Presse néerlandaise du vendredi 28 octobre 2011

Trouw (chrétien progressiste) : Mauro ne peut qu’espérer.

De Volkskrant (centre gauche) : La commission n’a parlé avec aucun dénonciateur [des méfaits au sein de la Défense].

AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : Punir avant un mois [le ministère public va plus souvent distribuer des sanctions sans l’intervention du juge].

De Telegraaf (populaire) : Crise au sein du CDA à cause de Mauro.

Financieele Dagblad : Beaucoup d’espoir pour l’euro mais pas de certitude.

* * *

AFFAIRES EUROPEENNES

Sommet de la zone euro du 26 octobre 2011

De manière générale, la presse salue le résultat du sommet du 26 octobre tout en soulevant certains points critiques : « Soulagement après la nuit de Bruxelles » (Volkskrant), « Beaucoup d’espoir pour l’euro mais pas de certitude » (Financieele Dagblad), « La bourse jubile après l’accord sur l’euro » (Le Telegraaf), « Est-ce que l’euro est sauvé, oui ou non ? » (Trouw), « Entrés comme des chiens battus, sortis en euphorie » (AD). Pour le Volkskrant, il est encore trop tôt pour conclure que l’euphorie des bourses signifie que la confiance dans l’euro est de retour : « On peut comprendre que les dirigeants des pays de la zone euro soient enthousiastes puisqu’ils doivent ‘vendre’ l’accord au marché. Les bourses étaient également enthousiastes après le sommet du 21 juillet ». Pour le Financieele Dagblad, ce sommet a réellement abouti à des chiffres concrets. Mais le journal financier remarque que « plus que jamais le diable est dans les détails. Mais de quels diables il s’agit, c’est encore flou » et s’interroge sur ce qui se passera si trop peu de banques, d’assureurs ou de hedge funds veulent appliquer la décote sur leurs obligations grecques. En page intérieure, le FD fait l’inventaire des contents et des mécontents. Contents : les banques néerlandaises. Elles ont réagi positivement après l’accord obtenu à Bruxelles. Mécontents : les économistes qui se méfient de l’efficacité des effets de levier du FESF. Le professeur d’économie à l’université d’Amsterdam (UvA), Sweder van Wijnbergen, a critiqué vivement l’accord à la radio en le qualifiant de « projet chimérique ».

Dans ce contexte, le Volkskrant évoque la division au sein de l’opposition à la Deuxième Chambre : « le PvdA (travailliste), GroenLinks (Verts) et D66 (démocrate-libéral) ne s’enthousiasment pas d’emblée pour l’accord », tout en soulignant que la coalition minoritaire a besoin de ces trois partis pour confirmer le soutien des Pays-Bas à l’accord. Les parlementaires débattront de l’accord mardi 1er novembre.

ACTUALITE INTERIEURE

Visite de la Reine Beatrix aux Antilles

Sous le titre « C’est une question de compromis », le Volkskrant consacre un article au voyage de la Reine Beatrix de 10 jours aux Antilles. Elle se rendra à St Maarten, Saba, St Eustache, Curaçao, Aruba et Bonaire. Il s’agit de sa première visite depuis le changement de statut de ces îles intervenu le 10 octobre 2010 ».

Mauro

La majorité des quotidiens réservent une place en première page pour Mauro, un demandeur d’asile angolais de 18 ans qui réside depuis 9 ans aux Pays-Bas et dont la demande a été rejetée. Le Volkskrant note qu’ « après un débat émotionnel et chaotique, une majorité de la Deuxième Chambre s’est exprimée en faveur de l’expulsion de Mauro. Pour l’opposition, le ministre de l’Immigration et de l’Asile, Gerd Leers, est sous l’emprise du PVV (parti de Geert Wilders) ». Le Telegraaf met l’accent sur « la crise au sein du CDA à cause de Mauro ». En effet, deux membres du groupe parlementaire chrétien-démocrate ont refusé de voter en faveur de l’extradition. Le Trouw également, rapporte la dissension au sein du parti. Certains membres estiment que c’est contraire à leur croyance chrétienne d’extrader des jeunes demandeurs d’asile comme Mauro « qui sont devenus des Néerlandais ».

Coffeeshops

« Les portes [restent] fermées pour les touristes de cannabis », titre le Telegraaf en première page. « Les coffeeshops, dans le sud des Pays-Bas, ferment leurs portes pour les touristes à partir du 1er janvier 2012. A partir de cette date, ces boutiques deviennent des clubs fermés qui ne seront accessibles qu’aux habitants de la commune en possession d’une carte de membre. Le quotidien précise qu’à partir du 1er janvier 2013, cette mesure entrera en vigueur dans tout le pays. C’est ce qui ressort des projets du ministre de la Sécurité et de la Justice, M. Opstelten. Il souhaite rendre les coffeeshops plus petits et plus gérables. Les exploitants des coffeeshops devront tenir des listes ‘contrôlables’ de leurs membres. Le ministre souhaite ainsi brider le tourisme de la drogue. »

LA FRANCE DANS LA PRESSE NEERLANDAISE

- Le Telegraaf note en page financière que la France a revu son chiffre de taux de croissance à la baisse pour 2012 : désormais il atteindrait 1 % au lieu de 1,75%.

- Le correspondant en France du Trouw évoque l’intervention télévisée du Président Sarkozy à la suite du sommet de la zone euro du 26 octobre.

- Le Trouw relève la grève du personnel de cabine d’Air France.

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Dernière modification : 28/10/2011

Haut de page