Presse néerlandaise du mercredi 6 février 2008

La fameuse "nature sauvage" des Oostvaardersplassen (une réserve naturelle marécageuse du Flevoland) s’avère beaucoup moins accueillante pour les oiseaux migrateurs qu’on ne le pense généralement, relève le Trouw. La présence de quelque trois mille chevaux, bovins et cerfs qui y vivent en liberté est funeste à la faune aviaire. Ces herbivores broutent tant de végétation que le nombre d’espèces qui se fixent dans la zone pour nicher est en baisse régulière. De plus, les mammifères piétinent nids et oisillons.
"On débat depuis longtemps de la question de savoir s’il faut considérer la nature comme un écosystème complet - comme le fait Staatsbosbeheer [Gestion nationale de la nature] - ou s’il faut protéger des espèces spécifiques. La question se pose aussi dans les Oostvaardersplassen, où gestionnaires de la nature et ornithologues adoptent des positions antagonistes."

NRC Handelsblad (libéral) d’hier soir : "Controverse sur Anne Frank, la comédie musicale" (première à Madrid le 28 février), "Balkenende : une île pour La Haye", "Première leçon : surveillez le Missouri - Les cinq leçons de ’Super Tuesday’"
Trouw (chrétien progressiste) : "Les grands herbivores refoulent les oiseaux - Baisse dramatique du nombre d’espèces", "Clinton ou Obama ? Pour les Démocrates des Pays-Bas cela n’a pas d’importance"
de Volkskrant (centre gauche) : "Sarkozy envisage d’intervenir au Tchad" (synthèse de dépêches), "’Je vous en supplie : envoyez des militaires et des hélicoptères’" (reportage de Khartoum)
AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : "Un journaliste fait passer une ’bombe’ dans un avion - Le système de protection de Schiphol est une vraie passoire", "Super Tuesday"
De Telegraaf (populaire) : "Paiement de la taxe kilométrique avec un porte-monnaie électronique", "Le CDA et le PvdA se disputent à propos de l’interdiction de la burqa", "Balkenende reproche à Bos de soutenir Obama"

* * *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Union européenne : politique budgétaire

"Le ministre Wouter Bos (Finances) critique la manière dont la France traite les règles budgétaires européennes", relève le journal d’affaires Het Financieele Dagblad (p.7). "Durant son entretien hebdomadaire sur la chaîne de télévision RTL Z, Bos a déclaré mardi que les Français ’n’ont cure des règles européennes’."
Les dépenses publiques et la dette d’Etat françaises, poursuit le quotidien, " sont parmi les plus élevées de l’Union européenne". "L’assainissement de la forte dette et du déficit budgétaire en France s’est ralenti l’an dernier. Les Etats membres de l’UE se sont accordés sur la réduction des déficits budgétaires et Bos estime que la position de Paris n’est pas admissible. Il en parlera à son homologue français la semaine prochaine, lors d’une réunion des ministres européens des Finances."
"Bos a aussi l’intention de prier une nouvelle fois ses collègues de ne pas se prononcer sur la politique de la Banque centrale européenne (BCE). C’est surtout son homologue français qui devrait s’exprimer moins, selon Bos. La BCE est indépendante et définit la politique monétaire européenne. Bos est d’avis que les politiques ne doivent ’pas donner l’impression’ qu’ils peuvent exercer une influence sur cette institution. Les Français, de gauche comme de droite, critiquent fréquemment la politique de la BCE, qui serait trop unilatéralement centrée sur la lutte contre l’inflation. Paris veut que la BCE, en abaissant les taux d’intérêts, stimule la croissance et l’emploi dans l’UE."
Le journal financier, pour finir, rappelle que le premier ministre François Fillon, dans une interview accordée au Financial Times, a récemment déclaré que son gouvernement voulait geler les dépenses publiques durant les cinq prochaines années.

Pays-Bas - Soudan

"Les Pays-Bas sont disposés à envisager d’accueillir des négociations de paix sur le Darfur, à condition que l’Union Africaine et les Nations Unies le leur demandent", écrit le Volkskrant à la une, en marge d’un reportage de Khartoum, où les ministres néerlandais Verhagen (Affaires étrangères) et Koenders (Coopération) ont notamment rencontré des défenseurs soudanais des droits de l’homme. "C’est ce que le ministre de la Coopération Bert Koenders a déclaré à l’issue d’un entretien avec le leader rebelle Ahmed Abdulshafi."
"Les Pays-Bas sont prêts à apporter une contribution active à la rencontre des groupes rebelles", cite le Trouw (p.4) de la bouche de M. Koenders.

Serbie - Union européenne

L’éditorialiste du Trouw reproche à la Belgique et aux Pays-Bas, qui refusent d’approuver le Traité de stabilisation et d’association avec la Serbie tant qu’elle n’aura pas livré le général Ratko Mladic au Tribunal pénal international de La Haye, d’adopter "une attitude trop rigide". "Dans le cas de la Croatie, par exemple, qui n’avait pas encore livré le général Gotovina, les Pays-Bas ont bien approuvé la signature d’un tel traité, après quoi ils ont pu maintenir la pression sur la Croatie en reportant la ratification du traité et le début des négociations d’adhésion. Maintenant que la moitié de la population serbe se sent exclue et que l’indépendance probable du Kosovo va laisser une plaie profonde, il faut faire davantage pour lier la Serbie à l’UE."

ACTUALITE INTERIEURE

Burqa

"Le gouvernement est divisé sur l’interdiction de la burqa", note le Telegraaf à la une. "Le CDA veut une interdiction plus large des vêtements voilant la face, qui puisse aussi s’appliquer aux usagers des transports publics."
"Le projet de la ministre PvdA Ter Horst (Intérieur), dont le conseil des ministres a débattu les dernières semaines, prévoit une interdiction limitée de la burqa dans les établissements scolaires et l’administration. Et les communes auraient compétence à interdire le port de la burqa dans certaines zones."
"Le CDA estime que ce n’est pas suffisant. Ainsi, le ministre CDA Eurlings (Transports) veut que l’interdiction s’applique aussi aux passagers des transports publics et peut-être même aux automobilistes. La ministre PvdA Vogelaar (Intégration) adopte une position antagoniste. Elle affirme qu’une interdiction plus générale soulèverait des objections juridiques. Elle avait dit précédemment que ce n’était pas un grand problème, parce que 150 femmes seulement porteraient une burqa aux Pays-Bas."
"Ce désaccord a déjà causé deux reports de la décision du conseil des ministres. Les différents ministres espèrent résoudre la question cette semaine."

Wouter Bos

"Le premier ministre Balkenende a rappelé à l’ordre le vice-premier ministre Wouter Bos, après que celui-ci, hier, avait exprimé sa préférence pour le candidat Démocrate aux présidentielles américaines, Barack Obama", rapporte le Telegraaf à la une. "’Le gouvernement néerlandais n’a pas de préférence pour un candidat américain donné et c’est valable aussi pour les membres du gouvernement’, a-t-il dit à l’adresse de Bos, qui avait fait sa remarque durant son apparition hebdomadaire sur la chaîne de télévision, RTL Z. Bos avait dit qu’il espérait qu’un Démocrate gagnerait les élections. Il accorde sa préférence à Obama, qu’il trouve plus vivifiant, mais il pense qu’Hillary Clinton va l’emporter. Il a dit par ailleurs qu’il ne ’savait vraiment pas’ s’il exprimait la position du gouvernement."

Groupe Hofstad

Le Telegraaf (p.7) annonce dans un entrefilet que le Ministère public se pourvoit en cassation contre le récent arrêt de la Cour d’appel de La Haye, selon lequel les sept suspects du groupe Hofstad ne formaient pas une organisation criminelle et terroriste.

AFFAIRES FRANÇAISES

Le NRC Handelsblad (p.5) d’hier soir a publié une correspondance factuelle de René Moerland intitulée "La France approuve - sans le PS - le Traité de l’UE". "La France a ouvert lundi la voie à la ratification rapide du nouveau traité de l’UE. Il est apparu à cette occasion que les socialistes sont toujours désespérément divisés sur l’Europe."

"Des gendarmes français vont venir aux Pays-Bas", annonce l’AD (p.7) ce matin. "Ils pourront enquêter sur le territoire néerlandais avec des collègues néerlandais, par exemple sur le trafic de drogue et le terrorisme, si les deux pays sont concernés. ’Il y aura des équipes communes de fonctionnaires d’investigation, notamment d’inspecteurs de police’, a dit le ministre de la Justice Hirsch Ballin à Paris, hier. "Hirsch Ballin a signé un accord avec son homologue français Rachida Dati. La coopération portera sur toutes les formes de criminalité transfrontalière, mais surtout sur le trafic de drogue, le blanchiment de fonds criminels et le terrorisme. Les équipes seront formées et engagées ad hoc." "Des agents hollandais pourront aussi travailler sur le territoire français. ’Non, je ne trouve pas ça bizarre’, a dit la ministre Dati. ’Ce qui est bizarre, c’est justement que nos pays, jusqu’à présent, ne coopéraient pas, alors qu’ils ont affaire aux mêmes formes de criminalité’."

L’ensemble de la presse s’intéresse ce matin à la présentation par Alstom, hier à La Rochelle, du successeur du TGV, l’AGV (Automotrice Grande Vitesse). Une photo du Président Sarkozy s’adressant au public devant le nouveau train accompagne la plupart des articles (de Volkskrant p.7, Trouw p.8, De Telegraaf p.12, AD p.15).

Dernière modification : 19/08/2008

Haut de page