Presse néerlandaise du mercredi 29 octobre 2008

Le Volkskrant et l’AD publient en première page une grande photo d’une oliveraie en cours de plantation en Veluwe, à Otterlo. Les dix-huit arbres de l’oliveraie viennent des Pyrénées espagnoles et conviennent au climat des Pays-Bas. Quatre oliviers sont âgés de 700 à 800 ans. Les autres, qui n’ont pas encore été plantés, ont 100 à 200 ans.

* * *

NRC Handelsblad (indépendant) d’hier soir : "Recommandation à Emmeloord et Lelystad : Vendre les hôpitaux en difficulté", "L’Etat injecte 3 milliards dans Aegon – Soutien à l’assureur", "Le cours élevé du yen fait entrer le Japon en récession"
de Volkskrant (centre gauche) : "Les Polonais ’britanniques’ font leur valise – La récession et la dévaluation de la livre rendent le séjour et le travail en Grande-Bretagne nettement moins attrayants" (reportage), "Des oliviers en Veluwe", "Le PvdA est nerveux à cause de l’effritement du soutien à l’aide eu développement"
AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : "Les ménages retiennent les cordons de la bourse – Les Néerlandais se préparent pour la crise économique", "Otterlo aura la première oliveraie néerlandaise"
De Telegraaf (populaire) : "Le secteur des transports appuie sur le frein – Les plus mauvais résultats trimestriels des six dernières années", "Un escroc s’amende dans l’Armée du Salut"
Trouw (chrétien progressiste) : "Le Maroc rappelle cinquante imams – Des députés réclament des explications", "Le Fairtrade marche, mais la part du marché doit augmenter pour en assurer le succès"

* * *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Pays-Bas – Maroc

"Le gouvernement marocain, la semaine dernière, a rappelé quarante à cinquante imams des Pays-Bas pour concertation sur des affaires religieuses", écrit le Trouw dans son grand article à la une. "L’Association des Marocains des Pays-Bas et les groupes parlementaires CDA et PvdA qualifient la façon d’agir de Rabat d’inacceptable."
"Les imams sont partis vendredi sans prévenir les directions des mosquées, les organisations religieuses musulmanes et les fidèles. ’Vendredi, lorsque les fidèles se sont rendus à leur mosquée pour la prière, ils étaient absents. Ils étaient partis pour le Maroc et les mosquées étaient sans imam’, raconte le directeur de l’Association des Marocains, Farid Azarkan. Il a été informé par le Conseil des mosquées marocaines des Pays-Bas, qui représente plus de cent lieux du culte."
"Azarkan qualifie la situation de bizarre et d’inacceptable. ’Ces imams sont payés par les mosquées. Pourtant l’influence du Maroc est si forte qu’ils font immédiatement leur valise lorsque Rabat les rappelle. Une partie le fait par peur du gouvernement.’ Le Maroc aurait payé les billets d’avion."
"Le député PvdA Jeroen Dijsselbloem s’inquiète du départ des chefs spirituels. ’On m’a dit qu’ils ont été rappelés pour instructions. Il est inadmissible que le Maroc s’occupe de cette manière des Marocains des Pays-Bas. Beaucoup de Marocains ne veulent pas cela, ils veulent s’intégrer.’ La députée CDA Madeleine van Toorenburg : ’C’est une nouvelle preuve que le gouvernement marocain déploie ses tentacules dans la communauté marocaine des Pays-Bas.’ Les deux députés ont demandé des explications au gouvernement."
"Selon Farid Azarkan, les mosquées subissent une ingérence croissante de Rabat, qui veut conserver son emprise sur les immigrés. En février, le ministère marocain des Affaires étrangères a fait savoir qu’il voulait accroître son influence. Un conseil des affaires religieuses a été fondé."
"Selon Azarkan, le gouvernement marocain craint que le flux monétaire vers le pays ne tarisse si le lien avec les migrants se relâche. Par ailleurs, Rabat veut lutter contre le fondamentalisme parmi les Marocains à l’intérieur comme à l’étranger. Cela nécessite une emprise sur les citoyens."
"La Deuxième Chambre débattra demain de l’influence du Maroc, à la suite d’une affaire d’espionnage à Rotterdam", rappelle le journal chrétien progressiste (également de Volkskrant p.3, De Telegraaf p.7).

Pays-Bas – Chine

Quelques quotidiens annoncent la clôture, aujourd’hui, d’une visite en Chine du premier ministre Jan Peter Balkenende qui a duré sept jours.

"Le premier ministre et le secrétaire d’Etat aux Affaires économiques Heemskerk font l’éloge des Pays-Bas comme pays d’établissement idéal pour les entreprises chinoises qui ont des ambitions internationales", retient ainsi le Volkskrant (p.3) d’un séminaire pour investisseurs à Shanghai. "’Notre pays est la porte d’entrée de l’Europe, avec une fiscalité favorable et une happy life’, affirment le premier ministre et le secrétaire d’Etat avec conviction. Le marchand et le pasteur font harmonieusement route ensemble."

ACTUALITE INTERIEURE

Aide au développement

"Le PvdA s’inquiète des critiques croissantes à l’adresse du ministre de la Coopération Bert Koenders", relève le Volkskrant (pp.1 et 2). "Un des ’joyaux de la couronne’ du PvdA, l’aide au développement, est sapé par la discussion permanente sur l’utilité de cette aide, dit un rapport encore confidentiel qui circule au sein du parti."
"L’auteur de ce rapport est Peter Heintze, directeur de la Fondation Evert Vermeer liée au PvdA. Il est aussi l’initiateur d’une récente réunion de membres du PvdA occupant des fonctions élevées dans des organisations d’aide comme Cordaid, Hivos et Plan Nederland (anciennement Forster Parents Plan) avec Koenders. Pour Heintze, la question était de savoir ’comment le soutenir au mieux’. La réunion a fait l’objet de critiques, parce qu’il y aurait eu conflit d’intérêts. Koenders était en réunion avec des organisations auxquelles il donne des millions d’euros de subventions par an."
"De plus en plus de voix s’élèvent à la Deuxième Chambre pour couper dans le budget de Koenders et il ressort d’une enquête que le soutien de la population à l’aide au développement s’effrite. L’aide au développement comme le PvdA est ’sur la défensive dans le débat public’, selon Heintze. Le parti doit tout faire pour renverser la tendance."
"Le PvdA envisage de faire appel à Joop van den Ende pour souligner l’importance de l’aide au développement. Le parti a besoin d’une personnalité qui ’a de l’autorité’ et est ’au-dessus de tout soupçon’, telle que ce maître du divertissement. Car l’aide au développement, le domaine politique du ministre PvdA Koenders, subit de sévères critiques." "Van den Ende, durant le programme télévisé Zomergasten [Invités estivaux], a manifesté son engagement social et s’est prononcé contre le populisme de ceux qui considèrent que l’aide au développement est du gaspillage."

ECONOMIE, FINANCES

Consommation

"Les Néerlandais se préparent pour une crise économique et dépensent de moins en moins", note l’AD à la une. "Les trois dernières semaines, les supermarchés, l’hôtellerie-restauration et le secteur électronique ont vu baisser leur chiffre d’affaires, ainsi qu’il ressort d’analyses du Centraal Bureau voor de Statistiek (CBS) et du bureau d’enquête GKF. ’Les consommateurs dépensent moins’, constate l’économiste Michiel Vergeer du CBS. L’analyste Joop Holla, de GKF, discerne surtout une baisse remarquable du comportement d’achat dans les supermarchés."
"GKF prédit du gros temps pour l’hôtellerie-restauration. Le CBS, qui publiera de nouveaux résultats d’enquête début novembre, annonce d’ores et déjà que les exploitants vont connaître des temps difficiles. Les derniers mois, les consommateurs ont dépensé trois pour cent de moins dans les cafés et les restaurants."
"Le CBS prédit aussi des temps difficiles pour les magasins d’électronique, de mobilier et de mode" (également De Telegraaf p.7).

Transports

"Le secteur néerlandais des transports, un des principaux piliers de notre économie, est sévèrement touché par la crise du crédit", rapporte le Telegraaf dans son grand article à la une. "Au moins cent entreprises seront contraintes de fermer cette année. Il y aura de ce fait quelques milliers de licenciements. A terme, de plus en plus de camions seront immobilisés." "Il ressort des statistiques de conjoncture de Transport en Logistiek Nederland (TLN) concernant le troisième trimestre 2008 que les entreprises de transport et de logistique ont bouclé le plus mauvais trimestre en six ans. Ces chiffres déconcertants seront présentés aujourd’hui."
"46 pour cent de toutes les entreprises de transport néerlandaises constatent une baisse de leurs activités par rapport à 2007. Le nombre de transports chargés baisse de 20 pour cent, de 40 millions en 2007 à 32 millions en 2008." "54 pour cent des entreprises de transport actives sur le plan international disent avoir moins de commandes."

AFFAIRES FRANÇAISES

L’AD (p.12) signale l’ouverture des premières pistes de ski. Il fait par ailleurs mention du projet de création de 100 000 emplois pour soutenir l’économie (p.17).

Dernière modification : 26/11/2008

Haut de page