Presse néerlandaise du vendredi 23 décembre 2011

Trouw (chrétien progressiste) : Confrontation entre la Turquie et la France à propos de l’Arménie.

De Volkskrant (centre gauche) : Les Pays-Bas ne profitent pas des étudiants étrangers.

AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : Représailles contre les parents du hooligan [incident survenu mercredi lors d’un match de football].

De Telegraaf (populaire) : Les parents du hooligan ont pris la fuite.

Het Financieele Dagblad  : La banque demande aux clients de rembourser [emprunts immobiliers]

NRC-Handelsblad : Doutes croissants sur la construction de Borssele II [centrale nucléaire].

* * *

AFFAIRES EUROPEENNES

L’Etat néerlandais fait appel au Fonds d’ajustement à la mondialisation

Le Trouw note en première page que l’Etat néerlandais et l’Union européenne doivent payer pour reconvertir et reclasser les personnels licenciés de la fabrique d’aluminium en faillite Zalco. La province de Zélande et les ministères des Affaires économiques et des Affaires sociales ont déjà réservé 600.000€ à cette fin. » Le Trouw remarque que « c’est la première fois, que les autorités néerlandaises ont fait appel au Fonds d’ajustement à la mondialisation. Elles ont demandé au fonds européen une contribution de 1,5M€. La société Zalco employait plus de 600 personnes. Le ministre des Affaires économiques, Maxime Verhagen, a déclaré qu’il n’a pas pu prévenir le licenciement mais qu’il peut aider les personnes à retrouver du travail. ».

ACTUALITE INTERIEURE

Etudiants étrangers

Le directeur du Nuffic, une organisation chargée de l’internationalisation de l’enseignement aux Pays-Bas, déplore que « la majorité des étudiants étrangers quittent les Pays-Bas lorsqu’ils ont obtenu leur diplôme », relève le Volkskrant. « Une partie de la Deuxième chambre souhaite également une répartition plus équilibrée des flux d’étudiants étrangers vers les universités néerlandaises et d’étudiants néerlandais au-delà des frontières. (…) Le secrétaire d’Etat à l’éducation, M. Zijlstra, souligne lui aussi l’importance d’un ‘certain équilibre’. La situation actuelle coûte 108M€ par an (soit 6000€ par étudiant) à l’Etat néerlandais. M. Sander van der Heijden constate que la maîtrise généralisée de l’anglais aux Pays-Bas est à la fois une force – elle permet d’attirer des étudiants étrangers – et une faiblesse – ceux-ci ne parlent pas néerlandais et restent en marge de la société. Les chiffres publiés par l’université de Maastricht font apparaître qu’un étudiant étranger sur cinq seulement travaille encore quelques années aux Pays-Bas (et seulement un sur dix pour les Allemands). Martin Paul, le président de l’université de Maastricht, souhaite intégrer davantage d’étudiants dans la région du Limbourg, qui est confrontée à une diminution de sa population ».

Transfert de la gestion des espaces naturels vers les provinces

« Que les conseillers provinciaux le veuillent ou non, la gestion des espaces naturels tombera sous la responsabilité des provinces, mais sans que celles-ci disposent des moyens nécessaires », note le Trouw. « Hier, une motion du député chrétien-démocrate Ger Koopmans, stipulant que la politique de la nature doit être transférée des autorités nationales vers les autorités provinciales, a été adoptée grâce au soutien (en plus du CDA) du VVD (libéral), du PVV (parti de Geert Wilders), et du SGP (protestant traditionnaliste). » Le Trouw précise que « le PVV était initialement contre le projet du Secrétaire d’Etat aux Affaires économiques, à l’Agriculture et à l’Innovation, Henk Bleker, qui consistait à laisser toute la gestion de la nature aux provinces sans pour autant leur en donner les moyens financiers (il n’a réservé que 100M€ pour ce transfert). »

AFFAIRES ECONOMIQUES

Report de la construction du deuxième réacteur à Borssele

Le Volkskrant relève que « le directeur de la société de production d’énergie Delta a quitté ses fonctions après le report de la construction d’un deuxième réacteur à Borssele. Delta souhaitait réaliser cette construction avec EDF et la société allemande RWE comme possibles partenaires. » Le Volkskrant remarque que la construction du deuxième réacteur est plus que jamais incertaine. « Les Français consacrent toute leur attention à leur nouvelle centrale nucléaire à Flamanville qui devient de plus en plus chère et les Allemands disposent de peu de réserves puisqu’ils ont dû fermer leurs réacteurs après la catastrophe de Fukushima. Delta a fait savoir qu’elle révise ses ambitions. Elle ne prendra plus l’initiative mais se joindra tout au plus à un partenaire aux moyens financiers importants. »

LA FRANCE DANS LA PRESSE NEERLANDAISE

- Tous les grands quotidiens évoquent la réaction de la Turquie suite à l’adoption par les députés français d’une proposition de loi criminalisant le négationnisme : « Escalade de la querelle entre la France et la Turquie sur le génocide arménien » (FD), « Confrontation entre la Turquie et la France à propos de l’Arménie » (Trouw), « La Turquie rompt les liens avec la France » (Volkskrant), « Forte dispute entre la Turquie et la France à propos de l’Arménie » (AD), « La Turquie furieuse à l’égard de Paris » (De Telegraaf).

- Le Financieele Dagblad note en première page que les fonds de pension PME et PMT ont vendu leurs obligations françaises.

- Sous le titre « Le Président français part en guerre contre le droit de grève des syndicats », le FD consacre un article à « l’emploi de la police et de la gendarmerie pour limiter les conséquences d’une grève du personnel de sûreté dans les aéroports français ». (p7)

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

"Nous vous souhaitons de joyeuses fêtes de fin d’année. La prochaine revue de presse paraîtra le 2 janvier 2012"

Dernière modification : 23/12/2011

Haut de page