Presse néerlandaise du mercredi 5 mars 2003

Les quotidiens accordent encore une grande
place ce matin aux mesures prises pour prévenir l’extension de l’épidémie de
grippe du poulet aux Pays-Bas : les autorités font venir des conteneurs danois
pour résoudre leur problème de capacité d’abattage et elles auront recours à
une méthode belge de gazage de batteries entières.

L’affaire Margarita inspire également des
grands titres. La princesse dissidente a renouvelé ses accusations contre la
famille royale et mis en cause le directeur du service d’information du
gouvernement Rijksvoorlichtingsdienst,
E. Brouwers, hier soir, durant le programme télévisé Nova. Le premier
ministre démissionnaire Balkenende devrait donner une conférence de presse à
ce sujet, ce matin.

 

NRC Handelsblad
d’hier soir : "Pannes de courant plus fréquentes – Wijn annonce un contrôle
plus sévère", "La Corée du Nord intercepte un avion espion américain",
"La peste aviaire s’étend à d’autres entreprises"

Algemeen
Dagblad
 : "’Beatrix abuse de son pouvoir’ –
Margarita s’en prend vivement à sa famille, à la télévision", "Les
écoles manipulent les résultats du test Cito", "Abattage
à la chaîne
"

De
Telegraaf
 : "’Margarita devant le tribunal pour
ses mensonges’ – Le ministère des Affaires générales veut réduire la
princesse au silence après son interview télévisée", "La princesse
 : Beatrix hait sa mère – ’Edwin et moi
n’avons raconté que 10 pour cent’ – ’Nous engagerons notre procès contre l’Etat’
– ’La Maison Royale abuse de son pouvoir’
"

Trouw
 : "Abattages intensifs", "L’unité d’élimination est à côté
de la cantine mobile", "Margarita affirme qu’elle apportera des
preuves"

de
Volkskrant
 : "Balkenende : traduire Margarita en
justice – Le premier ministre fait appel à l’avocat du gouvernement",
"’Staline, le génie de notre famille’" (correspondance de Gori)

 

 

 

Le
dossier du jour : Les
femmes néerlandaises
Le Volkskrant
consacre aujourd’hui un cahier spécial à la population féminine des Pays-Bas,
pour constater que les Néerlandaises
sont plus émancipées
que jamais
et qu’elles organisent leur vie comme elles l’entendent Mais cette observation risque de masquer un développement sous-jacent constant ,
selon le journal de centre-gauche : savoir que l’émancipation stagne . L’égalité des sexes ne semble plus être
l’objectif, on insiste maintenant sur les différences.

" Depuis
une dizaine d’années, les femmes néerlandaises sont de plus en plus nombreuses
à travailler hors du foyer
. Pourtant,
elles ne rattrapent que lentement leur retard financier sur les hommes
. En dépit
de la politique d’émancipation des autorités, la majorité des femmes néerlandaises
n’est toujours pas indépendante économiquement."

" Le
revenu moyen des femmes en 2001 était d’un peu plus de la moitié (53 %)
de celui des hommes
. C’est une amélioration de 3 % en dix ans. Le
travail à temps partiel est devenu la norme parmi les femmes
. Soixante-dix
pour cent des femmes actives travaillent moins de 35 heures par semaine. C’est
un développement récent : en 1990, 40 % des femmes actives travaillaient
encore à plein temps."

" Les
femmes gagnent moins que les hommes même quand elles font le même travail
.
Leur salaire horaire est inférieur d’un quart au salaire horaire moyen des
hommes. Ce fait peut être partiellement attribué à une différence d’expérience
et de formation, mais il reste tout de même une différence de rémunération
inexpliquée de 7 %."

"Tout cela fait que moins de quatre femmes sur dix (38 %) qui ont la possibilité de
travailler sont économiquement indépendantes
. Pour l’être, il faut
qu’elles gagnent 70 % du salaire minimum. Les femmes seules sont le mieux
loties à cet égard : la moitié gagne ce montant ou plus. Les femmes qui
ont un partenaire et des enfants gagnent moins. Bien que le nombre de ménages
à double revenu avec enfants ait augmenté de façon spectaculaire (de 29 % en
1990 à 54 % en 2001), seule une femme mariée sur trois était économiquement
indépendante en 2000."

" Elles
en ressentent les conséquences en cas de divorce
. Il ressort des chiffres
du Sociaal en Cultureel Planbureau que
les femmes et les enfants souffrent des séquelles financières de l’échec du
mariage. Alors que le pouvoir d’achat des hommes ne régresse que de 4 %
après le divorce, celui des femmes et des enfants baisse en moyenne de 30 %.
Du fait de l’obligation alimentaire, le revenu des hommes baisse de plus de 40 %
en moyenne, à la suite du divorce, mais comme la vie d’un homme seul est moins
chère que celle d’une famille monoparentale, il en résulte un déséquilibre
dans la répartition du pouvoir d’achat. "

" Les
Pays-Bas comptent un quart de million de familles monoparentales dirigées par
une femme
. Presque la moitié de ce groupe a un revenu bas, de l’ordre de
l’indemnité d’assistance sociale. Les mères seules sans travail rémunéré
sont dans la situation la plus difficile : les trois quarts ont un revenu bas.
Souvent, elles doivent vivre durablement d’un revenu minimal."

"Pourtant,
le nombre de mères seules qui se suffisent financièrement croît constamment.
En 2000, 38 % de cette catégorie étaient économiquement indépendantes,
plus du double d’il y a dix ans."

Six pages de
reportages, de portraits de femmes exerçant une activité professionnelle et de
statistiques suivent.

 

Actualité
internationale

 

Irak

La conférence de presse donnée hier par le
porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, François
Rivasseau, fait l’objet d’une couverture de presse factuelle
.
Le Financieele Dagblad (p.5), le Trouw
(p.7) et l’ Algemeen Dagblad (p.7) en retiennent que, selon Paris, la résolution
américano-britannique qui devrait paver la voie à une intervention militaire
en Afghanistan n’a guère de chances d’être adoptée au Conseil de Sécurité
de l’ONU. "Cela signifie que la France, dans cette situation, n’aura pas
besoin de se prononcer contre la résolution", précise le premier journal.

Dans la catégorie tribune libre, on
retiendra la traduction d’un article de Robert Kagan, du Carnegie Endowment for International Peace, auteur du livre "Of
Paradise & Power : America and Europe in the New World Order" dans le NRC Handelsblad
 : "Blair peut réconcilier l’Europe et les Etats-Unis". "C’est le
seul leader mondial à vraiment essayer actuellement de trouver une synthèse
des weltanschauungen américaine et européenne."

Ce matin, dans
le Volkskrant , le général en
retraite J. Schaberg estime que les divergences d’opinion et les querelles sur
la politique irakienne entre l’Europe et les Etats-Unis ont porté un préjudice
irréparable aux relations transatlantiques et à l’OTAN. "L’Europe a perdu
la bataille de l’influence mondiale, mais simultanément elle a perdu son
emprise sur les problèmes de sécurité sur son propre continent. Tighten your safety
belts
."

 

Cour internationale de Justice

Les Pays-Bas posent aujourd’hui la candidature
de Bert Maan (59 ans), président du tribunal de Zwolle-Lelystad, au poste de
greffier de la Cour internationale de Justice
. Cette cour et ses premiers
juges seront installés officiellement à La Haye la semaine prochaine. Il
importe que le greffier de la Cour connaisse les Pays-Bas et leurs institutions
et il est donc logique, selon le gouvernement néerlandais, de présenter un
candidat néerlandais. Bien que le
gouvernement ne revendique pas formellement cette fonction, il estime qu’il
conviendrait de toujours nommer un Néerlandais à ce poste
.

"Officiellement,
ce sont les dix-huit juges qui prêteront serment mardi prochain, en présence
de la Reine Beatrix, du premier ministre Balkenende et du secrétaire général
de l’ONU Kofi Annan, qui doivent désigner le greffier", précise le Trouw
(p.3). "Mais jusqu’à présent, Baan est le seul candidat. Les autres pays
semblent accorder ce poste au pays hôte. Les Pays-Bas, de leur côté,
n’avaient pas présenté de candidat à l’un des sièges de juge" (également
De Telegraaf p.8).

 

Union européenne : élargissement

"L’Union européenne élargie devra
faire davantage de place pour des formes flexibles de processus décisionnel,
comme la coordination des politiques et une coopération plus étroite entre un
certain nombre d’Etats membres", relève le Financieele
Dagblad
(p.5). " L’insistance
traditionnelle des Pays-Bas sur le renforcement du rôle de la Commission européenne
n’est ’pas sacro-saint’ et dans certains domaines et certaines circonstances,
elle est ’moins utile’
. C’est ce
qu’affirme le WRR
, le Conseil scientifique pour la politique
gouvernementale, dans son rapport Slagvaardigheid
in de Europabrede Unie
[dynamisme dans une Union aussi large que l’Europe].
Ce rapport, rédigé sur l’initiative du conseil même, a été présenté hier
au gouvernement."

"Le
rapport traite quatre domaines politiques qui sont européens depuis peu :
l’Union économique et monétaire, la politique sociale et de l’emploi, la
politique étrangère et de sécurité commune et la coopération dans le
domaine de la justice et des affaires intérieures."

 

Actualité
intérieure

 

Sondage d’opinion

Selon le
dernier sondage d’opinion Interview, si des élections avaient lieu
actuellement, le CDA resterait nettement
le premier parti politique néerlandais avec 44 sièges, tandis que le PvdA en
perdrait 3 au profit des petits partis de gauche
. Le Telegraaf
(p.7) souligne cependant que ce sondage d’opinion ne peut guère servir
d’indication pour les élections provinciales du 11 mars prochain, parce que le
taux de participation généralement très bas à ces élections a beaucoup
d’influence sur le résultat. Ce sont surtout le CDA et les petits partis
protestants qui ont profité de ce manque d’intérêt pour les Etats
Provinciaux, les dernières années, alors que le résultat du PvdA est généralement
moins bon.

 

Ligue arabe européenne

"La
branche néerlandaise de la Ligue arabe européenne (LAE) démarre sur les
chapeaux de roue", selon l’ Algemeen
Dagblad
(p.3). "Selon Jamil Jawad, de la Ligue, 400 personnes se sont déjà
inscrites. Fin mai, lors d’un congrès, les représentants d’une série de
groupes de travail devront élire un leader. On établira alors le programme définitif."

Le Volkskrant
(p.11) retient de la conférence de presse donnée par Dyab Abou Jahjah et les
quatre membres de la direction provisoire de la section néerlandaise que, selon
eux, les portes ne sont pas encore fermées aux musulmans des Pays-Bas,
"mais elles sont en train de se refermer".

 

Demandeurs d’asile

"Le
gouvernement abandonnera probablement la décision sur le sort de quelques
milliers d’anciens demandeurs d’asile
à son successeur", note le Trouw
(p.3). "C’est ce qu’on peut conclure d’une lettre du ministre Nawijn (LPF)
à la Deuxième Chambre. Le ministre des Etrangers et de l’Intégration écrit
que le gouvernement se penchera de nouveau vendredi sur la question de ce qu’il
convient de faire d’une motion LPF adoptée par la Chambre il y a deux semaines.
’Je n’exclus pas que, vu son statut démissionnaire, ce gouvernement ne prenne
pas de décision définitive et qu’il abandonne la décision d’appliquer cette
motion au gouvernement suivant’."

 

Ambassade des Etats-Unis à La Haye

Le
gouvernement américain s’est plaint de la protection défaillante apportée par
la police de La Haye à son ambassade, le week-end dernier
,
lorsque des manifestants qui protestaient contre la guerre contre l’Irak ont
inscrit des slogans sur les murs, après avoir défait une grille. Le chef de la
diplomatie néerlandaise, De Hoop Scheffer, souscrit à ces critiques et réclame
des éclaircissements au maire de la ville, Deetman, sur le nombre réduit
d’agents de police qui a accompagné la manifestation.

Le
gouvernement, La Haye et les Américains discutent depuis un certain temps déjà
de la délocalisation de l’ambassade dans un quartier extérieur, où elle sera
plus facile à protéger, mais il n’y a encore aucun projet concret ( Trouw
p.3, de Volkskrant p.11).

 

Economie,
Finances

 

Energie

"Le secrétaire d’Etat Joop Wijn
(Affaires économiques) renforce son emprise sur le marché de l’électricité",
annonce le Financieele Dagblad dans
son grand article à la une. "Il menace d’intervenir auprès des compagnies
d’électricité si elles ne mettent pas rapidement de l’ordre dans leur
gestion."

"Le secrétaire d’Etat démissionnaire
prépare une loi qui pose des limites aux pannes. Si les pannes de courant sont
trop fréquentes, les exploitants du réseau devront accorder une réduction à
leurs clients. C’est ce qui ressort d’une lettre que Wijn a envoyée à la Deuxième
Chambre hier. La Chambre lui avait demandé des éclaircissements sur les problèmes
de gestion des compagnies d’électricité et le nombre croissant de pannes de
courant."

"Le responsable CDA Wijn veut
appliquer la libéralisation du marché de l’électricité pour les petits
consommateurs, prévue pour janvier 2004. Mais le partenaire de coalition présumé,
le PvdA, doute de la faisabilité du projet" (également NRC Handelsblad pp.1 et 3, Trouw p.4).

 

Brevet
communautaire

Les entreprises néerlandaises ne
s’enthousiasment pas vraiment pour l’accord sur le brevet communautaire européen
conclu lundi. Elles n’excluent pas qu’à la longue elles ne fassent pas usage du
nouveau système. Cela dépendra des détails de l’application du nouveau système.
"C’est un compromis, ce qui n’est évidemment jamais très agréable. On
espérait un système qui soit vraiment très bon", commente Marianne Rots,
chef du bureau des brevets d’Unilever. "Mais si les détails sont élaborés
comme il faut, cela peut être un enrichissement pour le système."
Unilever est l’une des entreprises aux Pays-Bas qui déposent le plus de
demandes de brevet pour l’Europe.

L’organisation
patronale VNO-NCW constate également qu’il y a "trop de compromis".
"Nous ne jubilons pas", déclare Joke van den Bandt, secrétaire chargée
de la politique technologique.

 

Affaires
françaises
 Le NRC Handelsblad
(pp.1 et 15) note que le déficit budgétaire français a été de 3 % en
2002, la limite fixée par le Pacte de stabilité.

Le Trouw
(p.6) note à propos de la visite d’Etat du Président de la République en Algérie
que "les Algériens ne veulent pas de belles paroles, mais des visas".
"Beaucoup ne voient qu’une possibilité d’échapper à leur misère : émigrer
en France."

Dans l’ Algemeen
Dagblad
(p.24), Antoinette Reerink évoque le problème des portraitistes
importuns de Montmartre et le Telegraaf
(p.11) rend compte des échauffourées qui ont éclaté à Nîmes à la suite de
la mort, par une balle de la police, d’un jeune voleur de voitures.

 

Dernière modification :

Haut de page