Presse néerlandaise du vendredi 26 septembre 2003

Tous les quotidiens publient une
grande photo, à la une, de la Nigériane Amina Lawal, acquittée jeudi en appel après
avoir été condamnée à la lapidation pour adultère, l’an dernier.

Sur le plan intérieur, deux journaux
titrent sur une note du ministre de la Rénovation administrative De Graaf (D66) qui sera débattue en conseil des ministres,
aujourd’hui. Le dossier KLM Air France fait également l’objet d’une bonne couverture de
presse.

 

  • NRC Handelsblad
    d’hier soir : "La politique d’intégration n’est pas un échec total –
    Publication du rapport sur 30 ans de politique", "Prodi diminué dans l’affaire
    Eurostat"
  • Trouw
     : "Pas de lapidation pour Amina Lawal", "Les Français domineront dans la
    coopération avec KLM", "Politique d’intégration : il n’y avait pas assez
    d’attention pour les autochtones"
  • de
    Volkskrant
     : "Démettre tous les maires – Election à partir de 2006",
    "Les banques refusent d’accorder des prêts immobiliers dans les quartiers à
    problème"
  • De
    Telegraaf
     : "Election des maires à partir de 2006 – Les échevins auront moins de pouvoir dans le nouveau
    système
    "
  • Algemeen
    Dagblad
     : "Pas de cohérence sur le RSI – Les patients déconcertés par la
    divergence des recommandations", "Moberg prend encore un autre emploi",
    "Amina a le droit de vivre"

 

 

* * *

 

Actualité
internationale

Pays-Bas – Liberia

" Le ministre des Affaires étrangères De Hoop Scheffer
rejette la participation de soldats néerlandais à une
 force de paix internationale au Liberia
", note le Volkskrant (p.3). "Le détachement de
militaires en Afrique occidentale ne serait pas conforme aux critères de contribution à
des opérations militaires."

"Ces règles ont été établies
pour éviter un drame comme celui de Srebrenica", rappelle le journal de
centre-gauche. "Selon des personnes concernées de près, il est établi pour De Hoop
Scheffer que l’envoi de militaires au Liberia ’ne passera pas’ ce qu’on appelle le Cadre de contrôle. Il l’a fait savoir en
cercle restreint à son ministère."

"Le ministre de la Défense,
Kamp, n’a pas encore pris position, mais des fonctionnaires soulignent qu’il y a peu de
chances qu’il passe outre à un ’non’ de De Hoop Scheffer. Le gouvernement prendra
probablement une décision la semaine prochaine."

"Les Nations Unies ont demandé à
La Haye, le mois dernier, d’apporter une contribution à la
 force de paix UNMIL de 15 000 hommes qui sera au Liberia à partir du
1er octobre."

 

 

Actualité
intérieure

Election des maires

" Tous les maires en poste seront démis en mars 2006,
lorsque le maire élu fera son apparition au moment des élections municipales
",
annonce le Volkskrant dans son grand article à
la une. " C’est ce que dit une note du ministre
de la Rénovation administrative De Graaf qui sera débattue par le gouvernement,
aujourd’hui
."

"Les maires en poste qui ne
seront pas candidats ou qui ne seront pas élus pourront demander un traitement de
disponibilité ou éventuellement partir en retraite anticipée. Lors de l’introduction de
l’élection du maire, il faudra tenir compte ’le plus possible’ de la situation des maires
en poste, écrit De Graaf."

" Aux termes de la note, toutes les personnes âgées de
18 ans ou plus pourront poser leur candidature à la fonction de maire
. Il n’y aura
pas de limite d’âge supérieure – actuellement, les maires partent en retraite à 65
ans. Les nouveaux maires seront élus pour quatre
ans, deux ans de moins que le mandat actuel dans le cadre de la nomination par la Couronne
."

" Le maire élu aura beaucoup plus de compétences .
De Graaf le qualifie dans sa note de ’leader de gouvernement local’, auquel on pourra
demander de rendre des comptes sur sa politique. Le candidat qui gagnera l’élection
formera son propre collège. Il aura le droit de proposer au conseil municipal de nommer
des échevins et pourra également demander leur démission. Il décidera d’autre part de
la répartition des portefeuilles au sein du collège. Il pourra aussi modifier le paquet
des tâches et il sera responsable de la cohérence de la politique du collège."

"Le maire de Haarlem, Pop, qui
préside l’Association des maires néerlandais (NGB), rejettent ces projets. ’Qu’est-ce
cela apportera à la démocratie locale ?’ La plupart des maires sont contre cette
élection. Une minorité est pour, à condition que le maire ait vraiment une position de
force. D’après Pop, ce ne sera pas le cas."

Le Telegraaf (pp.1 et 6) précise que "le
ministre De Graaf espère pouvoir soumettre son projet d’élection des maires au Conseil
d’Etat en juin prochain".

 

De Hoop Scheffer

Le ministre des Affaires étrangères Jaap de Hoop
Scheffer (CDA) restera en poste jusque début décembre
. C’est ce que le premier
ministre Jan Peter Balkenende écrit dans une lettre envoyée à la Deuxième Chambre,
hier. La Chambre, mardi, avait demandé des éclaircissements concernant la nomination de
De Hoop Scheffer au poste de secrétaire général de l’OTAN.

Dans sa lettre, Balkenende écrit que le gouvernement tient à boucler convenablement la
présidence de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) que
De Hoop Scheffer assure cette année
. Une conférence des ministres des Affaires
étrangères de tous les Etats membres de cette organisation clôturera la présidence
néerlandaise à Maastricht, les 1er et 2 décembre. De Hoop Scheffer, qui veut régler
les questions de respect des droits de l’homme qu’il a abordées durant cette présidence,
démissionnera "après la conférence ministérielle", selon Balkenende ( Het Financieele Dagblad p.3).

Le Volkskrant , de son côté, annonce à la une que le leader du groupe parlementaire CDA, Maxime Verhagen, et la ministre CDA des Transports
et Voies d’Eau, Carla Peijs, sont en pourparlers avec le premier ministre Balkenende sur
la succession de De Hoop Scheffer
. Ce serait
surtout Verhagen qui aurait des chances d’obtenir le portefeuille
, alors que l’ancien
haut fonctionnaire Bot n’en aurait guère, en dépit des rumeurs persistantes qui ont
circulé les derniers temps.

Le problème pour Verhagen est que le
groupe CDA s’est carrément prononcé contre le passage de son leader au gouvernement,
cette semaine. "Mais l’actuel président du groupe parlementaire, qui a été
porte-parole pour la politique étrangère, semble conscient du fait qu’une chance unique
se présente à lui", souligne le Volkskrant,
qui estime que le secrétaire d’Etat aux Finances, Wijn, pourrait le remplacer à la tête
du groupe.

 

Référendum sur la Constitution
européenne

Le NRC Handelsblad (p.3) d’hier soir annonce la fondation par le parti socialiste radical SP, samedi
à La Haye, d’un Comité du référendum qui fera campagne pour le "non" à la
Constitution européenne au référendum consultatif que les Pays-Bas organiseront
probablement
. Une large majorité des sénateurs VVD a en principe approuvé le
projet, de sorte qu’il semble qu’il y ait aussi une majorité en faveur du référendum à
la Première Chambre.

Le Comité du référendum agira contre
la Constitution européenne parce qu’elle n’est "pas démocratique, pas sûre et pas
sociale"
, selon le député SP Van Bommel. Le fait que 51 % des Néerlandais
soient pour, d’après une enquête du NRC Handelsblad,
ne l’inquiète pas. "Presque quatre-vingts pour cent disent aussi qu’ils ne savent
pas grand-chose de la Constitution. C’est cette lacune que notre comité va combler."

 

Presse
hebdomadaire

Elsevier accuse le patron de la compagnie
aérienne KLM, Leo van Wijk, de vouloir profiter personnellement d’une fusion avec Air
France. Cette fusion, prédit l’hebdomadaire conservateur, sera funeste pour Schiphol et
l’emploi néerlandais. Mais l’argumentaire de l’auteur est surtout faite d’opinion, de
sorte qu’on a l’impression de lire un billet d’humeur dont il aurait allongé la sauce.

Le baromètre annuel des hôpitaux
donne l’hôpital catholique Onze Lieve Vrouwe Gasthuis (Amsterdam) comme meilleur
établissement de l’année. Il y a peu de points faibles cette fois-ci. Personne n’est
mort à cause de la longueur d’une liste d’attente, par exemple. Mais la situation
financière de certains hôpitaux est mauvaise et ce n’est peut-être pas tout à fait par
hasard qu’il s’agit de ceux où il y a le plus de bisbille interne.

"Je pense que l’histoire
montrera que les Américains et les Britanniques avaient en grande partie raison" au
sujet de l’Irak, retient Hugo Camps d’un entretien avec l’ambassadeur du Royaume-Uni aux
Pays-Bas, Colin Budd, "un Britannique atypique". "La conférence
néerlando-britannique a connu sa troisième édition cette année. Nous avons beaucoup en
commun. Quand on regarde les relations entre les Pays-Bas et leurs voisins, on est obligé
de constater que les Pays-Bas, dans un certain sens, font partie de l’économie allemande.
Mais du point de vue culturel, les Pays-Bas se sont abrités sous un parapluie
anglo-saxon. Ma femme [une Néerlandaise] est née en 1946. Elle était fascinée par la
culture française. Cela, c’est fini. Il n’y a pas beaucoup
 de Néerlandais qui comprennent la France. La BBC, qui menait ici une
existence de pirate dans les années quatre-vingts, a aspiré l’élite culturelle
néerlandaise."

HP/De Tijd considère que l’opposition, durant
le débat politique général à la Deuxième Chambre, a manqué une belle occasion de
mettre flamberge au vent. Au lieu d’être un forum de débats tirés au couteau, la
Chambre ressemblait à une classe de fillettes, d’après le magazine. Murmures égayés,
rires étouffés, le périodique féminin Viva qui
passait de main en main et beaucoup de platitudes. Après l’embêtante interruption qui
avait pour nom Fortuyn, la Chambre est redevenue le living convivial de naguère, selon
l’hebdomadaire. Le dossier de la semaine a pour thème les conséquences du divorce

De Vrij Nederland , outre un reportage bizarre et
passionnant sur la morgue de l’aéroport de Schiphol, on retiendra le dossier
"L’élève le plus sage de la classe – Les Pays-Bas suivent aveuglément
l’Amérique", une tournée des "spécialistes" de la politique étrangère
et de l’Amérique : Steven Everts, Bart Tromp, Lousewies van der Laan, Maarten van Rossem,
Hans van Baalen... "Le pays de la ’hollandite’ et de l’opposition aux missiles de
croisière se laisse maintenant incorporer sans façons dans le camp pro-américain",
constate l’hebdomadaire progressiste. "Par pure reconnaissance, nous pouvons même
fournir le secrétaire général de l’OTAN. Des spécialistes de l’étranger sur les
conséquences du comportement de bichon." Tromp (Clingendael), notamment, ne mâche
pas ses mots : "Les Américains sont comme une bande d’étourneaux qui surgit
quelque part, fait un vacarme assourdissant, conchie tout et repart." Van Rossem
(Université d’Utrecht) : "Bush et son équipe se comportent de façon grossière et
maladroite dans les forums internationaux : barrez-vous ou nous passons en
bulldozer." "Pourtant, Balkenende a donné aux Américains un chèque en
blanc."

 

Economie, Finances

KLM – Air France

Le projet de coopération entre les
compagnies aériennes KLM et Air France reste l’un des grands thèmes des rubriques
économiques, mais mis à part les tribunes en page d’opinion, les articles sont un peu
répétitifs ou spéculatifs. "On ne sait pas encore quand le gouvernement prendra
position sur la coopération", écrit ainsi le Trouw
à la une. "Les spécialistes sont pessimistes : KLM et Schiphol seront les perdants", poursuit le
journal chrétien progressiste dans son cahier de
Verdieping
.

Le Financieele Dagblad (p.13) croit savoir que
"le gouvernement est ’positif’ sur le projet". Le journal d’affaires souligne
qu’il ne faut attendre de nouvelles informations du gouvernement néerlandais,
aujourd’hui. En page d’opinion, les journalistes Gert van der Have et Rob van’t Wel
estiment que KLM prend un risque.

"Le gouvernement approuvera la
reprise de KLM par Air France", affirme le Volkskrant
à la une. "Les dernières inquiétudes des ministres sur la fonction de mainport de Schiphol ont été dissipées mercredi
soir, lors d’un entretien avec les compagnies aériennes." "A l’aéroport
national, on est moins confiant. Il ressort de documents internes confidentiels qu’il est
possible que 15 % des vols sur Paris disparaissent."

L’ Algemeen Dagblad (p.11) relève que, selon le
PDG de KLM, Leo van Wijk, la fusion créera des emplois. Le Telegraaf (p.29), au contraire, souligne que
"Leo van Wijk n’a pas pu donner la moindre garantie aux syndicats que l’alliance
entre KLM et Air France se passera sans perte d’emplois".

 

Affaires
françaises 

Plusieurs quotidiens rendent de la
présentation du budget 2004.

"Le gouvernement français semble
avoir tenu compte, du moins sur le papier, des vives critiques de la Commission
européenne et d’un certain nombre de pays de la zone euro sur son ’comportement
budgétaire indiscipliné’", écrit le Financieele
Dagblad
(p.6). "Après 200 (3,1 %) et cette année (4 %), le déficit
budgétaire français, à 3,6 %, dépassera pour la troisième année consécutive le
maximum de 3 % du PIB défini par le
Pacte de stabilité." "Le commissaire européen aux Affaires monétaires, Pedro
Solbes, a indiqué jeudi que la réduction du déficit budgétaire français était
insuffisante. Le ministre néerlandais des Finances, Gerrit Zalm, a immédiatement fait
savoir qu’il exigerait de la France qu’elle coupe davantage dans son budget."
"’A mon avis, il n’y a pas de raison d’autoriser la France à dépasser 3 % pour la troisième année’" (également Trouw p.6, De
Telegraaf
p.30).

Le Trouw (p.6)contient par ailleurs un article sur
le "paradoxe français", basé sur le supplément sur le vieillissement de la
population du quotidien Le Monde : "nulle
part ailleurs dans l’UE il n’y a autant de mères qui travaillent et d’enfants qui
naissent qu’en France".

Le Volkskrant (p.5) et l’ Algemeen Dagblad (p.7) évoquent le cas tragique
de Vincent Humbert, un jeune tétraplégique muet et aveugle qui réclamait l’euthanasie
et que sa mère avait décidé d’aider à mourir.

Dernière modification :

Haut de page