Presse néerlandaise du mercredi 29 janvier 2014

- Trouw : Les clients laissent de côté les assurances santé économiques.
- De Volkskrant : « Camarades pour la vie ».
- AD Haagsche Courant : Diminution de l’épargne pour la première fois depuis vingt ans.
- De Telegraaf : Importante fraude aux examens dans un établissement scolaire d’Amsterdam.
- Het Financieele Dagblad : Le PDG de Philips critique le manque d’ambition de la classe politique.
- NRC-Handelsblad : Ianoukovitch sacrifie le Premier ministre.

* * *

Défense

Le Volkskrant annonce un débat aujourd’hui à la Deuxième Chambre avec les ministres de la Défense et des Affaires étrangères sur les tâches nucléaires du JSF. En novembre 2013, une majorité parlementaire a adopté une motion du SP stipulant que le successeur du F16 n’aurait pas de tâche nucléaire : les Américains ont à cet effet deux cent bombardiers B-61 , dont vingt sont stationnés aux Pays-Bas. Ce mois-ci, le gouvernement a annoncé qu’il n’appliquerait pas cette motion au motif qu’il est impossible de dénoncer de façon unilatérale des accords passés avec l’OTAN. Pax Christi souligne que « cette motion donne au gouvernement un superbe mandat pour faire un pas dans la bonne direction, s’il attache réellement de l’importance à la réduction de l’arsenal nucléaire ».
[voir RdP des 07.11.2013 et 15.01.2014 : http://www.ambafrance-nl.org/Presse-neerlandaise-du-jeudi-7,18974 ; http://www.ambafrance-nl.org/Presse-neerlandaise-du-mercredi-15,19166]

Pays-Bas - Allemagne

Le Financieele Dagblad rend compte du déplacement hier à Berlin du ministre des Affaires étrangères, Frans Timmermans, sous le titre : « Harmonisation plus poussée des politiques fiscales dans l’UE ». Le chef de la diplomatie allemande, Frank-Walter Steinmeier, a « souligné la nécessité pour l’Europe de poursuivre son intégration – ce qui implique inévitablement un rapprochement des systèmes fiscaux : ‘Cela ne sera pas simple. Quand on voit déjà la difficulté à se mettre d’accord sur une taxe sur les transactions boursières, on devine ce qui nous attend. Mais une discussion sur l’harmonisation des systèmes fiscaux est inévitable à terme’. Les Pays-Bas préféreraient éviter cette discussion. Frans Timmermans a rappelé l’importance du principe de subsidiarité : ‘L’intégration européenne nous a apporté beaucoup de choses positives, mais sur certains points, il faut reconnaître que l’on peut faire mieux. Cela veut dire que dans certains domaines, il faut donner plus de pouvoir à Bruxelles, et sur d’autres, maintenir les compétences des états membres’ ». Outre cette discussion avec son homologue, « le déplacement de Frans Timmermans dans la capitale allemande avait pour objectif de faire connaissance avec le nouveau ministre des Affaires étrangères allemand nommé à la fin de l’an dernier. Les deux responsables se connaissent en fait depuis la période 2003-2008, où M. Steinmeier était déjà ministre des affaires étrangères et M. Timmermans député puis secrétaire d’Etat aux Affaires européennes ».
http://www.auswaertiges-amt.de/DE/Aussenpolitik/Laender/Aktuelle_Artikel/Niederlande/140128_BM_Timmermans.html

PDG de Philips

Le Financieele Dagblad publie à la une les propos du PDG de Philips, Frans van Houten, qui, lors de la présentation des chiffres annuels de son entreprise, s’est montré critique vis-à-vis des ambitions de la classe politique des Pays-Bas en ce qui concerne la croissance : « Avec une croissance prévue de 0,5%, on ne peut toujours pas parler de rétablissement. Il faut une croissance d’au moins 1,5% afin de pouvoir maintenir au même niveau la prospérité pour les futures générations, et de pouvoir assurer la viabilité financière des retraites dans un contexte de population vieillissante ». Le journal note que M. van Houten, qui considère que l’Europe n’est pas encore sortie de la crise, est la première personnalité éminente néerlandaise du monde des affaires qui s’exprime dans le débat sur la croissance en cours à tous les niveaux. Le dirigeant de Philips incite les hommes politiques à trouver une solution pour la position difficile des PME en raison du manque de financement par les banques. M. van Houten considère le coût élevé de l’énergie en Europe, comparé à celui des Etats-Unis, également comme une source d’inquiétude. Pour sa part, Philips a présenté des prévisions très prudentes pour l’année 2014.


La France dans les média néerlandais :
Le FD note que « Hollande lutte contre le chômage à l’allemande ».
Le FD critique le comité d’entreprise d’Air France.

Cette revue de presse est réalisée à partir des quotidiens suivants : Trouw (chrétien progressiste – 105.000 ex.) ; De Volkskrant (centre gauche – 262.000 ex.) ; AD Haagsche Courant (indépendant populaire – 430.000 ex.) ; De Telegraaf populaire – 605.000) ; Het Financieele Dagblad (financier - 62.500 ex.) ; NRC-Handelsblad (centre – 199.000 ex.)

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Dernière modification : 09/09/2014

Haut de page