporté cinq sièges à Zoetermeer, aux élections municipales."

ECONOMIE, FINANCES

Optimisme économique

"La confiance des entreprises industrielles a atteint un niveau record en juillet", écrit le Financieele Dagblad à la une. "C’est ce qui ressort des chiffres du Centraal Bureau voor de Statistiek. La confiance des producteurs est passée de 6,4 en juin à 9,2 en juillet. C’est la valeur la plus élevée depuis 1985. L’ambiance s’est beaucoup améliorée en un an. En juillet 2005, la confiance des producteurs était encore très faible."
"Les entreprises sont très satisfaites de leur portefeuille de commandes. Le portefeuille de commandes de l’industrie néerlandaise, exprimé en mois de travail, n’a plus été aussi rempli depuis 1993. Selon un porte-parole du CBS, ce sont surtout les commandes enregistrées par les producteurs de biens d’investissement qui vont crescendo. Les chantiers navals, les constructeurs de camions, les fabricants de machines et d’équipements (médicaux) font de bonnes affaires. Les fournisseurs de services, comme les bureaux de maintenance informatique, les bureaux de travail temporaire et de publicité, restent également positifs."

AFFAIRES FRANÇAISES

Le Trouw (p.7) évoque le "campement permanent" à Paris de SDF dans des tentes fournies par l’organisation Médecins du Monde. Le journal chrétien progressiste note d’autre part que "de même qu’aux Pays-Bas les maisons d’habitation sont devenues chères en France". "La maire communiste de Saint-Ouen en avait tellement assez des plaintes à ce sujet qu’elle a interdit la vente de maisons trop chères dans sa commune."

Le Volkskrant (p.2) signale dans un tour d’horizon européen que la canicule a déjà fait quarante morts en France.

Dernière modification : 26/07/2006

Haut de page