Presse néerlandaise du mercredi 28 novembre 2012

Trouw : Ce dictateur tombera aussi [M. Morsi - Egypte].

De Volkskrant : L’ancienne Reine Wilhelmina : Des photographies privées ont été découvertes 50 ans après sa mort.

AD Haagsche Courant : Rutte est de nouveau critiqué sévèrement.
De Telegraaf : Opérations de cerveaux sains.

Het Financieele Dagblad  : La Grèce : une partie de poker avec une issue prévisible.

NRC-Handelsblad : Du lait comme arme pour obtenir des prix plus élevés [manifestations à Bruxelles].

* * *

DOSSIER DU JOUR

Suppression de 14 projets de loi

Le Volkskrant note que « le pouvoir juridique, le parlement et les immigrants bénéficient le plus du changement du pouvoir à La Haye. Le nouveau gouvernement annule une série de projets de loi qui touchent ces groupes, comme les sanctions minimum lors de récidive, les conditions plus sévères pour obtenir la nationalité néerlandaise et la réduction du nombre de parlementaires ». Mardi, une liste a été publiée de 14 projets de loi élaborés par le gouvernement précédent et dont la plupart avait été imposés par le PVV, le partenaire de soutien du gouvernement Mark Rutte I.

AFFAIRES EUROPEENNES

Dette grecque

Les médias évoquent la poursuite du financement de la Grèce et les critiques dont fait l’objet le Premier ministre Mark Rutte parce que « de nouveau il n’a pas tenu une promesse électorale ».
L’AD note que Rutte a reconnu hier qu’il n’avait pas pu tenir sa promesse [« plus un sou pour les Grecs »]. Toutefois, il a souligné que « des options plus chères, telles qu’un nouveau paquet d’aide ou l’annulation des dettes grecques n’ont pas été décidées ». Le NRC-Handelsblad, pour sa part, relève qu’une majorité parlementaire semble se dessiner à la Deuxième Chambre pour soutenir l’opération d’aide à la Grèce. « La semaine dernière, le ministre des Finances travailliste, Jeroen Dijsselbloem, avait déjà évoqué la possibilité d’un taux d’intérêt plus bas et d’un délai supplémentaire du remboursement de la dette grecque. A l’exception du PVV (parti de Geert Wilders) et du SP (gauche radicale) cette approche n’avait pas rencontré beaucoup de résistance au sein du parlement ».

Pays-Bas / Europe

Le Telegraaf évoque en première page les propos du ministre des Affaires étrangères, Frans Timmermans, lors d’une conférence à Berlin hier : « Le gouvernement néerlandais estime que Bruxelles vit dans un monde parallèle si elle souhaite augmenter son budget à un moment où les citoyens européens doivent économiser ». Le ministre a mis en garde contre la fin de l’Union européenne si la zone euro s’effritait : « Nous ne devons pas diviser l’Europe en une partie Sud et une partie Nord. C’est mensonger d’affirmer que nous sommes les seuls à travailler et qu’eux sont paresseux. Si la Grèce ou l’Espagne tombent, nous tomberons également ». Selon Frans Timmermans, les Néerlandais ne sont pas anti-européens mais déçus par les institutions européennes et ses politiques : « Nous croyons en Europe mais pas en Bruxelles ». Le ministre estime que les Néerlandais ont peur de perdre leur emploi et leur culture à cause de la mondialisation très poussée aux Pays-Bas.

ACTUALITE INTERIEURE

Concentration du pouvoir au ministère de la Justice et de la Sécurité

Le Volkskrant évoque les « préoccupations » d’anciens ministres, de députés et de fonctionnaires à propos de la concentration du pouvoir au ministère de la Sécurité et de la Justice. « Beaucoup de dossiers importants ont été transférés du ministère des Affaires intérieures vers le ministère de la Sécurité et la Justice. Depuis la mise en place du nouveau gouvernement, l’Immigration et l’asile tombent également sous la responsabilité du ministère de la Justice et de la Sécurité.

LA FRANCE DANS LA PRESSE NEERLANDAISE

- La presse retient les propos du ministre de l’Industrie, Arnaud Montebourg, à l’égard d’ArcelorMittal et l’entretien de son PDG, Lakshmi Mittal, avec le Président Hollande.
- Le Trouw et le site de la chaîne d’actualités NOS évoquent l’intention de vote de la France pour l’octroi à la Palestine d’un statut d’Etat non membre observateur aux Nations Unies.

A SIGNALER

Le Financieele Dagblad (p9) relève le cri d’alarme du secteur chimique néerlandais. Celui-ci souhaite « une politique européenne commune en matière d’énergie et de matières premières ».

--------

Cette revue de presse est réalisée à partir des quotidiens suivants : Trouw (chrétien progressiste – 105.000 ex.) ; De Volkskrant (centre gauche – 262.000 ex.) ; AD Haagsche Courant (indépendant populaire – 430.000 ex.) ; De Telegraaf populaire – 605.000) ; Het Financieele Dagblad (financier - 62.500 ex.) ; NRC-Handelsblad (centre – 199.000 ex.)

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.
Suivez nous sur www.twitter.com/FranceinNL. - consultez notre site internet http://www.ambafrance-nl.org.

Dernière modification : 09/09/2014

Haut de page