Presse néerlandaise du vendredi 23 juillet 2010

LES GRANDS TITRES :

- Trouw (chrétien progressiste) : La Cour assène un coup à la Serbie
- De Volkskrant (centre gauche) : La Cour de Justice donne sa bénédiction au Kosovo
- AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : Retour à droite (coalition)
- De Telegraaf (populaire) : La Reine intervient dans la formation

* * *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Kosovo

La presse rend compte de l’avis consultatif de la Cour Internationale de Justice sur la légalité de la déclaration d’indépendance du Kosovo, rendu hier à la Haye : « La Cour rend un jugement surprenant », explique ainsi le Volkskrant, « la déclaration d’indépendance du Kosovo est légale ».
La Cour de Justice Internationale a conclu que « l’adoption de la déclaration d’indépendance du 17 février 2008 n’a violé ni le droit international général, ni la résolution 1244 (1999) du Conseil de sécurité, ni le cadre constitutionnel » a déclaré hier le Président de la CIJ. Selon le Volkskrant, cette conclusion « est une aubaine pour le jeune Etat balkanique, mais également pour les mouvements séparatistes du monde entier ».

* * *

ACTUALITE INTERIEURE

Coalition

«  L’oreille attentive de Lubbers doit sortir les négociations de l’impasse », commente le Volkskrant ce matin après la première journée de travaux de l’informateur nommé mercredi soir par la Reine Beatrix, M. Ruud Lubbers, que ce quotidien présente comme « le maître du compromis ».

Le Financieele Dagblad précise que M. Lubbers « reçoit aujourd’hui M. Verhagen (CDA), les leaders du D66, du SP, le la ChristenUnie, du SGP et du Parti pour les animaux et s’entretiendra avec ses prédécesseurs Rosenthal, Wallage et Tjeenk Willink. L’éditorialiste du journal financier approuve la méthode de M. Lubbers, qui consiste à revoir tous les leaders des groupes parlementaires : le SP et le PVV s’étaient en effet montrés « irrités » de ne plus avoir été conviés depuis les premiers entretiens organisés par M. Rosenthal, au début du processus d’information. « Lubbers a reconnu hier que ce procédé avait provoqué des irritations qui ne méritent pas un prix de beauté du point de vue démocratique. »

Dans cette perspective, le Trouw voit dans la méthode de travail choisie par le nouvel informateur une volonté de « rassurer l’électorat du PVV : Wilders espère que l’on va enfin considérer sérieusement la constitution d’un gouvernement de droite. Il se montre de nouveau disposé à apporter son soutien à une coalition minoritaire composée du VVD et du CDA. Mais Lubbers est à la recherche d’une coalition majoritaire stable. » « La stabilité est le mot d’ordre au palais », explique Teun Lagas dans une analyse en p.4 du même journal. Cela pour deux principales raisons : « à cause de la nécessité de prendre des mesures énergiques pour lutter contre la crise économique, et, à l’arrière-plan, à cause de la perspective de la succession au trône des Pays-Bas du prince Willem-Alexander. Si celui-ci devait reprendre la fonction de sa mère d’ici quelque temps, celle-ci ne souhaite pas lui laisser un gouvernement susceptible de tomber à tout moment. »

Sous le titre « Wilders contre Rutte », Elsevier publie un sondage Maurice de Hond qui fait apparaître l’évolution de l’opinion depuis les élections du 9 juin.
Le VVD a actuellement 31 sièges au parlement, mais n’en aurait plus obtenu que 24 le 11 juillet et 23 le 18 ; le PVV détient 24 sièges, mais en aurait obtenu 33 le 11 juillet et 35 le 18 ; le PvdA occupe 30 sièges, mais n’en aurait obtenu que 26 le 11 juillet avant de remonter à 27 le 18 ; le CDA a 21 sièges au parlement, mais n’en aurait obtenu que 17 les 11 et 18 juillet.

Séparation de l’Eglise et de l’Etat

Le Volkskrant publie les résultats d’une étude de l’Institut pour les questions multiculturelles Forum sur les politiques municipales d’attribution de subventions à des organisations à fondement philosophique ou religieux. Il en ressort qu’un quart des communes seulement applique une politique bien définie en la matière et que 13% ont établi un code de conduite. Le directeur de Forum, M. Sadik Harchaoui, s’est est étonné auprès du Volkskrant : « c’est surprenant, car il y a régulièrement des polémiques sur ces questions, suivies de questions parlementaires. Mais ensuite, tout reprend comme avant ». La plupart des subventions, résume le journal de centre gauche, « vont à des organisations protestantes ou catholiques, implantées de longue date. Les motifs justifiant l’attribution d’une subvention sont variés, il peut par exemple s’agir de projets organisés sur une base de volontariat pour favoriser l’émancipation ou la participation à la vie sociale. La séparation de l’Eglise et de l’Etat semble être un principe bien accepté aux Pays-Bas. Mais 49% des fonctionnaires accordent plus d’importance au résultat espéré d’une activité subventionnée qu’à une éventuelle violation de ce principe. Il est difficile d’établir une séparation stricte. Harchaoui appelle de ses vœux une évaluation en profondeur des politiques de subventions locales : souvent, explique-t-il, il s’agit de petites sommes. Ar Rayaan (une fondation musulmane qui a eu quelques temps sur son site des caricatures antisémites et misogynes) a obtenu 3500 euros de la ville de Nimègue, mais l’impact social peut être considérable en cas d’erreur. Ce sont des principes fondamentaux qui sont en jeu, on ne peut pas les laisser à l’appréciation de fonctionnaires municipaux ».

Radio-télévision

Le Telegraaf annonce à la une l’échec du projet de Radio-TV musulmane, le Moslim Omroep. « Du fait de querelles internes, le projet de nouveau « Moslim Omroep » a échoué avant même d’avoir produit sa première émission. On ignore de quelle façon va être réparti le temps d’antenne qui avait été réservé à cette société de télévision ».

* * *

LA FRANCE DANS LA PRESSE NÉERLANDAISE

Le Telegraaf consacre un grand article à l’assortiment varié offert par des boucheries françaises.
A la une du Volkskrant, l’écrivain Arnon Grunberg se réjouit que certains cinémas aient remis cet été à leur programme « Les vacances de Monsieur Hulot ».

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parues dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Dernière modification : 06/08/2010

Haut de page