Presse néerlandaise du mercredi 7 avril 2010

« La campagne électorale va accroître les prochains mois le risque de violence politique aux Pays-Bas », note le quotidien à grand tirage AD. « Le durcissement du débat sur l’islam et l’insatisfaction suscitée par le changement des rapports de force politiques qui semble s’annoncer peuvent déboucher sur la violence. C’est ce qu’indique le Coordinateur national de la lutte contre le terrorisme (NCTb) dans sa nouvelle analyse des risques, qui paraît aujourd’hui. »
« Des extrémistes emploient des fragments du débat pour dépeindre les Pays-Bas comme un pays hostile à l’islam. ‘Les réactions sont vives, surtout sur Internet. Nous les suivons de très près’, explique le coordinateur Erik Akerboom dans un commentaire. »

* * *

NRC Handelsblad (libéral) d’hier soir : « Washington réduit le rôle des armes nucléaires – Obama rompt avec la politique de Bush », « Il y avait toujours quelque chose qui l’émouvait – Décès de l’essayiste, écrivain et poète Rudy Kousbroek »
AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : « Le Coordinateur de la lutte contre le terrorisme craint des violences aux élections », « La tension monte en Afrique du Sud »
De Telegraaf (populaire) : « L’immigration coûte plus de six milliards – Wilders a ses chiffres », « Climat : les sceptiques menacés sur le site de Greenpeace »
de Volkskrant (centre gauche) : « Les contrats d’assurance-vie sont trop chers », « Davantage de nettoyeurs en grève »
Trouw (chrétien progressiste) : « Forte montée du coparentage – Le nombre d’enfants qui vivent dans deux familles augmente rapidement »

* * *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Pays-Bas – Iran

« Le service de recherche fiscale FIOD a arrêté mardi quatre suspects qui ont exporté sans autorisation des marchandises stratégiques en Iran »rapporte le Volkskrant (p.4). « Il s’agit de marchandises à double usage qui peuvent notamment servir au développement et à la production d’armes de destruction massive. Les suspects ont été arrêtés au Limbourg. Le FIOD a perquisitionné dans onze habitations et entreprises dans l’ensemble du pays. »

* * *

ACTUALITE INTERIEURE

Immigration

« L’afflux d’allochtones non occidentaux coûte à la société six à dix milliards d’euros par an », relève le Telegraaf dans son grand article à la une. « En définitive ces migrants coûtent aux contribuables néerlandais quelques centaines de milliers d’euros par personne. C’est ce qui ressort des résultats provisoires d’une enquête du bureau scientifique Nyfer effectuée pour le compte du PVV. »
« Il s’agit d’une estimation conservatrice sur la base de vingt mille migrants non occidentaux. ‘Ce grand nombre d’étrangers vient aux Pays-Bas chaque année, dans le cadre d’un regroupement familial. Le véritable montant sera donc beaucoup plus élevé’, fait valoir le leader PVVV Geert Wilders. »
« Le parti se sent conforté dans son souhait de mettre fin à l’immigration en provenance de pays non occidentaux, surtout maintenant qu’il faut faire des économies. ‘Il ressort maintenant d’une étude scientifique que nous pouvons économiser des milliards en mettant fin à l’immigration ou en la réduisant’, affirme Wilders. Il s’est adressé lui-même à l’institut renommé après que l’ex-ministre PvdA Van der Laan (Intégration), avec beaucoup de mauvaise volonté, n’avait fait qu’un inventaire sommaire des coûts. Wilders : ‘Il faut placer ce thème en haut de l’agenda politique. L’Etat, au lieu d’imposer les citoyens, doit mettre fin à l’immigration. Cela ne fera de mal à personne, on n’a pas besoin de renvoyer qui que ce soit’. »
« Les allochtones non occidentaux coûtent plus à la société que le Néerlandais moyen, parce que ce groupe touche plus souvent une indemnité d’assistance sociale, a recours plus souvent à l’AWBZ [frais médicaux exceptionnels] et forme un poste de dépenses plus élevé en matière de criminalité et d’application des lois. »

ChristenUnie

« La ChristenUnie a présenté son programme électoral hier », rapporte le Trouw (p.7). « Il est intitulé Vooruitzien [Prévoir] et comprend beaucoup de mesures d’austérité que le parti avait déjà annoncées plus tôt. Ainsi, la ChristenUnie veut faire dépendre la franchise dans les soins du revenu et plafonner la déductibilité fiscale des intérêts sur les prêts immobiliers (à 750 000 euros) et la réduire progressivement à 30 %. »
« Ce qui est nouveau, c’est que la ChristenUnie veut supprimer la ‘prime cuisine’. Cette subvention, qui n’a jamais porté ce nom officiellement, est un avantage fiscal pour les ménages dont un des partenaires ne travaille pas. Elle sera remplacée par un montant non imposable pour toutes les familles. »
« Le parti veut aussi relever l’âge de la retraite de base AOW, mais moins vite que le gouvernement ne le proposait jusqu’à présent. »
« Le parti protestant est choqué par l’augmentation du nombre d’IVG tardifs depuis l’introduction de l’échographie dite des vingt semaines, qui montre si le fœtus présente des malformations. Il veut éviter cette possibilité d’IVG en ramenant le délai-limite à dix-huit semaines. »

Principaux autres points du programme électoral de la ChristenUnie :

- Moins de formations secondaires professionnelles (MBO).
- Faire travailler les spécialistes médicaux comme salariés.
- Appliquer la TVA haute à la viande ;
- Suppression de dix waterschappen (compagnies de gestion des eaux).
- Pas de frais de transfert pour les jeunes sur le marché du logement.
- Fiscalisation de l’AOW.
- Création de 10 000 emplois d’agents de police, d’assistants sociaux de quartier et de surveillants.
- Recrutement de 5 000 enseignants supplémentaires.

PVV

« Au PVV, personne ne veut dire quand le programme électoral sera présenté intégralement », remarque le Trouw (p.4) dans une analyse signée Cees van der Laan. « Ce parti semble avoir opté pour une présentation par bribes, en guise de nouvelles. C’est ainsi qu’on apprenait hier que le PVV ne veut plus qu’une chaîne de télévision publique. »
« Beaucoup de publicité et des positions concrètes et très claires, telle est la méthode Wilders. Cette approche n’est pas sans risque, le projet du PVV visant à interdire éventuellement le port du foulard islamique à Almere et La Haye, s’il entre dans le collège, le montre. C’était un point non négociable, avait fait savoir le PVV. Depuis, le parti, qui est le plus grand à Almere et le deuxième à La Haye, est isolé. Aucun autre parti ne veut coopérer avec lui. »
« Dans les sondages d’opinion, aussi bien ceux de TNS NIPO que de Maurice de Hond, le PVV est en chute libre. Les électeurs semblent lui reprocher d’être responsable de l’échec des négociations municipales, à cause de sa position inébranlable. »
« Wilders est indubitablement au courant de ce qui est arrivé au SP. Ce parti est monté à 25 sièges en 2006, un record historique, mais s’est laissé écarter sans peine des négociations, donnant l’impression qu’il ne voulait pas participer au gouvernement. Le SP est à peu près à 10 sièges dans les sondages, maintenant. »

* * *

LA FRANCE DANS LA PRESSE NEERLANDAISE

L’AD (p.2) et le Volkskrant (p.15) font mention de l’arrestation de 23 pédosexuels à la suite des investigations d’un journaliste.

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Dernière modification : 21/04/2010

Haut de page