Programme d’échange d’assistants de langue, témoignage de nos assistantes néerlandaises en poste en Guyane française : une expérience riche d’enseignement et de partage à Apatou ! [nl]

Le programme d’échange des assistants de langue en France est géré par le Centre international d’études pédagogiques (CIEP) à Paris en lien avec les Ambassades de France du pays de départ et les académies du pays d’accueil en France. L’objectif général du programme d’échange d’assistants de langue est de permettre aux assistants de se familiariser avec la langue et la civilisation du pays d’accueil tout en apportant, au sein des établissements d’enseignement, l’authenticité de leur langue et la richesse de leur culture. (http://www.ciep.fr/assistants-langue-france/missions).

- Appel à candidatures : Assistants de néerlandais en France 2019-2020

JPEG - 92.7 ko
Kikki Udding et Léonie Koldijk

Melles Kikki Udding (école primaire) et Léonie Koldijk (collège), assistantes de langue néerlandaise, Commune d’Apatou, Guyane française

« 26 septembre : 2018 nous décollons d’Orly pour rejoindre le plus grand DOM (département d’outre-mer français) , la Guyane ! Malgré le fait que nous connaissions la France et des pays francophones, nous ne connaissons pas encore très bien ce département. Après environ neuf heures de vol, par la fenêtre de l’avion nous voyons des îles que nous reconnaissons, l’île Papillon (la Guadeloupe) - les Îles du Salut - et juste derrière nous pouvons déjà apercevoir le fleuve Maroni serpenter dans le vert de la forêt venant se jeter dans l’océan. Que l’aventure commence !

Entre-temps, novembre est arrivé et nous commençons à nous sentir de plus en plus chez nous. Si nous sommes ici, c’est parce qu’Apatou est très proche du Surinam, ce qui donne une raison aux habitants frontaliers de souhaiter maîtriser le néerlandais. C’est la raison pour laquelle nous aidons les élèves à apprendre notre langue maternelle. Pour nous deux, c’est la toute première fois que nous enseignons. Partager notre langue et nos traditions avec les élèves guyanais s’est avéré un projet très sympa. Par exemple : nous leur parlons du pain que nous appelons le "kerststol" (ou bien pain aux raisins ; ce que nous mangeons aux Pays-Bas pendant la période de noël) - tandis que les élèves, eux, à leur tour, nous expliquent ce qu’ils appellent le "floep" (un type de glace, souvent avec de la noix de coco).

La Guyane s’est révélée encore plus riche que nous l’avions anticipé : du point de vue de la culture, de la nature, et des langues. Par exemple, le lancement de la fusée Ariane à Kourou, visiter des villages Amérindiens comme Awala et Yalimapo, voyager de Maripasoula à Grand Santi puis retourner vers Apatou en pirogue : ce sont des expériences qui nous font goûter toute cette richesse. Mais n’oublions surtout pas aussi la vie quotidienne : les papillons et les oiseaux colorés que nous voyons partout, les coupures d’électricité qui durent parfois 24 heures, la température de 37 degrés en permanence, ou bien se faire servir du piranha fraîchement péché pour l’apéro.

Bref, nous nous régalons ici. Pendant les mois à venir, nous espérons découvrir encore un peu plus de ce petit morceau d’Europe dans la forêt Amazonienne. »

JPEG

Dernière modification : 06/12/2018

Haut de page