Presse néerlandaise du vendredi 9 janvier 2009

Le béton bitumeux drainant des autoroutes néerlandaises résiste mal au froid persistant qui règne ces jours-ci. Après la fermeture partielle de l’A6 et de l’A7 pour des réparations d’urgence, les autorités ont dû barrer hier soir et cette nuit un tronçon de l’A27 pour en fraiser l’asphalte.
Rijkswaterstaat (Ponts et Chaussées) reconnaît que beaucoup d’automobilistes se plaignent de la qualité du revêtement des autoroutes. Le vieux béton bitumeux drainant, surtout, supporte mal le gel. Il s’y forme des trous et les gravillons peuvent être dangereux. Tant que la température restera en dessous de zéro, seules des réparations d’urgence sont possibles, selon le Rijkswaterstaat.

* * *

NRC Handelsblad (indépendant) d’hier soir : "Des roquettes tirées sur Israël depuis le Liban, l’offensive contre le Hamas se poursuit", "Rafah ne veut pas se passer des tunnels de la contrebande", "L’Europe commence à manquer d’électricité" (crise gazière)
de Volkskrant (centre gauche) : "L’aide à Gaza interrompue après un tir [sur un convoi de l’ONU]", "Apogée provisoire d’une semaine de patinage" (championnat néerlandais sur glace naturelle), "Les autoroutes souffrent du gel"
Trouw (chrétien progressiste) : "Intensification de la lutte contre les bombes artisanales – Un équipement de pointe doit rendre les patrouilles en Uruzgan beaucoup plus sûres", "Les jeunes audacieux prennent le pouvoir sur la glace naturelle, mais c’est la vieille garde qui rend le marathon passionnant", "Résolution de l’ONU sur la guerre de Gaza"
De Telegraaf (populaire) : "Dans le froid sans gaz ni électricité – Des dizaines de familles impitoyablement privées de chauffage" (mauvais payeurs), "Sjoerd est le plus rapide – Carla Zielman remporte l’épreuve féminine"
AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : "Les vieilles façades des immeubles d’habitation sont dangereuses – Les murs creux de dizaines de milliers de bâtiments peuvent se détacher", "La participation massive de patineurs surprend la KNSB"

* * *

ACTUALITE INTERNATIONALE

Union européenne

"La République tchèque, qui a repris cette année la présidence de l’UE, fait pression sur les Pays-Bas pour qu’ils cessent de s’opposer au renforcement de la coopération avec la Serbie", relève le Volkskrant (pp.1 et 5). "Selon le ministre tchèque des Affaires étrangères, l’UE ne doit pas laisser se former une ’tache noire’ dans les Balkans."
"Les Pays-Bas bloquent la signature définitive de l’accord de stabilisation et d’association avec la Serbie, parce que ce pays, selon le gouvernement, n’a pas encore fait assez pour arrêter le général Ratko Mladic et le transférer au Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie, à La Haye."
"Le ministre Schwarzenberg a déclaré qu’il soutient totalement le tribunal. Mais selon lui, il est mauvais qu’un ’pays entier soit pris en otage par un seul homme’. Il a rappelé que dans le passé il a souvent fallu des décennies pour traduire des criminels en justice. Selon lui, Belgrade fait suffisamment d’efforts pour trouver Mladic. ’Mais même des criminels ordinaires arrivent parfois à se cacher longtemps, et Mladic dispose d’excellentes connections’."
"Le ministre des Affaires européennes Frans Timmermans a déclaré qu’il ne voyait aucune raison de modifier la position néerlandaise. ’La Serbie est la seule à détenir les clés de la solution à ce problème.’ Selon Timmermans, le procureur général du tribunal, Serge Brammertz, est également d’avis que la Serbie ne fait pas assez d’efforts" (également De Telegraaf p.11).

Crise du gaz

"Les principaux acteurs du conflit gazier ont de nouveau quitté Bruxelles après une journée de confusion", écrit le Trouw (p.3). "La solution semblait proche, mais le gaz ne circule toujours pas. Les Russes veulent bien, les Ukrainiens ne veulent pas – ou vice-versa. C’est ce qu’on a pu entendre dire toute la journée, hier à Bruxelles, entre quatre tours de concertation sur le conflit gazier. En fin de compte, les Russes ont posé une nouvelle exigence sur la table et le cirque tout entier est reparti."

"Ben Warner, porte-parole de GasTerra, le principal fournisseur de gaz des Pays-Bas, dit que la Russie a toujours été un fournisseur fiable et ne voit pas d’objection à faire affaire avec ce pays", relève le journal chrétien progressiste dans un deuxième article. "’Cela fait trente-cinq ans que la Russie nous livre du gaz’, souligne Warner. Selon lui, le problème actuel réside plutôt dans l’acheminement, qui passe en grande partie par l’Ukraine."
"Les Pays-Bas ne s’intéressent pas exclusivement à la Russie. La ministre Van der Hoeven se rendra en Algérie samedi et dimanche, pour parler de livraisons de gaz. Les Affaires économiques veulent aussi coopérer avec l’Arabie saoudite et le Kazakhstan."

* * *

ACTUALITE INTERIEURE

Gaza

"Thijs Berman, tête de liste du PvdA aux élections européennes depuis décembre 2008, qualifie le comportement israélien de ’barbare’ et dit qu’Israël ’met sciemment en danger la vie de civils’", note le Trouw (p.5).
"Berman bénéficie de peu de soutien de la part de ses collègues de parti aux Pays-Bas. Le député PvdA Luuk Blom remarque : ’Ce qualificatif va un peu trop loin. Il n’est pas dans notre ligne d’accuser Israël de crimes de guerre. Notre principal objectif est actuellement de réaliser un cessez-le-feu. La violence doit cesser des deux côtés.’ Le député SP Harry van Bommel, lui, est d’accord avec Berman : ’Israël commet des crimes de guerre’. C’est une grave violation de la Convention de Genève de verrouiller la bande de Gaza alors que des civils y sont bombardés.’ Le SP, au demeurant, estime que le Hamas commet aussi des crimes de guerre. Selon le VVD, accuser Israël de crimes de guerre ’dépasse toutes les bornes’."
"Le ministre Verhagen (Affaires étrangères) parlera aujourd’hui à la Chambre de la situation à Gaza."

Pour l’éditorialiste du Trouw, "il faut absolument que les Pays-Bas accroissent leur pression sur Israël pour qu’il rompe la funeste spirale de la violence".

"Les Pays-Bas n’ont pas de solution aux dilemmes d’Israël", fait valoir la chroniqueuse Nausicaa Marbe en page d’opinion du Volkskrant. "Mais Balkenende aurait pu promouvoir l’hygiène morale dans son propre pays, en se distanciant vis-à-vis d’Israël de l’idiotie blâmable de Van Bommel [qui a appelé à une intifada] comme il s’est dépêché de le faire à propos de Fitna vis-à-vis du monde musulman."

Homosexuels protestants

"La fondation protestante controversée Onze Weg [Notre Voie] perd sa subvention parce qu’elle tenterait de guérir les homosexuels de leur préférence sexuelle", annonce le Volkskrant à la une. "C’est ce que le ministre Plasterk (Emancipation) a écrit jeudi dans une lettre à la Deuxième Chambre. Il s’agit de 50 000 euros par an." Selon M. Plasterk, cette subvention est destinée à promouvoir "l’acceptation sociale des homosexuels". "Alors il ne sied pas de vouloir faire atténuer la nature des gens. Nous n’attendons pas non plus des hétérosexuels qu’ils répriment leurs sentiments’" (également AD p.4, Trouw p.7).

* * *

PRESSE HEBDOMADAIRE

Vrij Nederland publie un dossier intitulé "Quatre crises, une solution". "Le monde n’est pas seulement en proie à une crise financière, mais aussi à une crise climatique, une crise alimentaire et une crise énergétique. Par ces difficiles temps économiques, il ne sera pas aisé d’obtenir des fonds pour lutter contre les trois dernières. Pourtant, l’état d’urgence économique offre aussi des perspectives. Vrij Nederland a demandé à une sélection de spécialistes d’éclairer notre lanterne sur les quatre crises. Quels défis attendent le monde en 2009 ?"
Sur le plan politique intérieur, l’hebdomadaire se dit convaincu qu’il y aura une enquête parlementaire sur la question irakienne, après la prise de position des sénateurs VVD. "Les sénateurs VVD se plaignaient déjà depuis quelque temps de l’attitude obstinée de Balkenende : le premier ministre est tenu d’informer pleinement la Chambre à tout moment. De plus, les sénateurs libéraux acceptent que lors d’une enquête d’anciens responsables de leur propre parti soient également entendus, tels que l’ancien vice-premier ministre Gerrit Zalm et l’ancien ministre de la Défense Henk Kamp."

HP/De Tijd, sous le titre "Les Alpes survivront-elles ?", reprend un grand article du périodique allemand Stern. "Les Alpes ne se portent pas bien. Les villages se dépeuplent rapidement, les villes ne cessent de grandir et la neige doit de plus en plus souvent sortir d’une machine, à cause du changement de climat. ’La carte postale que les gens ont en tête quand ils pensent aux Alpes appartient depuis longtemps au passé’."

* * *

AFFAIRES FRANÇAISES

Dans le NRC Handelsblad (p.4) d’hier soir, René Moerland rend compte des critiques à l’encontre du projet de réforme du pouvoir judiciaire. "Sarkozy veut supprimer les juges d’instruction."
Le Financieele Dagblad (p.1) et le Volkskrant (p.7) s’intéressent au sommet financier de Paris.
L’AD (p.13) signale la rentrée en fonctions de la ministre de la Justice, Mme Rachida Dati.

Dernière modification : 23/01/2009

Haut de page