Presse néerlandaise du vendredi 29 mars 2002

NRC Handelsblad
d’hier soir : "Grèves à grande échelle chez Philips – Actions aussi
dans le bâtiment, à cause de la nouvelle convention collective",
"Israël menace d’user de sévères représailles"

Algemeen
Dagblad
 : "Des grèves
chez ’Papa Philips’"

Trouw
 : "Une vague de grèves submerge les Pays-Bas", "La violence à
la télévision rend les enfants agressifs"

de
Volkskrant
 : "La ligne zéro
pour 70 000 salariés des NTIC", "Le nombre d’habitants des
centres d’asile a baissé pour la première fois en cinq ans"

De
Telegraaf
 : "Hausse de la
taxe sur l’alcool – Le gouvernement essaie de décourager la consommation ;
les jus de fruits meilleur marché"

Le
dossier du jour
 : Pim
Fortuyn

 

" Les
opinions de Pim Fortuyn dans le domaine de la politique étrangère diffèrent
radicalement de celles de la plupart des partis de La Haye
", relève le
Trouw à la une. "C’est ainsi
qu’ il s’exprime
en termes très dédaigneux sur quelques leaders étrangers amis
. Fortuyn
considère le premier ministre britannique, Tony
Blair
, comme un homme dangereux
plein d’intentions éthiques’
. L’ancienne ministre américaine des Affaires
étrangères Madeleine Allbright est
une femelle belliqueuse’ . Fortuyn
tient ces propos dans le mensuel [d’Amnesty International] Wordt
Vervolgd
qui paraît aujourd’hui."

" Fortuyn
rejette l’un des points principaux de la politique étrangère néerlandaise :
l’accentuation des droits de l’homme
. C’est l’affaire d’organisations comme
Amnesty International, pas des Etats. ’Si je veux obtenir quelque chose pour le
peuple cubain, comment m’y prendrai-je le plus efficacement ? Certainement pas
en envoyant le ministre... comment s’appelle-t-il ? Brinkman, Brinkhorst, de
l’Agriculture qui plus est, et en faisant ensuite beaucoup de raffut parce
qu’ils ne veulent pas accueillir l’autre chrétien du mouvement syndical (le président
de la CNV, Terpstra, réd.). Ça n’impressionne personne à Cuba."

" L’homme
politique
, auquel les sondages d’opinion attribuent 19 sièges à la Deuxième
Chambre, condamne aussi l’attitude du
gouvernement dans le conflit du Moyen-Orient
. ’On n’a pas besoin d’excuser
tous les actes de cet Etat (Israël), mais c’est un Etat de droit avec un
premier ministre élu – ce qu’on ne peut pas dire des Pays-Bas. Israël
fait partie de notre patrimoine culturel
. C’est
lui que nous devons soutenir, pas cet Etat de bandits d’Arafat
.’

"Concernant
la relation avec les Antilles néerlandaises ,
l’ex-professeur estime que toute l’élite
corrompue de ce pays’ devrait ’être en prison’
, ’puisqu’ils en construisent
une nouvelle’. Selon lui, ce sont ’de vrais profiteurs qui laissent une grande
partie de la population vivre dans la misère et à qui le trafic de cocaïne
profite, tandis qu’ils s’arrangent pour ne pas être pris’."

" Fortuyn
critique aussi les bombardements de l’OTAN en Serbie et au Kosovo
, en 1999,
que tous les partis néerlandais – à l’exception du SP – ont soutenus.
Selon Fortuyn, les possibilités diplomatiques étaient loin d’être épuisées,
les partisans albanais (musulmans) de l’UCK n’étaient pas inquiétés et les épurations
ethniques au Kosovo n’auraient jamais eu lieu sans les bombardements. En outre,
’quoi qu’ait fait M. Milosevic, il n’a pas envoyé de terroristes aux Etats-Unis
d’Amérique’."

En
page 19, le même Trouw publie une tribune
libre du secrétaire d’Etat Dick Benschop
(Affaires étrangères), dans
laquelle le responsable PvdA reproche au
nouveau leader CDA, Balkenende, de "s’accrocher aux basques de Fortuyn"
pour profiter du tapage que fait ce dernier
dans le paysage politique néerlandais,
auquel il "a administré une décharge électrique". "Balkenende
espère-t-il que tout ira bien ? Qu’un vote pour Fortuyn dans une coalition
entre Fortuyn et le CDA pourra être transformé en soutien au CDA ? Qu’il
contiendra Fortuyn ? Balkenende est certainement capable de beaucoup de choses,
mais ce serait là une idée terriblement naïve. On
réveille des forces, avec Fortuyn et tout ce qu’il mobilise, qui ne sont pas
faciles à maîtriser, qui ne se prêtent pas à une politique de force
calculatrice
. Fortuyn au pouvoir fera des Pays-Bas un autre pays. Un pays du
droit du plus fort, le dos tourné à l’Europe et au monde, un pays qui régressera
rapidement du point de vue social et économique."

"Le
défi de Fortuyn appelle une réponse, une prise de position. Les partis
politiques doivent opposer leurs propres solutions à celles de Fortuyn. Mais
les politiques responsables devront pour cela définir des limites sur la base
de leur propre philosophie. Balkenende tire maintenant un trait en pointillés
entre le CDA et Fortuyn. Ne voit-il pas le danger ou bien tout ira-t-il bien
 ?"

En
page d’opinion de l’ Algemeen Dagblad ,
le président de la centrale syndicale FNV, Lodewijk
de Waal
, fait valoir qu’il est "de nouveau temps de faire des choix
clairs". " J’espère que les électeurs
comprendront à temps que l’insatisfaction que cause la culture politique ne
doit pas nous faire prendre la pente raide d’une société asociale
. Les
citoyens de base, les salariés et les indemnisés tomberont de Charybde en
Scylla avec Fortuyn
." "Un vote pour Fortuyn est un vote contre
vous-même, contre les personnes âgées et les indemnisés, contre les
allochtones. Et c’est de surcroît mauvais pour votre bourse, à moins que vous
ne soyez spécialiste médical ou que vous n’ayez jamais besoin de formation
scolaire ou de soins."

A
noter que la Liste Pim Fortuyn est
descendue à 19 sièges
, 4 de moins que la semaine dernière, dans le
dernier sondage Interview-NSS. Le PvdA
en obtiendrait maintenant 37, le VVD 26
. Le
CDA est actuellement à 32 sièges, le D66 à 6
. GroenLinks
reste à 12, le SP à 6
, mais la
ChristenUnie descend de 7 à 5
. Leefbaar
Nederland obtiendrait maintenant 5 sièges
, contre 6 la semaine dernière ( Trouw
p.3, De Telegraaf p.3, de
Volkskrant
p.3, Algemeen Dagblad
p.5).

 

Actualité
intérieure

 

Rapport
de l’IKV sur Srebrenica

" Le
premier ministre Kok a réagit avec réserve
au rapport critique de l’Interkerkelijk
Vredesberaad
sur la chute de Srebrenica", note le Trouw
(p.3). " Kok attend la publication,
dans deux semaines, de l’ample étude de l’Institut néerlandais de
documentation sur la Deuxième guerre mondiale (NIOD)
. ’Ce rapport abordera
aussi les points avancés par Faber’, a prédit le premier ministre, qui est au
courant du plan de l’étude scientifique du NIOD."

" Kok
a laissé paraître qu’il jugeait le rapport de l’IKV partial
. Le député
D66 Bakker, qui a présidé une commission d’étude parlementaire sur les opérations
de paix, estime aussi que l’étude de l’IKV est subjective, mais pas dans un
sens négatif. ’C’est certainement une étude sérieuse. L’IKV a examiné la
question du point de vue des victimes. Mais maintenant nous devons revenir à
l’autre perspective. C’est le NIOD qui doit s’en charger", a déclaré
Bakker, qui est partisan d’une enquête parlementaire, l’instrument le plus
lourd dont dispose la Deuxième Chambre."

"Un
certain émoi s’est emparé de la Deuxième Chambre à propos des minutes
confidentielles du gouvernement dont l’IKV a pu prendre connaissance. La
ChristenUnie réclame une enquête, avec le concours de la police judiciaire,
s’il le faut. Kok a qualifié de ’très exceptionnel’ le fait que l’IKV dispose
de ces documents" (également Algemeen
Dagblad
p.5, de Volkskrant p.3, De
Telegraaf
p.9).

 

Joint
Strike Fighter

" Les
Etats-Unis accroissent la pression
dans l’affaire JSF", titre l’ Algemeen
Dagblad
(p.25) en rubrique économique. "Le secrétaire d’Etat américain
Edward Aldridge jr. (Matériel de défense)
souligne dans une lettre à son homologue néerlandais Van Hoof que le 22 avril,
l’Amérique devra savoir si les Pays-Bas participent au projet
. Le dépassement
de cette date mettra en danger la participation néerlandaise au développement
du JSF."

"La
Deuxième Chambre débattra mardi de la proposition du gouvernement de
participer au JSF. Le groupe parlementaire PvdA est très hésitant. S’il est
contre, il n’y aura pas de majorité en faveur du JSF. Le premier ministre Kok a
dit hier qu’il espérait une discussion pragmatique."

 

Dijkstal

Le
leader VVD Hans Dijkstal a menacé à
plusieurs reprises de démissionner
, durant les réunions de crise des dernières
semaines, si ses collègues de parti ne
lui exprimaient pas leur confiance
. C’est ce qu’il déclare dans une
interview accordée au Volkskrant
(p.2) et ayant pour thème les turbulences qui ont suivi les élections
municipales. "La population néerlandaise apprécie beaucoup de choses,
mais s’irrite du fait qu’on n’a pas assez progressé dans quelques domaines : la
délinquance, la politique d’asile, les listes d’attente. Arrive alors un homme,
Fortuyn, qui a des qualités particulières, il est éloquent, théâtral,
flamboyant, et qui arrive à rester la vedette de notre démocratie télévisuelle
pendant plusieurs mois. Les partis établis n’ont guère de riposte à ça. La
question est la suivante : nous résignerons-nous au changement des Pays-Bas, de
la démocratie et des médias ? Allons-nous tous faire pareil ou avons-nous
encore une autre option ?"

 

Presse
hebdomadaire

 

"Qu’est-ce
qui pousse Pim Fortuyn ?" titre HP/De
Tijd
. Car c’est un curieux personnage, selon cet hebdomadaire : "A ses
meilleurs moments, Fortuyn est comme le meneur d’une troupe de singes :
parfaitement à sa place." Ayant constaté cela, HP De Tijd se lance dans la psychologie
et compare par exemple Pim Fortuyn à Oscar Schindler, qui serait "un
psychopathe", selon les psychologues. "Tout comme Schindler, Fortuyn a
tendance à perdre ses alliés et ceux qui lui sont chers, qui recherche
l’aventure, un défi à relever et qui choisit une mission à contre-courant."
"Fortuyn a peut-être bien une légère tendance à la psychopathie."

Vrij
Nederland
propose une analyse sérieuse,
émanant directement de la Wiardi Beckmanstichting – le bureau scientifique du
PvdA -, de la politique d’asile néerlandaise. Le dossier ne manque pas de références
à Fortuyn et à l’hebdomadaire Elsevier,
dans lequel le populiste a eu sa chronique pendant des années. "Fortuyn et
Elsevier font une caricature de cette
politique", affirment Paul Kalma et Ayaan Hirsi Ali. Leur conclusion a le mérite
d’être claire : la nouvelle loi sur les étrangers n’est pas si belle que le
laissent supposer les applaudissements de Paars. La politique des étrangers est
surtout crispée. Un copieux dossier spécial sur les traitements
psychanalytiques est également à noter.

La
tête de liste du VVD, Hans Dijkstal, dans un entretien avec l’hebdomadaire
progressiste, estime qu’une partie des électeurs néerlandais se comportent
comme "des divas gâtées". "Ils trouvent que l’Etat doit les
laisser faire, mais c’est l’Etat qui est responsable de tout ce qui rate".
Cette attitude fait penser Dijkstal à "un touriste aux sports d’hiver qui
va faire du ski dans une zone interdite, se retrouve dans une avalanche et se fâche
par-dessus le marché parce que l’hélicoptère de sauvetage a du retard".
Le leader VVD reproche à une partie de sa base de ne pas être assez sensible
aux problèmes sociaux. "Aux réunions de parti, on pose plutôt des
questions sur le prix de l’essence que sur les sans-abri de la ville." Il
s’exprime en termes critiques sur le primat de l’image sur le fond. "Fortuyn
fait du tapage, alors allons voir sa pièce de théâtre. Les autres sons de
cloche n’intéressent personne." En son for intérieur, Dijkstal pense que
le "théâtre Fortuyn" passera de mode de lui-même. "Mais en
tant que tête de liste, je ne peux pas me permettre de le penser." Le chef
de file libéral est toujours confiant que le VVD obtiendra un bon résultat électoral.
Mais si son parti perd trop de sièges, "nous devrons prendre ce signal au
sérieux". "Peut-être
que je devrai alors chercher un autre travail."

Elsevier
s’interroge sur la nature de l’homme moderne. Il a son travail, constate le
magazine conservateur, et à la maison c’est à sa femme de tout faire.
"Les hommes n’osent toujours pas nettoyer le WC. C’est ce qui dérange
beaucoup de femmes. Les hommes ne ’voient’ pas ce qu’il y a à faire, se
plaignent-elles. S’il y a un grand tas de linge sale, ils l’enjambent."
Mais la médaille a son revers : "Je n’ai même pas le droit de laver
le linge, ma femme ne le veut pas", déclare un homme d’affaires.

 

Economie,
Finances

 

KLM

La
compagnie aérienne KLM a annoncé hier la signature d’une déclaration
d’intention avec l’avionneur européen Airbus, concernant l’achat d’appareils
A330-200 durant la deuxième phase de renouvellement de la flotte aérienne néerlandaise.

Au
total, KLM veut remplacer 34 appareils durant les dix prochaines années. Il
s’agit des Boeing 747-300, des Boeing 767 et des MD-11 achetés à McDonnell
Douglas. Durant la première phase, huit Boeing 777-200 et trois Boeing 747-400
remplaceront douze 747 ( Trouw p.5, De
Telegraaf
p.7).

 

Affaires
françaises 

 

Le
Financieele Dagblad (p.7) suit la
campagne présidentielle : "Le Pacte de stabilité gêne les promesses
fiscales françaises". Le Volkskrant
(p.4), dans ce contexte, évoque le thème de l’insécurité dans les banlieues.

L’ Algemeen
Dagblad
(p.7) évoque la préparation aux Etats-Unis du procès de Zacarias
Moussaoui : "La France regrette la décision américaine de requérir la
peine de mort contre le Français Zacarias Moussaoui." Ce thème fait aussi
l’objet d’articles factuels dans le Trouw
(pp.1 et 7) et le Volkskrant (p.5).

Le
suicide du tueur de Nanterre est aussi relevé ( de
Volkskrant
p.4, Trouw p.6, Algemeen
Dagblad
p.6, De Telegraaf p.11).

Sur
le plan culturel, le Volkskrant présente
dans son cahier Cicero trois ouvrages
français sur Victor Hugo.

 

A
signaler :

Un
article sur le gavage des oies et des canards : "Le cruel foie gras
jouit d’une popularité inouïe" ( Trouw
p.6). Les associations de protection des animaux constatent avec amertume que la
consommation progresse même aux Pays-Bas. Suit un article technique, avec la
classification française des produits.

Dernière modification : 21/04/2010

Haut de page