Presse néerlandaise du vendredi 15 mai 2009

La banque ABN Amro a fait saisir soixante toiles de maîtres du multimillionnaire Louis Reijtenbagh. La collection hypothéquée – qui comporte des œuvres d’Albert Cuyp, Karel Appel et Henri Moore – reposait dans un dépôt à La Haye et dans la maison que M. Reijtenbagh possède à Brasschaat, en Belgique.
"C’est ce qui ressort de documents déposés la semaine dernière auprès du tribunal de New York", écrit le Volkskrant à la Une. "Il apparaît dans ces documents que la collection de Reijtenbagh est beaucoup plus importante qu’on ne le pensait jusqu’à présent. Le total provisoire s’élève à environ quatre-vingt-dix œuvres, d’une valeur globale de plus de 100 millions d’euros."

* * *

NRC Handelsblad (indépendant) d’hier soir : ""Bos : le temps presse pour punir l’avidité – Le ministre a besoin d’une loi sur la nationalisation de banques", "Ouverture du Festival de Cannes : percée des dessins animés en 3D"
de Volkskrant (centre gauche) : "Reijtenbagh avait 90 œuvres majeures", "Curaçao craint des émeutes après la publication du résultat du référendum", "Prévision : le niveau des océans montera moins vite"
Trouw (chrétien progressiste) : "’Les villes doivent financer les campagnes’ – Van der Laan s’effraie de l’exode rural", "Le festival photographique de Naarden montre les loisirs du week-end en Sibérie"
AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : "Nouvelles violences contre la police – Des jeunes démolissent les vitres d’une voiture de surveillance", "Le fisc à la recherche de milliards d’euros à l’étranger"
De Telegraaf (populaire) : "’Des millions de morts de la grippe’ – Les experts de l’OMS : La grippe mexicaine deviendra une pandémie", "Flop pour les Toppers" (échec des Pays-Bas au Concours Eurovision de la chanson), "Le tunnel TGV dans le Cœur Vert n’est pas sûr"

* * *

LE DOSSIER DU JOUR : Exode rural

"Les riches communes de la Randstad doivent apporter une contribution financière pour soutenir les villes et les régions en proie à la décroissance démographique", écrit le Trouw dans son grand article à la Une. "C’est ce que dit le ministre Eberhard van der Laan (Habitat, Quartiers et Intégration) aujourd’hui dans une interview au Trouw."
"Le successeur d’Ella Vogelaar se dit choqué par les conséquences de la décroissance démographique dans les campagnes et de l’exode des jeunes vers des régions plus riches, où ils trouvent du travail et un logement. ’Je suis rentré passablement déprimé de Heerlen’, dit-il de sa visite de travail dans cette ville du Limbourg."
"Van der Laan veut accorder une grande priorité à la décroissance démographique sur son agenda politique. Il estime que c’est un problème national. Le mois prochain, il veut organiser avec sa collègue Ter Horst (Intérieur) un sommet national de la ’décroissance’. ’La décroissance démographique va toucher la moitié de toutes les communes, avec de grandes conséquences pour la qualité de la vie.’ Van der Laan veut notamment examiner tous les courants de subvention et investissements, qui visent pratiquement tous à la croissance démographique pour financer la construction de logements, la création d’emplois et d’équipements publics. ’Nous devons faire en sorte qu’ils n’aient pas un effet négatif sur les régions en décroissance démographique’."
"Van der Laan s’attend à ce qu’un débat fort s’engage les prochaines années sur la solidarité entre régions. S’il ne se passe rien, des villages fantômes risquent de se former, comme en France par exemple, et des situations se créer comme en Belgique, où la Flandre ne veut plus contribuer à résoudre les problèmes de la Wallonie."

* * *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Piraterie

L’éditorialiste du Trouw, réagissant à une proposition du ministre aux Affaires européennes Frans Timmermans (cf. presse du 14 mai), fait valoir que "c’est une mauvaise idée" de "faire juger les pirates par la Cour pénale internationale". "Cette Cour pénale a été créée pour pouvoir poursuivre les auteurs de crimes très graves, tels que le génocide et les crimes de guerre, quand c’est impossible dans les pays où ils les ont commis. Ces affaires sont tellement plus graves que la piraterie et il serait scandaleux d’abuser pour cela d’une Cour pénale déjà surchargée. La piraterie est un grand problème, mais elle est loin d’être un crime de guerre."

Le Volkskrant, de son côté, fait valoir qu’il "est préférable que des navires de guerre protègent les bateaux marchands, plutôt que de placer des militaires à bord". "Cela contraint cependant l’UE et l’OTAN à faire un effort maximal. La marine néerlandaise doit aussi apporter sa contribution."
"Les deux solutions restent néanmoins des traitements de symptômes. En définitive, il ne s’agit pas protéger des bateaux, mais d’assurer la sûreté de la mer. C’est un intérêt communautaire, quel que soit le pavillon sous lequel on navigue."

G8

"L’Italie a invité les Pays-Bas à participer aux entretiens en marge du sommet du G8, qui se tiendra début juillet à L’Aquila", relève le Volkskrant (p.5). "Il s’agira probablement de réunions sur l’Afghanistan et le climat. C’est ce que le premier ministre Balkenende a fait savoir jeudi à Rome, à l’issue d’un déjeuner de travail avec le premier ministre italien Berlusconi. Balkenende n’avait ’pas encore vu d’agenda’ et a déclaré qu’il ’fallait attendre’ pour préciser comment les Pays-Bas participeraient aux débats entre les grands pays industrialisés. ’Mais le fait est qu’en tout cas nous sommes invités’."
"Récemment, les Pays-Bas ont aussi réussi à siéger à la réunion du G20 sur la crise économique", rappelle le correspondant Eric Arends.

* * *

ACTUALITE INTERIEURE

Energie

"La pression exercée au sujet de la reprise des compagnies d’énergie Essent et Nuon s’est accrue jeudi", note le Volkskrant (pp.1 et 7). "La Deuxième Chambre, durant un débat d’urgence hier, a réclamé le report de la décision sur la vente d’Essent par le Brabant du Nord. Cette province détient plus de 30 pour cent des actions Essent. La ministre Van der Hoeven (CDA, Affaires économiques) considère la motion de la Deuxième Chambre comme un soutien à sa politique. Elle s’interroge fortement sur la reprise d’Essent par RWE, notamment à cause de l’avenir de la centrale nucléaire de Borssele et du fait que RWE possède un grand réseau de distribution. Les compagnies d’énergie néerlandaises, elles, doivent se défaire de leurs réseaux" (également Trouw p.3, Het Financieele Dagblad p.4, De Telegraaf p.23).

La compagnie Eneco, de son côté, renonce pour le moment à se faire reprendre. Le troisième producteur d’électricité du pays ne discerne "plus aucune raison" de vendre son entreprise de fourniture d’énergie et ses centrales. C’est ce que son président, M. Jeroen de Haas, affirme dans un entretien avec le Financieele Dagblad (pp.1 et 4). La ville de Rotterdam, grand actionnaire de la compagnie, renonce également à ses projets de vente, sous la pression du groupe PvdA local.

* * *

PRESSE HEBDOMADAIRE

Vrij Nederland consacre un grand dossier à la réflexion sur l’avenir du football dans l’Union européenne : "Sauvez le football. Comment l’Europe gâche le jeu. Et les solutions de Cruijff, Van Gal et Platini." "Le football n’est plus ce qu’il était depuis que l’arrêt Bosman, en 1995, a ouvert la voie à la philosophie du libre marché. La législation européenne favorise maintenant le ’trafic d’enfants’ et le pouvoir sans bornes des clubs riches. Si cela continue comme cela, le football va mourir. Un plaidoyer en faveur du 6+5." Cette règle, proposée par le président Sepp Blatter de la Fédération internationale de football (Fifa), concerne la composition des équipes : 6 joueurs locaux et 5 joueurs étrangers au maximum. "Si la règle 6+5 est appliquée, l’AZ [Alkmaar] aura un problème. Pourtant l’entraîneur Van Gaal est pour."
Le magazine fait par ailleurs mention des commentaires du journaliste américain Dave Cullen sur la tentative d’attentat de Karst T. contre la famille royale, le 30 avril dernier. "Les réponses aux grandes questions de ce mystère relèvent de la psychiatrie." Dave Cullen discerne des parallèles entre Columbine, drame qu’il a étudié, et Apeldoorn. "Après chaque fusillade dans une école, les médias ont immédiatement tendance à penser à un crime réactif. L’auteur aurait voulu se venger du tort que lui ont fait ses professeurs ou ses camarades de classe. Cela débouche sur de folles spéculations et une mythologisation haute en couleurs, mais la réalité est presque toujours beaucoup plus prosaïque. La plupart du temps, il n’y a pas de mobile qui justifie la tuerie et il s’agit d’un crime actif, commis par un patient dont le trouble psychique n’a pas été remarqué à temps."

L’article de couverture de HP/De Tijd a trait au "dilemme de la protection judiciaire". "Un détenu sous protection judiciaire condamné à tort a un grand problème : s’il continue de démentir, il prouve qu’il est dérangé. Theo Tetteroo peut en parler. A propos de cercles vicieux et d’une erreur dans le système." L’affaire Tetteroo, un routier condamné pour des abus sexuels non prouvés, "montre que le système de protection judiciaire est mauvais sous tous rapports quand les condamnés sont innocents et démentent par conséquent."
Un cahier spécial de seize pages commémore les débuts il y a cinquante ans, dans Haagse Post – qui fusionnera plus tard avec De Tijd pour former HP/De Tijd –, du journaliste Armando, plus connu actuellement comme artiste et poète.

Elsevier, sous le titre "Sain de A à Z", dispense en 11 pages des conseils pour arriver à un "esprit solide dans un corps vital".
Sur le plan politique, le magazine évoque la solidité des chrétiens-démocrates. "Le CDA est une machine bien huilée. Des ratés ? Certainement pas. Peu de politiques sont aussi habiles que ceux du CDA. Qu’il s’agisse de Wilders ou du maintien de l’interdiction de fumer, le parti se maintient aimablement dans une culture politique où la rumeur de la rue se fait de plus en plus entendre. Et qui sont les dauphins du parti ?" Selon Elsevier, le candidat numéro 1 est le ministre Camiel Eurlings, le numéro 2 le secrétaire d’Etat Jack de Vries. Ils sont suivis par le ministre des Affaires étrangères Maxime Verhagen, le secrétaire d’Etat Jan Kees de Jager et le ministre Ab Klink.

* * *

LA FRANCE DANS LA PRESSE NÉERLANDAISE

La plupart des quotidiens s’intéressent à l’ouverture du Festival de Cannes (NRC Handelsblad pp.1 et 9, Het Parool p.22 d’hier soir, De Telegraaf p.15, de Volkskrant p.38).
Le NRC Handelsblad (p.4) a présenté hier soir le cuisinier Marc Veyrat, qui renonce à ses étoiles Michelin pour offrir une alternative bon marché au fast-food favorisé par la crise financière.
Ce matin, le Trouw (p.8) signale la marche de protestation des personnels hospitaliers contre les économies dans le secteur des soins.

Dernière modification : 02/06/2009

Haut de page