Presse néerlandaise du vendredi 21 juillet 2006

La canicule persistante aux Pays-Bas est un problème sanitaire croissant pour beaucoup de personnes âgées isolées. Les organisations de personnels soignants sont surtout "très inquiètes" pour de grands groupes d’habitants particulièrement vulnérables en raison de leur mauvaise santé ou de leur âge élevé. Si la chaleur et la sécheresse durent encore presque une semaine, comme le prévoient les modèles météorologiques, elles pourraient être fatales à beaucoup de gens.
Bas Vogel, porte-parole de l’association de personnels infirmiers AVVV, déclare dans le Telegraaf, "en songeant aux 15 000 personnes âgées mortes en France durant l’été 2003" : "Nous sommes vraiment très préoccupés par la situation actuelle."

NRC Handelsblad d’hier soir : "Veto de Bush contre la recherche sur les cellules souches embryonnaires", "De nouveaux combats acharnés entre Israël et le Hezbollah - Les Etats-Unis soutiennent Israël, quoi qu’il arrive"
De Telegraaf  : "Les personnes âgées menacées par la canicule - Les organisations de soins à domicile redoutent une situation à la française - Prendre rapidement des mesures contre la déshydratation et l’hyperthermie", "Le Tour sens dessus-dessous"
de Volkskrant  : "Le froid fait plus de morts que la chaleur - Dans la semaine de la première vague de chaleur il y a eu 200 décès de plus qu’en temps normal, mais durant les périodes de gel la mortalité est beaucoup plus élevée", "Israël laisse passer l’aide d’urgence aux Libanais" (synthèse de dépêches), "Le CBS constate une forte baisse du chômage des jeunes"
Trouw  : "Expulsé pour toujours - Verdonk va compliquer le retour aux Pays-Bas des étrangers illégaux", "Israël ne veut pas s’enliser dans le marécage libanais"
AD Haagsche Courant  : "Enquête sur la marche des Quatre jours - La justice veut vérifier si l’organisation de Nimègue a commis des négligences", "Landis, remis, fait du Tour une affaire de secondes"

* * *
Le Trouw (p.5), seul quotidien à aborder le thème pour le moment, écrit à ce propos : "Quelle est l’utilité d’un débat précipité sur la situation au Moyen-Orient, ont grommelé les spécialistes des affaires étrangères du VVD et du CDA, lorsque les groupes parlementaires de l’opposition de gauche les ont appelés à interrompre leurs vacances."
"Les petits Pays-Bas en débat sur un grand conflit. L’Union européenne, au nom notamment de La Haye, tente de jouer un rôle de négociateur et Bot a soigneusement évité de prendre parti, en condamnant aussi bien l’attitude d’Israël que du Hezbollah.
"’Tout à fait superflu’, a déclaré le député VVD Hans van Baalen à propos de la réunion estivale organisée à l’initiative de GroenLinks. Le député PvdA Bert Koenders a soutenu la proposition de GroenLinks (un soutien décisif de la part du plus grand parti d’opposition), en partant du principe que la politique mondiale ne respecte pas le calendrier des réunions de la Deuxième Chambre et que lorsque la population néerlandaise est touchée par la question du Liban, il faut que les élus en débattent. Tout comme GroenLinks et le SP, Koenders estime en outre que le ministre Bot doit opter pour une diplomatie plus vigilante, en incitant le vieil ami Israël à un cessez-le-feu sans passer par l’UE."
"La porte-parole GroenLinks Farah Karimi a fait de ce dernier point sa principale critique. ’Bot opère sans grande vigueur. Il doit exploiter les canaux bilatéraux entre les Pays-Bas et Israël. Les Pays-Bas n’ont-ils pas toujours été un important appui d’Israël ?’"
"C’est une image un peu datée", explique le journal chrétien progressiste. "L’amitié a été étroite jusque dans les années quatre-vingts. L’ambassade des Pays-Bas à Moscou aidait Israël dans le cadre de l’émigration des juifs russes. Par la suite les ministres Van Mierlo et Van Aartsen ont opté pour une politique à deux voies, en soutenant aussi les Palestiniens."
"Même si l’amitié pour Israël s’est affadie, les Pays-Bas peuvent opérer plus activement, raisonne Karimi. ’Nous sommes un allié fidèle des Américains. Alors incitons-les à convaincre Israël d’instaurer un cessez-le-feu’."

"Les spécialistes des Affaires étrangères à la Deuxième Chambre sont rentrés de vacances pour débattre aujourd’hui du Moyen-Orient avec le ministre Bot", écrit l’éditorialiste du même Trouw. "On ne voit pas bien ce que le ministre peut faire pour inciter la communauté internationale à être moins ’passive’. Israël et le reste du Moyen-Orient n’écoutent pas l’Europe. Et l’idée d’une force de paix, lancée de ci de là, n’a par exemple aucune chance d’aboutir."
"Alors que l’influence politique au Moyen-Orient doit venir de Washington, l’Europe peut prendre des initiatives diplomatiques, financières et militaires dans ce genre de conflit. Il est compréhensible que l’absence de paix au Moyen-Orient frustre la Deuxième Chambre, mais il serait bon qu’elle accorde la même attention à des conflits moins éminents sur lesquels les pays d’Europe peuvent influer beaucoup plus."

PRESSE HEBDOMADAIRE

HP/De Tijd a recensé "Les 100 meilleurs livres à lire dehors cet été". "Quels livres faut-il emporter pendant les vacances cet été ? Quel est le juste équilibre entre lecture légère et lecture de qualité ? HP/De Tijd présente le bon et le mauvais, le populaire et le snob, l’intellectuel et le facile en dix sélections estivales."
Dans la rubrique Question & Réponse, Arend Jan Boekestijn, historien, commentateur de télévision et chroniqueur du quotidien à grand tirage De Telegraaf, annonce son intention d’entrer à la Deuxième Chambre pour le VVD, en novembre. "Je suis polyvalent : coopération, affaires européennes, mondialisation, défense, islam, intégration. Je fais aussi des sacrifices : mon emploi de professeur à l’Université d’Utrecht, ma chronique dans le Telegraaf, que j’ai vraiment dû conquérir, mes conférences." A propos de la mission néerlandaise en Uruzgan, Boekestijn dit : "Deux ans, ce n’est rien. Si nous voulons vraiment obtenir un résultat en Afghanistan, nous devrons peut-être y rester dix ans. Ou quinze ans. L’Europe n’y investit pas assez et envoie trop peu de troupes."
Dans le courrier des lecteurs, Renée Vonk, rédactrice en chef du magazine néerlandais sur la vie en France Côte & Provence, réagit à l’article du 7 juillet sur les résidences secondaires en France. Elle proteste contre le passage dans lequel le magazine déconseille de s’adresser à des entrepreneurs ou des électriciens français. "C’est un exemple extrême d’un préjugé gênant. Chez nous, dans le Sud de la France, les représentants de ces professions tiennent leurs engagements. La question est que le premier contact avec les entrepreneurs français se passe autrement qu’aux Pays-Bas. D’abord on prend prudemment un petit verre, ensuite seulement on passe aux affaires. Les Français, en moyenne, fournissent à temps et à un prix raisonnable. En tout cas, dans ma partie de la France. Je me fonde sur quinze ans d’expérience."
Elsevier consacre un dossier très documenté au conflit du Moyen-Orient. "Après l’Afghanistan et l’Irak, le Liban est devenu le troisième front de la lutte mondiale contre le terrorisme. Avec sa réaction à grande échelle aux provocations du Hezbollah, Israël veut briser définitivement la puissance de ce mouvement terroriste chiite soutenu par l’Iran et la Syrie."
Sur le plan intérieur, l’hebdomadaire présente les quadragénaires qui dominent la scène politique néerlandaise. "Pas trop monomanes, un tantinet religieux, relativistes et le vendredi pour les enfants : ce que les quadragénaires de la politique ont en commun." Suivent des fiches de Mark Rutte (39 ans), André Rouvoet (44 ans), Femke Halsema (40 ans), Alexander Pechtold (40 ans), Geert Wilders (42 ans) et Wouter Bos (43 ans).
Le correspondant à Paris Olivier van Beemen suit le procès des ex-détenus français de Guantánamo Bay, sous le titre "Incroyablement naïfs".

AFFAIRES FRANÇAISES

Le Telegraaf signale à la une que la justice ouvre une enquête sur de possibles pratiques de blanchiment par Air France-KLM. En rubrique financière (p.27), le journal populaire évoque assez longuement le procès intenté par l’entreprise rotterdamoise de remorquage Kotug aux autorités du port du Havre, pour obstruction.

Sur le plan culturel, le NRC Handelsblad (p.20) d’hier soir consacre un article très élogieux au film "Paul dans sa vie", dont il souhaite la distribution aux Pays-Bas.

Enfin, le supplément du journal d’affaires Het Financieele Dagblad contient un article documentaire sur la "Bourgogne à vélo".

Dernière modification : 21/07/2006

Haut de page