Presse néerlandaise du vendredi 9 décembre 2011

Trouw (chrétien progressiste) : Le calcul et la langue ne suffisent pas.

De Volkskrant (centre gauche) : Le temps presse pour l’euro.

AD Haagsche Courant (indépendant populaire) : Le groupe musulman Sharia4Holland se radicalise rapidement.

De Telegraaf (populaire) : Nouveau cycle d’économies, jusqu’à 10 Mds€.

Het Financieele Dagblad  : La BCE vole au secours des banques.

NRC-Handelsblad  : Un nouveau traité de l’UE est l’enjeu du sommet.

* * *

AFFAIRES EUROPEENNES

Conseil européen

La plupart des sites internet des grands quotidiens réagissent aux décisions prises cette nuit par les dirigeants européens. Le Volkskrant propose un « liveblog » intitulé « l’Union européenne divisée de manière fondamentale » et indique : « Pour le moment des demi-compromis au lieu de mesures fortes ». Le Trouw titre pour sa part : « Les pays de la zone euro concluent un accord sans la Grande-Bretagne ». Le NRC Handelsblad évoque également sur son site « Un accord budgétaire de l’UE sans les Britanniques », tandis que l’AD propose un reportage photographique.

Réaction du Premier ministre

Le Trouw relève que le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a évoqué ce matin, à l’issue de la réunion, ‘une bonne première journée’. Le Volkskrant note que le Premier ministre « ne faisait pas grand cas de la position britannique. D’après lui, les 27 pays resteront ensemble ». Le Premier ministre britannique, David Cameron, avait exigé pendant la réunion un certain nombre d’exceptions pour Londres. Pour Mark Rutte, cette demande est inacceptable puisque « Londres aurait de ce fait une autre position de compétitivité qu’Amsterdam, Luxembourg, Paris et Frankfort ». Le Trouw souligne : « Rutte a confirmé qu’il était satisfait des accords conclus cette nuit. Le Premier ministre a nié que la rédaction d’un accord spécifique pour les pays de la zone euro, prévu pour mars 2012, s’accompagne de plus de compétences pour Bruxelles. Il a aussi démenti qu’un accord séparé reviendrait à une division de l’Union européenne, ‘bien au contraire’.

Réactions politiques et patronales

Sur son blog, le Volkskrant rend compte des différentes réactions. Le chef de file de D66 (démocrate libéral), Alexander Pechtold, a qualifié ce matin à la radio les décisions prises cette nuit d’ « insipides ». Il estime qu’il faut « davantage de coopération politique ». Jolande Sap, chef de file de GroenLinks (Verts) a déclaré que « son parti est déçu, notamment à propos du pacte de l’euro sans l’Union européenne. Il est à craindre que des sanctions ne soient pas appliquées plus rapidement comme c’était l’objectif. Le Parlement européen risque d’être mis hors jeu ». Le député VVD (libéral), Mark Harbers, a évoqué « des pas dans la bonne direction. Heureusement, on n’a pas demandé à la BCE de faire marcher la planche à billets. Les accords sur la discipline budgétaire sont positifs. J’aurais préféré la participation des 27 pays, mais il était prévisible que les Britanniques n’accepteraient pas. Je suis également satisfait de la participation du FMI ». Les organisations patronales VNO-NCW et MKB estiment que « l’accord entre les 17 pays de la zone euro signifie un pas important vers la tranquillité au sein de la zone euro ».

Sondage

Selon une enquête réalisée par le bureau GfK et le Wall Street Journal dans 10 pays, indique le Volkskrant sur son site, « 70% des Néerlandais veulent conserver l’euro », contre 58% de Français et 57% d’Allemands. « Plus de 75% des Néerlandais pensent que l’euro aura encore cours dans leur pays dans dix ans ».

ACTUALITE INTERIEURE

Vice-présidence du Conseil d’Etat

Selon le Volkskrant, l’actuel ministre (CDA) des Affaires intérieures et des Relations au sein du Royaume devrait être nommé lors du conseil des ministres du 16 décembre. Toutefois, pour ce journal, « on ne sait pas encore avec certitude qui va lui succéder au gouvernement. Le CDA est à la recherche de candidats : les noms de la députée Mirjam Sterk et du maire du Westland Sjaak van der Talk circulent déjà depuis un moment et celui de la conseillère provinciale (Hollande du sud) Liesbeth Spies vient de s’y ajouter. Le NRC affirme à la une que « Donner va au Conseil d’Etat, Spies devient ministre ». Il fonde sa certitude sur « des sources proches du gouvernement » et sur l’argument que « la direction du CDA cherche un ministre qui ne donne pas l’impression de vouloir devenir le nouveau chef de file du parti et qui ne vienne pas du Binnenhof ». L’AD relève que « Leers a des visées sur le portefeuille de Donner » : le ministre de l’Immigration et de l’Asile aimerait reprendre le portefeuille de l’Intégration. « Comme Rita Verdonk, il souhaite gérer l’ensemble de la chaîne des étrangers ». L’AD ajoute aux noms qui circulent celui d’Yvonne van Rooij, actuellement présidente de l’Université d’Utrecht. « Ces dernières semaines, beaucoup de candidats potentiels ont refusé. Il est difficile de renoncer à un emploi pour prendre un portefeuille de ministre dans un gouvernement qui n’en a peut-être plus pour longtemps. Van Rooij a déjà un certain âge et n’a plus grand-chose à perdre. Un poste de ministre serait en outre un beau couronnement de sa carrière ».

Congrès sur la liberté sur Internet

Le Volkskrant publie une photo du ministre des Affaires étrangères, M. Rosenthal, accueillant Mme Clinton à l’ouverture de cette conférence qui se tient à La Haye. Sous le titre « Les Pays-Bas soutiennent les cyberactivistes », ce journal indique que le gouvernement néerlandais a réservé un budget de 5 M€ pour former les activistes à utiliser de façon sûre les téléphones mobiles et les réseaux sociaux dans les pays où le régime sabote ces moyens de communication et espionne les informations qui circulent. M. Rosenthal contribue en outre pour 1 M€ à la construction d’un internet alternatif qui ne peut pas être paralysé par des autorités locales. (…) « Sur le plan diplomatique, ces initiatives sont très audacieuses : il s’agit d’une ingérence dans les affaires intérieures d’un autre pays, mais le chef de la diplomatie juge ‘inacceptable que des sites soient bloqués et que des bloggers soient arrêtés’. Depuis quelques temps déjà, il fait du lobbying pour obtenir des restrictions sur l’exportation de logiciels de surveillance, ce qui permet à la police de suivre les messages électroniques et d’établir l’identité des usagers de l’Internet ».

Asile / témoins CPI

« Asile refusé pour des témoins de la Cour Pénale Internationale », titre le Trouw : « Il s’agit de quatre Congolais qui ont été détenus au Congo sans aucune forme de procès. Ils ont été transférés aux Pays-Bas comme prisonniers afin de comparaître comme témoins à décharge dans les procès contre Thomas Lubanga, Germain Katanga et Mathieu Ngudjola Chui. Dès leur arrivée, ils ont été placés au centre de détention à Scheveningen où se trouvent également les suspects. Dans leurs déclarations, ils accusent le Président congolais Kabila d’avoir violé les droits de l’homme. Ils ont donc fait une demande d’asile car ils craignent pour leur sécurité en cas d’un retour au Congo. Toutefois, l’IND (service d’immigration et de naturalisation) refuse d’entamer une procédure d’asile. Les avocats des quatre Congolais ont saisi le juge. Deux des témoins n’ont pas pu assister au procès à la suite du refus du ministère des Affaires étrangères de donner une permission pour leur transport au tribunal. Flip Schüller, un des avocats, estime que ce sont les Pays-Bas qui ont voulu que la CPI s’installe aux Pays-Bas. Ce qui implique également la venue de témoins. Dans ces circonstances, il ne faut pas se plaindre lorsque quatre personnes font une demande d’asile. »

LA FRANCE DANS LA PRESSE NEERLANDAISE

Dans son supplément culturel (V14-15) , le Volkskrant présente l’exposition « Danser sa vie » (Centre Pompidou, Paris).

A SIGNALER

Les journaux suivent l’évolution de la controverse sur le résultat du match de football entre Lyon et Zagreb.

Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Dernière modification : 09/12/2011

Haut de page