Presse néerlandaise du vendredi 23 juillet 2004

Conclusions du rapport de la
commission indépendante américaine qui a étudié pendant vingt mois le dossier
des attentats du 11 septembre 2001, créances néerlandaises en Irak, surveillance
des télécommunications dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et nuisances sonores aux Pays-Bas : les
thèmes abordés à la une ce matin sont variés.

Sur le plan socio-culturel,
l’ensemble de la presse rend compte d’une étude du Sociaal en Cultureel
Planbureau
(SCP) sur les activités religieuses de la communauté musulmane
des Pays-Bas.

 

  • NRC Handelsblad
    d’hier soir : "Le lien des musulmans avec l’islam se relâche - La
    fréquentation des mosquées est en baisse aux Pays-Bas", "Un million pour un
    ’Koekkoek’ transformé
    " (falsification de toiles de maîtres), "Les
    détourneurs d’avion sont contrôlés et peuvent poursuivre leur chemin" (bande
    vidéo du 11 septembre 2001)
  • Trouw
     : "Le gaz toxique irakien financé avec l’aide au développement - Le ministère
    de la Coopération fait les frais de la vente de produits chimiques à Saddam",
    "’Les musulmans se sécularisent’ - Le SCP : L’influence de l’islam sur les
    allochtones baisse", "Personne n’avait prévu la terreur du 11 septembre"
  • de Volkskrant
     : "La commission du 11/9 éreinte le rôle de la CIA et du FBI - Les autorités
    américaines auraient pu dépister les terroristes à dix moments au moins ",
    "Les Pays-Bas soutiennent la reprise de la pêche commerciale à la baleine -
    Elaboration des conditions de la chasse", "Catastrophe ferroviaire en Turquie
     : 36 morts"
  • Algemeen Dagblad
     : "Conservation des coups de fils et des e-mails - Une loi européenne exige le
    stockage des communications", "Le suspect de terrorisme (17 ans) suivi depuis
    longtemps", "Un train turc déraille : au moins 36 morts"
  • De Telegraaf
     : "La circulation nous empêche en masse de dormir - Les réveils en sursaut
    sont mauvais pour le cœur
    ", "Le musulman arrêté avait suivi un
    entraînement armé au Pakistan"

 

* * *

 

Le
dossier du jour : Sécularisation des musulmans

L’implication des
musulmans néerlandais dans l’islam baisse
", annonce le NRC Handelsblad
d’hier soir dans son grand article à la une. " La fréquentation des mosquées
diminue. Un petit groupe de quelques pour cent soutient des mouvements
islamiques plus extrémistes
."

" Parmi le reste de la
population musulmane des Pays-Bas, estimée à 900 000, les activités religieuses
telles que la fréquentation de la mosquée et le jeûne sont en baisse et la
pratique de l’islam devient de plus en plus un choix personnel. Mais cela
n’entraîne pas une diminution de l’identification à l’islam. La deuxième 
génération de Néerlandais d’origine turque et marocaine se définit toujours
aussi fortement comme musulmane
."

"Telles sont les principales
conclusions de Moslim in Nederland, een onderzoek naar de religieuze
betrokkenheid van Turken en Marokkanen
[musulman aux Pays-Bas, une étude de
l’engagement religieux des Turcs et des Marocains] du Sociaal en Cultureel
Planbureau (SCP)
. L’étude, qui a été effectuée à la demande de la Deuxième
Chambre, a été présentée [hier] après-midi à la ministre Verdonk (Etrangers et
Intégration, VVD)."

"De 1998 à 2002, la
fréquentation des mosquées par les Turcs est descendue de 44 à 35 pour cent.
Chez les Marocains, 23 pour cent préfèrent toujours envoyer leurs enfants à une
école islamique, contre 38 pour cent en 1998."

" Le SCP met cependant en
garde contre la ’formation d’un front ethnique et religieux’ par une minorité de
jeunes musulmans, surtout, qui ’perçoivent la société néerlandaise comme hostile
et discriminatoire’
. Selon les chercheurs, c’est plutôt le cas parmi les
Marocains que les Turcs, les deux principaux groupes de musulmans aux Pays-Bas.
’Un nouveau durcissement des relations entre les allochtones et les autochtones
pourrait déboucher sur des formes plus affirmatives ou moins amiables de
perception de l’islam’, selon le rapport."

"Selon le coordonnateur
Carlo van Praag, il n’est pas possible d’estimer sur la base des données
existantes le danger que représente l’islam radical et fondamentaliste. Le
SCP n’a pas procédé à une nouvelle enquête, il a été contraint de recourir aux
enquêtes à grande échelle de 1998 et 2002
, qu’il a en partie effectuées
lui-même, sur les conditions générales de vie des Turcs et des Marocains et
aux travaux d’Ercomer (European Centre on Migration and Ethnic Relations de
l’Université d’Utrecht) sur les Rotterdamois turcs, marocains et autochtones,
qui datent de 1999
. Van Praag : Beaucoup de musulmans, peut-être en
raison de l’attitude hostile vis-à-vis de l’islam aux Pays-Bas, ne semblent plus
disposés à participer à des enquêtes.’
En 2002 aussi, les enquêteurs du SCP
ont eu beaucoup de mal à entrer en contact avec les allochtones. ’Une nouvelle
enquête coûteuse aurait été du gaspillage’, selon Van Praag. Le SCP est
cependant d’avis que, dès que cette tendance se renversera, il faudra examiner
si la ’sécularisation’ actuelle se poursuit effectivement" (également Trouw
pp.1 et 3, de Volkskrant p.3, Algemeen Dagblad p.3, De
Telegraaf
p.3).

 

Actualité intérieure

 

Lutte contre le terrorisme

Dans
le Volkskrant (p.3), Sadik Harchaoui, directeur de l’institut
multiculturel Forum, s’irrite de la façon dont les autorités, ces jours-ci,
informent le public de la menace terroriste
. "J’estime que la police et la
justice doivent avoir conscience des effets à long terme de cette façon
d’informer au compte-gouttes. Elle incite aux spéculations et avive la peur .
Nous ne pouvons pas nous permettre de mythification sur des sujets aussi
sensibles. Je lis par exemple dans un périodique gratuit que la plage de
Schéveningue ne figure pas sur la liste des sites sensibles au terrorisme et que
les baigneurs n’ont pas à craindre les sacs oubliés. C’est absurde ! En outre,
cette politique de saucissonnage est funeste pour l’image des allochtones. La
répétition de spéculations alimente la peur, parce que beaucoup de questions
restent sans réponse."

"Il
est évidemment bon de dire aux gens qu’ils doivent être vigilants, mais il faut
que ce soit basé sur des faits L’amateurisme avec lequel on diffuse des
informations, comme à Nimègue, n’est vraiment pas acceptable
." "Il ressort
du rapport que le SCP vient de présenter que les jeunes musulmans se
sécularisent. Les allochtones se développent et s’émancipent et la très
grande majorité s’oppose vivement au fondamentalisme islamique. Il ne faut pas
entraver ce développement par des histoires incomplètes de jeunes musulmans de
17 ans soupçonnés de terrorisme
." "Ce genre d’information ne fait
qu’accentuer les contradictions ethniques. Bientôt les gens n’oseront plus
prendre le train pour Rotterdam. Cela fait plus d’un an que Forum appelle les
maires à agir pour réduire les tensions entre groupes ethniques, par exemple par
la manière dont ils s’expriment. Nous n’avons guère eu de réaction à ce jour."

 

Troisième âge

" Si
le culte actuel de la jeunesse se poursuit, les Pays-Bas connaîtront une
rébellion des plus de cinquante ans
", écrit le Volkskrant à la une. " C’est
ce que prédit l’ancien dirigeant Bram Peper dans une interview au Volkskrant
.
’Une nouvelle génération se lève dont la conscience historique est égale à zéro,
alors que l’histoire influe sur l’avenir. Il n’y a plus de respect pour la
mémoire’."

" Selon
Peper, qui a l’intention d’essayer de reconquérir la mairie de Rotterdam, la
révolution aura lieu lorsque les personnes âgées seront exclues en masse et avec
elles le transfert de connaissances et de mémoire
. ’Il y aura alors une
rupture dans ce pays. Manifestement, on n’accepte plus les maîtres. C’est dû à
la rapidité avec laquelle on veut avoir du succès, gagner de l’argent et être
connu’, selon Peper. Dès que la vieille génération ’sera massivement mise à
la poubelle’ dans toutes les disciplines de la société civile, il y aura
nécessairement une révolte, de l’avis de Peper
. ’J’en connais les signaux.’
A l’inverse des précédents partis du troisième âge, ce mouvement, avec une
avant-garde d’intellectuels, saura montrer le poing. Des leaders se lèveront
alors parmi les quatre millions de personnes âgées qui diront : ’Cela suffit’.
Un tel parti obtiendra sans peine vingt sièges’
."

"’Les partis politiques ne sont pas sûrs de leur sort et le gouvernement
Balkenende redoute les élections. Car ce pays n’a plus eu d’élections normales
depuis 1994’."

L’entretien avec l’ancien ministre PvdA de l’Intérieur et maire de Rotterdam
figure en page 11.

 

Drogue

L’ecstasy devient de plus en plus forte aux Pays-Bas ,
relèvent le Trouw (p.3) et le Volkskrant (p.3). C’est ce que
conclut l’institut Trimbos dans le bulletin 2003 du Drugs Informatie- en
Monitoringsysteem
(DIMS).

Les
dernières années, une moyenne de 75 mg de MDMA par cachet d’ecstasy était
courante, selon le DIMS. Mais en 2003, plus de cinq pour cent de l’ecstasy
étudiée présentaient une concentration de 140 mg ou plus.

Les
conclusions du DIMS sont essentiellement basées sur l’analyse en laboratoire de
3 511 échantillons provenant de personnes qui font tester leurs cachets dans
l’un des quinze centres que comptent les Pays-Bas. Le DIMS analyse aussi les
produits confisqués par les portiers de boîtes de nuit et de discothèques.

 

Presse hebdomadaire

 

Elsevier
consacre un dossier de 6 pages à la fraude aux cartes bancaires, un désagrément
qui paraissait exclu jusqu’à une date récente mais qui débouche maintenant sur
une véritable "course aux armements" entre les banques et les voleurs, qui
viennent surtout d’Europe de l’Est. "9 tuyaux pour éviter la fraude".

Il faut un "sacré temps"
pour obtenir un changement en politique, déclare Martijn van Dam (26 ans), un
des trois "réalistes rouges" que le magazine conservateur présente comme
exemples du nouveau pragmatisme du PvdA. Van Dam a imaginé de supprimer 300
millions d’euros du poste des subventions à l’innovation du ministère des
Affaires économiques. Il trouve une déduction fiscale plus pratique, parce que
les start-ups n’ont de toute façon pas le temps de s’occuper de toutes les
paperasseries qu’implique une demande de subvention et quand La Haye a enfin
viré l’argent, la petite entreprise a déjà fait faillite. Le plan de Van Dam a
été adopté et il a reçu le portefeuille des médias après ce succès.

"Elle a beau se faire
remarquer surtout par son invisibilité, la ministre du Logement, de
l’Aménagement du Territoire et de l’Environnement a beaucoup de projets",
remarque la journaliste Carla Joosten à propos de Sybilla Dekker VVD), qui
assure qu’on verra les résultats de son action avant la fin de son mandat. "Je
n’ai pas seulement dit oui pour rédiger des notes, mais pour appliquer une
politique. C’est le résultat qui m’intéresse. Nous allons rattraper le retard de
Remkes dans la construction de logements. Et je pars du principe que la Chambre
approuvera ma Note sur l’Espace cette année."

HP/De Tijd ,
dans une nouvelle série d’interviews, interroge les "mastodontes" de la
littérature néerlandaise sur leur carrière. L’hebdomadaire commence par Jeroen
Brouwers, sur lequel ne circule aucune anecdote. "Aucun autre écrivain n’est
aussi indécis que moi. Quand j’ai fini quelque chose, j’ai besoin de dix ou
vingt personnes qui me disent : dis donc, il est magnifique ton bouquin !"

L’article de couverture est
consacré à la chroniqueuse Cindy Hoetmer, qui commente la vie de célibataire. Il
y aussi un reportage sur les souffrances et les abandons du Tour de France.

Vrij Nederland
fait aussi le portrait d’un homme de lettres, Remco Campert, romancier,
chroniqueur et poète, qui fêtera son 75e anniversaire la semaine prochaine. Ses
confrères Kouwenaar, Van Kooten, Blokker et Wolkers le décrivent comme un homme
dont la timidité est "un magnifique bouclier" et sa femme Deborah dit : "Je sais
qu’il m’aime beaucoup. Mais je pense aussi que ce ne serait pas la fin pour lui
si je disparaissais. Alors qu’il ne pourrait pas vivre sans son travail."

L’essai de la semaine
dénonce la démagogie du cinéaste Michel Moore, dont le dernier film, Fahrenheit
9/11, est "fait de demi-vérités et de non-vérités totales". "Comment se peut-il
que Moore réussisse tout de même à se faire prendre au sérieux par un large
public ?" "Sans Bush, Michael Moore est un radical de gauche marginal qu’aucune
personne sensée n’écoute."

 

Affaires françaises  

 

Le Telegraaf (p.11)
annonce la mort, à l’âge de 71 ans, du chanteur et guitariste de jazz Sacha
Distel. En rubrique artistique, il fait l’éloge du "magnifique roman" Les
âmes grises
de Philippe Claudel, paru en traduction néerlandaise.

 

Dernière modification : 10/08/2004

Haut de page