Presse néerlandaise du vendredi 15 juillet 2011

- Trouw (chrétien progressiste) : Accélérer les examens psychologiques.

- De Volkskrant (centre gauche) : Les espoirs néerlandais envolés [Tour de France].

- AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : Ruée vers l’or.

- De Telegraaf (populaire) : Les propriétaires de maisons en Grèce ont de la chance.

- NRC-Handelsblad : L’été 2011 commence avec de la pluie et de la tempête.

* * *

ACTUALITÉ INTERNATIONALE

Libye

- Le NRC et le Telegraaf annoncent que « Les Pays-Bas reconnaissent le Conseil National de Transition (CNT) ». Les ministres des Affaires étrangères des pays du Benelux ont reçu mercredi 13 juillet à Bruxelles le numéro 2 de ce conseil, M. Mahmoud Jibril. Selon un porte-parole du ministre des Affaires étrangères néerlandais, cette reconnaissance s’accompagne de la condition que soit « créée une Libye libre et démocratique ».
- Visite aux Pays-Bas du Secrétaire général de l’OTAN : Plusieurs journaux rendent compte de la visite de M. Anders Fogh Rasmussen à La Haye le jeudi 14 juillet et rappellent que « pour le moment, les Pays-Bas ne participent pas aux bombardements sur des objectifs terrestres ». Le Volkskrant indique que « le chef de l’OTAN continue de faire pression sur les Pays-Bas pour que ceux-ci participent aux bombardements au-dessus de la Libye. Le Premier ministre a répondu ne pas avoir d’objections de principe, mais il a rappelé qu’il n’y a pas de soutien parlementaire pour une extension de la mission néerlandaise. L’AD précise qu’un débat parlementaire sur cette question est prévu en septembre. « Le député VVD Han ten Broeke juge très raisonnable l’attitude du gouvernement : ‘Rasmussen n’a pas encore déposé de demande formelle auprès des Pays-Bas et nous n’avons pas dit non. Je suis favorable à des attaques de cibles terrestres afin de mettre fin aux souffrances du peuple libyen. Cela viendra peut-être plus tard’. Le chef de file du D66 Alexander Pechtold juge tout à fait possible qu’une majorité parlementaire se dessine finalement en faveur des bombardements : ‘Si le gouvernement propose également un plan pour la période post-Kadhafi, selon moi il y aura suffisamment de soutien dans l’opposition’. Ce soutien est nécessaire parce que le partenaire extérieur du gouvernement, le PVV, n’est pas favorable à l’intervention néerlandaise en Libye ».


AFFAIRES EUROPÉENNES

Crise de l’euro

Interrogé lors de la conférence de presse organisée à l’occasion de la visite de M. Rasmussen sur l’utilité d’un sommet des chefs de gouvernements de l’UE sur la crise grecque, le Premier ministre Mark Rutte a indiqué : « Nous ne devons pas organiser un tel sommet tant que nous n’avons pas la certitude qu’il aboutisse », annonce le Volkskrant ce matin sur son site Internet. Selon le chef du gouvernement, il n’y a pas d’urgence, puisqu’Athènes reçoit 12 Mds€ du FMI et de l’UE : « La menace immédiate de crise grecque est écartée. (…) Il est clair qu’il faut rechercher une solution structurelle pour la Grèce. Cela prend du temps. Si cela peut se faire rapidement, il pourra aussi y avoir un sommet ». M. Rutte a ajouté qu’il n’avait pas été approché au sujet d’une réunion à Bruxelles et s’est déclaré « totalement d’accord » avec la chancelière allemande, Mme Merkel, sur un éventuel sommet d’urgence. Le Premier ministre a en outre expliqué que la panique concernant l’Italie « n’est absolument pas nécessaire » puisque le gouvernement italien a pris l’initiative et ainsi ramené le calme sur les marchés financiers.


ACTUALITÉ INTÉRIEURE

Défense

Le Volkskrant note que « le ministère de la Défense s’est montré désagréablement surpris » par la discussion organisée à Schaarsbergen par des officiers d’infanterie qui ont servi en Uruzgan (voir RdP du 13.07) : « Un porte-parole a relativisé les résultats de cette rencontre en rappelant que ‘La politique se fait à La Haye et non à Schaarsbergen’. Le ministère de la Défense est favorable à la discussion mais souligne que l’évaluation de la mission en Uruzgan (2006-2010) fera l’objet d’un rapport qui doit paraître prochainement. En revanche, les partis politiques ont bien pris note des remarques de l’infanterie. Le VVD déclare comprendre les récriminations de certains officiers sur l’attitude le La Haye : ‘Il ne faut pas vouloir jouer au petit général depuis son fauteuil, la différence entre la réalité haguenoise et le terrain est trop grande’, selon Han ten Broeke. GroenLinks déplore que les militaires en Uruzgan aient été abandonnés à leur sort : ‘La diplomatie est un métier différent, souligne Mariko Peters. On peut reprocher aux Affaires étrangères d’avoir laissé ce travail aux militaires’. Le PvdA a posé des questions écrites au ministre de la Défense pour lui demander s’il ‘partage l’appréciation selon laquelle des opportunités militaires ont été négligées en Uruzgan à cause d’une attitude trop passive’ ».


LA FRANCE DANS LA PRESSE NÉERLANDAISE

Le Telegraaf annonce dans son cahier financier que « La France lutte contre son déficit » et présente « la règle d’or » du retour à l’équilibre adoptée par le parlement.

Le Trouw (p.7) et le Financieele Dagblad publient une photo du défilé du 14 juillet à Paris et l’AD évoque la « Fête française organisée par la Brigade de Maastricht ».

Le Volkskrant évoque le Festival d’Avignon et notamment la pièce de théâtre « Mademoiselle Julie ».

A SIGNALER

Le Volkskrant publie une interview du Président du mouvement des jeunes de la FNV, Dennis Wiersma, sous le titre « Les jeunes évoluent sur du sable mouvant » (p.22).

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Dernière modification : 15/07/2011

Haut de page