Presse néerlandaise du vendredi 5 décembre 2008

"Les organisations de consommateurs exigent que la forte baisse des taux d’intérêts que les banques centrales ont appliquée hier bénéficie sans tarder aux consommateurs et aux entreprises", annonce le quotidien à grand tirage De Telegraaf. "Elles veulent une baisse des taux d’intérêts sur les prêts immobiliers pour remettre à flot le marché du logement, une baisse du taux appliqué sur les découverts bancaires, les prêts et les crédits industriels. Les banques ont toutes employé les précédentes baisses pour améliorer leur propre position financière." "’Les banques ne doivent plus remplir leurs poches avec l’argent destiné à la stimulation de l’économie. Cet argent doit revenir aux consommateurs’, selon Barbara den Uijl, de l’organisation Consumentenbond."

* * *

- NRC Handelsblad (indépendant) d’hier soir : "La réduction du temps de travail risque d’échouer", "L’industrie automobiliste européenne verrouillée pour un mois", "Le Tibet est un dilemme pour l’Europe"
- De Telegraaf (populaire) : "Les citoyens exigent une baisse des taux d’intérêts – ’Rendez les hypothèques et les crédits meilleur marché’", "Saint Nicolas en Uruzgan", "Louis Vuitton recrute Madonna"
- de Volkskrant (centre gauche) : "Plasterk veut retarder l’orientation scolaire des enfants", "Une poupée avec des nattes" (cadeaux de la Saint Nicolas), "Bandes de pillards à Hébron" (reportage)
- AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : "Marokko.nl choque le ministre – Enquête sur les textes subversifs sur Internet", "Evacuation agitée de colons à Hébron"
- Trouw (chrétien progressiste) : "Une nouvelle route menace Amelisweerd", "La ’jeunesse des collines’ se venge de l’évacuation à Hébron"

* * *

= ACTUALITE INTERNATIONALE =

Pays-Bas – Zimbabwe

Le ministre néerlandais de la coopération Bert Koenders (PvdA) s’est mêlé dans le débat international sur la position du président zimbabwéen Robert Mugabe hier soir, durant le programme télévisé d’information NOVA. « Il violente son peuple. C’est dégoûtant », a dit M. Koenders. « Durant une importante réunion il était présent, certes, mais il a passé deux heures à dormir. »
Le chef de la diplomatie néerlandaise, M. Maxime Verhagen (CDA), veut accroître la pression sur le président zimbabwéen. Il a l’intention de renforcer les sanctions de l’Union européenne contre le Zimbabwe, avec le soutien de son homologue britannique David Millibrand. « Cela va de mal en pis au Zimbabwe », selon M. Verhagen. « Mugabe et sa clique n’ont pas l’intention de respecter le partage du pouvoir convenu. En ce qui me concerne, il faut renforcer au plus vite les sanctions européennes contre les dirigeants. »

= ACTUALITE INTERIEURE =

Scolarisation

"Le ministre Plasterk (Education) veut reporter l’orientation scolaire des enfants après l’école primaire", annonce le Volkskrant dans son grand article à la une. "C’est ce qu’il dit dans un entretien avec de Volkskrant. Il estime qu’il faut rouvrir le débat politiquement sensible sur l’orientation scolaire. ’Puisqu’il faut le faire, pourquoi ne pas le faire maintenant ?’"
"Dans une lettre à la Deuxième Chambre, intitulée Het beste onderwijs [Le meilleur enseignement], Plasterk annonce qu’il va inscrire le thème à l’ordre du jour. Il se demande si l’enseignement néerlandais ’n’est pas fondé sur une orientation trop précoce’. Il s’explique : ’Dans toutes les études comparatives, des organisations comme l’OCDE s’interrogent sur les Pays-Bas. N’est-il pas bizarre qu’on y sélectionne les enfants à un âge aussi précoce ? C’est un signal trop fort pour être ignoré’."
"Le ministre PvdA dément qu’il ait l’intention de modifier le système sous la législature actuelle (jusqu’en 2011). C’est un concept auquel l’enseignement, après des décennies de réformes structurelles, est allergique. Il veut surtout que les enseignants puissent faire leur travail le mieux possible."
"La raison pour laquelle la sélection scolaire doit être retardée, selon Plasterk, est ce qu’il appelle ’l’organisation de l’ascension sociale’. Actuellement, trop de jeunes – surtout allochtones – loupent le coche parce que les filières VMBO [enseignement professionnel préparatoire] et MBO [enseignement professionnel secondaire] sont mal raccordées. Le ministre constate en outre qu’il existe ’une jeunesse reportée’ : les jeunes mettent plus de temps à choisir un métier. ’Alors il d’autant plus gênant de sélectionner tôt’."
"Le report de l’orientation scolaire après l’école primaire est un thème qui a une histoire politique chargée", rappelle le journal de centre gauche. "Le collègue de parti et lointain prédécesseur de Plasterk Van Kemenade avait imaginé en 1975 la Middenschool [une sorte de tronc commun], dans laquelle les élèves resteraient sans différentiation jusqu’à l’âge de seize ans. Cette idée a fait l’objet d’une âpre lutte politique, mais n’a jamais été appliquée. Une version affaiblie, la formation de base, a été réalisée dans les années quatre-vingt-dix. Cette formation de base a été balayée par le prédécesseur de Plasterk, Maria van der Hoeven (CDA)."
L’interview de M. Plasterk figure en page 4.

= ECONOMIE, FINANCES =

Achats de fin d’année

"Les achats pour la Saint Nicolas faits sur Internet ont atteint cette année le niveau record de plus de 170 millions d’euros", note le Trouw (p.3). "C’est 31 pour cent de plus que l’an dernier, signale l’organisation des achats à domicile Thuiswinkel.org. Les produits les plus vendus en ligne sont les jouets, les livres, les jeux vidéo, les DVD et l’électronique – caméras et téléphones portables. Mais les consommateurs ont aussi acheté en ligne des vêtements et des forfaits week-end."

= PRESSE HEBDOMADAIRE =

Vrij Nederland, dans son cahier intérieur "De Republiek der Letteren", publie un long portrait de l’écrivain Cees Nooteboom, qui a récemment fêté son 75e anniversaire. "Comment l’Europe (moins les Pays-Bas) glorifie le Prix Nobel dont elle rêve, comment nos voisins de l’Est le dorlotent avec amour : Cees Nooteboom, self-made écrivain mondial. Un voyage le long des endroits où sévit la nooteboommanie." "Heidi (19 ans) : ’Il montre la beauté du monde.’ Angela (presque 18 ans) : ’Je vais tout lire de lui’." "Un Hollandais Volant, un ambassadeur littéraire – toujours prêt à rompre une lance pour d’autres écrivains néerlandais, à écrire une introduction pour les éditions étrangères de Bordewijk, Slauerhoff, W.F. Hermans, à consacrer une page à Geert Mak dans Die Zeit – et un ’ouvreur de porte’ très efficace pour la littérature néerlandaise dans les maisons d’édition internationales, raconte Maria Vlaar, directrice adjointe du Fonds de production et de traduction littéraires néerlandaises, qui promeut la littérature nationale dans le reste du monde. Même s’ils n’ont pas toujours lu quelque chose de lui, le nom Cees Nooteboom semble être connu de tous les éditeurs littéraires étrangers."
Le ministre CDA de la Santé publique Ab Klink, ancien sénateur et directeur du bureau scientifique du parti chrétien-démocrate, dit dans une interview faite à son ministère : "A l’Institut Scientifique du CDA, je me suis occupé de tout : des religions, du marché du travail... Mais maintenant je suis ministre technique et j’agis en conséquence. Les premiers mois j’ai été tenté de donner mon avis sur tout. Je me suis rendu compte que cela n’allais pas. J’ai désormais un autre rôle. Le problème de l’énergie, l’environnement, l’intégration des migrants, la crise financière qui sévit – tout cela m’intéresse. Mais au sein du gouvernement ces tâches sont réparties. Mme Cramer est la première responsable de la durabilité, Eberhard van der Laan de l’intégration. Même dans mon ministère il y a une répartition des tâches. André Rouvoet est ministre de la Jeunesse et de la Famille, la question de la sélection d’embryons était en première instance du ressort de la secrétaire d’Etat Bussemaker, bien qu’en définitive je m’en sois occupé aussi. En tant que membre du gouvernement on n’est pas sensé empiéter sur le domaine d’un autre."

HP/De Tijd s’intéresse à un phénomène à mi-chemin entre le social et la santé : "L’essor de l’industrie du wellness. La nouvelle relaxation." "Les saunas et les entreprises de beauté sont branchées. Le pourcentage de Néerlandais qui se rendent régulièrement dans une sauna a doublé en dix ans, atteignant quatorze pour cent. Cette forme de wellness est surtout populaire parmi les gens de formation supérieure et universitaire âgés de 30 à 55 ans. Les femmes sont en légère majorité." "Je doute fort que ces attractions améliorent la santé", dit un professeur de psychologie sanitaire. "Mais si les gens y croient un effet de placebo peut apparaître."
Le magazine s’est entretenu avec l’ancien commissaire européen Frits Bolkestein, à la suite de la parution de son dernier ouvrage, Overmoed en onverstand (Témérité et déraison, Ed. Bert Bakker). "En général nous sommes doués pour définir une ligne politique, mais pas pour l’appliquer. C’est vrai pour les coffee-shops, l’assistance sociale, Srebrenica et que sais-je encore. C’est un manque de courage civil. Nous n’avons jamais eu peur de la mer, mais se lever dans une réunion et dire : ’Président, je ne suis pas d’accord’ ? Non, ce n’est pas notre genre. Nous aimons le consensus, de sorte que nos débats sont moins âpres qu’en Grande-Bretagne et en France."
Sur le plan gastronomique, on retiendra un "Spécial poisson" de douze pages donnant les 25 meilleures adresses des Pays-Bas.

= AFFAIRES FRANÇAISES =

La plupart des quotidiens énumèrent les mesures du "Plan de relance" de l’économie. "Sarkozy a présenté ses mesures à Douai, dans le Nord, où se trouve une des grandes usines Renault", écrit le correspondant du Volkskrant, Ariejan Korteweg, en rubrique économique. "Nous avons ainsi nommé un des secteurs auxquels le plan s’adresse. Dix pour cent de la population française dépend (in)directement de l’industrie automobile." "Sarkozy n’a pas présenté ses mesures comme une augmentation, mais comme une accélération des dépenses publiques. La France s’endette, certes, mais elle devrait tout de même se conformer en 2012 au déficit budgétaire maximal de 3 pour cent prévu par le Pacte de stabilité de l’Union européenne" (également Het Financieele Dagblad p.5, Trouw p.8, AD p.16).

Sur le plan scientifique, on retiendra une interview de David Servan Schreiber sur la médecine : "Les médecins occidentaux restent en carence contre les maladies chroniques" (NRC Handelsblad d’hier soir p.9).

Dernière modification : 19/12/2008

Haut de page