Presse néerlandaise du vendredi 11 février 2011

LES GRANDS TITRES

- Trouw (chrétien progressiste) : Moubarak marque seulement le pas
- De Volkskrant (centre gauche) : Moubarak reste et provoque la colère
- AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : Moubarak ne cède pas
- De Telegraaf (populaire) : Moubarak ne cède pas
- NRC-Handelsblad : Simonis a protégé un prêtre pédophile

* * *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Pays-Bas – Maroc

Le Telegraaf titre à la une que le ministre de l’Immigration et de l’Asile, M.Leers, souhaite « Un pacte avec le Maroc contre les illégaux ».
« Le gouvernement veut mettre en œuvre tous les moyens diplomatiques pour renvoyer plus rapidement les étrangers au Maroc. Aujourd’hui, le ministre abordera ce sujet en conseil des ministres. Il souhaite que tous ses collègues insistent dans leurs contacts avec le Maroc sur plus de coopération de la part des autorités ». Le journal relève que, pour le moment, il est surtout difficile de renvoyer des illégaux sans papiers. « L’année dernière, le Maroc a refusé 53 demandes de nouveaux papiers. L’accord de gouvernement prévoit une intensification de la politique de reconduite à la frontière et que tous les membres du gouvernement fassent converger leurs efforts dans ce sens. Actuellement, le Service ‘Reconduite & Départ’ s’efforce de renvoyer 150 Marocains en situation illégale dans leur pays Le mois dernier, un illégal marocain - qui séjournait depuis des dizaines d’années aux Pays-Bas, dont 9 ans en prison - a pu être renvoyé avec la coopération du Maroc ». Selon le Telegraaf, c’est « un petit succès ». Ce journal ajoute en page intérieure que le ministre Leers et le Secrétaire d’Etat pour la Sécurité et la Justice, M. Teeven, prévoient une mesure supplémentaire pour renvoyer des illégaux : « les illégaux criminels ne seront libérés sous conditions que s’ils prennent immédiatement l’avion en direction de leur pays d’origine. Celui qui refuse ne sera pas libéré avant. Les illégaux qui reviennent aux Pays-Bas après avoir été renvoyés dans leur pays devront retourner en prison pour terminer leur peine ».

* * *

AFFAIRES EUROPEENNES

Pacte pour la compétitivité

- Confédération syndicale FNV : « Les projets européens de coopération économique accrue se heurtent à la résistance des syndicats néerlandais », relève le Trouw. A l’occasion de sa rencontre avec M. Laslo Andor, l’Eurocommissaire pour les Affaires Sociales, « la présidente de la confédération des syndicats néerlandais (FNV), Mme Agnes Jongerius, a fait part de ses réticences concernant une ingérence dans le système national de conventions collectives. Cette réaction fait suite au pacte franco-allemand pour la compétitivité qui prévoit, entre autres, de supprimer l’indexation des salaires sur l’inflation et de relever l’âge de la retraite ». Le Secrétaire général de la confédération des syndicats européens (CES), M. John Monks, déclare pour sa part que « la CES trouve inadmissible l’intervention dans les systèmes de négociations collectives partout en Europe ». Mme Jongerius « s’insurge également contre les idées de la Commission européenne qui aboutiraient à aligner davantage la politique économique, à relever l’âge de la retraite, à rendre le marché de travail plus flexible et à influencer les évolutions salariales. Elle estime que les salaires sont l’affaire des partenaires sociaux : ‘ Nous ne voulons pas que la Commission européenne ou le Premier ministre Rutte s’en mêlent’ ». (p14).

- Deuxième Chambre : « Les plans de Merkel et Sarkozy sont accueillis avec réticences », retient le Financieele Dagbald d’une réunion de la Commission des Finances avec le ministre M. de Jager. « Une large majorité parlementaire craint que les Pays-Bas soient progressivement aspirés par l’UE. (…) Le VVD, le CDA, le PVV, la ChristenUnie et le SP estiment que les propositions de la Chancelière allemande Merkel et du Président français Sarkozy représentent un risque pour les retraites, le système fiscal et les salaires aux Pays-Bas ». (…) Le ministre a rappelé qu’il n’existe pour l’instant aucun texte officiel et que « dans la mesure où on connaît les propositions par voie de presse, les Pays-Bas satisfont à toutes les exigences, qui, naturellement, visent les pays les plus faibles de la zone Euro. M. de Jager a assuré les députés que les retraites, la santé publique, les impôts directs et l’enseignement continueraient de relever de la souveraineté nationale néerlandaise. (…) Les partis plus européens comme le D66 et GroenLinks ont stigmatisé la ‘peur de l’eau froide’ de leurs collègues ».

* * *

ACTUALITE INTERIEURE

Elections provinciales et sénatoriales

- Le Trouw et Elsevier publient un sondage selon lequel « la coalition aurait la majorité au Sénat » [75 sièges à pourvoir]. D’après les calculs du bureau Synovate, « les partis de la coalition VVD et CDA et le parti de soutien PVV obtiendraient une courte majorité » avec respectivement 17 sièges (contre 14 actuellement), 10 sièges (contre 21 actuellement) et 11 sièges (aucun actuellement). Le PvdA descendrait de 14 à 11 sièges, le SP de 12 à 7 sièges et la ChristenUnie de 4 à 3 sièges. GroenLinks resterait stable à 4 sièges et le SGP à 2 sièges. Le D66 passerait de 2 à 6 sièges et le parti pour les Animaux de 1 à 2 sièges. Le nouveau parti « 50+ » est crédité d’1 siège. (p.6)
- Le Volkskrant indique que le PVV vient de faire connaître le nom de sa tête de liste pour le Sénat, M. Machiel de Graaf, mais que « le reste de la liste demeure secret ». Ce journal constate que les élus du PVV sont ceux qui cumulent le plus de fonctions : c’est ainsi que le député Raymond de Roon est simultanément conseiller municipal d’Almere et pourrait être bientôt conseiller provincial de Flevoland. Le Volkskrant rappelle que la date limite de dépôt des listes au Conseil électoral est le 19 avril. Tous les partis ont déjà déposé leur liste de candidats pour les élections sénatoriales du 23 mai prochain. Les partis soulignent l’enjeu national de prochaines élections provinciales et ont « misé sur des poids lourds pour conduire leur liste au Sénat, tels que MM. Elco Brinkman pour le CDA, Loek Hermans pour le VVD et Roger van Boxtel pour le D66. Ce sont d’anciens hommes politiques connus au niveau national ». La stratégie du PVV, selon M. Hans Engels, professeur de droit constitutionnel à l’Université de Groningue et sénateur D66, est de « minimaliser sa fragilité. Tout tourne autour de Wilders. C’est une constante désolante ». De l’avis du Volkskrant, cette « fixation sur Wilders semble être payante électoralement. Une étude récente montre que 25% des électeurs du PVV et 1/6 de l’ensemble des électeurs pensent que Geert Wilders est ministre du gouvernement Rutte ».
- Le Volkskrant entame une série de portraits des têtes de listes pour les élections sénatoriales : aujourd’hui, M. Roel Kuiper, pour la ChristenUnie.

Consommation d’alcool chez les jeunes

Le NRC annonce quele conseil des ministres doit étudier aujourd’hui un projet visant à rendre passible de sanctions la consommation d’alcool chez les moins de 16 ans. Le gouvernement précédent avait déjà déposé en 2010 un projet aux termes duquel des amendes pourraient être infligées aux jeunes de moins de 16 ans consommant de l’alcool dans les parcs, sur les parkings ou sur les pistes cyclables. Après avoir figuré sur la liste des sujets controversés qui ne pouvaient être traités par un gouvernement démissionnaire, le projet a été remanié par la ministre de la Santé, Mme Schippers, et le ministre de la Sécurité et de la Justice, M. Opstelten, lesquels souhaitent élargir les possibilités de sanctions aux cantines des clubs sportifs et aux cafés. cf également Volkskrant p.13 : « Les jeunes boivent en moyenne moins d’alcool, mais la tendance est à la hausse pour les excès ».)

* * *

LA FRANCE DANS LA PRESSE NEERLANDAISE

Le correspondant du Trouw rend compte de l’intervention du Président de la République dans l’émission « Paroles de Français » sous le titre « Sarkozy ne cherche pas à amadouer les juges en colère ».
Selon le correspondant du NRC, « Sarkozy veut que la France devienne un peu plus allemande. (…) Idéologiquement, la France a gagné. Pour elle, une harmonisation plus poussée de l’économie en Europe est la seule façon de renforcer sa propre économie. Et le fait que les Allemands voient maintenant que cette harmonisation est la seule façon de sauver l’Euro est tout bénéfice ».

* * *

A SIGNALER

- Fonds de pension – Volkskrant p. 25 : « Des dizaines de fonds de pension sont encore dans la zone à risque ».
- Eglise catholique – NRC p.1, repris par Trouw p. 3 et Volkskrant p.6 : « Le cardinal Simonis aurait protégé un prêtre pédophile ».

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Dernière modification : 24/02/2011

Haut de page