Presse néerlandaise du mercredi 30 décembre 2009

La vente légale d’articles pyrotechniques pour le Nouvel An a commencé seulement hier et pourtant il y a déjà trois borgnes. Comme l’an dernier, l’association des ophtalmologues néerlandais Nederlands Oogheelkundig Gezelschap fait campagne pour l’interdiction de l’usage de pétards et de feux d’artifice par des non-professionnels, notamment en publiant une grande annonce dans les quotidiens nationaux.

NRC Handelsblad (indépendant) d’hier soir : "Le gouvernement américain reconnaît ses défaillances après l’attentat – Obama ouvre une enquête", "Hamad est à Khyber pour tuer" (correspondance du Pakistan)
Trouw (chrétien progressiste) : "L’AOW restera indépendante du revenu – Donner rejette le projet de la FNV", "Chaque année les articles pyrotechniques rendent des gens aveugles"
de Volkskrant (centre gauche) : "’Aide médicale d’urgence contre la mortalité néonatale’ – Recommandation d’un groupe directeur au ministre de la Santé publique : une assistance de 24 heures sur 24 dans les hôpitaux doit être possible en 2012", "Un drone surveillera les vandales à la Saint-Sylvestre" (Gueldre)
De Telegraaf (populaire) : "Les provocateurs dans le collimateur – Les Pays-Bas s’arment contre les excès", "Chaos sur les routes" (prévisions météorologiques), "Toujours un bodyscan pour les vols à destination des Etats-Unis"
AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : "Le Ministère public : Le Nouvel An doit redevenir une fête", "Beatrix à table chez un éleveur de chèvres"

* * *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Lutte contre le terrorisme

"Schiphol va utiliser le bodyscan pour tous les vols à destination des Etats-Unis", écrit le Telegraaf à la une. "C’est ce que le ministre Hirsch Ballin (Justice, CDA) a annoncé hier soir. La Deuxième Chambre approuve sa décision. Le ministre a déclaré qu’on n’a pas commis d’erreurs du côté néerlandais, dans le cas de l’attentat à la bombe manqué."
"Hirsch Ballin s’est entretenu hier avec son homologue américaine Napolitano, qui est selon lui disposée à autoriser l’usage de bodyscans. ’La sécurité des passagers doit prévaloir sur la vie privée’, a déclaré le ministre." "Hirsch Ballin a affirmé que les explosifs sur le corps du Nigérian Umar Farouk Abdulmutallab ’auraient probablement été découverts avec un bodyscan’."
"Schiphol s’en servait déjà à petite échelle, mais l’usage de ces appareils n’étaient pas obligatoire en raison d’objections concernant la protection de la vie privée. La Commission européenne, en 2008, avait renoncé à en généraliser l’usage pour les mêmes raisons. Hirsch Ballin ne prévoit pas de nouvelles discussions si les contrôles sont automatisés, sans que les agents de sécurité ne regardent. Schiphol a dix-sept bodyscans."
"Le ministre dit qu’il n’y a pas d’indices d’une aide apportée à partir des Pays-Bas à l’auteur nigérian de l’attentat manqué. Il a confirmé que ce n’était pas la première fois, à Noël, que l’auteur se trouvait aux Pays-Bas. Une enquête approfondie aura lieu sur les autres moments" (également Trouw p.4, AD p.7).

ACTUALITE INTERIEURE

Retraite

"Le ministre des Affaires sociales Donner (CDA) veut que le plus possible de travailleurs partent à la retraite à l’âge de 67 ans, ce qui n’est pas possible si l’on accorde la retraite de base AOW à 65 ans à ceux qui gagnent moins de 35 000 euros, comme le syndicat FNV Bondgenoten l’a suggéré", relève le Trouw dans son grand article à la une. "Bien que Donner dise apprécier que les partenaires sociaux participent à la réflexion sur l’AOW, le patronat et les syndicats doivent surtout imaginer des moyens d’éviter que les gens qui exercent un métier pénible n’usent leur santé prématurément."
"Le gouvernement, dans le cadre de son projet AOW, a demandé aux syndicats d’établir une liste de métiers pénibles", rappelle le journal. "Les gens qui exercent ces métiers devront le faire trente ans au maximum. Leur employeur devra ensuite leur proposer des tâches moins lourdes, ou financer leur retraite anticipée. ’Nous voulons surtout éviter que les gens ne puissent plus travailler à 65 ans, et ce n’est pas en instaurant un revenu limite que nous atteindrons cet objectif’, fait savoir le ministère des Affaires sociales. Donner, par ailleurs, ne veut pas d’un clivage dans la société, susceptible de se produire si les gens, sur la base de leur revenu, touchent leur AOW plus ou moins tôt."
"Les partis gouvernementaux PvdA et CDA soutiennent le souhait de Donner d’alléger les métiers pénibles et de créer de meilleures conditions de travail pour les personnes âgées. ’Un revenu limite tout seul n’y contribuera pas’, selon la députée PvdA Roos Vermeij. L’opposition n’est guère favorable non plus au projet de la FNV."
"Il n’est guère possible de définir ce qu’est un métier pénible", fait valoir le sénateur et professeur spécialiste du marché du travail Frans Leijnse (PvdA) dans le Volkskrant (p.9). M. Leijnse avait plaidé en faveur d’un lien entre le revenu et l’âge de la retraite dès septembre, en page d’opinion du Volkskrant. "L’institut TNO a beaucoup étudié la question et a conclu que c’est surtout une combinaison de charge physique et de charge psychique qui rend un métier pénible. Je crois que les personnels soignants figuraient en tête de leur liste. Mais dans la discussion sur l’AOW, on dirait qu’on ne pense qu’aux métiers physiquement pénibles : dans le bâtiment, la métallurgie."

LA FRANCE DANS LA PRESSE NEERLANDAISE

Dans l’AD (p.11), le correspondant Frank Renout évoque la "chute libre" de la consommation de champagne. Aux Pays-Bas, il s’agit d’une baisse de 41 % durant les neuf premiers mois de l’année, par rapport à la même période en 2008. Le correspondant cite M. Ghislain de Montgolfier, vice-président de l’organisation sectorielle CIVC : "Nous nous attendons à une baisse des ventes de quelque 13 % à l’échelle mondiale."
Le journal d’affaires Het Financieele Dagblad (p.2) publie un portrait d’Aziz Senni, "figure de proue des entrepreneurs en banlieue parisienne", signé Olivier van Beemen.

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Dernière modification : 15/01/2010

Haut de page