Presse néerlandaise du vendredi 25 juillet 2003

Criminalité à Tilburg, où un jeune de dix-huit ans a été tué à
l’arme blanche la semaine dernière, procédures pénales, dégraissage du ministère de
l’Agriculture, télévision : les grands titres sont variés.

Le seul trait d’union à la une des quotidiens est le Tour de France,
dont le Néerlandais Servais Knaven, vainqueur de Paris-Roubaix en 2001, a remporté la
17e étape hier, à Bordeaux.

  • NRC Handelsblad d’hier soir : "Zalm honore la demande américaine :
    Détection nucléaire à Rotterdam", "’Le sida est une catastrophe économique
    en Afrique du Sud’", "Onze mille veaux biologiques livrés à l’industrie"

  • Trouw  : "Tilburg va agir sévèrement contre les criminels antillais",
    "Brusquement tout va bien pour Knaven", "La CIA et le FBI ont manqué des
    indications"


    de Volkskrant  : "L’Agriculture supprimera un quart des emplois", "La
    grande trahison de la génération de Komrij" (discours sur les soixante-huitards
    néerlandais)


    Algemeen Dagblad  : "Croissance excessive des peines d’intérêt général
    – Egalement pour des délits graves", "Des photos dissuasives doivent
    convaincre les Irakiens de la mort des frères", "Enfin un succès !"
    (victoire de Knaven)


    De Telegraaf  : "Davantage de football sur le petit écran – Assouplissement
    des règles après l’accord de Bruxelles
    ", "Bordeaux est de nouveau notre
    ville du Tour
    "

* * *

Le dossier du jour : Lutte contre le terrorisme quot ;Les Pays-Bas, en coopération avec les autorités douanières
américaines, vont installer dans le port de Rotterdam des portes de détection pour
dépister les matériaux nucléaires illégaux", annonce le NRC Handelsblad
d’hier soir dans son grand article à la une. "Le ministre des Finances Zalm a été
en concertation aux Etats-Unis à ce sujet, les derniers jours."

"Les autorités américaines avaient demandé l’installation de
ces portes de détection plus tôt ce mois. Le port de Rotterdam est l’un des plus
grands ports de transit de l’Europe aux Etats-Unis, selon le porte-parole de Zalm
. L’installation
de ces scanners doit prévenir la contrebande vers l’Amérique de matériaux
susceptibles de servir à la production d’armes nucléaires’
."

"Un porte-parole du commissaire européen Bolkestein (Marché
intérieur) a rappelé [hier] matin que la Commission européenne, cette année, avait
été mandatée par les Etats membres pour négocier avec Washington sur les mesures de
sécurité dans les ports, notamment pour ce qui est des conteneurs, dans le cadre de
l’accord européano-américain de coopération douanière."

" Bolkestein craint que les Etats-Unis ne privilégient les
ports européens qu’ils jugent suffisamment protégés
. Les différences entre les
mesures prises par divers pays peuvent perturber la concurrence au sein de l’UE
. Ce
que Zalm veut faire maintenant ne réduira pas ce problème’, déclare un haut
fonctionnaire de la Commission européenne
à ce propos. La Commission avait déjà
entamé des procédures contre un certain nombre d’Etats membres, dont les Pays-Bas, qui
ont conclu des accords douaniers bilatéraux avec les Etats-Unis. Nous partageons les
préoccupations des Pays-Bas et des Etats-Unis, mais la Commission estime qu’il est plus
efficace de régler la question dans un cadre européano-américain’
."

"Le port de Rotterdam est déjà équipé de scanners pour
dépister le fret illégal dans les conteneurs", rappelle le journal du soir.
"Les navires sont contrôlés sur la base d’analyses de risque. Selon le porte-parole
de Zalm, les scanners nucléaires seront utilisés de la même façon. ’Les transports
maritimes n’en seront guère affectés’."

"Le port d’Anvers a également pris des mesures de sécurité
supplémentaires, en concertation avec les Etats-Unis, après les attentats du 11
septembre 2001. Un porte-parole de ce port n’est pas au courant d’une éventuelle demande
d’installation de détecteurs de matériaux nucléaires" (également Algemeen
Dagblad
pp.1 et 7, Trouw p.4).

 

Actualité internationale

Relations néerlando-allemandes

" L’Université de Munster, en Allemagne, a décidé d’accorder
à l’ancien premier ministre Wim Kok un doctorat honoris causa de philosophie
",
annonce le Telegraaf (p.6). "Selon cette vieille et vénérable université, Kok
a ’eu de grands mérites pour les relations néerlando-allemandes et pour le prestige des
Pays-Bas à l’étranger en général’
. La cérémonie aura lieu le 10 décembre
prochain."

" Selon le conseil de l’université, Kok a montré peu après
son entrée en fonction en 1994 qu’il attachait beaucoup d’importance à une bonne
relation entre les Pays-Bas et l’Allemagne, en rendant visite au chancelier fédéral de
l’époque, Kohl
. Les Allemands sont aussi impressionnés par notre modèle polder
des années quatre-vingt-dix
, dans lequel le patronat et les syndicats se sont
accordés sur la modération salariale et la primauté de la création d’emplois. Ils
considèrent Kok comme la personnification de ce modèle réussi, dont l’Allemagne est
toujours jalouse."

" Outre avec Helmut Kohl, Kok a aussi développé une bonne
relation avec le chancelier fédéral actuel, Schröder, et le président allemand
Johannes Rau
, ancien ministre président de la Rhénanie-Wesphalie, où se trouve
Munster."

" Les rapports entre le prédécesseur de Kok, Lubbers, et Kohl
n’ont jamais été bons
", rappelle le journal populaire. " A cet égard,
l’Université de Munster parle d’une Wende [tournant] dans les relations
néerlando-allemandes en 1995, lorsque Kohl est venu aux Pays-Bas
. Depuis, les
relations avec les Pays-Bas se sont aussi améliorées dans le domaine scientifique, de
même que s’est amélioré l’intérêt réciproque, avec la fondation de l’Institut
allemand d’Amsterdam."

 

Actualité intérieure

Population allochtone

" Les Pays-Bas comptent un groupe en croissance rapide
d’habitants dont on ignore la nationalité
", note le Trouw (p.3). "En
sept ans, ce groupe est passé de 1 4662 à 115 569, le 1er janvier 2003. Le Centraal
Bureau voor de Statistiek
(CBS), qui a fait connaître ces chiffres hier, ne
s’explique pas cette croissance. Les personnes en question ont été inscrites à l’état
civil sans mention de nationalité."

"Le plus grand groupe d’habitants de nationalité étrangère est
formé par les Turcs : 100 286. Ils sont suivis par 97 843 habitants de
nationalité marocaine. Le top 5 est complété par les habitants ayant un passeport
allemand (56 060), britannique (44 052) et belge (26 306)."

"Les Pays-Bas comptent aussi quelques personnes qui n’y ont aucun
compatriote. C’est le cas d’un habitant qui a la nationalité kiribatienne. Le nombre de
Monégasques a doublé : ils sont deux maintenant."

 

Presse écrite

Plusieurs journaux signalent que le journal à grand tirage De
Telegraaf
étudie la possibilité de lancer une édition du dimanche. PMC, qui édite
notamment les quotidiens de Volkskrant et NRC Handelsblad, en envisage
aussi la possibilité. Le Telegraaf a paru sept jours par semaine jusqu’en 1946. Le
dernier journal à paraître le dimanche aux Pays-Bas a été De Krant op Zondag,
de Pieter Storms, qui a dû jeter l’éponge au bout d’un an et demi, en 1992 ( de
Volkskrant
pp.1 et 7, De Telegraaf p.3, Het Financieele Dagblad p.7).

 

Presse hebdomadaire

HP/De Tijd s’intéresse de nouveau à Volkert van der G., dans un
dossier intitulé "Mystères" : "Pourquoi a-t-on ignoré le vrai motif de
Volkert ? Pourquoi un autre meurtre n’a-t-il pas été résolu ? Pourquoi la justice
n’a-t-elle pas inquiété le mouvement de protection des animaux ?"
L’explication que propose l’hebdomadaire est que le vrai motif de Van der G. a sciemment
été ignoré pour éviter que le génie ne sorte de la bouteille : "En effet,
le bien-être des animaux est un thème politique sensible". Pendant vingt ans
d’incendies, de menaces et de déprédations dans des élevages de visons et de poulets et
dans des centres de tests sur cobaye, seuls quatre activistes ont été arrêtés et
poursuivis. "Un contraste frappant avec le zèle que la justice manifeste par exemple
quand il s’agit de faire juger des radicaux de droite."

Vrij Nederland reprend en guise de dossier une reconstitution de la
préparation de la deuxième guerre du Golfe publiée par The New Republic :
"Comment Bush a trompé le monde - L’Amérique a sciemment grossi la menace
irakienne".

Le magazine progressiste s’interroge par ailleurs sur l’abandon par les
grands pays européens du Pacte de stabilité. "Il importe beaucoup pour les Pays-Bas
que tout le monde respecte le Pacte de stabilité. Après tout, ils ont renoncé à leur
solide florin. Ils veulent un euro solide en échange. Mais les grands pays européens
voient les choses autrement en ce moment : l’intérêt national prime. C’est exactement ce
que les europessimistes ont toujours redouté : les grands pays, le moment venu, ne
respectent pas leurs engagements. Ils ne paieront pas de sanction. C’est pourquoi l’euro
est voué à l’échec, selon les pessimistes."

La section Republiek der Letteren contient une recension du
livre "Qui a tué Daniel Pearl ?", de Bernard-Henri Lévy. Dans les pages
consacrées aux médias figurent une interview de l’actrice Ludivine Sagnier (Swimming
Pool
, La petite Lili) : "J’ai un sens prononcé du ridicule."

Elsevier évoque la protection des quartiers huppés.
"Kralingen, à Rotterdam, a été le premier. Aerdenhout a suivi. La protection
collective, avec surveillance régulière, est à la mode. Et ça marche. Le nombre de
cambriolages baisse, parfois même à zéro. Mais les moins nantis, qui n’ont pas recours
aux services d’entreprises privées, peuvent aussi faire plus pour éviter les
voleurs." "Quelques chevilles et serrures supplémentaires font merveille."

Sur le plan européen, le magazine conservateur revient aussi à la
question du Pacte de stabilité. "La proposition de Gerrit Zalm de calculer les
déficits budgétaires autrement peut être utile à beaucoup de pays de l’UE."
"Que propose Zalm ? Nous devons calculer les déficits de telle sorte que, dans la
mauvaise conjoncture actuelle (mais dont la hausse est prévue), ils soient inférieurs
aux calculs soumis à l’eurogroupe et à l’Ecofin. En tant qu’ancien directeur du Centraal
Planbureau
(CPB), Zalm connaît la manière néerlandaise de calculer le déficit.
Mettons que l’économie reprenne. Il faut alors environ trois trimestres, aux Pays-Bas,
pour que les conséquences pour les recettes fiscales soient sensibles. Le CPB tient
compte de ce décalage, l’idée étant qu’en fait, le déficit est moindre si on ne
considère que les recettes et les dépenses en cours. Zalm pense que les économistes de
la Commission européenne pourraient aussi appliquer un tel système dans leurs calculs,
qui sont déterminants pour le processus décisionnel du Pacte de stabilité."

 

Economie, Finances

Agriculture 

"Le ministère de l’Agriculture, de la Nature et de la Qualité
alimentaire supprimera presque un quart de ses emplois durant les prochaines années,
annonce le Volkskrant dans son grand article à la une. "Selon des initiés,
il s’agit de plus de 1 200 emplois à plein temps et c’est la plus grande opération
de dégraissage de l’histoire du ministère."

"Cette suppression d’emplois découle des économies que le
gouvernement précédent et le gouvernement actuel ont convenu de réaliser. Les treize
ministères apporteront tous leur contribution, mais l’Agriculture est en tête avec une
réduction de 22 %, soit 1 200 emplois sur un total de 5 500. Le dégraissage
devra être réalisé en 2007."

"Le ministre Veerman doit sa position à un certain nombre de
vieux dépassements de budget. De plus, il veut créer un tampon, car la réduction de
l’appareil administratif est une affaire laborieuse qui n’est pas immédiatement
rentable."

"Le ministre a pour principe ’moins de politique, moins de
règles’. Les fonctionnaires chargés de l’application de la politique du lisier seront
les plus durement touchés. La simplification des règles et des procédures – un
guichet unique pour les paysans – devra réduire la charge de travail de 40 %.
Les initiés affirment que cela concerne des ’centaines d’emplois’."

 

Affaires françaises

Le Trouw (p.7) mentionne l’adoption par le Parlement des
propositions du gouvernement en matière de réforme des retraites.

Le Telegraaf relève que deux plongeurs d’IJmuiden semblent
avoir trouvé en Mer du Nord l’épave d’un sous-marin français de la première guerre
mondiale (p.7) et que le Beaujolais sera probablement excellent cette année (p.11).

Le journal populaire consacre par ailleurs un grand article illustré
aux expositions sur d’Artagnan et Louis XIV, à Maastricht (p.13).

Dernière modification :

Haut de page