Presse néerlandaise du vendredi 28 juin 2002

La Liste Pim Fortuyn, déjà tracassée par divers incidents qui ont
notamment suscité des doutes sur la crédibilité de son leader Mat Herben,
traverse désormais une véritable crise : la "vieille" direction,
composée des deux fondateurs du parti restant après la mort de Fortuyn, Dost
et Langendijk, a retiré sa confiance à la nouvelle direction intérimaire
qu’elle a elle-même installée début juin. 

NRC Handelsblad
d’hier soir : "Les Danois condamnent la politique de La Haye concernant l’élargissement
de l’UE", "15 % d’augmentation salariale pour la direction du
syndicat FNV-Bondgenoten" "Une Cour américaine qualifie
d’inconstitutionnel le serment d’allégeance"

De Telegraaf
 : "Grave crise au sein de la LPF – Le groupe parlementaire menace de se
retirer"

Trouw  : "Lutte pour le pouvoir au sein de la
LPF", "’La Cour offense l’âme américaine’"

de Volkskrant
 : "Les fondateurs de la LPF tentent un coup d’Etat", "Le G8
soutient le Plan d’action pour l’Afrique" (Reuters-AFP-AP)

Algemeen Dagblad
 : "La lutte pour le pouvoir divise la LPF – Le groupe parlementaire se
heurte aux fondateurs du parti" 

* * * 

Le
dossier du jour : Liste Pim Fortuyn
 

" Le leader LPF Herben a dû
quitter brusquement les pourparlers de formation, hier, pour conjurer une crise
au sein de son parti
", écrit le Trouw
dans son grand article à la une. "Le groupe parlementaire LPF menace de
sortir du parti et de suivre sa propre voie, maintenant qu’une lutte pour le
pouvoir a éclaté entre l’ancienne et la nouvelle direction du parti."

" Les leaders politiques du
CDA et du VVD, Balkenende et Zalm, ne s’attendent pas à ce que les problèmes
entre la direction et le groupe LPF entravent sérieusement la formation
. Le
leader VVD, Zalm, prévoit cependant que ’l’extinction du petit incendie de la
LPF’, comme il l’a appelé, retardera un peu la formation
. ’Il ne faut rien
forcer. Si nous avons besoin de plus de temps à cause de cela, il faudra le
prendre’, a déclaré Zalm à l’issue du dialogue que, par la force des choses,
il a eu avec le CDA sous la direction de l’informateur Donner. Zalm, comme
Balkenende, a souligné l’union du groupe parlementaire 
LPF. ’Je suis heureux que Herben prenne le groupe en main’, a déclaré
Balkenende, qui a ajouté que la stabilité est d’une grande importance pour un
groupement participant à des pourparlers de coalition."

"L’agitation au sein de la LPF a commencé par une querelle entre
les anciens dirigeants encore en place, Langendam et Dost, et la nouvelle
direction, composée de six personnes, qui devait prendre le relais la semaine
prochaine. Les deux dirigeants de la première heure, qui étaient proches de
Fortuyn, ne veulent pas céder la place. Le conflit a tourné à une grave crise
de parti hier, lorsque le groupe parlementaire s’en est mêlé."

"Si les deux membres de la ’vieille’ direction persistent à ne pas
céder la place à la nouvelle direction, les 26 députés LPF rompront avec
leur propre parti, a annoncé le vice-président du groupe, Ferry Hoogendijk.
’Ce sera la rupture. Nous quitterons alors le parti.’ Hoogendijk a souligné
qu’il fallait maintenant mettre fin au ’chaos’ au sein de la LPF."

"Du point de vue juridique, Langendam et
Dost tiennent toujours les rênes", souligne le journal chrétien
progressiste. " Hoogendijk pense que
le groupe pourra conserver le titre Liste Pim Fortuyn après une éventuelle
rupture
. Le secrétaire du groupe, Eerdmans, a également qualifié une
rupture entre le groupe et la vieille direction de possible. Le député Jim
Janssen van Raay a suggéré que les deux anciens dirigeants se rendaient
coupables de fraude."

" Chaque jour amène un
nouvel incident concernant la Liste Pim Fortuyn
", constate le journal
amstellodamien Het Parool d’hier
soir, à la une. " Si ce n’est pas
une déclaration du président du groupe, Mat Herben, en personne, ce sont des
outsiders qui affirment quelque chose. Ou alors c’est un député, en général
Jim Janssen van Raay, qui attire l’attention
. [Avant-]hier soir, Janssen van
Raay déclarait encore que le meurtrier de Fortuyn avait été envoyé par Al
Qaeda."

"Les problèmes étaient prévisibles. Il est évident qu’un parti
qui fait son entrée à la Chambre avec 26 membres, après l’assassinat de son
leader politique, ne manifeste pas la discipline des partis établis. Mais il
faut se demander si la LPF prendra vraiment son essor. Prenons la moisson des
derniers jours : Herben déclare dans une interview que le parti pourra se
dissoudre ou fusionner dans huit ans. Il le dément par la suite, bien qu’il
existe un enregistrement. Selon des membres de Leefbaar Nederland, Herben,
durant un ’entretien d’embauche’, a accusé Pim Fortuyn de consommation de
drogue. Le président controversé Peter Langendam (’La balle venait de la
gauche’) songe à rester en fonction. Et un certain nombre de députés sont mécontents
de la manière dont le parti sera dirigé à l’avenir."

"Entre-temps Herben dilapide les ’joyaux de la couronne’ de Pim. Il
n’y aura pas de service civil, les frontières ne seront pas fermées, il y aura
tout de même davantage de moyens financiers pour l’enseignement, la sécurité
et les soins. Le maire sera élu, oui, mais c’est bien tout. Tout bien considéré,
le parti est une belle pagaille."

"Si les membres qui estiment que l’on dilapide ’les idées de Pim’
trouvent un podium, la grande tension entre le parti et le groupe parlementaire
deviendra vraiment visible."

 Commentaires

Pour l’éditorialiste du Haagsche Courant d’hier soir, "il s’agit de tirer au clair
l’affaire Herben". " On a
l’impression que Herben a été parachuté à LN par des membres de la Défense
et qu’ensuite, à la tête de la LPF, il a imposé le choix du nouvel avion de
combat – le Joint Strike Fighter – alors que Fortuyn y était opposé
."
Le journal haguenois s’étonne de la désinvolture avec laquelle la LPF a
approuvé cette "gigacommande", "sans voir débattu une seconde
de l’affaire". "Il est extrêmement décevant que la justice ne puisse
pas examiner à fond ces accusations implicites", conclut le commentateur,
"parce que la politique néerlandaise, dans laquelle Herben joue maintenant
un rôle éminent, acquiert une mauvaise réputation."

Ce matin, le Volkskrant constate que " le
leader de la LPF, Mat Herben, récemment qualifié de ’héros des bobonnes en
robe à fleurs’, a une tache sur son blason
". "Maintenant que le
gouvernement Balkenende est presque formé et que Herben se taille rapidement
une réputation politique, les dirigeants de Leefbaar Nederland ont trouvé
qu’il était temps de raconter leur histoire", remarque le journal de
centre-gauche à propos de l’interview des membres de la commission des
candidatures de LN publiée mercredi et durant laquelle ils ont rapporté
l’incident de la prétendue consommation de drogue de Pim Fortuyn. "Herben
a une autre version de l’entretien avec la commission. Il convient de noter à
cet égard que, durant la courte période
qu’il a passée en politique, il a déjà dressé une longue liste de démentis
de déclarations antérieures
." "Quand une personnalité politique
prêche le rétablissement des normes et valeurs, elle doit être sans reproche.
Si le comportement condamné par LN avait pour motif la modification de la
position de Fortuyn sur le JSF (de ’gaspillage de l’argent des contribuables’ en
’point négociable’), la façon d’agir de Herben a d’autant plus de poids."

A noter que Mat Herben se défend dans une
tribune libre publiée par le même Volkskrant
et qu’il qualifie de "médisance" les affirmations de Broos Schnetz
(LN).

L’ Algemeen
Dagblad
, de son côté, qualifie d’"histoire invraisemblable"
l’affirmation de Jim Janssen van Raay selon laquelle Van der G., le meurtrier présumé
de Pim Fortuyn, aurait été téléguidé par l’organisation terroriste Al
Qaeda. "Jim n’a jamais été le plus malin de la classe et il ne le
deviendra certainement pas après sa résurrection politique." "Le
meurtre de Fortuyn assure de longues années de spéculation à ceux qui croient
aux manipulations mortelles des pouvoirs établis. Une source de divertissement
pour les amateurs."

 

Actualité internationale

 Présidence
danoise de l’Union européenne

" Le Danemark, qui assurera
la présidence de l’Union européenne pendant un semestre, à partir de la
semaine prochaine, critique vivement la position des Pays-Bas et de l’Allemagne
dans les négociations sur l’élargissement de l’UE
", relève le NRC Handelsblad
d’hier soir à la une. "Le premier ministre danois, Anders Fogh Rasmussen,
reproche aux deux pays de compliquer inutilement l’élargissement de l’UE par
des discussions sur son coût. C’est ce qu’il a déclaré [avant-]hier soir lors
d’un entretien avec un groupe de journalistes, à Bruxelles. Le Danemark veut
aboutir à un accord sur l’adhésion de nouveaux membres, au sommet européen de
Copenhague, en décembre."

"Fogh Rasmussen a souligné que le budget
total de l’UE (environ 100 milliards d’euros) représente un pour cent du
produit intérieur brut commun des Quinze. L’adhésion de nouveaux pays entraînera
une augmentation de ce budget de 0,01 % au plus. ’Cela ne peut pas être un
argument en faveur d’un possible report de l’élargissement’, a déclaré le
premier ministre danois, qui dirigera les négociations sur l’élargissement à
partir de la semaine prochaine" (également de Volkskrant p.5, Algemeen
Dagblad
p.7).

 

Actualité intérieure 


Police

L’ Algemeen
Dagblad
(pp.1 et 4) annonce la prochaine formation d’une unité de police spéciale
qui sera chargée de la lutte contre le terrorisme informatique. Cette équipe
de spécialistes devra entrer immédiatement en action en cas d’offensive de
l’extérieur contre les systèmes informatiques d’intérêt vital, comme les
ordinateurs des compagnies d’eau et d’énergie, de la navigation aérienne, des
hôpitaux et des transactions financières. Le Hacking Emergency Response Team comptera "quelques dizaines de
personnes" en 2008.

 

Presse hebdomadaire 

Il n’y a pas d’affaires vraiment saillantes
dans les hebdomadaires, cette semaine. Elsevier
remarque dans son article de couverture que les personnes seules ne sont plus à
plaindre actuellement : un bon emploi, des sorties fréquentes et une vie
sexuelle passionnante caractérisent l’existence des happy singles, s’il faut en croire le magazine conservateur. Leur
nombre est en croissance rapide aux Pays-Bas, la famille traditionnelle est
menacée et la société néerlandaise tend probablement vers une "trame
caribéenne". Dans un autre article, Johan Derksen, rédacteur en chef de Voetbal
International
, fulmine contre le Mondial 2002. Vu la qualité des pays
participants, les Pays-Bas auraient pu devenir champion du monde "les
doigts dans le nez", affirme-t-il.

HP/De
Tijd
,
sous le titre "Marché immobilier : l’acheteur est roi", publie un
dossier sur le prix des maisons d’habitation, dont le bureau conseil
PricewaterhouseCoopers a prédit la chute il y a quelques semaines. Il s’avère
qu’elles se vendent moins vite et que les acheteurs peuvent se montrer plus
exigeants, mais un effondrement des prix, comme en 1979, semble exclu.

Vrij Nederland
a constitué un dossier sur le malaise économique. "La Haye" n’a plus
d’argent et coupe dans tout ce que Melkert, en tant que ministre des Affaires
sociales, a imaginé pour créer des emplois. C’est le négociateur du VVD et
ministre démissionnaire des Finances Zalm qui mène l’opération "Taquiner
Adje", souligne l’hebdomadaire progressiste, qui a notamment consulté
l’ex-secrétaire général Sweden van Wijnbergen. Cet ancien haut fonctionnaire
estime que, si la coalition en cours de formation doit économiser dix milliards
d’euros, c’est que Zalm a échoué. "Durant les années grasses, les
politiques Paars ont profité du boom,
mais ils n’ont pas résolu les problèmes structurels."

 

Economie, Finances
Train
à sustentation magnétique

Les Etats Provinciaux de Groningue, de Frise,
de Drenthe et du Flevoland sont disposés à dégager au total plus de 519
millions d’euros pour l’installation d’un train à sustentation magnétique de
Schiphol à Groningue (ligne du Zuiderzee). La contribution totale que le
gouvernement demande aux provinces et aux communes pour ce projet est de un
milliard d’euros. Les Etats Provinciaux de Groningue ont décidé avant-hier de
dégager 245 millions d’euros, tandis que ceux de la Frise mettent à
disposition 200 millions. La Drenthe est prête à apporter une contribution de
51 millions et le Flevoland veut réserver plus de 23 millions d’euros. Les
provinces posent cependant des conditions, l’une étant que la Hollande du Nord
et les communes d’Amsterdam et de Haarlemmermeer apportent également une
contribution, compte tenu du profit qu’elles tireraient d’une liaison rapide
entre la Randstad et le Nord (également de
Volkskrant
p.3).

"On
peut jeter l’argent par la fenêtre de différentes manières", commente l’éditorialiste
du NRC Handelsblad. "Les
provinces du Nord en ont trouvé une très particulière : elles essaient
de réunir plus d’un milliard d’euros pour l’installation d’un train à
sustentation magnétique." L’inconvénient de cette technologie, selon le
journal du soir, "est qu’à l’exception de la Chine, elle n’est appliquée
nulle part, pas même en Allemagne où elle a été développée par un
consortium dirigé par Siemens". "Le coût est trop élevé et la dégradation
du paysage par la ligne sur piliers est énorme." "Il vaut mieux
conserver le caractère ouvert du Nord, et surtout : il y a des points
noirs plus urgents à résoudre dans les transports publics néerlandais."

 

Affaires françaises 

Le
Financieele Dagblad (p.1) signale la
forte hausse du déficit budgétaire français, les mois derniers. "Le
nouveau gouvernement s’attend à ce qu’il atteigne 2,6 % cette année, au
lieu de 1,9 % comme prévu."

Le Volkskrant , dans son cahier Cicero,
évoque quatre ouvrages sur Raymond Queneau, dont les œuvres complètes dans la
collection Pléiade, et l’ Algemeen
Dagblad
(p.12) annonce à son tour la tournée d’automne du chanteur Charles
Aznavour aux Pays-Bas.

Dernière modification :

Haut de page