Presse néerlandaise du mercredi 9 mars 2011

LES GRANDS TITRES

- Trouw (chrétien progressiste) : Accueil tranquille à Oman.
- De Volkskrant (centre gauche) : Un haut fonctionnaire n’a rien dit à M. Hillen.
- AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : La Reine Beatrix fait du lobbying pour la libération des militaires.
- De Telegraaf (populaire) : Juste une visite.
- NRC-Handelsblad (indépendant) d’hier soir : Le Sultan Qaboos d’Oman est l’hôte de la Reine Beatrix ce soir.

* * *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Libye

« Selon le ministre de la Défense, M. Hillen, les militaires retenus en Libye ’se portent bien et sont bien traités’. Il s’est basé sur un entretien récent de l’Ambassadeur des Pays-Bas à Tripoli avec les trois militaires. M. Kronenburg, secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, est arrivé en compagnie de conseillers militaires, en début de semaine à Malte où, probablement, des concertations ont lieu. La Deuxième Chambre veut, de son côté, connaître le plus rapidement possible, après le dénouement, les détails de l’action d’évacuation qui a échoué. Pour cette raison, la Chambre, sur l’initiative du député D66, M. Pechtold, a fait appel hier à la Commission de Surveillance concernant les services d’information et de sécurité. ‘Cette commission indépendante va examiner de près ces services’, déclare M. Pechtold. Selon lui, il est important que l’information circule. Le fait que les militaires soient tombés entre les mains des troupes de Kadhafi lors de l’action de sauvetage, fait douter plus d’un député de la qualité du renseignement néerlandais », rapporte le Volkskrant (7).

Visite de la Reine Beatrix à Oman

Tandis que le Telegraaf titre à la une : « Juste une visite », l’AD titre « La Reine Beatrix fait du lobbying pour la libération des militaires ». Selon des déclarations provenant de sources diplomatiques néerlandaises à l’AD, la visite de la Reine à Oman a également pour but de faire libérer les trois militaires. Des membres de la Ligue arabe, ainsi que Oman, connaissent très bien le régime libyen et peuvent exercer une pression. ‘Les Pays-Bas ont un grand problème et font bien de demander conseil aux leaders arabes expérimentés et aux membres influents de la Ligue arabe. « Annuler cette visite aurait été la chose la plus bête que nous aurions pu faire dans ces circonstances », déclare un diplomate. Le ministère des Affaires générales n’indique pas si cette question sera abordée avec le Sultan : « Il n’y aura aucune déclaration sur la situation des trois Néerlandais puisque cela ne servira pas la cause. » (AD p1)

* * *

AFFAIRES EUROPEENNES

Préparation de la réunion extraordinaire du Conseil européen du 11 mars

‘Un grand pas en avant pour l’Europe’, titre le Volkskrant dans un grand article consacré à la réunion extraordinaire du Conseil européen du 11 mars et la réunion informelle des Chefs d’Etat ou de gouvernement de la zone euro pour discuter du plan d’harmonisation européen des politiques économique, financière, sociale et fiscale de l’Europe. (p.14 et 15). Le journal publie dans ce cadre deux interviews avec deux députés européens : M. De Jong, eurodéputé SP (gauche radicale) qui est contre un tel accord, et M. Eickhout, eurodéputé GroenLinks (verts), qui trouve cet accord ‘bon et inévitable’. « M. de Jong : ‘Avant de prendre la décision de céder autant de pouvoir, il est important d’examiner toutes les options. Ainsi la division de la zone Euro en une partie forte et une partie faible. Mais la Commission européenne le refuse. L’électorat du SP n’est pas trop pour l’Europe’. Quant à M. Eickhout, il explique que ‘les leaders européens reconnaissent avec cet accord le besoin d’une gouvernance économique pour l’Europe. Un marché et une monnaie unique signifient que nous devons faire davantage ensemble. Une harmonisation signifie que tout le monde doit s’adapter. Si le ministre des Finances, M. De Jager, dit que le modèle économique des Pays-Bas peut s’exporter vers le reste de l’Europe, il trompe les électeurs. L’Espagne, le Portugal et la Grèce doivent augmenter leur productivité, ils y travaillent, mais M. De Jager doit changer sa politique fiscale. Il doit dire également aux électeurs néerlandais combien les Pays-Bas gagnent avec les exportations vers les pays du Sud et qu’en soutenant la Grèce et le Portugal, nous garantissons également les intérêts de nos propres banques parce que celles-ci ont engagé beaucoup d’argent là-bas’. »

* * *

ACTUALITE INTERIEURE

Défense

« Le secrétaire général du ministère de la Défense, M. Annink, était déjà au courant l’année dernière des graves méfaits au sein de la marine à Den Helder, mais il n’a rien dit au ministre de la Défense, M. Hillen, écrit le Volkskrant à la une. C’est ce qui ressort d’une correspondance confidentielle qui est en possession du journal. Le document est remarquable car M. Hillen a déclaré lundi dernier qu’il n’était pas au courant des problèmes (cf. revue de presse du 8 mars). Aujourd’hui le ministre doit donner des explications sur la situation à Den Helder devant la Deuxième Chambre. Une majorité des députés est très mécontente de la manière dont M. Hillen a traité cette affaire. Les députés sont d’avis que les hauts fonctionnaires doivent être punis puisqu’ils ont fait de la rétention d’information. Le ministre n’a pas voulu réagir hier soir au rôle du secrétaire général dans ce dossier et au fait que son conseiller proche ne lui a rien dit pendant six mois sur ces faits. »

* * *

LA FRANCE DANS LA PRESSE NEERLANDAISE

Volkskrant p14 : « Panique en France, comment arrêter Marine [Le Pen] ? ».
Volkskrant p22 : « L’affaire d’espionnage chez Renault ressemble à un règlement de compte interne ».
Trouw p10 : « Chirac ne paraîtra probablement jamais devant le juge. »
Trouw p10 : « L’élite française craint Marine le Pen » (interview avec Le Figaro).

* * *

A SIGNALER

Le NRC Handelsblad de mardi (p26) et le Financieele Dagblad d’aujourd’hui (p2) consacrent un grand article aux neuf hommes qui conseillent le gouvernement sur la future politique industrielle néerlandaise.

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Dernière modification : 09/03/2011

Haut de page