Presse néerlandaise du vendredi 27 juillet 2012

Trouw (chrétien progressiste) : L’amiante se trouvait depuis des mois dans les logements [désamiantage de logements sociaux à Utrecht].

De Volkskrant (centre gauche) : L’aide aux foyers surendettés soumise à des conditions.

AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : Vont-ils nous rapporter le l’or ? [J.O. de Londres].

De Telegraaf (populaire) : Baisse de l’absentéisme pour maladie.

Het Financieele Dagblad : La Rabobank licencie quatre banquiers liés au scandale du Libor [manipulation sur les taux interbancaires].

NRC-Handelsblad : Le drapeau noir du Jihad flotte sur la ville syrienne d’Azaz.

* *

AFFAIRES EUROPEENNES

BCE

L’ensemble de la presse se fait l’écho des propos du président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, déterminé à « tout faire pour préserver l’euro » et relève l’optimisme des places boursières à la suite de cette annonce. L’économiste monétaire néerlandais, Lex Hoogduin, a réagi immédiatement par tweet en appelant M. Draghi à être plus explicite. Il estime que « ses propos, sans annonce de mesures claires, ne font qu’augmenter l’instabilité ». L’universitaire Harald Benink remarque que l’absence d’action serait effectivement regrettable « mais tout indique que la BCE serait prête à racheter, indirectement, des dettes publiques espagnoles et italiennes afin de faire baisser les taux d’intérêt ».

ACTUALITE INTERIEURE

Police

- Le Volkskrant relève que selon le CBS (Centraal Bureau voor de Statistiek), les chiffres de la criminalité sont restés stables en 2011 : 1,19 million de crimes, comme en 2010. « Dans la moitié des cas, il s’agit de vols ou de cambriolages. 25% des affaires ont été résolues. Le taux de réussite le plus élevé se situe dans le domaine de la drogue et des crimes où des armes sont impliquées ».

- Le Trouw présente les résultats d’une étude du CBS sur l’image de la police dans la population. « Plus de 70% des Néerlandais soutiennent l’action de la police et estiment que celle-ci défend des valeurs importantes. (…) ‘La sympathie pour la police est relativement stable’, a commenté l’auteur de cette étude. ‘Il y aura toujours des réticences, notamment en ce qui concerne les contraventions liées à la circulation automobile, mais l’image de marque de la police est forte. Celle-ci effectue plus de 200.000 arrestations par an. Il peut arriver qu’une affaire remettant en question ses méthodes arrive dans les médias, mais cela reste rare. On constate qu’en cas de difficulté, les citoyens appellent rapidement la police’. Les statiques montrent que le soutien aux forces de l’ordre est le plus fort dans la catégorie d’âge des 65 ans et plus et la moins forte dans la catégorie d’âge entre 15 et 25 ans. L’appréciation de la police est identique en zone urbaine ou en zone rurale ».

Consommation de stupéfiants

Le Trouw note ce matin que « Les Néerlandais sont champions dans l’utilisation de drogues comme le cannabis, l’ecstasy, la cocaïne ou le speed. A l’exception de la méthamphétamine, les villes néerlandaises figurent en haut des listes établies par des chercheurs européens qui ont analysé en 2011 les traces de stupéfiants dans des échantillons d’eaux usées prélevés dans 19 villes européennes. Les résultats ont été publiés hier dans Science of the Total Environment. Notamment en matière de consommation d’ecstasy, les Pays-Bas se trouvent en tête. A Eindhoven, ville du Brabant-Septentrional, on a trouvé bien plus de traces de cette ‘drogue de la fête’ par mille habitants qu’ailleurs » Le Volkskrant, pour sa part, retient qu’Amsterdam et Anvers détiennent le record absolu de la consommation de cocaïne par habitant. « D’après les calculs, les Amstellodamois consommeraient grosso modo 30.000 ‘lignes’ de cocaïne par jour ». Le quotidien cite l’universitaire Pim de Voogt de l’Université d’Amsterdam. Celui-ci a coopéré à l’étude à la demande de l’institut KWR (Watercycle Research Institute). Il explique qu’une telle analyse « donne des résultats bien plus fiables qu’un sondage sur les habitudes de consommation de stupéfiants. Il est même possible de déterminer si les drogues ont d’abord été consommées ou jetées directement dans l’eau. »

LA FRANCE DANS LA PRESSE NEERLANDAISE

Le Financieele Dagblad note que l’entreprise néerlandaise DeMaCo (systèmes de refroidissement) vient d’être associée au programme ITER [recherches sur la fusion nucléaire].

A SIGNALER

Le Volkskrant publie une brève indiquant que des personnes appelées à témoigner devant la CPI (Cour Pénale Internationale) dans l’affaire des violences électorales au Kenya en 2007-2008 ont fait l’objet de menaces.

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.
Compte Twitter de l’ambassade : www.twitter.com/FranceinNL.
Site internet de l’ambassade : http://www.ambafrance-nl.org.

Dernière modification : 09/09/2014

Haut de page