Presse néerlandaise du vendredi 6 novembre 2009

Trois bébés néerlandais sont morts le mois dernier, peu après avoir été vaccinés contre les pneumocoques. L’Institut national de la Santé publique et de l’Environnement (RIVM) a chargé les services de consultation de nourrissons de ne plus employer de doses du lot suspect.
Selon le RIVM, il n’est pas établi que le vaccin soit à l’origine du décès des nourrissons. Le Prevenar de Wyeth Pharmaceuticals est considéré comme un vaccin "très sûr", explique un immunologue du centre médical UMC d’Utrecht.

* * *

NRC Handelsblad (indépendant) d’hier soir : "L’opposition veut boycotter le débat sur l’AOW à cause de l’absence de Balkenende et Bos", "Virus de la grippe : le médecin de famille ne sait pas tout non plus", "Berlin en colère contre Washington" (Opel)
AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : "Trois bébés meurent après avoir été vaccinés – Le produit fatal faisait partie d’un même lot ; la cause est incertaine", "Willem-Alexander emploie un terme grossier durant la visite d’Etat"
Trouw (chrétien progressiste) : "Les clients d’une prostituée illégale seront pénalisés – Les ministres [de la Justice et de l’Intérieur] veulent renforcer les règles", "Des bébés morts après une vaccination contre les pneumocoques"
de Volkskrant (centre gauche) : "Lobby actif pour Balkenende dans l’UE", "Coup dur pour la stabilisation de l’Afghanistan" (synthèse de dépêches)
De Telegraaf (populaire) : "Menacé de torture – Les inspecteurs chargés de l’interrogatoire d’un ex-agent de l’AIVD suggéraient de pratiquer le waterboarding" (affaire des fuites d’informations classées vers ce journal), "Bain de sang sur une base militaire américaine – Douze morts, trente blessés"

* * *

LE DOSSIER DU JOUR : Présidence européenne

"Le premier ministre Balkenende a mis en place un lobby actif pour devenir le premier président de l’Union européenne", écrit le Volkskrant dans son grand article à la une. "C’est ce que le représentant permanent de la Pologne auprès de l’UE Tombinski a déclaré jeudi à Bruxelles. La déclaration du représentant est en contradiction flagrante avec les affirmations de Balkenende, qui déclare qu’il ne brigue pas cette fonction européenne et que les spéculations à ce sujet sont des ’fadaises’."
"Le service d’information du gouvernement (RVD) dit ne pas comprendre le contexte de la remarque du représentant polonais. Le porte-parole de Balkenende répète que le premier ministre n’est pas candidat au poste européen et n’a pas été approché. Le RVD ne répond pas à la question de savoir ce que Balkenende fera s’il est vraiment sollicité par ses collègues de l’UE, ces prochains jours."
"’Le premier ministre Balkenende fait toujours campagne’, a déclaré Tombinski durant un entretien avec des journalistes étrangers. ’Pas tellement personnellement, mais par le biais de son état-major.’ Du côté de plusieurs Etats membres, on confirme anonymement que Balkenende a sollicité leur soutien à sa candidature. Tombinski estime que c’est normal, les autres intéressés le font aussi."
"Le représentant polonais estime que Balkenende n’a pas beaucoup de chances d’obtenir le poste. Il pense que le premier ministre belge Van Rompuy est mieux placé. ’Quand on est premier ministre pendant longtemps, on risque de se faire des ennemis à Bruxelles. Balkenende l’a été pendant sept ans, cela présente des avantages et des inconvénients. Van Rompuy est nouveau. Il n’a pas eu le temps d’entrer en conflit avec ses collègues. Et c’est l’homme qui a le moins d’ennemis qui aura le poste’, selon Tombinski."

Dans l’AD (p.10), l’ancien ministre des Affaires étrangères néerlandais Ben Bot fait valoir que "Balkenende ne peut que répéter qu’il n’est pas candidat". "Il est clair qu’il reste maintenant trois candidats : le premier ministre luxembourgeois Juncker, le Belge Van Rompuy et Balkenende. Ce dernier présente toutes sortes d’avantages. Il a une longue expérience, connaît beaucoup de leaders mondiaux. Il a de l’entregent, est modeste et ne tient pas à être la vedette face à de grands acteurs comme Merkel ou Sarkozy, qui aiment briller."
"Mais on ne sait jamais. Il faut toujours se méfier des gens qui restent à l’arrière-plan. Quand une des personnes dont on parle souvent n’est pas retenue, tout le monde regarde autour de soi et l’un de ceux qui ont maintenu un profil bas peut brusquement être choisi. Faites par exemple attention à l’Autrichien Schüssel et au Finlandais Lipponen."

* * *

ACTUALITE INTERIEURE

Grippe A

"La grippe A a fait deux nouveaux morts", annonce le Trouw (p.4) dans une brève. "Une fillette d’Oostwold (Groningue) âgée de 5 ans est décédée mercredi dans un hôpital de Groningue." "Selon un porte-parole de l’office municipal de la santé (GGD), elle avait des antécédents médicaux et n’était pas en bonne santé lorsqu’elle a été contaminée par le virus de la grippe."
"Un homme de 35 ans est mort des conséquences de la grippe A à Heerlen [Limbourg], mercredi. Lui était en bonne santé avant de contracter la grippe" (également De Telegraaf p.3).

"La grippe ne provoque pas de panique, mais beaucoup de coups de téléphone", titre le Volkskrant (p.3) au-dessus d’un petit reportage donnant la parole à des médecins de famille de différentes régions des Pays-Bas.

Fièvre Q

"Toutes les chèvres et brebis laitières des Pays-Bas seront vaccinées l’année prochaine", note le Trouw (p.4). "Le ministère de l’Agriculture veut ainsi prévenir la propagation de la fièvre Q. C’est ce que l’épidémiologiste Yvonne van Duijnhoven, membre du groupe d’experts de la fièvre Q, a fait savoir hier, lors d’un symposium à Bois-le-Duc."
"Actuellement, seules les entreprises agricoles du Brabant et d’une partie du Limbourg et de la Gueldre doivent vacciner leurs bêtes, mais cela n’empêche pas la propagation de la bactérie à la périphérie de la zone contaminée. La campagne de vaccination aura lieu au printemps, parce que le vaccin est plus efficace avant la saison des saillies."
"Cette année, plus de deux mille personnes ont été malades, surtout au Brabant. Les gens qui ont des problèmes de santé feraient mieux d’éviter le Sud-Est de la province."

Retraite de base AOW

Le débat parlementaire d’urgence sur le projet de loi sur l’âge de la retraite réclamé par la chef de file GroenLinks Femke Halsema, qui devait avoir lieu hier soir, a été reporté à la semaine prochaine, lorsque le premier ministre Balkenende et le vice-premier ministre Bos seront disponibles. Les partis d’opposition menaçaient de boycotter le débat avec le ministre Piet Hein Donner (Affaires sociales, CDA) et Mme Halsema a retiré sa demande hier (Trouw p.3, de Volkskrant p.3, AD p.6).

* * *

PRESSE HEBDOMADAIRE

HP/De Tijd, avec la 599e édition de la rubrique Zelfportret (Autoportrait), prend congé des contributions de Martin Brons qui a contribué pendant dix ans à interroger des personnalités connues. "Il reconnaît qu’il n’a pas toujours rapporté fidèlement les réponses, surtout pas celles sur les relations extraconjugales."
Dans une longue interview de Marianne Thieme, la chef de file du Parti des Animaux déclare : "Nous prenons cause pour tous les animaux. Et donc aussi pour les poissons rouges. Oui : des études montrent que les bocaux sont très mauvais. Evidemment, il y a des gens qui, sans tenir de nos 39 autres motions, pensent que le Parti des Animaux ne fait que ressasser la question des bocaux de poissons ou des mouches qu’on écrase, mais c’est absurde. Ce genre de critique ne nous empêche pas de dormir."
Le journaliste Bert Nijmeijer s’est entretenu avec l’ancien premier ministre CDA Dries van Agt, à propos de son livre Een schreeuw om recht (Cri pour la justice), dans lequel il défend les droits des Palestiniens et condamne l’attitude d’Israël. "Pour autant que je sache le Tout-Puissant n’a jamais donné une carte géographique au peuple juif."

Vrij Nederland propose un dossier intitulé "L’ultime tuyau pour s’enrichir rapidement". "Les gens, durant une séance de quelques heures, se laissent convaincre de prendre des produits qui leur créent des obligations financières pendant le reste de leur vie. Ils ne se comporteraient jamais ainsi lors de l’achat d’une voiture." "La plupart des gens ne comprennent rien à l’argent et les marchés financiers deviennent de plus en plus compliqués. Nous faisons n’importe quoi et cela a d’énormes conséquences."
Sous le titre "L’énergie nucléaire, oui ! (Que nous le voulions ou non)", l’hebdomadaire fait le point du débat sur l’approvisionnement en énergie aux Pays-Bas. "La compagnie énergétique DELTA veut construire une énorme deuxième centrale nucléaire. Elle est soutenue par une cohorte de fonctionnaires, bien que le gouvernement actuel ne veuille pas prendre de décision. Pourrons-nous faire marche arrière plus tard ?"
On notera aussi un reportage illustré de 10 pages sur la petite ville de Luckau (ex-RDA), "complètement rénovée mais sans touristes".

Elsevier consacre 6 pages à la grippe A : "Une grippe légère, mais inquiétante". "Tout ce que vous devez savoir maintenant. Y a-t-il suffisamment de vaccins ? Les inoculations ont-elles des effets secondaires ? Est-il nécessaire de porter un masque buccal ? La réponse aux principales questions sur la grippe A, avec en plus la situation dans le secteur privé et les structures de soins." Le magazine conclut qu’il y a plus de doses de vaccin qu’il n’en faut pour vacciner chaque Néerlandais.

* * *

LA FRANCE DANS LA PRESSE NEERLANDAISE

Dans le Volkskrant (p.5) Ariejan Korteweg évoque le "débat sur l’identité nationale". Un débat superflu, selon le correspondant, "car s’il y a un pays avec une identité forte, c’est bien la France".
Le Trouw (supplément de Verdieping) présente deux traductions néerlandaises d’ouvrages français : "La pensée sauvage" de Claude Lévi-Strauss et l’autobiographie de Françoise Hardy.
Le Financieele Dagblad (p.2) rend compte des mémoires de Jacques Chirac à travers la presse française.

* * *

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Dernière modification : 23/11/2009

Haut de page