Presse néerlandaise du vendredi 22 août 2003

  • Trouw : De Geus capable de tenir tête à Zalm
  • Volkskrant : Le ministre a fait modifier le rapport (sur Schiphol) – Ca bouge
    dans le circuit des old-boys

  • Algemeen Dagblad : Les homosexuels chahutés dans les écoles
  • Telegraaf : La voiture et le tabac vont coûter plus cher

 

* * *

 

 

Actualité intérieure

Budget 2004

Tous les journaux constatent ce matin que " les membres du
gouvernement se sont finalement mis d’accord sur un montant de 4 milliards
d’économies supplémentaires ; le nouveau gouvernement CDA/VV/D66 a ainsi
derrière lui cette première tâche difficile " (Trouw). Simultanément, les
journaux notent que " la FNV et les partis d’opposition ont déjà tiré
leurs conclusions. Ils se préparent à des opérations massives contre ce qu’ils
considèrent comme une politique ‘asociale et
condamnable’ ".(Trouw).

Le Volkskrant publie une interview du Président de la confédération
syndicale FNV, Lodewijk De Waal sous le titre " nous allons à la confrontation
avec le gouvernement. La politique du gouvernement est une catastrophe "

" ‘J’ai le sentiment d’être entré dans une
ruche et de me faire piquer quatre ou cinq fois par jour. Chaque jour, une nouvelle mesure
du gouvernement filtre vers l’extérieur, qui touche directement à la défense des
intérêts de nos membres’, explique Lodewijk de Waal . Le leader de la FNV
trouve la démarche du gouvernement ‘particulièrement triste. Début juillet, nous
nous sommes concertés et nous avons constaté que nos positions respectives étaient
très éloignées. Nous devions nous revoir sur un certain nombre de points. Et maintenant
je lis tous les jours des informations sur des décisions. Le fossé devient de plus en
plus grand. Nous avions la tradition de nous retrouver autour d’une table pour
débattre des questions difficiles. La démarche actuelle est tout à fait. C’est la
méthode du fait accompli. Cela a des implications directes sur les intérêts des
citoyens. C’est ainsi que le gouvernement fout en l’air l’aide sociale et
déplace la responsabilité vers les mairies. Mais en même temps, ils réduisent les
budgets destinés au travail subventionné et à la lutte contre la pauvreté. Cela va
être dramatique ".

L’éditorialiste de l’Algemeen Dagblad accuse les syndicats
de " manipulation ".

" On ne s’étonnera pas que la majorité des réactions
aux projets du gouvernement soient négatives ", estime-t-il, jugeant logique
que l’on ne se " fasse pas beaucoup d’amis en essayant de trouver 4
milliards d’économies ". De toute façon, à ses yeux, " avec un
déficit budgétaire croissant, il n’y avait pas le choix ".

Mais " il est faux d’affirmer, comme le fait la FNV, que
le gouvernement ait démoli le système de protection sociale ". C’est une
forme de manipulation. Les économies que l’on redoutait le plus, sur
l’assurance chômage, n’interviendront pas. Même après ces mesures
douloureuses, le niveau de la protection sociale de notre pays reste l’un des
meilleurs au monde ".

Le Telegraaf trouve lui aussi que la politique choisie par le
gouvernement " mérite notre soutien ". Il se réjouit de
l’annonce de " mesures radicales destinées entre autres à mieux
contrôler l’incapacité de travail et la santé publique. Cela aurait dû être fait
il y a longtemps, afin de mieux maîtriser les dépenses et d’accroître la
compétitivité de nos entreprises, avec, justement, un effet positif pour
l’emploi ".

 

Justice

Le NRC-Handelsblad annonce des " peines plus lourdes pour le
terrorisme ".

" Recrutement pour la lutte armée et conspiration ayant pour
objectif de commettre un crime terroriste seront punissables respectivement d’une
peine maxima de 4 et 10 ans d’emprisonnement ", note le quotidien du soir.

" Cela figure dans le projet de loi " crimes
terroristes " envoyé hier par le ministre de la Justice à la Deuxième
Chambre. Selon un porte-parole, le ministre veut ainsi permettre de poursuivre
efficacement des personnes impliquée dans le Jihad . Les moyens juridiques actuels sont
trop limités, selon la justice. En rendant punissable la ‘conspiration ayant pour
objectif de commettre un crime terroriste’, il va devenir plus facile d’engager
des poursuites contre des terroristes qui opèrent dans des structures lâches de
réseaux. Il faut néanmoins pouvoir prouver que deux personnes étaient en train de
préparer un acte terroriste. Avec ce projet de loi, Donner cherche à se rapprocher du
concept de ‘conspiracy’ qui existe dans le droit britannique et
américain. Le gouvernement a pour ambition de jouer un ‘rôle de premier plan’
dans la lutte contre le terrorisme international et estime que ses propositions
constituent ‘un signal allant dans le bon sens’. Le projet de loi se situe dans
le prolongement de la note ‘Terrorisme et protection de la société’ envoyée
fin juin à la Chambre par Donner. Il écrivait dans cette note que ‘les risques
n’ont jamais été aussi élevés pour notre société occidentale’. Il estimait
nécessaire de prendre ‘des mesures contre une catastrophe de grande ampleur
résultant d’un attentat terroriste ‘ ".

 

Affaires françaises

Le Telegraaf et le Trouw ont pris note des propos du Président de la
République sur les conséquences de la canicule et le Telegraaf souligne qu’il
" promet des mesures après ce drame "

Dernière modification :

Haut de page