Presse néerlandaise du vendredi 25 février 2011

LES GRANDS TITRES

- Trouw (chrétien progressiste) : Universités : il faut supprimer les bourses d’études.
- De Volkskrant (centre gauche) : Seuls les fous dangereux sortent les armes contre la population ; Kadhafi le fait.
- AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : Les proches des victimes de la catastrophe aérienne de Tripoli sont les dupes de la révolte.
- De Telegraaf (populaire) : Augmentation des tarifs de parking.
- NRC-Handelsblad : Le bureau de police de Tobrouk est vide.

* * *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Libye

1) Réfugiés
Le Trouw rend compte de la réunion hier des ministres de l’intérieur de l’UE à Bruxelles sous le titre « Garder les réfugiés nord-africains dans la région ». Le ministre néerlandais de l’Immigration et de l’Asile, M. Leers, constate que « la situation géographique » fait que des pays comme Malte, Chypre, la Grèce, la France, l’Espagne et l’Italie peuvent s’attendre à un afflux de demandeurs d’asile. Les Pays-Bas sont prêts à apporter une aide matérielle et des experts, mais les réfugiés « doivent rester dans la région ».

2) Accès à Internet
monde arabe. Le Premier ministre M. Rutte juge ‘inacceptable que des gens qui se battent pour leur vie et utilisent pour cela l’Internet puissent s’en trouver privés’. Le gouvernement veut une interdiction européenne des ventes de filtres Internet aux dictatures. ‘Nous voyons actuellement en Afrique du Nord des dictatures qui coupent Internet quand cela les arrange. Nous devons faire en sorte que l’Internet continue de fonctionner’. Le vice-Premier ministre M. Verhagen ajoute que ‘cela ne s’applique pas seulement à l’Afrique du Nord : on peut y ajouter la Chine et l’Iran. L’interdiction d’exportation doit aussi valoir pour ces pays’. Le Premier ministre souhaite que l’UE offre une réserve en matière de capacité de serveurs dans le cas où des dictatures bloquent l’accès à Internet. Il va présenter le plus rapidement possible cette proposition à Bruxelles ».

3) Imposition des sociétés
Le Volkskrant, dans le prolongement de son article du 23.02 sur les avoirs libyens aux Pays-Bas, notamment à Ridderkerk, publie un entretien avec deux spécialistes de questions fiscales sous le titre « les Libyens sont aux Pays-Bas pour les impôts ». Ceux-ci affirment que « les Pays-Bas sont un paradis fiscal », que « Oilinvest s’y est installé pour cette raison » et que cette entreprise « doit avoir passé des accords avec les services des impôts néerlandais ».

4) Ambassadeur des Pays-Bas en Libye
Le Telegraaf annonce à la une que « l’Ambassadeur des Pays-Bas à Tripoli a échappé à la mort. Il s’est trouvé pris dans une fusillade alors qu’il se trouvait sur le balcon de sa chambre d’hôtel. Il venait de s’y installer parce que son ambassade n’était plus assez sûre ».

* * *

ACTUALITE INTERIEURE

Elections provinciales

« C’est avec une préoccupation croissante que le VVD et le PVV observent le CDA », signale le Volkskrant (p10). « En effet, après un premier mauvais sondage Synovate, Maurice de Hond prédit à son tour cette semaine que le VVD, le CDA et le PVV n’auront pas la majorité au Sénat. Plus tôt dans la semaine, M. Wilders (PVV) avait laissé échapper que le VVD et le CDA pourraient pimenter davantage leurs campagnes électorales. En réaction, M. Bleker, secrétaire d’Etat à l’Economie, l’Agriculture et l’Innovation (CDA), avait déclaré que « de toute façon les idées du PVV sur une interdiction du foulard islamique et les villages à racaille lui donnaient la nausée ». D’après le Premier Ministre, M. Rutte, (VVD), ajoute le Trouw (p.7), « M. Bleker est allé trop loin. Il était convenu que les partis de la coalition et leur partenaire de soutien s’épargneraient pendant la campagne. Après un contact téléphonique avec M. Wilders, M. Bleker a finalement déclaré qu’il avait été trop virulent ». Le Volkskrant préciseque « le gouvernement actuel, et notamment M. Rutte, bénéficie d’une opinion très favorable mais que l’électorat libéral traditionnel a tendance à ne pas voter, et encore moins aux élections provinciales. En ce qui concerne l’électorat du PVV, rien n’est sûr puisque les experts n’arrivent pas toujours à bien discerner les électeurs de Wilders ». L’article présente les résultats du sondage Synovate du 24 février par rapport au nombre de sièges actuels à la Deuxième Chambre. La répartition des sièges serait la suivante : VVD 34 (+3), PvdA 23 (-7), PVV 27 (+3), CDA 18 (-3), SP 16 (+1), D66 14 (+4), GroenLinks 8 (-2), ChristenUnie 5 (0), SGP 2 (0), Partij van de Dieren 3 (+1).

A noter : une tribune de l’ancien président de la Deuxième Chambre, M. Weisglas, pour lequel il n’est pas indispensable que la coalition ait la majorité à la Première Chambre : « la position forte du PVV et de M. Wilders vis-à-vis du gouvernement s’en trouverait affaiblie » (Volkskrant p22).

Drogue

Le maire de Bergen op Zoom, M. Han Polman, a présenté hier le rapport d’évaluation sur les conséquences de la fermeture des coffeeshops dans sa commune et à Roosendaal en septembre 2009. « L’afflux de touristes en provenance de France et de Belgique a été stoppé. Avant la fermeture, 25.000 touristes de la drogue se rendaient chaque semaine dans ces deux communes », retient le Volkskrant. M. Polman reconnaît toutefois que « conformément à l’effet de vase communicant qui avait été prédit, les touristes se rendent maintenant à Breda et Etten-Leur. La vente sauvage a également beaucoup diminué, de 45% à Bergen op Zoom et de 36% à Roosendaal. En revanche, on déplore une forte augmentation des cambriolages et des vols de voitures, de 75% à Roosendaal et de 62% à Bergen op Zoom. M. Polman souligne qu’une analyse plus poussée devra montrer si les petits vendeurs de drogue en sont responsables ». (Volkskrant p.8)

Enseignement supérieur

« Supprimer les bourses d’études », titre le Trouw, qui fait allusion à « un document de l’Association des Universités VSNU en possession de ce journal. Les universités en ont discuté il y a deux semaines dans un hôtel cinq étoiles à Paris. Toutes ne souscrivent pas entièrement aux éléments du projet, mais elles l’approuvent dans les grandes lignes. Les universités veulent supprimer les bourses d’études. Tous les étudiants doivent avoir recours à un emprunt et la moitié d’entre eux devraient payer des frais d’inscription plus élevés. La VSNU veut mettre son projet en œuvre le plus rapidement possible pour compenser les effets des mesures annoncées par le gouvernement, qui, rappelle le Trouw, ne s’appliquent qu’aux étudiants de deuxième cycle. Les universités veulent pouvoir établir elles-mêmes le montant des frais d’inscription (actuellement entre 5000 et 15.000 € par an). La VSNU veut enfin stopper la croissance du nombre des inscriptions à partir de 2012. Elle craint que les mesures d’austérité du gouvernement se traduisent par des licenciements. Ce projet doit proposer une alternative à de telles mesures ».

* * *

A SIGNALER
Interviews  :
- M. Machiel de Graaf, tête de liste du PVV aux élections sénatoriales (Volkskrant p.11) ;
- Mme Ann Goldstein, directrice du Stedelijk Museum d’Amsterdam qui annonce que son musée ne pourra pas rouvrir comme prévu cette année et présente une exposition temporaire (Temporary Stedelijk 2) organisée dans une partie de l’ancien bâtiment dont la rénovation est terminée. (Volkskrant p. 6 et Arts p.4-5) ;
- M. Janusz Stanczyk, Ambassadeur de Pologne aux Pays-Bas : « Cela frise parfois la discrimination » (situation des travailleurs polonais aux Pays-Bas, Volkskrant p.9).

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Dernière modification : 25/02/2011

Haut de page