Presse néerlandaise du vendredi 10 octobre 2008

Pour la première fois en dix-huit ans, le prix des maisons d’habitation a baissé aux Pays-Bas. Le prix de vente moyen d’une maison a baissé de 0,3 pour cent les trois derniers mois, par rapport au trimestre précédent. C’est ce que l’association des agents immobiliers néerlandais NVM a fait savoir hier matin. Selon la NVM, les Néerlandais sont devenus plus prudents à cause de la crise financière. C’est "logique après un an de crise du crédit", souligne le président de l’association, M. Ger Hukker, qui a appelé les banques à ne pas perturber le marché du logement. La NVM constate en effet que les banques accordent moins facilement des prêts immobiliers aux consommateurs.
Le journal d’affaires Het Financieele Dagblad souligne que le marché néerlandais du logement se maintient bien par rapport à l’étranger, en raison du manque structurel de maisons d’habitation aux Pays-Bas. Ce manque croîtra encore par suite de la crise financière. "Le ministre du Logement, de l’Aménagement du Territoire et de l’Environnement (VROM) veut 800 000 nouveaux logements par an, mais le secteur du bâtiment est en retard."

* * *

- NRC Handelsblad (indépendant) d’hier soir : "Première baisse du prix des maisons depuis 1990", "L’Islande est ’très occupée’ en ce moment", Prix Nobel de littérature pour Le Clézio, un solitaire poétique"
- de Volkskrant (centre gauche) : "Opération de sauvetage : 20 milliards – Crédit d’urgence pour les banques et les assureurs – Bos : l’argent doit circuler – Wellink : protéger le système sain", "Bos se porte garant de l’épargne placée à Icesave jusqu’à 100 000 euros", "Les villages portent les traces du pillage ossète" (reportage de Géorgie)
- Trouw (chrétien progressiste) : "L’Etat soutient les banques en réservant 20 milliards – Concession aux épargnants d’Icesave", "Larmes kurdes et chagrin sud-irakien" (correspondance de Najaf)
- De Telegraaf (populaire) : "Les épargnants sauvés – L’Etat pompe 20 milliards dans les fonds d’urgence", "Ter Horst coupe dans les subventions aux partis politiques", "Holland Casino va dégraisser – Au moins 200 emplois menacés"
- AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : "20 milliards pour le secteur financier – Un fonds d’urgence doit rétablir la confiance dans les banques – Bos : L’épargne placée en Islande sera garantie d’une façon ou d’une autre", "La protection des casernes est inefficace : un journal n’a eu aucun mal à entrer" (journalisme d’investigation de la chaîne de télévision SBS 6)

* * *

ACTUALITE INTERIEURE

Crise financière

"Le ministre Bos et le directeur de la Banque des Pays-Bas Wellink ont annoncé hier soir, durant une conférence de presse tardive, un certain nombre de mesures radicales", écrit le Trouw dans son grand article à la une. "A l’instar des Britanniques, le gouvernement a décidé hier soir de soutenir le secteur financier néerlandais tout entier. Le ministre des Finances Bos a mis à sa disposition vingt milliards d’euros. Toutes les institutions financières néerlandaises entrent en ligne de compte pour un soutien tiré de cette réserve, à condition qu’elles soient viables et que leur capital actif soit d’un niveau acceptable pour l’organisme de surveillance néerlandais, la Banque des Pays-Bas (DNB). Selon Bos et le président de la DNB, Wellink, le financement à court terme des institutions financières néerlandaises est ainsi assuré."
"Ce financement peut se faire de différentes façons, selon Bos. Cela peut signifier en définitive que l’Etat néerlandais devient actionnaire de l’institution financière concernée. Wellink et Bos espèrent que l’Etat contribuera ainsi à donner une base solide à l’ensemble du secteur financier. En outre, le système financier international tout entier profitera de cette mesure. Bos : ’Notre objectif final est de protéger les épargnants’. Il a par ailleurs déclaré que le secteur financier sera soutenu quelle que soit la taille des entreprises."
"Bos a aussi eu des contacts hier avec les autorités islandaises à propos de la crise de la banque islandaise Icesave. Le vice-premier ministre a assuré que les épargnants néerlandais qui ont déposé de l’argent dans cette banque le recouvreront. Bos a souligné que le premier ministre islandais Geir Haarde a certifié hier au gouvernement néerlandais que l’Islande veut coopérer avec les Pays-Bas. Une délégation de la Banque des Pays-Bas et du ministère des Finances s’entretiendra aujourd’hui des détails en Islande, avec le gouvernement islandais. Bos : ’Les épargnants néerlandais récupéreront leur argent, d’une façon ou d’une autre.’ La banque d’Islande ou le gouvernement islandais devra rendre au moins 20 000 euros aux titulaires néerlandais d’un compte, le reste, jusqu’à un maximum de 100 000 euros, sera pris en charge par le système bancaire néerlandais."
"La Deuxième Chambre interrompra ses vacances mardi, pour débattre de ces mesures en séance plénière."

"Le ministre Bos (Finances) ’doute’ qu’Icesave ait été vraiment sincère, lorsque la caisse d’épargne islandaise a demandé une licence à la Banque des Pays-Bas, cette année", relève le Volkskrant en rubrique économique. "’Je veux savoir si l’organisme de surveillance a reçu des informations adéquates sur la solvabilité de la banque islandaise’, a dit Bos à la Deuxième Chambre jeudi. S’il apparaît que les informations étaient flattées, les Pays-Bas menacent de prendre des mesures juridiques. La DNB l’a fait savoir par lettre à Reykjavik, selon le ministre."

On notera dans ce contexte qu’en page d’opinion du Volkskrant, le ministre néerlandais Bert Koenders (Coopération), dans la perspective de l’assemblée annuelle du FMI et de la Banque mondiale, appelle au "renforcement de la surveillance internationale" et au maintien du niveau de l’aide au développement.

PRESSE HEBDOMADAIRE

Vrij Nederland publie une "grande enquête sur le pouvoir juridique en 2008". "Ils votent D66, sont partisans de la légalisation des drogues douces et contre les arrangements avec les criminels, et ils s’inquiètent des atteintes à la vie privée. Les juges et les procureurs, dans les affaires qui importent, prennent le contre-pied du gouvernement. C’est ce qui ressort de la troisième enquête de VN sur le pouvoir juridique." Une interview du ministre de la Justice Ernst Hirsch Ballin complète le tableau. Confronté au fait que "presque la moitié des personnes interrogées estime que les lois antiterroristes sont trop sévères" et qu’"une large majorité s’inquiète de la protection des données privées", le ministre répond : "Nous n’avons pas de Guantanamo Bay ni de possibilité d’ouvrir une enquête à l’insu des juges. Les magistrats qui ont travaillé avec la nouvelle législation contre le terrorisme savent que nous veillons suffisamment à la protection de la vie privée."

HP/De Tijd présente un dossier de circonstance : "Les riches et la crise". "Une tournée des nantis et des lieux qu’ils aiment fréquenter." "Les puissamment riches ne s’inquiètent pas trop, mais les gens qui ont quelques centaines de milliers à un million d’euros se ressentent bien de la crise du crédit."
Le magazine s’intéresse par ailleurs aux ambitieux projets d’urbanisation de l’Axe Sud, à Amsterdam. "Joop van den Ende s’est déjà retiré, les banques hésitent, mais la municipalité persiste. Une nouvelle débâcle menace."
La rubrique Cultuur est en partie consacrée à l’écrivain Harry Mulisch. "S’il ne tient qu’au CPBN [fondation pour la promotion du livre néerlandais] les Pays-Bas redécouvriront le roman Deux femmes de Harry Mulisch." "Autrefois, on disait que je ne sais pas écrire sur les femmes", dit l’auteur dans une interview. "Maintenant que je ne sais pas me mettre à la place d’un homme. Ce n’est jamais bon."
Elsevier s’intéresse à un phénomène social actuel. "Les Néerlandais s’irritent des interdictions et des commandements, et ils s’y opposent. La ’résistance’ à l’interdiction de fumer n’est pas une surprise. Beaucoup de citoyens se révoltent contre toutes les règles que l’Etat et les lobbies nous assènent."

AFFAIRES FRANÇAISES

L’ensemble de la presse rend compte de l’attribution du Prix Nobel de littérature à J.M.G. Le Clézio (NRC Handelsblad d’hier soir pp.1 et 11, de Volkskrant pp.1 et 17, Trouw p.10, De Telegraaf p.17, AD p.19).

DansElsevier, le chroniqueur gastronomique Johannes van Dam évoque les "livres agréables et instructifs" du chef Jacques Pépin.

Dernière modification : 26/11/2008

Haut de page