Presse néerlandaise du vendredi 17 avril 2009

La Fédération nationale de l’ancienne résistance néerlandaise (NFR), naguère un puissant groupe de pression, a décidé hier à l’unanimité de se dissoudre le 30 juin 2010, peu après la 65e commémoration de la Libération.
"La décision prise à Doorn hier était inévitable", remarque le Trouw, qui consacre son grand article à la une à l’événement. "Maladies et décès ont réduit le nombre de membres de quelques milliers à moins de quatre cents. Les trois dernières années, l’organisation a perdu environ 20 pour cent de ses membres par an. Onze des vingt-six associations affiliées ont déjà été dissoutes."
"La NFR, durant l’après-guerre, a été une organisation influente qui conseillait le gouvernement sur des questions sensibles telle que la libération d’anciens collaborateurs, les festivités du 5 mai et les allocations à attribuer aux anciens résistants et à leurs familles."

* * *

NRC Handelsblad (indépendant) d’hier soir : "L’Inde démocratique est fière d’elle – Aux élections, les intérêts régionaux et les rivalités politiques comptent plus que la nation", "La cherté des médicaments aggrave le problème du sida aux Antilles néerlandaises"
Trouw (chrétien progressiste) : "La Résistance se dissoudra en 2010", "L’UE et les Etats-Unis vont intensifier la lutte contre la piraterie au large de la Somalie"
de Volkskrant (centre gauche) : "Le Rijksmuseum va peut-être perdre une de ses grandes toiles" (un tableau gagé par son ancien propriétaire et revendiqué par une banque américaine), "La classe politique ignore la lettre de la Chine sur le Dalaï Lama"
De Telegraaf (populaire) : "Salaire pour emploi – Les personnels prêts à se contenter de moins", "Le prince a toujours confiance dans la mission" (troisième visite du prince héritier Willem-Alexander en Afghanistan)
AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : "’Un lien éternel avec l’Uruzgan’ – Entretien exclusif du prince héritier Willem-Alexander avec l’AD", "Wolfsen mort la poussière après sa ’censure’" (Utrecht)

* * *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Pays-Bas – Burundi

"Les Pays-Bas vont accorder au Burundi une aide de longue durée, même si ce pays n’est pas tellement respectueux des droits des homosexuels", annonce le Trouw (p.13). "Les Pays-Bas se sont associés au Burundi pour huit ans. Le fait que ce pays africain, dans une nouvelle disposition de son Code pénal, fasse de l’homosexualité un délit n’empêche pas la coopération."
"Durant son récent voyage au Burundi, le ministre de la Coopération Koenders a prié le président Nkunrunziza de ne pas signer la pénalisation. Koenders a expressément rappelé que la disposition sur l’homosexualité était contraire aux traités internationaux sur les droits de l’Homme."
"Selon le porte-parole de Koenders, le ministre, au nom également de ses collègues Van Middelkoop (Défense) et Verhagen (Affaires étrangères), a tout de même entamé une relation durable avec le Burundi parce que ce pays ’revient de très loin’ et qu’il reste des possibilités d’apporter des changements par le biais d’un dialogue politique. Le Burundi a une guerre civile derrière lui. Il fait partie des pays les plus pauvres du monde et passe pour être un Etat très fragile, où les autorités doivent encore faire leurs preuves."
"Des élections auront lieu l’année prochaine. Dans le cadre de ce processus de démocratisation, des partis politiques doivent être formés et inscrits sur les registres électoraux. L’aide néerlandaise est destinée à ce processus, dont fait partie la réforme de l’armée et de la police. D’où l’implication du ministre Van Middelkoop."
"Le montant exact dont bénéficiera le Burundi n’est pas encore connu. Il s’agit de quelques millions d’euros."

Pays-Bas – Chine

"La Deuxième Chambre recevra cette année le Dalaï Lama, en dépit de menaces chinoises selon lesquelles cela nuirait aux relations bilatérales", relève le Volkskrant à la une. "Le leader tibétain sera le bienvenu au Binnenhof, a confirmé le président de la commission parlementaire des Affaires étrangères, Ormel (CDA), qui, à la demande de cette commission, a eu hier un entretien avec l’ambassadeur de Chine à La Haye."
"Plus tôt ce mois-ci, le haut diplomate avait prévenu Ormel dans une lettre que les relations entre la Chine et les Pays-Bas ’seront gravement affaiblies par ces temps de crise économique mondiale’, si la rencontre avec le Dalaï Lama a lieu. Une visite de travail de la commission parlementaire en Chine, prévue en juillet, pourrait aussi ne pas avoir lieu."
"Les parlementaires sont contrariés par l’intervention de l’ambassadeur Zhang Jun. Le député SP Van Bommel parle même d’intimidation. ’Il est scandaleux que la Chine essaie d’exercer des pressions. C’est à nous de savoir à qui nous parlons.’ Son collègue CDA Haverkamp est désagréablement surpris par la ’vive réaction’ des Chinois. Il rappelle que la Chambre ne recevra pas le Dalaï Lama en tant qu’opposant au régime chinois, mais en tant que leader religieux et lauréat du Prix Nobel de la Paix" (également Trouw p.5).

* * *

ACTUALITE INTERIEURE

SP

"Le SP, après des années de réflexion, va entrer dans la Commission parlementaire des services d’information et de renseignement", écrit le Volkskrant à la une. "C’est ce que déclare aujourd’hui, dans une interview au Volkskrant, la présidente du groupe SP, Agnes Kant. Le processus de réflexion a été long, mais les socialistes, en tant que premier parti d’opposition, veulent – après avoir examiné tous les dilemmes – assumer désormais cette responsabilité."
"Au sein cette commission, les leaders des groupes parlementaires sont informés à titre confidentiel des travaux du Service général de renseignement et de sécurité (AIVD), notamment", rappelle le journal de centre gauche."
"Après que le SP avait obtenu 25 sièges aux élections législatives de 2006, le directeur de l’AIVD s’était rendu auprès du leader du groupe SP de l’époque, Jan Marijnissen. Le chef des services de renseignement jugeait indésirable que le plus grand parti d’opposition ne participe pas à ce qu’on appelle la ’commission secrète’."
"Le SP nourrit des objections contre les concertations à huis clos. ’C’est un manque de démocratie. Mais si on ne participe pas à la commission secrète, on ne peut rien contrôler du tout’."
"En décidant d’adhérer à la ’commission secrète’, le SP montre qu’il est prêt pour une future participation au gouvernement", estime le Volkskrant dans un article de fond en page 2. "Cette décision s’insère dans une trame de changements de position qui font de plus en plus du SP un parti ’comme les autres’. Et donc un parti qui ambitionne sérieusement de participer au gouvernement."
"Le SP avait déjà renoncé à deux objectifs qui lui ont longtemps été chers et qui constituaient un obstacle non seulement pour ses électeurs potentiels, mais aussi pour les partis de l’establishment : la suppression de la Maison Royale et le retrait des Pays-Bas de l’OTAN."

* * *

PRESSE HEBDOMADAIRE

Vrij Nederland consacre douze pages de portrait et un commentaire de son rédacteur en chef Frits van Exter à "Van Thillo, le nouveau patron des quotidiens de Volkskrant et NRC". "Le patron de Persgroep Christiaan van Thillo, 47 ans, est le nouveau grand actionnaire de PCM, l’éditeur du NRC Handelsblad, du Volkskrant et du Trouw. Quelles sont les racines de ce Flamand, que peuvent attendre de lui les lecteurs ? Profil d’un éditeur ambitieux." "Il n’a pas d’objectif politique", conclut le rédacteur en chef du magazine de ce portrait. "Il ne veut pas prendre la place des rédacteurs en chef – mais il les renverra s’ils le renient. C’est tout simplement un patron qui exige des résultats. Est-ce grave ? Un peu de dynamisme ne fera pas de mal aux journaux."
"Les militants des droits des animaux ont été sévèrement critiqués ces derniers temps", écrit VN dans le chapeau d’un entretien avec la députée Marianne Thieme. "Marianne Thieme, du Parti des Animaux, estime qu’il s’agit d’une campagne de diffamation. On considère les militants des droits des animaux presque comme des terroristes." "Il y a eu 207 incidents en 2007", remarque la députée. "Quatre-vingts pour cent des cas concernaient des manifestations annoncées dûment à la police et revenaient à distribuer des tracts et tenir une banderole. Restent vingt pour cent, consistant surtout en déprédations et menaces, et nous avons des lois pour cela. Je dirai : poursuivez-les, emprisonnez-les. Soyez très durs pour les auteurs de délits."

HP/De Tijd publie une compilation de trois livres sur l’adolescence intitulée "Cerveau en construction". "Pourquoi les adolescents se comportent-ils tellement en ados ? On a longtemps cru que c’était une question d’hormones. Mais depuis peu nous voyons sur des scans que le cerveau des adolescents est encore en plein développement : il n’est pas encore achevé, tout simplement. Les adolescents expliqués en seize questions et réponses."
En rubrique culturelle, on notera une présentation du nouveau directeur du Musée municipal de La Haye, M. Benno Tempel. "Je peux écrire un docte essai, mais en accrochant trois tableaux l’un à côté de l’autre les visiteurs comprennent aussi ce que je veux dire. Si ce n’est pas le cas, l’exposition n’est pas bonne."

Elsevier s’intéresse aux supermarchés Albert Heijn. "Ce ne sont pas les moins chers, mais ce sont les plus populaires. Le succès d’une chaîne de supermarchés."
On retiendra par ailleurs un dossier de 5 pages sur le "gaspillage de deniers publics". "Les médias parlent constamment des excès des corporations locatives, des hôpitaux et des centres de bien-être. Ce ne sont pas des incidents. Beaucoup de ces institutions semi-publiques ont connu une énorme croissance les dernières années et leur surveillance laisse à désirer, bien que les Pays-Bas comptent des milliers d’organes de surveillance. Et il est rare qu’on engage des poursuites pénales."

* * *

AFFAIRES FRANÇAISES

Le Trouw (p.10) note que les pêcheurs ont mis fin au blocage des ports de la Manche.
Dans le magazine Elsevier, Olivier van Beemen évoque les prises en otages de patrons.

Dernière modification : 06/05/2009

Haut de page